Mia Farrow

ï»ż
Mia Farrow

Mia Farrow

Accéder aux informations sur cette image commentée ci-aprÚs.

Mia Farrow en 2008

Nom de naissance Maria de Lourdes Villiers Farrow
Naissance 9 fĂ©vrier 1945 (1945-02-09) (66 ans)
Los Angeles, Californie (États-Unis)
NationalitĂ© Drapeau des États-Unis AmĂ©ricaine
Profession Actrice
Films notables Rosemary’s baby
Mort sur le Nil
La Rose pourpre du Caire
Arthur et les Minimoys
Soyez sympas, rembobinez
Site internet (en) Site Internet officiel de Mia Farrow

Mia Farrow, nĂ©e Maria de Lourdes Villiers Farrow le 9 fĂ©vrier 1945 Ă  Los Angeles (Californie), est une actrice et chanteuse amĂ©ricaine, qui fut Ă©galement mannequin. Elle a Ă©tĂ© l’interprĂšte de plus de quarante films, et a reçu plusieurs rĂ©compenses, dont un Golden Globe[1].

Elle est Ă©galement connue pour ses engagements humanitaires, notamment en tant qu’ambassadeur de l’Unicef. Elle s’est rĂ©cemment impliquĂ©e sur la question du Darfour. En 2008, elle est citĂ©e par le magazine amĂ©ricain Time comme Ă©tant l’une des personnes les plus influentes de la planĂšte[2].

Sommaire

Biographie

Mia Farrow est la fille de John Farrow, un rĂ©alisateur de cinĂ©ma australien, et de Maureen O’Sullivan, une actrice irlandaise (la cĂ©lĂšbre « Jane Â» des films de « Tarzan Â»). D’une famille de sept enfants, elle a trois sƓurs - Prudence Farrow et les actrices Stephanie et Theresa Magdalena Farrow dite « Tisa Â» - et trois frĂšres - Michael Namien (1939-1958), Patrick Joseph (1942-2009) et John Charles (nĂ© en 1946). Elle grandit Ă  Beverly Hills mais a souvent voyagĂ© avec ses parents Ă  l’occasion de films tournĂ©s en extĂ©rieur.

Farrow Ă©pouse le chanteur Frank Sinatra le 19 juillet. Elle avait 21 ans et lui 50. En 1968, Frank Sinatra lui demande d’abandonner le plateau de Rosemary’s Baby au profit de son film Le dĂ©tective, il se heurte Ă  un refus. Il lui prĂ©sente alors les papiers du divorce sur le plateau de tournage de Rosemary’s baby. Le divorce est prononcĂ© en 1968 et est rapportĂ© dans le livre de Jay J. Ames en 1976.

DĂšs le divorce finalisĂ©, Mia Farrow et sa sƓur cadette Prudence s’envolent pour l’Inde oĂč elles passent une annĂ©e entiĂšre Ă  l’ñshram de Maharishi Mahesh Yogi Ă  Rishikesh, Uttarakhand, oĂč elle Ă©tudie la mĂ©ditation transcendantale en compagnie des Beatles et d’autres artistes comme Donovan ou Mike Love des Beach Boys. L’une comme l’autre ont involontairement inspirĂ© deux chansons de l’album blanc des Beatles composĂ©es par John Lennon. La chanson Dear Prudence s’adresse Ă  la petite sƓur, qui reste toute la journĂ©e cloitrĂ©e dans son bungalow pour mĂ©diter, sous la forme :

« Dear Prudence, won’t you come out to play? Â»

L’autre chanson de l’album, Sexy Sadie, met indirectement l’actrice en cause : en apprenant que le Maharishi aurait fait des avances Ă  Mia Farrow, John Lennon, considĂšre que le « Maitre Â» est un imposteur, quitte sur le champ l’ñshram de Rishikesh avec Ă©clat et Ă©crit la chanson accusatrice Sexy Sadie (mots utilisĂ©s pour ne pas dire ouvertement Maharishi).

L’actrice Ă©pouse le chef d’orchestre et compositeur d’origine allemande AndrĂ© Previn en 1970. La prĂ©cĂ©dente Ă©pouse de ce dernier, Dory Previn, a blĂąmĂ© Farrow pour avoir mis fin Ă  son mariage et Ă©crit Ă  ce sujet une chanson acerbe intitulĂ©e Beware of Young Girls (Garde-toi des Jeunes Filles). Le couple divorce en 1979 mais reste en bons termes. Farrow et Previn ont eu trois enfants et ont adoptĂ© deux enfants vietnamiens puis une petite corĂ©enne Soon-Yi (voir ci aprĂšs).

