Massacre d'al-Tantoura


Massacre d'al-Tantoura

Massacre d'al-Tantoura

L'exode forcé des Palestiniens
Articles détaillés : Opération Namal et Affaire Tantoura.

La petite ville côtière d'Al-Tantura, dans le District de Haïfa, a été conquise par la brigade Alexandroni de la Haganah, le 21 mai 1948, comme la plupart du littoral, au début de la guerre israélo-arabe. Au cours de sa capture, les forces israéliennes auraient massacré de 70 à 250 civils non-armés, essentiellement des jeunes hommes, qui auraient été des prisonniers de guerre.

La totalité des habitants arabes de la ville (1 490 personnes) fut expulsée ou s'est enfuie. La plupart des réfugiés fuirent à l'intérieur des terres, ou dans la ville voisine de Fureidis.

Sommaire

Sur les événements

En 2000, un étudiant israélien, Teddy Katz, a réalisé un travail de fin d'études qui portait le nombre des victimes du massacre à 200 ou 250 personnes. Cette thèse a été reprise par Ilan Pappé et mais a été controversée dans le milieu académique israélien, en particulier pour des raisons de méthodologie, les retranscriptions d'interviews faites par Katz s'étant parfois montrées erronées.

Yoav Gelber critique vigoureusement la thèse de Katz, parlant de « conjectures, mensonges et désinformation pure et simple[1] ».

Benny Morris analyse l'ensemble des documents, et en conclut qu'aucune preuve écrite d'un massacre n'existe. Il cite cependant divers documents confirmant que des actes de violences ont eu lieu après les combats, mais que ces documents sont trop imprécis pour qu'on puisse définir ces violences. Morris critique le caractère tranché des affirmation de Katz sur le massacre, mais considère qu'on ne peut cependant en écarter l'hypothèse[2].

Ilan Pappé soutient la thèse de Katz sur le massacre, et indique que « les soldats se sont retrouvés avec tous ces Palestiniens à leur merci. C’est alors qu’ils ont décidé de les massacrer pour s’en débarrasser. Ils ne voulaient pas se retrouver avec des prisonniers de guerre[3]».

Voir aussi

Documentation

Articles connexes

Liens externes

Références

  1. Folklore versus History: The Tantura Blood Libel » du 2 décembre 2005, publié sur le répertoire de l'université de Beer-Sheva consacré à l'affaire.
  2. « The Tantura "Massacre" », publié le 9 février 2004 dans le Jerusalem report, consultable sur le répertoire de l'université de Beer-Sheva consacré à l'affaire.
  3. « Une dissidence israélienne », Interview de Ilan Pappé du mardi 7 janvier 2003, par Radio Orient.
  • Portail sur le conflit israélo-arabe Portail sur le conflit israélo-arabe
  • Portail de la Palestine Portail de la Palestine
Ce document provient de « Massacre d%27al-Tantoura ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Massacre d'al-Tantoura de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Massacre d' al-Tantoura — L exode forcé des Palestiniens Articles détaillés : Opération Namal et Affaire Tantoura. La petite ville côtière d Al Tantura, dans le District de Haïfa, a été conquise par la brigade Alexandroni de la Haganah, le 21 mai 1948, comme la …   Wikipédia en Français

  • Massacre de Tantoura — Massacre d al Tantoura L exode forcé des Palestiniens Articles détaillés : Opération Namal et Affaire Tantoura. La petite ville côtière d Al Tantura, dans le District de Haïfa, a été conquise par la brigade Alexandroni de la Haganah, le 21… …   Wikipédia en Français

  • Affaire Tantoura — Position de Al Tantoura, principale localité de la dernière poche de résistance palestinienne (vers le 20 mai 1948) de la bande côtière, sur la route Tel Aviv Haïfa. L Affaire Tantura fait référence à une thèse controversée qui secoua le milieu… …   Wikipédia en Français

  • al-Tantoura — 32° 36′ 34″ N 34° 55′ 04″ E / 32.6094, 34.917675 …   Wikipédia en Français

  • Operation Namal — Opération Namal L Opération Namal (מבצע נמל) est l opération militaire qui permit aux Israéliens, à la fin mai 1948, lors de la guerre israélo arabe de 1948, de prendre le contrôle de l ensemble de la bande côtière, et par la même de la route… …   Wikipédia en Français

  • Opération Namal — L Opération Namal (מבצע נמל) est l opération militaire qui permit aux Israéliens, à la fin mai 1948, lors de la guerre israélo arabe de 1948, de prendre le contrôle de l ensemble de la bande côtière, et par la même de la route reliant Tel… …   Wikipédia en Français

  • Tueries et massacres de la Guerre de Palestine de 1948 — Les tueries et massacres de la Guerre de Palestine de 1948 se soldèrent par la mort d’environ un millier de civils ou de soldats désarmés palestiniens et israéliens[1]. Sommaire 1 Événements 1.1 Contexte …   Wikipédia en Français

  • Tueries et massacres perpétrés durant la Guerre de Palestine de 1948 — Tueries et massacres de la Guerre de Palestine de 1948 Les tueries et massacres de la Guerre de Palestine de 1948 se soldèrent par la mort d’environ un millier de civils ou de soldats désarmés palestiniens et israéliens[1]. Sommaire 1 Événements… …   Wikipédia en Français

  • Tueries et massacres de la guerre de Palestine de 1948 — Les tueries et massacres font référence à des « actions de destruction collective envers des non combattants souvent suivies par des atrocités qui de prime abord apparaissent totalement inutiles »[1]. On y fait également référence pour… …   Wikipédia en Français

  • Affaire Tantura — Affaire Tantoura Position de Al Tantoura, principale localité de la dernière poche de résistance palestinienne (vers le 20 mai 1948) de la bande côtière, sur la route Tel Aviv Haïfa. L Affaire Tantura fait référence à une thèse controversée qui… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.