Medecine interne

ï»ż
Medecine interne

MĂ©decine interne

La médecine interne est la plus complÚte des spécialités médicales. Dépassant le cadre de la médecine d'organe, elle s'intéresse au diagnostic et à la prise en charge globale des maladies de l'adulte avec une prédilection pour les maladies systémiques (par exemple le lupus érythémateux disséminé) et les maladies auto-immunes en général. Un médecin qui pratique la médecine interne s'appelle un interniste.

Sommaire

À travers le monde

En France, la mĂ©decine interne est la spĂ©cialitĂ© des dĂ©marches diagnostiques difficiles et de la prise en charge des adultes souffrant de polypathologies ou de maladies gĂ©nĂ©rales. Au carrefour des spĂ©cialitĂ©s d’organe, l’interniste possĂšde les aptitudes nĂ©cessaires pour Ă©tablir une synthĂšse dans les situations complexes et pour mettre en place des stratĂ©gies diagnostiques ou thĂ©rapeutiques hiĂ©rarchisĂ©es. Il prend soin du malade vu comme un tout. Le fractionnement de certaines spĂ©cialitĂ©s en « sur-spĂ©cialitĂ©s Â» de plus en plus Ă©troites, fruit du progrĂšs mĂ©dical et technologique et indispensable aux soins de certains patients, implique un recours de plus en plus nĂ©cessaire Ă  des mĂ©decins formĂ©s Ă  la synthĂšse comme le sont les internistes. Les services de mĂ©decine interne tiennent un rĂŽle central Ă  l’hĂŽpital. Ils ont pour mission de recevoir des patients sans diagnostic ou polypathologiques, souvent hospitalisĂ©s en aval des services d’urgence et dans un Ă©tat grave. Le frĂ©quent contexte d’urgence et de complexitĂ© mĂ©dicale nĂ©cessite la mobilisation et la coordination des moyens humains autour du patient, ainsi que la mise en Ɠuvre de moyens techniques ou de procĂ©dures diagnostiques et thĂ©rapeutiques sophistiquĂ©es. Cette activitĂ© implique un travail en Ă©quipe, multidisciplinaire et multiprofessionnel, caractĂ©ristique de la mĂ©decine interne. Les internistes ont Ă©galement une fonction de consultant pour les mĂ©decins de ville ou hospitaliers, leur apportant une aide en toutes situations.

En Belgique, la situation est assez semblable. En théorie, la cardiologie, la gastro-entérologie, l'endocrinologie, l'allergologie, etc. sont des spécialisations à part entiÚre, mais à cÎté de cela il existe bel et bien des internistes qui s'intéressent à l'ensemble de ces domaines.

En AlgĂ©rie, la mĂ©decine interne est aussi au carrefour des autres spĂ©cialitĂ©s : l’approche globale du malade peut parfois Ă©viter Ă  celui-ci un circuit contraignant liĂ© Ă  l’approche par organe. La mĂ©decine interne a cette ambition. Illustration d'un cas de patient suivi pendant plusieurs annĂ©es (5 Ă  6 ans), de façon sĂ©parĂ©e par diffĂ©rentes spĂ©cialitĂ©s : orthopĂ©die pour une gonarthrite, maladies infectieuses pour une Ă©pididymite, ophtalmologie pour une atteinte oculaire. Ce n’est qu’en mĂ©decine interne qu’a Ă©tĂ© Ă©voquĂ© le diagnostic de maladie de Behcet dans sa forme oculaire grave pouvant mettre en jeu le pronostic visuel, et que le patient a bĂ©nĂ©ficiĂ© d’un traitement appropriĂ© et cela grĂące Ă  l’approche globale. Ceci n’illustre qu’un cas de retard de diagnostic de quelques annĂ©es. En conclusion : l’ĂȘtre humain est un organisme et non un ensemble d’organes, l’approche d’un malade doit ĂȘtre globale pour arriver Ă  un diagnostic prĂ©cis donc une meilleure prise en charge. Le retard de diagnostic de plusieurs pathologies dont les maladies de systĂšme rĂ©sulte souvent d’une approche restrictive du malade.

