Menahem Begin

ÔĽŅ
Menahem Begin
Menahem Begin
‚Ä≠◊ü◊ô◊í◊Ď ◊Ě◊ó◊†◊ě
Menachem Begin 1978.jpg
Menahem Begin, en 1978.

Mandats
6e Premier ministre d‚ÄôIsra√ęl
21 juin 1977 ‚Äď 10 octobre 1983
Pr√©sident Ephra√Įm Katzir
Yitzhak Navon
Chaim Herzog
Prédécesseur Yitzhak Rabin
Successeur Yitzhak Shamir
Biographie
Date de naissance 16 ao√Ľt 1913
Lieu de naissance Drapeau : Russie Brest (Russie imp√©riale)
Date de d√©c√®s 9 mars 1992 (√† 78 ans)
Lieu de d√©c√®s Drapeau : Isra√ęl J√©rusalem (Isra√ęl)
Nationalité Israélienne
Parti politique Likoud
Conjoint Aliza Begin
Religion Juda√Įsme
Signature Menachem Begin Signature - en.svg

Emblem of Israel.svg
Premiers ministres de l‚Äô√Čtat d'Isra√ęl
Prix Nobel de la paix de 1978
Menahen Begin à Camp David en 1978.

Menahem Volfovitz Begin (en h√©breu : ◊ě◊†◊ó◊Ě ◊Ď◊í◊ô◊ü) (n√© le 16 ao√Ľt 1913 √† Brest-Litovsk - mort le 9 mars 1992 √† J√©rusalem) est un homme politique isra√©lien. Il devint le septi√®me Premier ministre d'Isra√ęl de mai 1977 √† ao√Ľt 1983.

Begin, qui avait toujours √©t√© consid√©r√© comme un faucon de la politique isra√©lienne, n√©gocia les accords de paix de Camp David avec le Pr√©sident √©gyptien Anouar el-Sadate, sous la m√©diation am√©ricaine du pr√©sident Jimmy Carter. Il fut alors convenu du retrait de Tsahal de la p√©ninsule du Sina√Į, restitu√©e √† l'√Čgypte. Ces accords, qui concr√©tis√®rent le principe diplomatique d'√©change "Territoires contre Paix", valurent aux deux n√©gociateurs le prix Nobel de la paix en 1978. Les n√©gociations continu√®rent jusqu'√† la signature du trait√© de paix isra√©lo-√©gyptien de 1979.

Sommaire

Jeunesse

N√© √† Brest-Litovsk √† une √©poque o√Ļ la vie des juifs y √©tait tr√®s dynamique, Begin re√ßut une √©ducation combinant l'√©tude religieuse traditionnelle de la Torah et des √©tudes la√Įques ; il fr√©quenta notamment le mouvement de jeunesse juive sioniste de gauche hachomer hatza√Įr. Il conserva toute sa vie l'application des principes religieux et resta proche du juda√Įsme rabbinique orthodoxe. Cela lui valut d'ailleurs le pseudonyme de ¬ę rabbi Haim Sussover ¬Ľ des ann√©es plus tard lorsqu'il luttait au sein de l'Irgoun contre le pouvoir britannique en Palestine. Le p√®re de Menahem Begin √©tait un leader de sa communaut√© et un sioniste convaincu, admirateur de Th√©odore Herzl. Les parents de Begin p√©rirent au cours de la Shoah.

Photo de Menahem Begin lors de son arrestation par le NKVD (photo retrouvée dans les archives du KGB)

Begin finit ses études de droit à Varsovie en 1935. Mais le grand tournant de la vie de Begin fut sa rencontre avec Vladimir Zeev Jabotinsky, le fondateur du Sionisme révisionniste anti-socialiste et du mouvement de jeunesse Betar. Jabotinsky marqua beaucoup le jeune Begin. Begin intègrera le Betar dès sa création en 1928 puis en prendra la tête en 1939, malgré quelques désaccords avec Jabotinsky. Ce dernier décédera en 1940.

