Michel Field

ÔĽŅ
Michel Field
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Field.
Michel Field
Naissance 17 juillet 1954
Saint-Saturnin-lès-Apt
Nationalit√© Drapeau de France France
Profession journaliste, écrivain, animateur

Michel Field, n√© le 17 juillet 1954 √† Saint-Saturnin-l√®s-Apt (Vaucluse), est un journaliste, √©crivain et animateur de radio et de t√©l√©vision fran√ßais.

Sommaire

Biographie

Il est le fils d'Erwin Feldschuh, un ouvrier autrichien de confession juive, dont la vie bascule quand, en 1938, militant clandestin avec Bruno Kreisky, accus√© de haute trahison en 1935, il immigre en France. Pendant la Seconde Guerre mondiale, ce p√®re de deux autres enfants, Claude et Marianne, entre dans la r√©sistance et transforme son nom en ¬ę Field ¬Ľ. Ouvrier chez Ferodo, il devient par la suite ing√©nieur gr√Ęce √† une formation du CNAM, puis consultant en organisation[1].

Au Lyc√©e Claude-Bernard, Michel Field est responsable lyc√©en de la Ligue communiste. Il y milite de 14 √† 20 ans. √Čl√®ve brillant mais frondeur, il est √† la fois pr√©sent√© au concours g√©n√©ral et exclu du lyc√©e Claude-Bernard √† l'automne 1971 au moment o√Ļ un mouvement de protestation agite le milieu lyc√©en (parmi les leaders de l'√©poque : Jean-Christophe Cambad√©lis[2]). √Ä la suite de son exclusion, Michel Field fait para√ģtre une tribune dans Le Monde. Il est l'un des leaders du mouvement lyc√©en contre la Loi Debr√© (1973) : lors d'un d√©bat t√©l√©vis√©, il lance un fameux ¬ę rigolo ! ¬Ľ au Ministre de l'√©ducation, Joseph Fontanet. ¬ę J'ai arr√™t√© de militer √† 21 ans. Ce qui m'a sauv√©, c'est l'investissement dans les √©tudes en m√™me temps que la politique[3]. ¬Ľ

Il obtient son agr√©gation de philosophie et devient professeur √† l'√Čcole normale d'instituteurs de Versailles. Il enseigne √©galement dans les universit√©s de Nanterre et Vincennes √† Saint-Denis.

En parallèle à son activité professionnelle, il publie plusieurs romans, et collabore à France-Culture et aux Nouvelles Littéraires.

Il commence √† acqu√©rir une certaine notori√©t√© en tant qu'homme de radio sur la cha√ģne de France Culture, o√Ļ il est durant de longues ann√©es un collaborateur r√©gulier de l'√©mission Le panorama.

En 1989, son roman √©rotique Impasse de la nuit, livre-culte dans les milieux libertins[r√©f. n√©cessaire] et dont l'universitaire Michel Delon affirme qu'il est h√©ritier des grands ouvrages libertins du XVIIIe si√®cle[r√©f. n√©cessaire], l'am√®ne sur le plateau de Ciel, mon mardi ! de Christophe Dechavanne. D√®s la semaine suivante, l'animateur lui propose de tenir une chronique hebdomadaire, ce qu'il fait pendant trois ans.

En 1992, il quitte l'enseignement, et arrive √† France 2 o√Ļ il cr√©e et pr√©sente Le cercle de minuit. L'√©mission lui rapporte un Sept d'or en 1993.

En 1994, il passe √† Canal + : il remplace un an Jean-Luc Delarue dans La grande famille sans succ√®s et anime trois ans une √©mission politique, L'hebdo, o√Ļ les politiques doivent affronter un forum de lyc√©ens et d'√©tudiants et Pas si vite, un rendez-vous de cinq minutes sur la philosophie.

Il part remplacer Anne Sinclair sur TF1 en tant que pr√©sentateur, producteur de Public, qui parvient √† juguler l'√©rosion du rendez-vous dominical de TF1 pendant deux ans[r√©f. n√©cessaire]. France 3 lui propose de reprendre La Marche du si√®cle, qui deviendra l'ann√©e suivante Ce qui fait d√©bat, et de cr√©er une autre √©mission : Prise Directe, exp√©rience de libre antenne dans les caf√©s des villes de France. L'√©mission dure deux ans mais, √† l'approche de l'ann√©e √©lectorale, la direction de France 3 pr√©f√®re ne pas poursuivre.

Michel Field lance, en 2000, une des premi√®res t√©l√©visions sur le net, Alatele.com. Malgr√© le succ√®s, il ne parvient pas √† trouver les investisseurs n√©cessaires √† l'heure o√Ļ la bulle internet √©clate et doit arr√™ter le projet.

En 2003, il se voit confier Comme au cin√©ma sur France 2 qu'il pr√©sente pendant un an. Il poursuit son itin√©raire sur Paris Premi√®re o√Ļ il anime l'√©mission litt√©raire Field dans ta chambre devenue √áa balance √† Paris.

Depuis 1995, il est une des voix d'Europe 1 o√Ļ il anime longtemps la tranche 18 h - 20 h, avec un rendez-vous quotidien de libre antenne des auditeurs. Il prend en charge en 2006 un rendez-vous hebdomadaire sur les questions d'environnement, √Čcolographie. Depuis septembre 2007, il propose avec Olivier Duhamel M√©diapolis, un magazine hebdomadaire d'une heure o√Ļ ils d√©cortiquent les nouvelles relations dans les m√©dias et le monde politique.

