Max Beckmann


Max Beckmann
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Beckmann.

Max Beckmann, né le 12 février 1884 à Leipzig et décédé le 27 décembre 1950 à New York, est un peintre et dessinateur allemand.

Sommaire

Biographie

Né à Leipzig en 1884 et mort à New York en 1950, Max Beckmann connaîtra personnellement les grandes tragédies qui, dans ce premier XXe siècle, bouleverseront l’Europe et le monde.

Après sa formation à l'école des beaux-arts de Weimar en 1906, il s'installe à Berlin où il organise des expositions de ses œuvres.

Pendant la Première guerre mondiale, il est à Wervik près du front en tant qu'infirmier. En 1914-1915, il y colore par des fresques la piscine de natation en plein air qui était utilisée par l'armée impériale allemande[1]. Il est démobilisé en 1915 en raison d'une dépression nerveuse. Son art change alors de style pour devenir plus critique et moral.

À partir des années 1920, le peintre séjourne à plusieurs reprises à Baden-Baden, ville d'eau et de jeux du sud de l'Allemagne, avec sa seconde épouse, Mathilde, surnommée Quappi, fille du peintre Friedrich August von Kaulbach. Jusqu'en avril 1933, il enseigne à Francfort avant d'être déchu de son poste. Fatigué, dépressif, il était très inquiet de la montée du nazisme, tel que le témoignent les lettres qu'il écrivait à son épouse.

Il s'installe à Berlin, où il peint des vues de la Forêt-Noire au climat oppressant, aux arbres déracinés et aux chemins qui se perdent. Au lendemain du discours d'Adolf Hitler sur l'art, il est classé parmi les « peintres dégénérés » et il doit quitter l'Allemagne avec son épouse pour partir en exil à Amsterdam, où il connaît la précarité et la solitude, et sera pris dans l'étau national-socialiste après l'invasion des Pays-Bas par la Wehrmacht.

Ce n'est qu'après la fin de la guerre qu'il rejoint définitivement les États-Unis, en 1947, pour enseigner à Washington et à Brooklyn. Beckmann décède en 1950, l'année où la Biennale de Venise lui décerne son premier prix de peinture.

Son œuvre

Max Beckmann a développé son parcours en dehors des groupes ou des mouvements artistiques restés célèbres dans l'histoire de l'art du début du siècle. Par le biais du dessin, de la gravure, de la lithographie, l’œuvre de Max Beckmann rend compte de chacun des drames du monde, sans que pour autant le peintre en soit un illustrateur ou une sorte de reporter.

Son œuvre reflète une approche du monde considéré comme une scène de théâtre où se joue la pièce qu'est la vie humaine avec des hommes qui sont des acteurs masqués ou des acrobates. Quoique refusant l’anecdote ou le récit, nul mieux que lui n’a montré la crise sociale et morale de l’Allemagne des années 1920 ou dénoncé la monstruosité du nazisme. Et cela justement parce que, refusant l’engagement direct de l’artiste, lui fixant une mission plus haute, Beckmann, dans sa peinture des événements historiques, atteint une dimension universelle et intemporelle.

Klaus Gallwitz, directeur du Musée Frieder Burda et spécialiste de Max Beckmann, parle au sujet des tableaux d'avant-guerre de peinture subversive qui lui a permis de « mûrir ses tableaux futurs ». Ses premières œuvres ont une teinte plutôt naturaliste. Après la guerre, son style devient plus personnel et offre ses caractéristiques si connues : visages émaciés, contours marqués.

Ses œuvres

(liste non-exhaustive)

  • La Nuit (Die Nacht) (1918-1919)
  • Danse à Baden-Baden (1923), caricature d'une société en crise - tableau appartenant à la Nouvelle Pinacothèque de Munich
  • Le Rêve de Monte-Carlo (commencé en 1939, terminé en 1943)
  • Le Parc de Baden-Baden
  • La Riviera
  • Voiture d'artistes, ce tableau témoigne de l'exil subi par l'artiste, avec ces personnages réfugiés autour de leur directeur, peint alors que la Wehrmacht s'apprête à envahir les Pays-Bas.
  • Le Départ
  • Hölle der Vögel (L'Enfer des oiseaux)
  • Beckmann et sa femme en exil, cet autoportrait montre un couple digne uni dans l'adversité.