Cela marqua les d√©buts de l'engagement politique de Begin. En 1939 il s'enfuit √† Vilnius ville faisant alors partie de la Pologne apr√®s l'invasion de ce pays par l'Allemagne nazie. Le 20 septembre 1940 il est arr√™t√© par le NKVD et d√©tenu √† la prison de Lukiskes, il est accus√© d'√™tre un agent de l'imp√©rialisme britannique, il est alors condamn√© √† 8 ans de goulag puis transf√©r√© le 1er juin 1941 au camp de travail de Petchora en Sib√©rie. Toutes ces exp√©riences seront racont√©es plus tard dans l'autobiographie qu'il publiera. Lib√©r√© apr√®s la signature des accords Sikorski-Ma√Įski en ao√Ľt 1941, il s'engage dans l'arm√©e polonaise en Union sovi√©tique, arm√©e plac√©e sous le commandement du g√©n√©ral Anders. Evacu√© d'URSS avec le gros de cette arm√©e, d√©but 1943, il transite par l'Iran, l'Iraq, puis la Palestine o√Ļ s'organise le 2e Corps polonais. Caporal √† la 5e division d'infanterie polonaise, il d√©serte en septembre 1943 comme 3 000 autres soldats juifs alors que leur unit√© stationnait en Palestine[1].

Avant 1948

Rapidement, il s'opposa aux groupes sionistes √† id√©ologie socialiste men√©s par David Ben Gourion, car il les trouvait trop complaisants avec la puissance coloniale britannique. Il milita pour le Sionisme r√©visionniste. En 1943, Begin rejoignit l'Irgoun et en prit le commandement en 1947. De 1944 √† la cr√©ation de l'√Čtat d'Isra√ęl, Begin vivra dans la clandestinit√©. Il n'aura de cesse de d√©noncer les mesures prises contre l'immigration juive en Palestine et de lutter pour que le gouvernement britannique retire ses troupes et tienne la promesse que constituait la d√©claration Balfour.

Pourtant, malgré le traitement réservé aux Juifs pendant la Seconde Guerre mondiale et l'afflux des réfugiés des camps d'extermination de la Shoah, les britanniques maintinrent des limitations strictes à l'immigration juive en Palestine, afin de ménager les populations arabes. Begin en fut outré et accusa les britanniques d'appliquer des mesures pro-arabes. Il appela aux armes et l'Irgoun déclencha une rébellion qui visait les installations et les positions britanniques. Begin continua à échapper aux services britanniques et à l'Agence juive qui le pourchassaient et à commander depuis ses cachettes une armée de milliers de combattants, jusqu'au retrait britannique en 1948.

Attaque terroriste de l'h√ītel King David

Le 22 juillet 1946, Menahem Begin coordonne l'attaque de l'h√ītel King David √† J√©rusalem. Des membres de l'Irgoun, d√©guis√©s en Arabes, font sauter la partie de l'h√ītel abritant le Secr√©tariat britannique, le Commandement militaire et une branche de la Division d'Investigation criminelle. Malgr√© le coup de t√©l√©phone pr√©venant de l'attaque les britanniques ne firent pas √©vacuer le b√Ętiment. Quatre-vingt-onze personnes sont tu√©es, la plupart employ√©es du Secr√©tariat ou de l'h√ītel: 28 Britanniques, 41 Arabes, 17 Juifs et 5 non r√©pertori√©s. Environ 45 personnes sont plus ou moins gri√®vement bless√©es.

Deir Yassin et l'Altalena

Le 9 avril 1948, Menachem Begin assuma la responsabilité du Massacre de Deir Yassin perpétré par une centaine de combattants de l'Irgoun et du Lehi. L'attaque du village et le massacre qui suivit, dont des exécutions dans une carrière attenante fit plus de cent morts.

Apr√®s la D√©claration d'ind√©pendance d'Isra√ęl, David Ben Gourion conclut un accord avec les principales factions sionistes pour placer les forces paramilitaires sous commandement unifi√©. L'accord pr√©voyait √©galement que toutes les fournitures de mat√©riel militaires seraient plac√©es sous contr√īle de l'arm√©e. Rompant l'accord, Menahem Begin fit acheminer des armes de France afin de les fournir en priorit√© aux membres de l'Irgoun. En ayant pris connaissance, David Ben Gourion mit Menahem Begin en demeure de respecter l'accord. Ce dernier refusa et rejoignit le bateau pour organiser le d√©barquement clandestin des armes sur une plage de Tel-Aviv. Apr√®s que l'endroit fut localis√©, David Ben Gourion donna ordre √† un contingent du Palmah de tirer au canon sur le bateau qui fut coul√© et sa cargaison perdue.

Engagement politique après 1948

Dans les jours qui suivirent la d√©claration d'ind√©pendance de l'√Čtat d'Isra√ęl du 14 mai 1948, Begin fit un discours diffus√© par la radio pour appeler ses hommes √† rendre les armes. Les Isra√©liens entendaient alors sa voix pour la premi√®re fois. Lors de parades de ses troupes, il renouvela sa demande de rendre les armes et de rejoindre la Haganah afin de constituer les nouvelles "Forces de D√©fense d'Isra√ęl", Tsahal.

