Mazzini


Mazzini

Giuseppe Mazzini

Giuseppe Mazzini
Giuseppe Mazzini, 1870
Giuseppe Mazzini, 1870

Naissance 22 juin 1805
Gênes
Décès 10 mars 1872 (à 66 ans)
Pise
Nationalité Italienne
Activité(s) principale(s) Révolutionnaire et patriote italien.

Giuseppe Mazzini, né le 22 juin 1805 à Gênes et mort le 10 mars 1872 à Pise, est un révolutionnaire et patriote italien, fervent républicain et combattant pour la réalisation de l'unité italienne.

Biographie

Giuseppe Mazzini est le troisième enfant d'un professeur de médecine de l'université de Gênes, de tendance républicaine et d'une patriote très croyante marquée par le jansénisme. En 1820, il est admis à l'Université, et choisit la médecine avant de se consacrer au droit. En 1826, il écrit son premier essai littéraire Dell’amor patrio di Dante, publié l'année suivante.

Après des études de droit et une licence de philosophie en 1827, Mazzini commence à affirmer, contre le pouvoir en place, que la « patrie d’un Italien n’est ni Rome, ni Florence ou Milan, mais l’Italie tout entière ». Il adhère à la charbonnerie, une association secrète à objectifs politiques, pour conforter ses idées et mettre en place un plan d'action. Mais il est poursuivi par la police piémontaise pour ses idées et activités, ce qui lui vaut d'être emprisonné à Savone.

En 1831, réfugié à Marseille, il fonde le mouvement "Jeune Italie" (Giovine Italia), dérivé de la Charbonnerie et inspiré par le socialisme. La devise de ce mouvement est "Dieu et le Peuple", et sa base politique est la volonté d'unir les différents royaumes d'Italie en une République démocratique. Mazzini pense également que l'Italie doit prendre la tête du mouvement de régénération de l'Europe, alors en grande partie sous domination de souverains très autoritaires. Il proclame le principe de l'égalité de tous les peuples.

Le Piémont le condamne au bannissement perpétuel, et la police française de Louis-Philippe le pourchasse. L'échec d'une tentative d'invasion du Duché de Savoie lui vaut d'être condamné à mort par contumace par le Piémont. En 1834, il se réfugie en Suisse où il crée le mouvement "Jeune Europe" (Giovine Europa), destiné à regrouper les divers mouvements nationaux européens (irlandais, grec, polonais etc.).

En 1837, il se fixe à Londres d'où il demande au pape Pie IX de prendre la tête d'un mouvement pour l'unité de l'Italie. En 1835, il publie Foi et avenir, et en 1837, Devoirs de l’Homme. Il tente de lancer des mouvements révolutionnaires à Bologne et à Imola en 1842, à Cosenza en 1844, à Rimini en 1845. Tous sont des échecs. Les révolutions de 1848 le ramènent en Italie. Giuseppe Mazzini défend Naples contre les Autrichiens venus rétablir le roi détrôné, puis il passe en Toscane, et enfin à Rome où il devient, en février 1849, un des dirigeants de la nouvelle République romaine. Il en est chassé par les Français venus rétablir sur le trône le pape Pie IX , il retourne alors à Londres. Il tente sans succès de soulever Mantoue (1852), Milan (1853), Gênes et Livourne (1857).

Mazzini condamne l'alliance franco-piémontaise (1858) et la cession de la Savoie et du comté de Nice à la France (1860). Élu député de Messine en 1865, il ne peut siéger, son élection ayant été invalidée. En 1868, il tente de fonder une alliance républicaine universelle. En 1870, il débarque en Sicile dans le but de créer la république italienne (alors que le roi Victor-Emmanuel II vient de terminer l'unification de l'Italie). Arrêté, il est enfermé à Gaëte puis amnistié. Il doit s'exiler en Suisse. En 1872, c'est sous un nom d'emprunt qu'il regagne l'Italie, pour mourir à Pise.

