Martin Bernard

ÔĽŅ
Martin Bernard
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bernard.
Martin Bernard.

Martin Bernard, né le 17 septembre 1808 à Montbrison (Loire) et mort le 22 octobre 1883 à Paris, est un ouvrier typographe et un homme politique français.

Biographie

Fils cadet d'un imprimeur de Montbrison, Bernard suit des √©tudes au coll√®ge imp√©rial de Montbrison puis au petit s√©minaire de Verri√®res (Loire). En 1826, il est apprenti imprimeur √† Montbrison, o√Ļ son fr√®re a√ģn√© prendra la succession du p√®re, et part √† Paris pour se perfectionner. Affili√© √† la Soci√©t√© des Droits de l'Homme en 1830, il se bat sur les barricades lors des Trois Glorieuses. En 1831, il d√©couvre les id√©es de Saint-Simon (1760-1825) puis de Pierre Leroux (1797-1871), auxquelles il adh√®re. En 1833, il participe √† une gr√®ve des imprimeurs parisiens. En 1834, il publie un article dans la Revue r√©publicaine intitul√© : ¬ę Sur les moyens de faire descendre la R√©publique dans l‚Äôatelier ¬Ľ.

L'un des d√©fenseurs des accus√©s d'avril 1835, il est arr√™t√© lors du ¬ę complot des poudres ¬Ľ, visant √† s‚Äôemparer de munitions pour les insurrections futures, mais acquitt√©. Il fonde avec Barb√®s et Blanqui les organisations r√©publicaines secr√®tes dites Soci√©t√© des familles et des saisons (1837). Le 12 et le 13 mai 1839, il prend part √† l'insurrection dite des Saisons, qui fait une cinquantaine de tu√©s et quatre fois plus de bless√©s. Les meneurs (Blanqui, Barb√®s et Bernard) sont arr√™t√©s. Jug√© devant la Chambre des pairs, il refuse de se d√©fendre, affirmant : ¬ę Vous √™tes mes ennemis, vous n'√™tes pas mes juges. ¬Ľ Condamn√© √† la d√©portation, il est intern√© au Mont-Saint-Michel, puis dans la citadelle de Doullens (1844).

Lib√©r√© par la r√©volution de f√©vrier 1848, il est nomm√© Commissaire g√©n√©ral du gouvernement provisoire dans les d√©partements de l‚ÄôArd√®che, Haute-Loire, Loire et Rh√īne le 17 mars 1848 jusqu'au 2 juillet 1848[1].

√Člu le 28 avril 1848 repr√©sentant du peuple dans la Loire, le 6e sur 11, par 47 066 voix, il si√®ge √† la Montagne. La m√™me ann√©e, il devient pr√©sident de la Solidarit√© r√©publicaine, soci√©t√© politique constitu√© pour promouvoir la candidature de Ledru-Rollin √† l'√©lection pr√©sidentielle de d√©cembre.

R√©√©lu √† la L√©gislative dans la Loire le 14 mai 1849, le 4e sur 9, par 36 014 voix sur 75 232 votants et 118 427 inscrits, il fait partie des 120 d√©put√©s appelant √† prendre les armes pour d√©fendre la R√©publique, avec Ledru-Rollin, Pyat, Gambon, Deville ou Boichot, le 13 juin 1849. Apr√®s l'√©chec de cette tentative insurrectionnelle, il est condamn√© √† la d√©portation, mais parvient √† s'√©chapper et se r√©fugie en Belgique, puis en Angleterre, o√Ļ il reprend son m√©tier d'ouvrier imprimeur, et fait divers s√©jours en Suisse et aux Pays-Bas, jusqu'√† l'amnistie de 1859. Rentr√© en France, il trouve une place d'employ√© du Gaz √† Paris en 1860. En 1861, il publie un t√©moignage de son emprisonnement et de ses luttes : Dix ans de prison au Mont-Saint-Michel et √† la citadelle de Doullens.

Aux élections de 1869, il refuse de poser sa candidature dans la 1re circonscription de la Loire, afin de n'avoir pas à prêter serment à l'Empire. Résidant à Paris lors du siège de 1870, il se présente aux législatives du 8 février 1871. Battu dans la Loire avec 38 520 voix, il est élu de la Seine, le 22e sur 43, par 102 366 voix sur 328 970 votants et 547 858 inscrits. Siégeant à l'Assemblée avec les radicaux de Louis Blanc (1811-1882), il participe aux vaines tentatives de médiation entre Versailles et la Commune.

