Antipape

ÔĽŅ
Antipape

Un antipape est une personne qui a exerc√© la fonction et port√© le titre de pape mais dont l'av√®nement √† cette charge n'est pas ou plus reconnu aujourd'hui comme r√©gulier et valable par l'√Čglise catholique.

Sommaire

Papes et antipapes

Lors de certaines p√©riodes turbulentes de l'histoire de l'√Čglise, des √©lections irr√©guli√®res ont port√© sur le tr√īne pontifical des pr√©tendants alors qu'un pape exer√ßait d√©j√†. D'autres antipapes ont √©t√© √©lus pendant une vacance du tr√īne de fa√ßon irr√©guli√®re. Enfin, il est arriv√© que les √©lecteurs se divisent en factions rivales et √©lisent deux papes diff√©rents le m√™me jour. Beaucoup de ces antipapes ont √©t√© simplement nomm√©s par des souverains pour servir leur int√©r√™t propre, mais la nomination fut √† certaines p√©riodes de l'histoire un moyen l√©gitime de d√©signer le pape.

Si le cas de la plupart des antipapes est facile √† d√©terminer, les chaos de l'histoire de l'√Čglise ne permettent pas toujours d'√©tablir avec certitude qui √©tait r√©guli√®rement pape et qui √©tait antipape. Certains cas ont √©t√© tranch√©s bien plus tard. D'autres font encore d√©bat (lire √† ce sujet l'introduction de l'article Liste d√©taill√©e des papes). La r√©gularit√© d'une √©lection n'est pas toujours le seul facteur pris en compte pour d√©cider : parfois la rivalit√© entre deux papes ennemis a perdur√© parce qu'il √©tait impossible de dire qui √©tait moins ill√©gitime que l'autre. Dans le cas de la rivalit√© entre Innocent II et Anaclet II, par exemple, l'histoire a tranch√© pour le premier apr√®s la mort naturelle du second. Dans le cas du grand schisme d'Occident, un concile a d√©pos√© les trois papes rivaux, en a √©lu un quatri√®me, et c'est apr√®s coup qu'il a √©t√© d√©cid√© que seuls seraient consid√©r√©s comme l√©gitimes les papes de Rome et ill√©gitimes ceux d'Avignon et de Pise, alors m√™me que ce concile avait √©t√© initialement convoqu√© par le pape de Pise. Enfin, dans le cas de la rivalit√© entre L√©on VIII et Beno√ģt V, la liste de l‚ÄôAnnuario pontificio n'a pas tranch√© et les reconna√ģt l√©gitimes tous les deux !

La reconnaissance a posteriori de certains papes et l'exclusion d'autres a occasionné des anomalies dans la numérotation des noms des papes.

En principe on ne retient comme antipapes que ceux qui ont connu une certaine audience et qui ont √©t√© soutenus par des souverains ou des √Čtats. Cela exclut en g√©n√©ral des gens comme les deux Beno√ģt XIV et tous les ¬ę antipapes ¬Ľ contemporains qui n'ont qu'une poign√©e de fid√®les.

Antipapes des d√©buts du christianisme et du haut Moyen √āge

D'après la tradition catholique, le premier des antipapes, Hippolyte de Rome, fut élu en opposition au pape Calixte Ier par un groupe divergent à Rome au troisième siècle. Hippolyte termina toutefois sa vie en exil dans les mines de Sardaigne, à la suite des persécutions impériales, en compagnie du successeur officiel de Calixte Ier, Pontien, et se réconcilia avec ses pairs.

Grand schisme d'Occident

Article principal : Grand Schisme d'Occident.

En 1378, la papaut√© se divisa en deux lign√©es rivales, celle de Rome et celle d'Avignon. Celle de Rome se divisa en 1409 avec l'apparition des papes de Pise. Apr√®s bien des vicissitudes, le concile de Constance d√©posa les trois papes et √©lut en 1417 un pape unique : Martin V. Les papes de Rome sont aujourd'hui seuls consid√©r√©s comme l√©gitimes. Si ceux d'Avignon ont t√īt √©t√© d√©clar√©s antipapes, ceux de Pise ont longtemps fait d√©bat.