Autour de 1980, Farrow commence une idylle de douze ans avec le rĂ©alisateur Woody Allen. Il ne se sont jamais mariĂ©s, ils n’ont mĂȘme jamais vĂ©cu sous le mĂȘme toit. Durant cette pĂ©riode, Farrow a Ă©tĂ© la vedette d’un certain nombre de films du rĂ©alisateur et plusieurs de leurs enfants ont Ă©galement jouĂ© des rĂŽles. Mia Farrow donne naissance en 1987 Ă  Satchel O’Sullivan Farrow, enfant naturel de Woody Allen, actuellement connu sous le pseudonyme de Ronan Seamus Farrow. Le couple se sĂ©pare lorsque l’actrice dĂ©couvre une relation sexuelle entre Woody Allen et Soon-Yi, la petite fille que Previn et elle avaient adoptĂ©e vers 1978. Au cours de la bataille juridique qui s’ensuit pour la garde de leurs trois enfants, Farrow dĂ©pose une plainte contre Allen pour avoir abusĂ© de leur fille Dylan alors ĂągĂ©e de sept ans. Allen rejette Ă©nergiquement ces accusations. Un mĂ©decin mandatĂ© par la justice conclut que Dylan « ou bien avait inventĂ© l’histoire sous l’emprise du stress de vivre une situation explosive et insalubre ou bien que sa mĂšre la lui avait implantĂ© dans l’esprit[3] Â» car Dylan prĂ©sentait l’histoire de maniĂšre incohĂ©rente[4]. Les charges qui pesaient sur Woody Allen ont Ă©tĂ© abandonnĂ©es pour Ă©viter de prĂ©senter l’enfant devant le tribunal, bien qu’un juge aie qualifiĂ© la conduite d’Allen de « grossiĂšrement inopportune Â». Finalement Mia Farrow obtient la garde des enfants. Dans son autobiographie What Falls Away (Ce qui part), Mia Farrow rĂ©vĂšle que Frank Sinatra lui aurait proposĂ© de faire briser les jambes de Woody Allen.

Mia Farrow et Soon-Yi ne se sont plus revues depuis le mariage de cette derniĂšre avec Woody Allen en 1997. Farrow qualifie cette perte de « tragique Â» dans les colonnes du journal The Observer et fait remarquer « qu’elle ne revient pas[5] Â». Farrow enchaĂźne en disant Ă  propos de sa fille adoptive « Elle Ă©tait dans la rue en CorĂ©e lorsqu’elle a Ă©tĂ© apprĂ©hendĂ©e et conduite Ă  l’orphelinat d’État. Et en me plaçant de son point de vue - un point de vue extrĂȘmement limitĂ© - est qu’elle a amĂ©liorĂ© sa situation. Pour une petite gamine corĂ©enne
 Peut-ĂȘtre n’est-elle pas Ă  blĂąmer[6]. Â» Soon-Yi aurait quant Ă  elle dĂ©clarĂ© que sa mĂšre adoptive comme « n’était pas MĂšre Teresa Â».

Plus tard, Mia Farrow adoptera six autres enfants dont Gabriel Wilk Farrow, adoptĂ© en 1995 et nommĂ© d’aprĂšs Elliott Wilk, le juge qui a prĂ©sidĂ© la bataille juridique entre Farrow et Woody Allen en 1993. Tam Farrow, la fille adoptive de l’actrice est dĂ©cĂ©dĂ©e en 2000 des suites d’une longue maladie. Elle Ă©tait ĂągĂ©e de 21 ans. Le 25 dĂ©cembre, Farrow perd une autre fille adoptive, Lark Previn, malade depuis une dizaine d’annĂ©es du SIDA[7].

Mia Farrow perd encore son frĂšre Patrick Joseph Farrow, nĂ© le 27 novembre, sculpteur aux multiples rĂ©compenses qui s’est suicidĂ© le 16 juin d’une balle dans la tĂȘte Ă  l’intĂ©rieur de sa galerie d’art[8] Ă  l’enseigne Farrow Gallery de Castleton, Vermont, États-Unis[9]. Il laisse sa femme Susan, artiste comme lui.