Notes et références

  1. Briefe im Kriege.

Annexe

Bibliographie

  • (de) Barbara et Erhard Göpel, Max Beckmann : Katalog der Gemälde, catalogue en 2 volumes, édition Hans Martin von Erffa, Bern, 1976.
  • (de) Stephan von Wiese, Max Beckmann : Das zeichnerische Werk 1903 - 1925, catalogue, Düsseldorf, 1978.
  • James Hofmaier, Max Beckmann : Catalogue raisonné of his Prints, catalogue 2 volumes, Bern, 1990.
  • (de) Stephan Reimertz: Max Beckmann : Biographie, Munich, 2001.
  • Didier Ottinger, Max Beckmann, album, Les cahiers du musée national d'art moderne, édition Centre Pompidou, 2002 (ISBN 2844261434) 60 p.
  • Didier Ottinger, Beckmann en eaux troubles, échoppe, 2003 (ISBN 9782840681397), 30 p.
  • Florence Bancaud, « Max Beckmann ou la réinvention de la beauté », Germanica, 37 | 2005. [lire en ligne]
  • Dictionnaire Bénézit, Dictionnaire critique et documentaire des peintres,sculpteurs, dessinateurs et graveurs de tous les temps et de tous les pays, vol. 1, éditions Gründ, janvier 1999, 13440 p. (ISBN 2700030117), p. 952-953 

Article connexe

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Max Beckmann de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Max Beckmann — Max Carl Friedrich Beckmann (* 12. Februar 1884 in Leipzig; † 27. Dezember 1950 in New York) war ein deutscher Maler, Graphiker, Bildhauer und Autor. Beckmann griff die Malerei des ausgehenden 19. Jahrhunderts ebenso auf wie die kunsthistorische… …   Deutsch Wikipedia

  • Max Beckmann — Self portrait with Horn, 1938 1940 Born February 12, 1884(1884 02 12) …   Wikipedia

  • Max-Beckmann-Schule — Schulform Oberstufen …   Deutsch Wikipedia

  • Max-Beckmann-Oberschule — Außenansicht der Max Beckmann Oberschule. Schulform …   Deutsch Wikipedia

  • Max-Beckmann-Gesellschaft — Die Max Beckmann Gesellschaft e. V. ist ein Verein zur Förderung der Erforschung des Werkes von Max Beckmann. Inhaltsverzeichnis 1 Geschichte 2 Ziele 3 Weblinks 3.1 Einzelnachweise // …   Deutsch Wikipedia

  • Max Beckmann Gesellschaft — Die Max Beckmann Gesellschaft e. V. ist ein Verein zur Förderung der Erforschung des Werkes von Max Beckmann. Inhaltsverzeichnis 1 Geschichte 2 Ziele 3 Weblinks 3.1 Einzelnachweise …   Deutsch Wikipedia

  • Max Beckmann's Night — Night is a 20th century painting by German artist Max Beckmann, created between the years of 1918 1919. It is an icon of the post WWI movement, Neue Sachlichkeit, or New Objectivity. It is an oil painting on canvas. Interpretation Three men… …   Wikipedia

  • Max Beckmann Preis — Der Max Beckmann Preis der Stadt Frankfurt am Main wird seit 1978 alle drei Jahre vergeben. Er wird für hervorragende Leistungen in Malerei, Grafik, Bildhauerei oder Architektur vergeben und ist mit 50.000 Euro dotiert. Der Preis erinnert an den… …   Deutsch Wikipedia

  • Max-Beckmann-Preis — Die Frankfurter Oberbürgermeisterin Petra Roth (links) bei der Verleihung des Preises an Barbara Klemm (rechts) im Jahr 2010 Der Max Beckmann Preis der Stadt Frankfurt am Main wird seit 1978 alle drei Jahre vergeben. Er wird für hervorragende… …   Deutsch Wikipedia

  • Triptychon (Max Beckmann) — Die Triptychen von Max Beckmann stellen eine einzigartige Werkfolge in der Kunst der Moderne dar. Von 1932 bis zu seinem Tod 1950 sind insgesamt zehn Triptychen entstanden. Zwar haben auch andere Künstler der Klassischen Moderne wie Otto Dix oder …   Deutsch Wikipedia

  • Beckmann — may refer to:*Ernst Otto Beckmann (1853 ndash;1923), German chemist and discoverer of the Beckmann rearrangement *Johann Beckmann (1739 ndash;1811), German scientific author *Petr Beckmann (1924 ndash;1993), Czech American dissident physicist… …   Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.