Maurice Joyeux


Maurice Joyeux

Maurice Joyeux (né le 29 janvier 1910, à Paris, et mort le 9 décembre 1991) est un militant et penseur anarchiste, figure marquante de l’anarchisme français.

Sommaire

Biographie

Maurice Joyeux milite très jeune et s’engage au Comité des chômeurs dont il deviendra le secrétaire. Il raconte leurs premières actions dans son livre Consulat polonais. L’attaque de ce consulat lui vaut, en 1933, une année de prison. Il adhère à l’Union anarchiste en 1935, et est condamné à six mois de prison pour violence à agents. En 1936, il participe aux occupations d’usines et anime le Front révolutionnaire. En 1938, il fait encore six mois de prison pour violences.

Réfractaire à la guerre, Joyeux est arrêté en 1940 et condamné à 5 ans de prison. Incarcéré au fort MontlucLyon), il s’évade après avoir fomenté une mutinerie (sujet de son livre Mutinerie à Montluc, édité en 1971), mais il sera repris et n'être finalement libéré qu'en 1944.

Dès la Libération, il s’emploie à la reconstruction de la Fédération anarchiste et à l’édition du Libertaire. Il milite aussi activement dans le syndicat (CGT-FO) et ouvre une librairie à Paris, Le Château des brouillards.

En 1953 intervient la scission : Georges Fontenis, qui a créé l’Organisation Pensée Bataille (O.P.B), organisation clandestine à l’intérieur même de la Fédération anarchiste, provoque l'éclatement de celle-ci en plusieurs nouvelles organisations, dont la Fédération communiste libertaire (FCL). Maurice Joyeux participe à la reconstruction de la F.A autour du nouveau journal, Le Monde libertaire, et de sa librairie qui verront le regain des idées libertaires, suscité par mai 68.

Avec sa compagne, Suzy Chevet, et le groupe Louise Michel, il crée La Rue, revue d’expression culturelle libertaire.

En 1981, Joyeux est le premier invité de Radio libertaire, radio libre de la F.A, à Paris.

Hommage

Dans le dernier refrain de sa chanson Les Anarchistes, Léo Ferré rend un discret hommage à Maurice Joyeux :

« Qu’y’en a pas un sur cent et pourtant ils existent
Et qu’ils se tiennent bien le bras dessus bras dessous
Joyeux, et c’est pour ça qu’ils sont toujours debout
Les anarchistes…  »

Citation

« Le journal… est le garant de l’équilibre voulu par le Congrès de fondation de la Fédération anarchiste. Il doit donc conserver son caractère de représentation des trois courants de pensée du Mouvement.
Il s’agit alors d’un dosage que seuls les militants avertis peuvent accomplir. D’autre part il nécessite un travail pratique, et un travail rédactionnel qui requiert des compétents. Il faut donc toucher à son armature avec précautions…
L’anarchie consiste justement à choisir pour les militants les tâches qu’ils sont capables d’accomplir à condition que ces tâches soient, par tous, mises sur le même pied égalitaire.
Coller une affiche, distribuer un tract, faire un article ou prononcer un discours sont des tâches d’égale valeur. C’est à partir du moment où il n’existe plus de concurrence que chacun fait ce pourquoi la nature le destine le plus…
En vérité l’homme, par ses caractères biologiques, est apte à certains travaux inapte à d’autre et justement l’anarchie consiste à lui trouver une place dans la collectivité, qui lui permette de se développer au maximum…
Mais à quoi tient le fait que sitôt rentrés dans nos milieux certains jeunes réclament comme un droit des places "nobles", des fonctions "nobles" ? »

— Maurice Joyeux, L’Hydre de Lerne, 1967

Bibliographie partielle

De Maurice Joyeux

  • Sous les plis du drapeau noir et Souvenirs d'un anarchiste ; 2 tomes de souvenirs (Éditions du Monde Libertaire)
  • Le Consulat polonais
  • Mutinerie à Montluc (Éditions La Rue)
  • L’Anarchie et la société moderne. Précis sur une structure de la pensée et de l’action révolutionnaires et anarchistes (Nouvelles Éditions Debresse, 1969)
  • L’Anarchie et la révolte de la jeunesse (Casterman 1970)
  • L’Écologie (La Rue, 1975)
  • Bakounine en France (La Rue, 1976)
  • Karl Marx, le ténia du socialisme ! (La Rue, 1983)
  • L’Anarchie dans la société contemporaine : une hérésie nécessaire ?

Sur Maurice Joyeux

Roland Bosdeveix a publié sa biographie dans la collection Graine d’ananar (Éditions du Monde Libertaire).

Notes et références

Lien externe

  • Articles et opuscules de Maurice Joyeux sur le site Anti.mythes.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Maurice Joyeux de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Joyeux —  Cette page d’homonymie répertorie des personnes (réelles ou fictives) partageant un même patronyme.  Cette page d’homonymie répertorie les différents lieux partageant un même toponyme …   Wikipédia en Français

  • Maurice De Canonge — est un réalisateur, acteur et scénariste français né le 18 mars 1894 à Toulon et décédé le 10 janvier 1979 à Paris. Filmographie Comme réalisateur 1931 : Olive se marie 1931 : Olive passager clandestin 1935 : Le Secret de l… …   Wikipédia en Français

  • Maurice de canonge — est un réalisateur, acteur et scénariste français né le 18 mars 1894 à Toulon et décédé le 10 janvier 1979 à Paris. Filmographie Comme réalisateur 1931 : Olive se marie 1931 : Olive passager clandestin 1935 : Le Secret de l… …   Wikipédia en Français

  • Maurice de Canonge — est un réalisateur, acteur et scénariste français né le 18 mars 1894 à Toulon et décédé le 10 janvier 1979 à Paris. Filmographie Comme réalisateur 1931 : Olive se marie 1931 : Olive passager clandestin 1935 : Le Secret de l… …   Wikipédia en Français

  • Maurice Bouchor — Maurice Bouchor. Activités Écrivain Poète Dramaturge …   Wikipédia en Français

  • Maurice Paulin — Maurice Paulin, né en 1900 à Paris, mort en 1986, est un illustrateur français. Biographie Élève à l École nationale supérieure des beaux arts, il avait, avant d être illustrateur (essentiellement pour Hachette Livre (Langelot, Les Six Compagnons …   Wikipédia en Français

  • Joyeux (Ain) — 45° 57′ 43″ N 5° 06′ 39″ E / 45.9619444444, 5.11083333333 …   Wikipédia en Français

  • Joyeux, Odette — (1914 2000)    Actress and screenwriter. Odette Joyeux began her career as an actress in the early 1930s. She had smaller roles in films such as Charles de Rochefort s Le Secret du docteur (1930) and Jean Tarride s Le Chine Jaune (1932), before… …   Guide to cinema

  • Joyeux, Odette — (1914 2000)    Actress and screenwriter. Odette Joyeux began her career as an actress in the early 1930s. She had smaller roles in films such as Charles de Rochefort s Le Secret du docteur (1930) and Jean Tarride s Le Chine Jaune (1932), before… …   Historical Dictionary of French Cinema

  • Joyeux Troubadours — Les Joyeux Troubadours Les Joyeux Troubadours fut une émission de la radio de Radio Canada qui a connu une longévité exceptionnelle, étant diffusée du 13 octobre 1941 au 2 septembre 1977. Sommaire 1 Description 2 L équipe 3 Anecdote 4 …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.