Mia Farrow partage son temps entre le loft qu’elle possĂšde Ă  New York dans le quartier de SoHo et une propriĂ©tĂ© Ă  Bridgewater (Connecticut).

Elle est campĂ©e par l’actrice Nina Siemaszko dans la minisĂ©rie tĂ©lĂ©visĂ©e de CBS Television network intitulĂ©e Sinatra.

De ses diffĂ©rentes unions naĂźtront quatre enfants :

  • Matthew Phineas Previn et Sascha Villiers Previn, jumeaux nĂ©s le 26 fĂ©vrier ;
  • Fletcher Farrow Previn, nĂ© le 14 mars 1974 ;
  • Ronan Seamus Farrow, de son patronyme Satchel O’Sullivan Farrow, nĂ© le 19 dĂ©cembre, enfant naturel d’avec Woody Allen.

Par ailleurs, elle en adoptera onze :

Avec AndrĂ© Previn 
Avec Woody Allen 
  • Moses Amadeus Farrow surnommĂ©e « Misha Â» nĂ©e le 27 janvier et adoptĂ©e en 1980 ;
  • Dylan O’Sullivan Farrow surnommĂ©e « Eliza Â» nĂ©e le 11 juillet et s’appelle actuellement Malone.
Farrow adoptera en outre six enfants Ă  titre personnel 
  • Tam Farrow nĂ©e en 1979 et dĂ©cĂ©dĂ©e en mars 2000 des suites d’une longue maladie ;
  • Isaiah Justus Farrow (nĂ© en 1992) ;
  • Kaeli-Shea Farrow surnommĂ©e « Quincy Â» a Ă©tĂ© adoptĂ©e en 1994 ;
  • Frankie-Minh, ainsi appelĂ© en hommage Ă  « Frank Â» Sinatra, est nĂ© en 1991. Farrow l’a adoptĂ© en 1995 ;
  • Thaddeus V. Farrow nĂ© en 1988 a Ă©tĂ© adoptĂ© en 1994 ;
  • Gabriel Wilk Farrow.

Une actrice engagée

Mia Farrow s’est faite l’avocate des droits de l’enfant travaillant Ă  rĂ©colter des fonds et s’occupant des enfants dans les rĂ©gions en Ă©tat de guerre, surtout en Afrique. Elle est Membre Bienveillant et Ambassadrice de l’Unicef. À ce titre elle a beaucoup ƓuvrĂ© dans la lutte contre la poliomyĂ©lite dont elle a Ă©tĂ© victime dans son enfance. Elle s’est personnellement dĂ©placĂ©e trois fois au Darfour. Les deux premiĂšres en novembre 2004 et juin 2006, en compagnie de son fils Ronan (qui a travaillĂ© pour l’UNICEF au Soudan), pour plaider en faveur des rĂ©fugiĂ©s de ce pays[11]. Les photographies qu’elle a prises au cours de ses voyages ont Ă©tĂ© publiĂ©es dans les pages du magazine People au mois de juillet 2006. Elle a Ă©galement autorisĂ© la publication d’un article sous son nom traitant de la crise que traverse le pays et paru dans les colonnes du Chicago Tribune le 25 juillet 2006.
La mĂȘme annĂ©e 2006, on retrouve Mia Farrow Ă  Berlin pour prendre part Ă  une action caritative des Oursons Unis qui vend les dessins de 142 artistes membres des Nations unies[12].

Farrow donne son aval pour publier un Ă©ditorial sous son nom dans les colonnes du Los Angeles Times. Il paraĂźt le 5 fĂ©vrier 2007 sous le titre 25 July 2006 The Chicago Tribune - World must not turn away from Darfur’s desperation; By Mia Farrow et part pour un troisiĂšme voyage au Darfour dans le cadre d’un film documentaire sur ce pays[13]. Le 7 aoĂ»t 2007, l’actrice offre « d’échanger sa libertĂ© Â» contre celle d’un chef rebelle hospitalisĂ© dans un hĂŽpital des Nations unies mais peu dĂ©sireux de le quitter par peur de reprĂ©sailles. Elle souhaite ĂȘtre incarcĂ©rĂ©e en Ă©change de la possibilitĂ© pour le rebelle de quitter le pays.