Papes de Rome (légitimes selon la tradition catholique)

Papes d'Avignon (antipapes selon la tradition catholique)

Papes de Pise (antipapes selon la tradition catholique)

  • antipape Alexandre V, pontificat de 1409 √† 1410
  • antipape Jean XXIII, pontificat de 1410 √† 1415

Après le grand schisme d'Occident

L'affaire du grand schisme d'Occident avait consid√©rablement affaibli le prestige de la papaut√©. D√©sormais, l'opposition au pape s'exprima de moins en moins par la recherche d'un autre candidat pour le poste, et de plus en plus par la n√©gation de la fonction de pape elle m√™me. Les ob√©diences issues de schismes ult√©rieurs se pass√®rent de pape ; ce fut la fin des antipapes et le d√©but de la R√©forme protestante au tournant du XVIe si√®cle.

Antipapes contemporains

Si l'Annuario pontificio ne recense plus d'antipape apr√®s 1449, certains catholiques traditionalistes[Qui ?] consid√®rent le rite paulinien, qui a remplac√© le rite tridentin apr√®s le concile Vatican II, comme h√©r√©tique [r√©f. n√©cessaire]. Ils citent la bulle de Paul IV Cum ex Apostolatus du 15 f√©vrier 1559 qui d√©clare nulle et non avenue la nomination d'un pr√©lat coupable d'h√©r√©sie [r√©f. n√©cessaire]. Ils d√©finissent donc Jean XXIII, Paul VI, Jean-Paul Ier, Jean-Paul II et Beno√ģt XVI comme antipapes [r√©f. n√©cessaire]. Le s√©d√©vacantisme est une doctrine qui affirme la vacance du pouvoir pontifical. Certains groupes s'en r√©clamant ont cependant nomm√© leurs propres papes. [r√©f. n√©cessaire]

Antipapes de fiction

Article d√©taill√© : Antipapes imaginaires.

Voir aussi


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Antipape de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • antipape ‚ÄĒ [ …ĎŐÉtipap ] n. m. ‚ÄĘ XIVe; lat. m√©di√©v. antipapa ‚ô¶ Hist. cathol. Pape consid√©r√© par l √Čglise comme irr√©guli√®rement √©lu, et non reconnu par elle. ‚óŹ antipape nom masculin (latin m√©di√©val antipapa) Nom donn√© aux candidats √† la papaut√© irr√©guli√®rement ‚Ķ   Encyclop√©die Universelle

  • antipape ‚ÄĒ ANTIPAPE. s. m. Celui qui se porte pour Pape, sans √™tre l√©gitimement et canoniquement √©lu. Dans le dernier Schisme on a vu en m√™me temps deux Antipapes ‚Ķ   Dictionnaire de l'Acad√©mie Fran√ßaise 1798

  • antipape ‚ÄĒ Antipape. s. m. Celuy qui se veut faire reconnoistre pour Pape au pr√©judice de celuy qui est esleu canoniquement. Dans ce schisme il y avoit deux Antipapes ‚Ķ   Dictionnaire de l'Acad√©mie fran√ßaise

  • antipape ‚ÄĒ early Eng. (and Fr.) f. antipope ‚Ķ   Useful english dictionary

  • antipape ‚ÄĒ (an ti pa p ) s. m. Celui qui pr√©tend passer pour pape au pr√©judice du pape choisi l√©gitimement, et qui cause par cette pr√©tention un schisme dans l √Čglise. ‚Äʬ†¬†¬†Gerson osait s opposer aux fureurs de quatre antipapes, VOLT. Phil. II, 221.… ‚Ķ   Dictionnaire de la Langue Fran√ßaise d'√Čmile Littr√©

  • ANTIPAPE ‚ÄĒ s. m. Celui qui se porte pape sans √™tre l√©gitimement et canoniquement √©lu. Dans le grand schisme d Occident, on a vu en m√™me temps deux antipapes ‚Ķ   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • ANTIPAPE ‚ÄĒ n. m. Celui qui se porte pape sans √™tre l√©gitimement et canoniquement √©lu ‚Ķ   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Antipape Beno√ģt XIII ‚ÄĒ Beno√ģt XIII (antipape) Pour les articles homonymes, voir Beno√ģt XIII et Beno√ģt. Armoiries de Benoit XIII ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Antipape Cl√©ment VII ‚ÄĒ Cl√©ment VII (antipape)  Pour l‚Äôarticle homonyme, voir Cl√©ment VII.  Pour les articles homonymes, voir Robert de Gen√®ve ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Antipape Alexandre V ‚ÄĒ Alexandre V (antipape) Pour les articles homonymes, voir Alexandre V. Armoiries d Alexandre V Pierre Phylargis ou Philarges ou ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais


Share the article and excerpts

Direct link
… Do a right-click on the link above
and select ‚ÄúCopy Link‚ÄĚ

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.