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes


Maladies systémiques
  • Portail de la mĂ©decine Portail de la mĂ©decine
Ce document provient de « M%C3%A9decine interne ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Medecine interne de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • MĂ©decine Interne — La mĂ©decine interne est la plus complĂšte des spĂ©cialitĂ©s mĂ©dicales. DĂ©passant le cadre de la mĂ©decine d organe, elle s intĂ©resse au diagnostic et Ă  la prise en charge globale des maladies de l adulte avec une prĂ©dilection pour les maladies… 
   WikipĂ©dia en Français

  • MÉDECINE INTERNE — Terme d’origine allemande (innere Medizin ), la mĂ©decine interne dĂ©finit l’ensemble du domaine mĂ©dical oĂč puisse s’appliquer une thĂ©rapeutique non chirurgicale. Dans les pays de langue allemande et aux États Unis s’est constituĂ©e une spĂ©cialitĂ©… 
   EncyclopĂ©die Universelle

  • MĂ©decine interne — La mĂ©decine interne est une spĂ©cialitĂ© mĂ©dicale. Elle s intĂ©resse au diagnostic et Ă  la prise en charge globale des maladies de l adulte avec une prĂ©dilection pour les maladies systĂ©miques (par exemple le lupus Ă©rythĂ©mateux dissĂ©minĂ©) et les… 
   WikipĂ©dia en Français

  • Revue de MĂ©decine Interne —   Titre abrĂ©gĂ© Rev. Med. Interne Discipline MĂ©decine Langue Français Direct 
   WikipĂ©dia en Français

  • interne — [ ɛ̃tɛrn ] adj. et n. ‱ 1560; « ce qui est Ă  l intĂ©rieur » XIVe; lat. internus I ♩ Adj. 1 ♩ Qui est situĂ© en dedans, est tournĂ© vers l intĂ©rieur. ⇒ intĂ©rieur. Parois, parties internes. ♱ Math. Angles internes, opposĂ©s aux angles externes dans la… 
   EncyclopĂ©die Universelle

  • internĂ© — interne [ ɛ̃tɛrn ] adj. et n. ‱ 1560; « ce qui est Ă  l intĂ©rieur » XIVe; lat. internus I ♩ Adj. 1 ♩ Qui est situĂ© en dedans, est tournĂ© vers l intĂ©rieur. ⇒ intĂ©rieur. Parois, parties internes. ♱ Math. Angles internes, opposĂ©s aux angles externes… 
   EncyclopĂ©die Universelle

  • MÉDECINE — PENDANT des millĂ©naires, la mĂ©decine s’est efforcĂ©e de rĂ©pondre aux besoins et aux angoisses de l’homme malade. Elle s’est appuyĂ©e longtemps sur des pratiques magiques, sur des systĂšmes philosophiques ou mĂ©taphysiques avant de trouver dans le… 
   EncyclopĂ©die Universelle

  • MĂ©decine dans la Civilisation Islamique — En histoire de la mĂ©decine, le terme mĂ©decine islamique ou mĂ©decine arabe fait rĂ©fĂ©rence Ă  la mĂ©decine dĂ©veloppĂ©e pendant l’ñge d or de la civilisation islamique mĂ©diĂ©vale et consignĂ©e dans des Ă©crits en langue arabe, la lingua franca de la… 
   WikipĂ©dia en Français

  • Medecine — MĂ©decine PĂ©diatre examinant un bĂ©bĂ© La mĂ©decine (provenant de l adjectif latin medicus, se traduisant par « qui guĂ©rit Â») est la science dont l objet est Ă  la fois l Ă©tude de l organisation du corps humain (anatomie), de son… 
   WikipĂ©dia en Français

  • MĂ©decine conventionnelle — MĂ©decine PĂ©diatre examinant un bĂ©bĂ© La mĂ©decine (provenant de l adjectif latin medicus, se traduisant par « qui guĂ©rit Â») est la science dont l objet est Ă  la fois l Ă©tude de l organisation du corps humain (anatomie), de son… 
   WikipĂ©dia en Français


Share the article and excerpts

Direct link

 Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.