Depuis 2007, Mia Farrow s’est impliquĂ©e dans la campagne Un rĂȘve pour le Darfour[14] qui a fait un effort important pour sensibiliser l’opinion publique Chinoise Ă  soutenir le gouvernement soudanais avec une attention toute particuliĂšre sur les Jeux olympiques de l’étĂ© 2008 qui se sont dĂ©roulĂ©s Ă  Beijing. En mai 2007, l’actrice, alors ambassadrice de l’Unicef, envoie au Wall Street Journal une lettre ouverte Ă  Steven Spielberg dans laquelle elle lui reproche son rĂŽle de conseiller artistique du gouvernement chinois pour les Ă©missions tĂ©lĂ©visĂ©es des jeux olympiques de 2008 . Elle y spĂ©cifie que le rĂ©alisateur risquait de devenir le « Leni Riefenstahl des Jeux de PĂ©kin Â». Sa dĂ©marche fait suite Ă  deux lettres qu’elle lui avait adressĂ©es personnellement, et qui Ă©taient restĂ©es sans rĂ©ponse. Mia Farrow demande au rĂ©alisateur amĂ©ricain de quitter ce qu’elle appelle « les jeux du gĂ©nocide Â» si le gouvernement chinois ne se dĂ©cide pas peser sur le Soudan pour mettre fin Ă  la crise du Darfour.
TalonnĂ© par Farrow, Spielberg dĂ©missionne de la charge le 2 fĂ©vrier 2008 dans la droite ligne de G. Clooney qui dĂ©cide de faire pression sur OMEGA (chronomĂ©trage des JO). En outre, pendant la diffusion des jeux, Farrow, depuis un camp de rĂ©fugiĂ©s soudanais, a mis en lumiĂšre par Internet l’implication de la Chine dans la rĂ©gion[15].

L’actrice a rĂ©cemment acceptĂ© de prĂȘter sa voix Ă  un film documentaire intitulĂ© As We Forgive Those relatant la lutte de nombreux survivants du gĂ©nocide Rwandais pour pardonner aux assassins de leurs pĂšres, mĂšres, sƓurs, frĂšres, enfants et amis[16].

Mia Farrow a montĂ© son propre site Internet[17] comprenant un blog avec des entrĂ©es pour le Darfour, le Tchad et la RĂ©publique centrafricaine. Le site renferme Ă©galement un guide exposant la maniĂšre de s’impliquer dans l’activisme au Darfour accompagnĂ© des photos qu’elle a prises lors de ses voyages dans le pays.

Le 4 mars 2009, la Cour pĂ©nale internationale Ă©met un mandat d’arrĂȘt contre le PrĂ©sident du Soudan Omar al-Bashir provoquant l’expulsion de 13 missions humanitaires. Farrow s’élĂšve contre cette situation en entamant un jeĂ»ne le 27 avril 2009 pendant douze jours. Elle absorbe exclusivement de l’eau[18]. Le 8 mai, elle doit mettre fin Ă  son jeĂ»ne en raison de problĂšmes de santĂ©[19].

CarriĂšre

Farrow tourne un bout d’essai, sans lendemain, pour le rĂŽle de Liesl von Trapp dans le film La mĂ©lodie du bonheur. Le rĂŽle Ă©choit finalement Ă  Charmian Carr). Ce mĂ©trage a Ă©tĂ© conservĂ© et figure sur le DVD du quarantiĂšme anniversaire du film.

En 1947 elle figure dans un film aux cĂŽtĂ©s de sa mĂšre. Elle paraĂźt dans un court mĂ©trage de neuf minutes destinĂ© aux enfants, Duck and Cover, une production des annĂ©es 1950. Le film est projetĂ© dans les Ă©coles pour apprendre aux enfants ce qu’il faut faire en cas d’attaque nuclĂ©aire : plonger et se couvrir [20]!

Farrow dĂ©bute rĂ©ellement sa carriĂšre en 1959 dans un film rĂ©alisĂ© par son pĂšre et intitulĂ© John Paul Jones, maĂźtre des mers. Elle enchaĂźnera des seconds rĂŽles dans plusieurs films des annĂ©es 1960. En 1964, sa prestation d’Allison Mackenzie, une femme naĂŻve et abandonnĂ©e, dans la sĂ©rie tĂ©lĂ©visĂ©e Peyton Place lui apporte un dĂ©but de notoriĂ©tĂ©. Elle abandonnera le rĂŽle deux ans plus tard sur les conseils pressants de son premier mari Frank Sinatra. Quatre ans aprĂšs, c’est la consĂ©cration dans le rĂŽle principal de Rosemary’s Baby rĂ©alisĂ© par Roman Polanski (1968). EncensĂ© par la critique, le film est un succĂšs commercial et constitue toujours un classique des films d’épouvante.