En 2005, il abandonne l'animation de √áa balance √† Paris pour rejoindre la cha√ģne d'information en continu LCI afin d'animer tous les soirs la tranche d'information de 18 h √† 20 h[4]. Il propose notamment √† 18 h 30 Le Oui/Non, un rendez-vous politique dans lequel les invit√©s doivent r√©pondre par oui ou par non √† cinq questions pr√©cises qu'ils auront loisir de d√©velopper. √Ä partir de septembre 2008[5], il anime aussi Le ring, du lundi au jeudi de 17 h √† 18 h.

√Ä partir d'octobre 2008, Michel Field anime sur TF1 Au Field de la nuit, un magazine culturel de 52 minutes diffus√© en troisi√®me partie de soir√©e[6].

À la rentrée 2010, il présente une émission quotidienne Café découvertes sur Europe 1 jusqu'en février 2011. Il poursuit par ailleurs la présentation de Médiapolis avec Olivier Duhamel.

À la rentrée 2010, sa tranche infos en soirée sur LCI se voit élargie, puisqu'il est présent de 17h à 20h, du lundi au jeudi pour Le 17/20. Il est remplacé par Romain Hussenot le vendredi.

Depuis le 22 ao√Ľt 2011, il pr√©sente une √©mission quotidienne de 21h00 √† 22h30 sur Europe 1 nomm√©e Rendez-vous √† l'h√ītel en direct de l'h√ītel Costes. Du lundi au jeudi, il re√ßoit √† sa table une dizaine d'invit√©s culturels aux c√īt√©s de chroniqueurs, Pierre de Vilno, Bruno Cras, Fran√ßoise Gaujour, Constance Chaillet, Julien Cottereau, Wendy Bouchard et Anne Michelet.

Bibliographie

  • L'√Čcole dans la rue, 1973 
  • Le Passeur de Lesbos, 1984 
  • Impasse de la nuit, 1986 
  • Excentriques, 1987 
  • L'Homme aux p√Ętes, 1989 
  • Contes cruels pour Ana√ęlle, 1995 
  • Le Livre des rencontres, 2002 
  • Le Grand D√©bat, 2006 
  • Le Starkozysme, √©ditions du Seuil, 2008 

Notes et références

Lien externe


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Michel Field de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Field Dans Ta Chambre ‚ÄĒ est une √©mission de t√©l√©vision litt√©raire fran√ßaise cr√©√©e en septembre 2002 par Michel Field, et diffus√©e sur Paris Premi√®re jusqu en juin 2004. Principe de l √©mission Chaque semaine, Michel Field, entour√© de chroniqueurs, commentait et… ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Field dans ta chambre ‚ÄĒ Logo de l √©mission Field dans ta chambre est une √©mission de t√©l√©vision litt√©raire fran√ßaise cr√©√©e en septembre 2002 par Michel Field, et diffus√©e sur Paris Premi√®re jusqu en juin 2004. Principe de l √©mission Chaque semaine, Michel Field, entour√© ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Field ‚ÄĒ Cette page d‚Äôhomonymie r√©pertorie les diff√©rents sujets et articles partageant un m√™me nom. Field, champ en anglais, peut faire r√©f√©rence √† : Sommaire 1 Personnes 1.1 Field ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Michel T. Halbouty ‚ÄĒ Michel Thomas Halbouty (21 June 1909 in Beaumont, Texas 6 November 2004 in Houston, Texas) was an American geologist, petroleum engineer, and wildcatter. Credited with discovering more than 50 oil and gas fields, he twice declared bankruptcy, but ‚Ķ   Wikipedia

  • Michel Luc ‚ÄĒ Michel Luc, (born 1927) was a French zoologist (nematologist) and one of the founding father of the field of plant nematology. He did his whole career with ORSTOM (Office de la Recherche Scientifique et Technique Outre Mer), now IRD (Institut de… ‚Ķ   Wikipedia

  • Michel Weber (philosopher) ‚ÄĒ is a Belgian philosopher, born in Brussels in 1963. He is best known as an interpreter and advocate of the philosophy of Alfred North Whitehead (1861‚Äď1947). He has come to prominence as the architect and organizer of an overlapping array of… ‚Ķ   Wikipedia

  • Michel Verkind√®re ‚ÄĒ (born February 19, 1911, date of death unknown) was a French field hockey player who competed in the 1936 Summer Olympics. He was a member of the French field hockey team, which finish fourth in the 1936 Olympic tournament. He played two matches… ‚Ķ   Wikipedia

  • Michel A. J. Georges ‚ÄĒ (1959) is a Belgian biologist and a professor at the University of Li√®ge. Contents 1 Birth and education 2 Research 3 Awards and honors 4 Notes ‚Ķ   Wikipedia

  • Michel de Kemmeter ‚ÄĒ Born 29 September 1964 (1964 09 29) (age 47) Ghent, Belgium Occupation CEO, author Michel de Kemmeter (born 29 September 1964(1964 09 29)) is a Belgian entrepreneur from ‚Ķ   Wikipedia

  • Michel Serres ‚ÄĒ in Rennes, February 2011 Full name Michel Serres Born September 1, 1930 (1930 09 01) (age 81) Agen (Lot et Garon ‚Ķ   Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
… Do a right-click on the link above
and select ‚ÄúCopy Link‚ÄĚ

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.