Les actions de l'Irgoun et du groupe clandestin Lehi (√©galement connu sous la d√©nomination de ¬ę groupe Stern ¬Ľ) furent d√©nonc√©es par la gauche isra√©lienne qui les consid√©rait comme relevant d'actes terroristes. Ces deux organisations furent dissoutes en 1948 pour √©viter tout risque de guerre civile, m√™me si Begin s'engagea alors dans un combat politique pendant les trente ann√©es suivantes.

Begin fonda son propre parti politique, le Herout ("Liberté") en 1948, à la droite de l'échiquier politique israélien, et en marge de l'ancien parti révisionniste déclinant qui avait été fondé par Jabotinsky lui-même. Aux élections de 1949, le Herout gagna 18 sièges au Parlement de la Knesset. Le parti révisionniste sans représentant à l'Assemblée fut alors dissout et Begin devint ainsi l'unique leader du courant révisionniste.

De 1948 √† 1977, le Herout repr√©senta la principale alternative au parti travailliste dominant √† la Knesset et la tension √©tait grande entre Menahem Begin et David Ben Gourion. Le public √©tait √† l'√©poque surpris par l'apparence de Begin et ses mani√®res qui semblaient d'une autre √©poque. Par exemple, Begin, qui avait √©t√© dipl√īm√© en Droit en Pologne, continuait de pr√©f√©rer le costume et la cravate, l√† o√Ļ les socialisants pr√©f√©raient des tenues informelles.

Refusant l'accord d'indemnisation des victimes de la Shoah que Ben Gourion négociait avec le chancelier allemand Konrad Adenauer, Begin fut accusé d'être l'un des commanditaires d'un attentat raté commis envers le chancelier (de fait, les commanditaires pensaient que le colis piégé n'atteindrait pas sa cible, mais un policier fut tué)[2].

L'engagement de Begin eut particuli√®rement d'√©cho aupr√®s des citoyens d√©favoris√©s et notamment des nouveaux immigrants d'origine s√©farade, plut√īt religieux dans leur ensemble, et qui fuyaient les pays arabes. Ils √©taient pleins de ressentiment envers l'√©lite isra√©lienne ashk√©naze hautaine, majoritairement ath√©e et politiquement (tr√®s vaguement) proche du communisme sovi√©tique.

Begin accepte de participer au gouvernement d’union nationale en 1967 et influe sur le déclenchement de la guerre des Six Jours.

Les messages anti-socialistes, anti-√©litistes et empreints de signification religieuse que formulait Begin attir√®rent ainsi cette base populaire qui lui accorda syst√©matiquement ses voix aux √©lections et finit par le porter au pouvoir en mai 1977. Pour cela, Begin avait accept√© en 1973 le plan du G√©n√©ral Ariel Sharon de former une coalition plus large des partis de l'opposition, en s'alliant au Parti lib√©ral, au Parti du centre et √† d'autres groupes plus petits pour constituer le Likoud (¬ę consolidation ¬Ľ).

Begin parvint √† r√©aliser ce qui paraissait impensable jusque-l√† : remporter les √©lections contre le parti travailliste, ce qui √©tait une premi√®re dans la courte histoire de l'√Čtat d'Isra√ęl. Il devint alors Premier ministre.

Premier ministre

De 1977 à 1980

Le Likoud gagna les √©lections de 1977 mais fut loin des 60 si√®ges sur 120 n√©cessaires pour appuyer un gouvernement sur une majorit√© parlementaire. Afin d'exclure le parti travailliste du futur gouvernement, il dut compter sur les 15 si√®ges du DASH (Mouvement d√©mocratique pour le changement) fond√© un peu plus t√īt par des personnalit√©s comme le g√©n√©ral Yigal Yadin, le Professeur Amnon Rubenstein, Shmuel Tamir et Meir Amit. Yadin jouera un r√īle important lors des n√©gociations isra√©lo-√©gyptiennes. Les 5 repr√©sentants du parti religieux Agoudat Israel se joignirent √©galement √† cette majorit√© de centre-droite. Moshe Dayan, ancien Ministre ¬ę travailliste ¬Ľ de la D√©fense de 1967 √† 1973, devint ministre ¬ę Likoud ¬Ľ des Affaires √©trang√®res.