L’interprĂ©tation de Mia Farrow dans ce film lui vaut de multiples rĂ©compenses dont le Golden Globe Award du Meilleur Espoir FĂ©minin de l’AnnĂ©e et la conforte dans sa notoriĂ©tĂ©. Le critique et auteur amĂ©ricain Stephen Faber dĂ©crit sa prestation en ces termes « Un choc Ă©lectrisant
 un des rares exemples d’une conjonction miraculeuse et quasiment mythique entre un acteur et son personnage. Si l’histoire d’Ira Levin touche astucieusement Ă  la croyance de femmes enceintes qu’un Ă©tranger grandit en elles, Mia Farrow donne Ă  ces croyances consistance et force[21],[22]. Â». Le critique de films Roger Ebert note que « Le cĂŽtĂ© brillant de la production est surtout le fait de la direction de Polanski ainsi que d’interprĂ©tations rĂ©ellement inspirĂ©es
 Les personnages apparaissent comme des ĂȘtres humains en action. Une grande partie de cette rĂ©ussite revient Ă  Mia Farrow dans le rĂŽle de Rosemary Â»[23], [24].

AprĂšs Rosemary’s baby, Farrow, pressentie pour tenir le rĂŽle de Mattie dans le film Cent dollars pour un shĂ©rif, se montre enthousiaste mais, avant d’interprĂ©ter ce film, elle tourne CĂ©rĂ©monie secrĂšte au Royaume-Uni avec Elizabeth Taylor et Robert Mitchum. Ce dernier lui apprend que Henry Hathaway, le rĂ©alisateur de Cent dollars pour un shĂ©rif, se montre trĂšs dur avec les actrices. Farrow demande alors au producteur Hal Wallis de remplacer Hathaway ; ce qui lui est refusĂ©. Farrow renonce donc au rĂŽle qui est confiĂ© Ă  Kim Darby[25]. Elle enchaĂźne avec Maldonne pour un espion(Anthony Mann, 1968), Terreur aveugle (Richard Fleischer, 1971). CĂ©rĂ©monie secrĂšte reçoit un accueil mitigĂ© de la part des critiques mais a connu un bel avenir. En 1969, Farrow donne la rĂ©plique Ă  Dustin Hoffman pour le film John et Mary. La mĂȘme annĂ©e, elle tient l’un des rĂŽles principaux de Mort sur le Nil, adaptĂ© du cĂ©lĂšbre roman d’Agatha Christie.

Tout au long des annĂ©es 1970, Farrow se produit dans divers succĂšs filmographiques tels que See No Evil un film d’angoisse de 1971, Docteur Popaul (1972) de Claude Chabrol, Gatsby le Magnifique (1974) dans lequel Farrow incarne Daisy Buchanan, Un mariage (1978) un film culte du rĂ©alisateur Robert Altman
 Elle prĂȘte Ă©galement son concours Ă  diffĂ©rents tĂ©lĂ©films dont une version musicale de Peter Pan 1976) dans lequel elle interprĂšte le rĂŽle titre. En 1979, Farrow se produit au Broadway Theatre oĂč elle donne la rĂ©plique Ă  Anthony Perkins dans la comĂ©die romantique de Bernard Slade.

Au cours des annĂ©es 1980 et au dĂ©but des annĂ©es 1990, les relations entre Mia Farrow et le rĂ©alisateur Woody Allen aboutissent Ă  de nombreux films en collaboration. Durant cette pĂ©riode, l’actrice paraĂźt au gĂ©nĂ©rique de quasiment tous les films de Woody Allen chaleureusement saluĂ©s par la critique comme Broadway Danny Rose, La Rose pourpre du Caire, Hannah et ses sƓurs (oĂč elle interprĂšte le rĂŽle titre) et Alice (1990), Ă  nouveau dans le rĂŽle titre. Farrow interprĂšte Ă©galement la mĂšre de Kara (Helen Slater) pour Supergirl et prĂȘte sa voix Ă  l’animation La DerniĂšre Licorne (1982).