Bibliographie

  • Jean-Yves Frétigné, Giuseppe Mazzini. Père de l'unité italienne, Fayard, 2006 (ISBN 2-213-62956-0)
  • Serge Audier, « Le républicanisme singulier de Giuseppe Mazzini et la question du socialisme », Introduction à G. Mazzini, Pensées sur la démocratie en Europe, trad. et notes S.Audier, Presses Universitaires de Caen, 2002.
  • Roland Sarti, Mazzini. A Life for the Religion of Politics, Preager Publishers, 1997; tr. it. Giuseppe Mazzini. La politica come religione civile, Postfazione di Sauro Mattarelli, Laterza, 2000.
  • Sauro Mattarelli, Dialogo sui doveri. Il pensiero di Giuseppe Mazzini, Venezia, Marsilio, 2005.

Voir aussi


  • Portail de l’histoire Portail de l’histoire
  • Portail de la politique Portail de la politique
  • Portail de l’Italie Portail de l’Italie
Ce document provient de « Giuseppe Mazzini ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Mazzini de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • MAZZINI (G.) — MAZZINI GIUSEPPE (1805 1872) L’une des grandes figures du XIXe siècle politique et social. Originaire de Gênes où la Révolution française avait semé les germes du jacobinisme et fait de la cité ligure «le grand volcan de la liberté italienne» (G …   Encyclopédie Universelle

  • Mazzini — Mazzini,   Giuseppe, italienischer Freiheitskämpfer, * Genua 22. 6. 1805, ✝ Pisa 10. 3. 1872; geistiger Führer der radikalrepublikanischen, laizistischen und unitarischen Richtung des Risorgimento, schloss sich 1828/29 der Carboneria an und wurde …   Universal-Lexikon

  • Mazzini B&B — (Витербо,Италия) Категория отеля: Адрес: Via Cantinaccia 2, 01100 Витербо, Италия …   Каталог отелей

  • Mazzīni — Mazzīni, Giuseppe, ital. Agitator, geb. 22. Juni 1805 in Genua, gest. 10. März 1872 in Pisa, widmete sich dem Rechtsstudium, ward Advokat in Genua und arbeitete daneben für den »Indicatore Genovese« und nach dessen Unterdrückung 1829 für den… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Mazzini — (Tredozio,Италия) Категория отеля: 4 звездочный отель Адрес: 50034 Tredozio, Италия …   Каталог отелей

  • Mazzīni — Mazzīni, Giuseppe, geb. 1809 in Genua, wo sein Vater Professor der Medicin war; nach Beendigung der Studien der schönen Wissenschaften, gab er in Genua den Indicatore Genovese, ein literarisches Journal von politisch liberaler Färbung, heraus, u …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Mazzini — Mazzīni, Giuseppe, ital. Agitator, geb. 22. Juni 1805 zu Genua, Rechtsanwalt, als Mitglied der Carbonaria 1831 verbannt, gründete 1831 zu Marseille den Geheimbund des »Jungen Italien« zur Herstellung einer geeinigten Republik Italien, lebte dann… …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Mazzini — Mazzini, Giuseppe, geb. 1808 zu Genua, Advokat, 1830 als Verschwörer flüchtig und in contumaciam zum Tode verurtheilt, hielt sich seitdem meistens in der Schweiz auf u. stiftete den Geheimbund der Giovine Italia, sowie er auch der anerkannte Chef …   Herders Conversations-Lexikon

  • Mazzini — Mazzini, Giuseppe …   Enciclopedia Universal

  • Mazzini — (Giuseppe) (1805 1872) patriote italien. Fondateur d une société secrète (la Jeune Italie), il conspira, à l étranger, contre l Autriche. Il fit partie du triumvirat qui proclama la république à Rome (1849) …   Encyclopédie Universelle

  • Mazzini — (izg. macíni), Giuseppe (1805 1872) DEFINICIJA talijanski republikanski borac protiv Austrije za slobodu Italije; osnivač tajne revolucionarne organizacije Mlada Italija (1832); idejni vođa pokreta za ujedinjenje Italije (Risorgimento) …   Hrvatski jezični portal


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.