Meis (mythologie)

Mei 魅 désigne un esprit émanant du monde inanimé ou animal, en principe dangereux, souvent malfaisant et parfois vampirique. Les mei émanent de végétaux, de pierres, d’animaux ou de vieux objets ayant accumulé avec le temps assez d’essence vitale jing 精 ou de souffle pour changer de forme et agir. A l’origine de forme animale, hantant les lieux isolés éloignés de la civilisation, ils deviennent dans la littérature des Dynasties du Nord et du Sud des esprits fréquentant également les villes et pouvant prendre forme humaine, prototypes des femmes-renardes de Pu Songling[1].

Le caractère 魅 désigne selon le Shuowenjiezi (IIe siècle) l’essence vitale d’un vieil élément inanimé. Ce dictionnaire donne de plus comme variante le caractère homonyme 鬽, qui apparait dans les Rites des Zhou avec un sens similaire selon le commentaire de Zheng Xuan (鄭玄) (127-200).

Le caractère mei 魅 apparait dès l’antiquité (Zuo Zhuan, IVe siècle av. J.-C.) en association avec chi 魑. Selon le dictionnaire Cihai[2], un chimei 魑魅 est l’émanation du souffle des forêts de montagne et peut être malfaisant. De forme au moins partiellement animale, il se manifeste dans les endroits sauvages très éloignés. À partir des Han (206 av. J.-C. - 220 ap. J.-C.) on distingue aussi les guimei 鬼魅 invisibles qui hantent aussi les endroits isolés, mais moins éloignés, et les jingmei 精魅 qui deviendront le thème de nombreux contes à partir du IIIe siècle. Ces derniers peuvent se manifester en tout lieu, ville ou campagne, et prendre toutes sortes de formes, végétales, animales ou humaines, y compris celles d’un parent ou d’un ami. Ceux qui les rencontrent peuvent mourir de mort violente, être vampirisés de leur énergie vitale et souffrir d’une « maladie démoniaque », ou plus rarement s’en sortir indemne. Les mei d’apparence féminine peuvent tomber enceintes d’humains et donner naissance à des enfants. Les miroirs, le feu, les chiens, les lames et les incantations de maîtres taoïstes ou moines bouddhistes peuvent révéler leur vraie nature et les contrer[1].

Références et notes

  1. a et b Fu-shih Lin 林富士 Spirits among Humans: Tales of Jingmei (Fairies) in Early Medieval China, Institute of History and Philology, Academia Sinica, vol.78, 1 mars 2007 p4-5
  2. 辞海 p211

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Meis (mythologie) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Créature de Dieu — Liste des créatures légendaires Des créatures issues des mythes antiques. Cette liste regroupe les créatures légendaires : des créatures dont l existence a été l objet de croyances passées ou actuelles, mais dont rien n a prouvé l existence …   Wikipédia en Français

  • Créatures de légendes — Liste des créatures légendaires Des créatures issues des mythes antiques. Cette liste regroupe les créatures légendaires : des créatures dont l existence a été l objet de croyances passées ou actuelles, mais dont rien n a prouvé l existence …   Wikipédia en Français

  • Liste De Créatures Légendaires — Liste des créatures légendaires Des créatures issues des mythes antiques. Cette liste regroupe les créatures légendaires : des créatures dont l existence a été l objet de croyances passées ou actuelles, mais dont rien n a prouvé l existence …   Wikipédia en Français

  • Liste des créatures légendaires — Des créatures issues des mythes antiques. Illustration de Friedrich Justin Bertuch, Kinderbuch Fabelwesen 2, 1806. Cette liste regroupe les créatures légendaires : des créatures dont l existence a été l objet de croyances passées ou… …   Wikipédia en Français

  • Religio Romana — Die Maison Carrée in Nîmes (erbaut Ende des 1. Jahrhunderts v. Chr. oder Anfang des 1. Jahrhunderts n. Chr.) weist die Kennzeichen des römischen „Standardtempels“ auf: Freitreppe, hohes Podium, geräumige Säulenvorhalle. Die Römische Religion,… …   Deutsch Wikipedia

  • Religion im Römischen Reich — Die Maison Carrée in Nîmes (erbaut Ende des 1. Jahrhunderts v. Chr. oder Anfang des 1. Jahrhunderts n. Chr.) weist die Kennzeichen des römischen „Standardtempels“ auf: Freitreppe, hohes Podium, geräumige Säulenvorhalle. Die Römische Religion,… …   Deutsch Wikipedia

  • Vampire — Pour les articles homonymes, voir Vampire (homonymie) …   Wikipédia en Français

  • Brand von Rom — Der größte Stadtbrand, bei dem große Teile Roms verwüstet wurden, ereignete sich vom 19. bis 26. Juli 64 n. Chr. zur Regierungszeit des Kaisers Nero. Nach einer Angabe von Tacitus[1] wurden von den 14 Stadtbezirken Roms drei völlig zerstört, in… …   Deutsch Wikipedia

  • Der goldene Esel — Metamorphosen oder Der goldene Esel (lat. Metamorphoses libri bzw. Asinus aureus) wurde um das Jahr 170 n. Chr. von Lucius Apuleius – nach einer griechischen Vorlage von Lukian von Samosata – geschrieben. Es handelt sich hierbei um den einzigen… …   Deutsch Wikipedia

  • Römische Religion — Die Maison Carrée in Nîmes (erbaut Ende des 1. Jahrhunderts v. Chr. oder Anfang des 1. Jahrhunderts n. Chr.) weist die Kennzeichen des römischen „Standardtempels“ auf: Freitreppe, hohes Podium, geräumige Säulenvorhalle. Die Römische Religion,… …   Deutsch Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.