Au cours des annĂ©es 1990, Mia Farrow est moins prĂ©sente sur les plateaux de tournage pour se consacrer Ă  l’éducation de ses enfants alors en bas Ăąge. Elle prĂȘte nĂ©anmoins son concours Ă  la production de plusieurs films marquants dont elle assure le rĂŽle principal : Parfum de scandale (Widow’s Peak, 1994), Miami Rhapsody (1995) et Reckless (1995).

Plus rĂ©cemment, l’actrice assume le personnage de Mrs. Baylock, la grandmĂšre satanique du remake The Omen. Bien que le film ait eu une critique plutĂŽt tiĂšde, la prestation de Farrow est apprĂ©ciĂ©e. L’Associated Press dĂ©clare « Dieu merci! Mia Farrow
 Un rare exemple oĂč le nouvel Omen amĂ©liore l’ancien[26],[27]. Â». Filmcritic.com rajoute « Farrow vole le spectacle[28],[29]. Â». Le quotidien Seattle Post-Intelligencer renchĂ©rit « un rĂŽle de rentrĂ©e rĂ©ellement exquis pour Rosemary. Mia Farrow, hautement crĂ©dible, vous glace le sang dans les veines en grand-mĂšre doucereuse tout droit venue de l’enfer Â»[30],[31].

Mia Farrow s’est encore produite Ă  plusieurs reprises en 2007 : The Ex et le premier volet de la trilogie Arthur et la Vengeance de Maltazard (Luc Besson) pour ne citer que ceux-lĂ . En 2008 elle donne la rĂ©plique Ă  Jack Black, Mos Def et Danny Glover dans la production de Michel Gondry, Be Kind Rewind (Sois aimable, Rembobine).

Filmographie


Parution Titre français du film
Titre anglais
Personnage interprété par Farrow Notes
1959 John Paul Jones, maĂźtre des mers
John Paul Jones
1964 Guns at Batasi Karen Erickson
Peyton Place Allison Mackenzie
(1964-1966)
série TV
1967 Johnny Belinda Belinda MacDonald TV
1968 Cérémonie secrÚte
Secret Ceremony
Cenci
Rosemary’s Baby Rosemary Woodhouse
Maldonne pour un espion
A Dandy in Aspic
Caroline
1969 John et Mary Mary
1971 See No Evil Sarah
Terreur aveugle
Blind Terror
Sarah
Goodbye, Raggedy Ann Brooke Collier TV
1972 Follow Me! Belinda
Docteur Popaul Christine Dupont
1974 The Muppet Show Elle-mĂȘme TV
Gatsby le Magnifique
The Great Gatsby
Daisy Buchanan
1976 Peter Pan Peter Pan
1977 Le Cercle infernal
Full Circle
Julia Lofting
1978 Un mariage
A Wedding
Elizabeth ‘Buffy’ Brenner
Avalanche (film, 1978) Caroline Brace
Mort sur le Nil
Death on the Nile
Jacqueline De Bellefort
1978 American College Fille dans la cafétaria à cÎté de Chip Diller (Assise)
1979 Hurricane Charlotte Bruckner
1982 Sarah La narratrice TV
ComĂ©die Ă©rotique d’une nuit d’étĂ©
A Midsummer Night’s Sex Comedy
Ariel
La DerniĂšre Licorne
The Last Unicorn
Unicorn/Amalthea voix
1983 Zelig Dr Eudora Nesbitt Fletcher
1984 Broadway Danny Rose Tina Vitale
Supergirl Alura
Terror in the Aisles Film d’angoisse. Archive
1985 La Rose pourpre du Caire
The Purple Rose of Cairo
Cecilia
1986 Hannah et ses sƓurs
Hannah and Her Sisters
Hannah
1987 Radio Days Sally White
September Lane
1988 Une autre femme
Another Woman
Hope
1989 New York Stories Lisa
Crimes et délits
Crimes and Misdemeanors
Halley Reed
1990 Alice Alice Tate
1992 Ombres et brouillard
Shadows and Fog
Irmy
Maris et femmes
Husbands and Wives
Judy Roth
1994 Parfum de scandale
Widows’ Peak
Miss Katherine O’Hare/Clancy
1995 Miami Rhapsody Nina Marcus
1996 Angela Mooney Angela Mooney
1997 Redux Riding Hood Doris/Mme Wolf (voix)
1998 Miracle at Midnight Doris Koster TV
1999 Forget Me Never Diane McGowin TV
Coming Soon Judy Hodsell
2001 Affaires de femmes
A Girl Thing
Feuilleton TV
2002 The Secret Life of Zoey Marcia Carter TV
Purpose Anna Simmons
2004 Samantha: An American Girl Holiday Grandmary Edwards TV
2006 666, la malédiction
The Omen
Mrs. Baylock
Arthur et les Minimoys Grand-mùre d’Arthur
2007 2008 Be Kind Rewind Miss Falewicz
2009 Arthur et la Vengeance de Maltazard
Arthur and the Vengeance of Malthazar
GrandmĂšre
2010 Arthur et la Guerre des deux mondes
Arthur and the War of Two Worlds
GrandmĂšre