Menahem Begin, Jimmy Carter et Anouar el-Sadate célébrant les accords de Camp David en 1978

Les principales r√©alisations du mandat de Menahem Begin furent les Accords de Camp David et le Trait√© de paix isra√©lo-√©gyptien. Il proc√©da au retrait isra√©lien du Sina√Į, comme demand√© partiellement par la controvers√©e R√©solution 242 (1967) qui avait formul√© la n√©cessit√© qu'Isra√ęl se retire ¬ę de(/des) territoires ¬Ľ apr√®s la guerre des Six Jours pour mettre fin au conflit isra√©lo-arabe. (Voir les articles qui y sont consacr√©s, notamment pour une explication s√©mantique des termes de la r√©solution de l'ONU).

Les bases militaires du Sina√Į furent r√©implant√©es dans le N√©guev, avec des aides financi√®res et des garanties politiques des √Čtats-Unis. La d√©molition de colonies de peuplement isra√©liennes dans le Sina√Į (notamment la ville de Yamit) suscita une opposition interne dans le Likoud qui mena√ßa de scinder le parti.

1981 et la menace irakienne

Begin prit tr√®s au s√©rieux l'anti-sionisme mena√ßant de Saddam Hussein. Isra√ęl discuta avec la France pour ne pas fournir √† l'Irak son r√©acteur nucl√©aire de Osirak. Puis en 1981, Begin ordonna le bombardement et la destruction du r√©acteur nucl√©aire de Tamnuz par l'aviation isra√©lienne. ¬ę √Ä aucun prix, Isra√ęl ne permettra √† un ennemi de d√©velopper des armes de destruction massive qu'il pourrait utiliser contre notre peuple ¬Ľ est connu comme la 'doctrine Begin'. Cette op√©ration fut d√©nonc√©e par de nombreux gouvernements √©trangers dont les √Čtats-Unis par le biais d'une lettre de protestation de Ronald Reagan, et la r√©solution 487 de l'ONU la condamna. La gauche isra√©lienne condamna √©galement l'op√©ration, mais plut√īt pour des raisons √©lectorales car l'attaque s'√©tait d√©roul√©e √† trois semaines de nouvelles √©lections.

1982 et l'invasion du Liban

En 1982, Begin autorisa Tsahal √† envahir le Liban pour en d√©loger l'OLP qui pilonnait la Galil√©e √† partir de la fronti√®re nord d'Isra√ęl. L'op√©ration isra√©lienne au sud-Liban dura trois ans puis se prolongea dans une moindre mesure avec une pr√©sence isra√©lienne jusqu'en 2000.

Dernières années

Begin fut tr√®s marqu√© par les √©checs de la campagne du Liban : le revirement puis l'assassinat de B√©chir Gemayel, les nombreuses victimes parmi les soldats isra√©liens, la mauvaise image dans l'opinion d'une guerre non n√©cessaire √† la s√©curit√© d'Isra√ęl, le drame du Massacre de Sabra et Shatila... Il fut √©galement tr√®s affect√© par la mort de sa femme Aliza survenue en Isra√ęl alors qu'il √©tait en voyage officiel √† Washington.

D√©prim√©, Begin se retira de la vie politique en ao√Ľt 1983 et passa les commandes du gouvernement √† Yitzhak Shamir.

Begin quitta rarement son appartement au cours de ses dernières années, sauf pour se rendre sur la tombe de son épouse. Il s'éteint à Jérusalem en 1992 et fut enterré sans grande cérémonie au mont des Oliviers.

Certaines de ses positions politiques

Les principales idées de Begin allaient:

  • √† l'encontre de la partition de J√©rusalem qui ¬ę doit rester √©ternellement la capitale du peuple juif ¬Ľ.
  • dans le sens d'un droit historique inali√©nable du peuple juif sur la totalit√© de la ¬ę Terre d'Isra√ęl ¬Ľ (incluant les territoires palestiniens occup√©s √† la suite de la guerre des Six Jours).
  • dans le sens d'une expansion des valeurs de Libert√© dans le monde.
  • dans le sens du droit du peuple juif √† se d√©fendre.
  • √† l'encontre de la prolif√©ration des armes de destruction massive chez les ennemis du peuple juif.
  • dans le sens de l'√©change "Territoires contre Paix".