Il ne se représente pas en 1876 et prend sa retraite à la maison de santé Dubois, à Paris, en 1880. Il meurt à Paris en octobre 1883.

La post√©rit√© l‚Äôa quelque peu n√©glig√© au profit de contemporains plus charismatiques : Auguste Blanqui ou Armand Barb√®s par exemple. Pourtant, en ce si√®cle de profonds bouleversements √©conomiques, politiques et sociaux, cet ouvrier imprimeur devenu √©pisodiquement d√©put√©, ne cessa de lutter pour ses fr√®res prol√©taires et une r√©publique v√©ritable. La rue Martin-Bernard sur la Butte-aux-Cailles prend son nom en hommage en 1883.

Martin Bernard est le frère de l'historien Auguste Bernard.

Notes et références

  1. ‚ÜĎ Claude Latta ¬ę le maintien de l‚Äôordre √† Lyon f√©vrier juillet 1848 ¬Ľ pp. dans, Maintien de l‚Äôordre et polices en France et en Europe au XIX si√®cle, Paris, Cr√©aphis, 1987, colloque de Paris et Nanterre 8-10 d√©cembre 1983, pp.65-66

Sources


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Martin Bernard de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • MARTIN, BERNARD ‚ÄĒ (1928‚Äď1982), U.S. rabbi and educator. Martin was born in Seklence, Czechoslovakia, and educated in the U.S. He was ordained as a rabbi at Hebrew Union College in 1951, receiving his M.H.L. degree with highest honors. He pursued a combined career… ‚Ķ   Encyclopedia of Judaism

  • Rue Martin-Bernard ‚ÄĒ 13e arrt ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Bernard Merdrignac ‚ÄĒ Bernard Merdrignac, n√© √† Dinan (C√ītes d Armor) en 1947[1], est professeur √©m√©rite d‚Äôhistoire m√©di√©vale √† l‚ÄôUniversit√© Rennes 2 Haute Bretagne. Il se consacre essentiellement √† l histoire des mentalit√©s et √† l histoire religieuse de l Occident… ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Martin McGowan ‚ÄĒ Martin Bernard McGowan (died 1958) was an Irish politician and teacher. He was first elected to D√°il √Čireann as a Sinn F√©in Teachta D√°la (TD) for the Leitrim‚ÄďSligo constituency at the 1923 general election.[1] He did not take his seat in the D√°il ‚Ķ   Wikipedia

  • Bernard ‚ÄĒ Cette page d‚Äôhomonymie r√©pertorie les diff√©rents sujets et articles partageant un m√™me nom. Pour les articles homonymes, voir Saint Bernard et Saint Bernard. Bernard est un pr√©nom et un nom d origine germanique compos√© de *beran… ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Bernard Lewis ‚ÄĒ (born May 31, 1916 in London, England) is a British American historian, Orientalist, and political commentator. He is the Cleveland E. Dodge Professor Emeritus of Near Eastern Studies at Princeton University. He specializes in the history of… ‚Ķ   Wikipedia

  • Bernard Madoff ‚ÄĒ Bernard Lawrence ‚ÄěBernie‚Äú Madoff (* 29. April 1938 in New York City) ist ein US amerikanischer Finanz und B√∂rsenmakler. Er ist ehemaliger Vorsitzender der Technologieb√∂rse NASDAQ. Ende 2008 wurde er als jahrzehntelanger Betreiber eines… ‚Ķ   Deutsch Wikipedia

  • Bernard Kouchner ‚ÄĒ √† l Assembl√©e nationale, le 11 d√©cembre 2007 Mandats ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Bernard Herrmann ‚ÄĒ Donn√©es cl√©s Naissance ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Martin Heidegger ‚ÄĒ Philosophe occidental √Čpoque contemporaine Naissance 26 septembre 1889, Messkirch ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais


Share the article and excerpts

Direct link
… Do a right-click on the link above
and select ‚ÄúCopy Link‚ÄĚ

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.