RĂ©compenses et Nominations

Mia farrow a reçu le prix du Meilleur espoir fĂ©minin aux Golden Globe Award de 1965 et nommĂ©e sept fois par la suite. Elle Ă©galement Ă©tĂ© nommĂ©e Ă  quatre reprises aux British Academy of Film and Television Arts, une fois aux Saturn Award et une fois aux Razzie Awards qui fustige la pire actrice de l’annĂ©e.

Année Cérémonie Prix Film
1965 Golden Globe Award Meilleur espoir féminin avec Celia Kaye et Mary Ann Mobley
1966 Golden Globe Award Nommée comme Meilleure Actrice de Télévision Peyton Place
1969 Golden Globe Award NommĂ©e comme Meilleure actrice dans un film dramatique Rosemary’s baby
1970 Golden Globe Award Nommée comme Meilleure actrice dans un film musical ou une comédie John and Mary
1970 British Academy of Film and Television Arts NommĂ©e comme Meilleure actrice John and Mary Aussi pour Rosemary’s baby et CĂ©rĂ©monie secrĂšte
1970 British Academy of Film and Television Arts NommĂ©e comme Meilleure actrice John and Mary Aussi pour Rosemary’s baby et CĂ©rĂ©monie secrĂšte
1983 Razzie Awards NommĂ©e comme Pire actrice ComĂ©die Ă©rotique d’une nuit d’étĂ©
1985 Golden Globe Award Nommée comme Meilleure actrice dans un film musical ou une comédie Broadway Danny Rose
1986 Golden Globe Award Nommée comme Meilleure actrice dans un film musical ou une comédie La Rose pourpre du Caire
1986 British Academy of Film and Television Arts Nommée comme Meilleure actrice La Rose pourpre du Caire
1986 Saturn Award Nommée comme Meilleure actrice La Rose pourpre du Caire
1987 British Academy of Film and Television Arts NommĂ©e comme Meilleure actrice Hannah et ses sƓurs
1991 Golden Globe Award Nommée comme Meilleure actrice dans un film musical ou une comédie Alice
2000 Golden Globe Award Nommée comme Meilleure actrice dans une minisérie ou un téléfilm Forget Me Never

Liens externes

Pour en savoir plus sur les engagements de Mia Farrow :