Références

  1. ‚ÜĎ G√©n√©ral Anders, M√©moires, 1939-1946, La Jeune Parque, Paris 1948, p. 222
  2. ‚ÜĎ Le Monde 15 juin 2006
 v ¬∑ d ¬∑ m  Chronologie des 18 Premiers ministres de l‚Äô√Čtat d‚ÄôIsra√ęl
1948 1954 1955 1963 1969 1969 1974 1977 1983 1984 1986 1992 1995 1996 1999 2001 2006 2009 ...
Ben Gourion Sharett Ben Gourion Eshkol Allon
intérim
Meir Rabin Begin Shamir Peres Shamir Rabin Peres
Netanyahou Barak Sharon Olmert Netanyahou



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Menahem Begin de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Menahem Begin ‚ÄĒ Menachem Begin 1978 Menachem Begin (hebr√§isch¬†‚ÄŹ◊ě◊†◊ó◊Ě ◊Ď◊í◊ô◊ü‚Äé;¬† * 16. August 1913 in Brest Litowsk; ‚Ć 9. M√§rz 1992 in Jerusalem) war Ministerpr√§sident und Au√üenminister ‚Ķ   Deutsch Wikipedia

  • BEGIN, MENAŠł§EM ‚ÄĒ (1913‚Äď1992), Israeli statesman and former commander of the Irgun Šļíeva i Le ummi (IŠļíL); prime minister of Israel. He served in the First to Tenth Knessets. Begin was born and educated in Brest Litovsk. He graduated with a law degree from Warsaw… ‚Ķ   Encyclopedia of Judaism

  • BEGIN (M.) ‚ÄĒ BEGIN MENAHEM (1913 1992) Sixi√®me Premier ministre de l‚Äô√Čtat d‚ÄôIsra√ęl, Menahem Begin est n√© √† Brest Litovsk le 16 ao√Ľt 1913. La ville que les juifs appelaient Brisk, aujourd‚Äôhui bi√©lorusse, √©tait alors polonaise. Durant toute sa vie, Begin est… ‚Ķ   Encyclop√©die Universelle

  • BEGIN, ZE'EV BINYAMIN ‚ÄĒ (1943‚Äď ), Israeli geologist and politician. Member of the Twelfth to Fourteenth Knessets. Ze ev Binyamin Begin was born in Jerusalem, the son of MenaŠł•em Begin . He studied geology at the Hebrew University of Jerusalem and received his doctorate… ‚Ķ   Encyclopedia of Judaism

  • Begin ‚ÄĒ Cette page d‚Äôhomonymie r√©pertorie les diff√©rents sujets et articles partageant un m√™me nom. Begin ou B√©gin, peut d√©signer : Toponyme B√©gin, une municipalit√© du Fjord du Saguenay, au Canada ; Patronymes Fanny Begin (1987 ), handballeuse… ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Begin, Menachem ‚ÄĒ ‚Ė™ prime minister of Israel in full ¬†Menachem Wolfovitch Begin ¬† born August 16, 1913, Brest Litovsk, Russia [now in Belarus] died March 9, 1992, Tel Aviv Yafo, Israel ¬†Zionist leader who was prime minister of Israel from 1977 to 1983. Begin was… ‚Ķ   Universalium

  • Begin, Menahem (Wolfovitch) ‚ÄĒ (16 ago. 1913, Brest Litovsk, Rusia‚Äď9 mar. 1992, Tel Aviv, Israel). Primer ministro de Israel (1977‚Äď83). Se gradu√≥ de abogado en la Universidad de Varsovia, Polonia. Durante la segunda guerra mundial (1939‚Äď45), las autoridades sovi√©ticas lo… ‚Ķ   Enciclopedia Universal

  • Menahem (Begriffskl√§rung) ‚ÄĒ Menahem ist der Name folgender Personen: Menahem, K√∂nig von Israel (Regierungszeit von 745 v. Chr. bis 738 v. Chr. oder von 752 v. Chr. bis 742 v. Chr.) Menachem Begin (1913‚Äď1992), Ministerpr√§sident und Au√üenminister Israels Menahem Asarja da… ‚Ķ   Deutsch Wikipedia

  • Begin ‚ÄĒ Begin, Menahem ‚Ķ   Enciclopedia Universal

  • Begin ‚ÄĒ (Menahem) (1913 1992) homme politique isra√©lien. Dirigeant de la droite sioniste, Premier ministre de 1977 √† 1983, il conclut la paix avec l √©gypte (1979) mais envahit le Liban en 1982. P. Nobel de la paix 1978 ‚Ķ   Encyclop√©die Universelle


Share the article and excerpts

Direct link
… Do a right-click on the link above
and select ‚ÄúCopy Link‚ÄĚ

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.