Références

  1. ↑ (en) Mia Farrow - Awards.
  2. ↑ (en) Mia Farrow - The 2008 TIME 100 - TIME.
  3. ↑ « either invented the story under the stress of living in a volatile and unhealthy home or that it was planted in her mind by her mother Â».
  4. ↑ Perez-Pena R, 1993, (en) Doctor Cites Inconsistencies In Dylan Farrow’s Statement, New York Times.
  5. ↑ « she’s not coming back Â»
  6. ↑ « She was on the streets in Korea when she was captured and brought to the state orphanage. And in a way I can see from her perspective — a very limited perspective — that she’s improved her situation. For a little orphan kid from Korea 
 Perhaps she’s not to be blamed Â».
  7. ↑ [1]
  8. ↑ (en)California Births 1905-1995.
  9. ↑ (en)Police: Mia Farrow’s brother killed himself in Vt., Yahoo News. Mis en ligne le 17 juin 2009, consultĂ© le 17 juin 2009.
  10. ↑ (en)Mia Farrow mourns the death of adopted daughter Lark Previn on Christmas Day, Mail Online, publiĂ© le 31 dĂ©cembre 2008.
  11. ↑ (en)Overview.
  12. ↑ (en) Mia Farrow in Berlin 2006.
  13. ↑ (en) CBC News In Depth: Sudan.
  14. ↑ La campagne Un rĂȘve pour le Darfour est destinĂ©e Ă  soutenir la candidature du Soudan aux prochains Jeux olympiques d’étĂ©.
  15. ↑ (en) Farrow Going to Darfur for China Protest, San Francisco Chronicle. Mis en ligne le 4 avril 2008, consultĂ© le 7 juin 2009.
  16. ↑ http://www.asweforgivethose.com/?page_id=15
  17. ↑ www.miafarrow.org.
  18. ↑ (en) Mia Farrow to start fast over Darfur.
  19. ↑ (en) Mia Farrow’s strike.
  20. ↑ (en)CONELRAD: Atomic Secrets.
  21. ↑ « electrifying impact
 one of the rare instances of actor and character achieving a miraculous, almost mythical match. If Ira Levin’s story shrewdly taps into every pregnant woman’s fears about the stranger growing inside her, Mia Farrow gives those fears an achingly real and human force Â».
  22. ↑ (en) [2].
  23. ↑ « the brilliance of the film comes more from Polanski’s direction, and from a series of genuinely inspired performances
 The characters emerge as human beings actually doing these things. A great deal of the credit for this achievement must go to Mia Farrow, as Rosemary Â»
  24. ↑ (en) :: rogerebert.com :: Reviews :: Rosemary’s Baby (xhtml).
  25. ↑ Davis, Ronald L. Duke: The Life and Image of John Wayne, 2003, p. 286, University of Oklahoma Press.
  26. ↑ « thank heaven for Mia Farrow
 a rare instance of the new Omen improving on the old one. Â»
  27. ↑ (en) [3].
  28. ↑ « it is Farrow who steals the show Â».
  29. ↑ (en) The Omen (2006) Movie Review, DVD Release - Filmcritic.com.
  30. ↑ « a truly delicious comeback role for Rosemary herself, Mia Farrow, who is chillingly believable as a sweet-talking nanny from hell. Â»
  31. ↑ (en) Final warning: Don’t see ‘Omen’.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Mia Farrow de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Mia Farrow — Farrow in 2008 Born Maria de Lourdes Villiers Farrow February 9, 1945 (1945 02 09) (age 66) Los Angeles, California, U.S 
   Wikipedia

  • Mia Farrow — im Mai 2008 als UNICEF Botschafterin in Bangui Mia Farrow (* 9. Februar 1945 als Maria de Lourdes Villiers Farrow in Los Angeles, Kalifornien) ist eine US amerikanische Schauspielerin. Sie wurde berĂŒhmt durch ihre Rolle in Rosemaries Baby sow 
   Deutsch Wikipedia

  • Mia Farrow — en mayo de 2008 Nombre real MarĂ­a de Lourdes Villiers Farrow Nacimiento 9 de febrero de 1945 (66 años) 
   Wikipedia Español

  • Mia Farrow — Mia Farrow, actriz estadounidense, nacida como Maria de Lourdes Villiers Farrow aunque siempre la llamaron Mia, 9 de febrero de 1945 en Los Ángeles, California, hija del director John Farrow (1904 1963) y su esposa Maureen O Sullivan (1911 1998) 
   Enciclopedia Universal

  • Mia Farrow — ➡ Farrow * * * 
   Universalium

  • Mia Farrow — (born 1945) American movie actress who acted in Rosemary s Baby and Crimes and Misdemeanors 
   English contemporary dictionary

  • Mia (nombre) — Mia 220px Mia Farrow Origen MĂșltiples orĂ­genes GĂ©nero Femenino Significado La forma latina tiene igual significado que el pronombre mĂ­a 
   Wikipedia Español

  • Farrow — is a surname, and may refer to* Brad Farrow, Canadian judoka * David Farrow * James Farrow, 19th century politician * John Farrow, film director * Margaret Farrow * Mia Farrow, actress * Prudence Farrow * Richard Farrow * Ronan Seamus Farrow,… 
   Wikipedia

  • Farrow — ist der Nachname mehrerer Personen: Brad Farrow (* 1956), kanadischer Judoka Ernie Farrow (1928–1969), US amerikanischer Jazzmusiker George Farrow (1913–1980), englischer Fußballspieler James Farrow (1827–1892), Politiker der Konföderierten… 
   Deutsch Wikipedia

  • Mia (Vorname) — Mia ist ein weiblicher Vorname. Inhaltsverzeichnis 1 Herkunft und Bedeutung 2 Verbreitung 3 Bekannte NamenstrĂ€ger 3.1 KĂŒnstlername 
   Deutsch Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link

 Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.