Marne (Département)

ÔĽŅ
Marne (Département)

Marne (département)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Marne.
Marne
Blason departement Marne.svg Logo Conseil-General Marne.jpg
Localisation de la Marne en France
Administration
Région Champagne-Ardenne
Pr√©fecture Ch√Ęlons-en-Champagne
Préfet de département Gérard Moisselin
Président du
conseil général
René-Paul Savary (UMP)
Sous-pr√©fecture(s) √Čpernay
Reims
Sainte-Menehould
Vitry-le-François
Statistiques
Population totale 565 841 hab. (2006)
Densité 69 hab./km2
Superficie 8 162 km2
Subdivisions
Arrondissements 5
Cantons 44
Intercommunalités 57
Communes 619

Le département de la Marne est un département français faisant partie de la région Champagne-Ardenne, qui doit son nom à la Marne, rivière qui l'arrose. L'Insee et la Poste lui attribuent le code 51.

Sommaire

Histoire

Le d√©partement a √©t√© cr√©√© √† la R√©volution fran√ßaise, le 4 mars 1790 en application de la loi du 22 d√©cembre 1789, √† partir d'une partie de la province de Champagne. L'id√©e √©tant que les habitants puissent rejoindre le chef-lieu et en revenir en 2 jours (√† cheval), le d√©partement de la Marne est cr√©√© par d√©coupage de la Champagne en quatre d√©partements : les Ardennes, la Marne, l'Aube et la Haute-Marne. Le 17 f√©vrier 1800 (28 pluvi√īse an VIII), la fonction de Pr√©fet est cr√©√©e. Bourgeois de Jessaint devient le premier pr√©fet de la Marne, et occupera ce poste pendant 38 ann√©es.

√Čpoque romaine

Les Romains nommèrent Belgica la province qui s'étendait des Vosges à la mer du Nord et dont Reims, Durocortorum, chef-lieu des Rèmes, était la capitale. Jules César, dans ses Commentaires, dit d'eux Gallorum omnium fortissimi Belgii, et Strabon ajoute Inter istas gentes Remi sunt nobilissimi, ce qu'on peut traduire par De tous les Gaulois, les Belges sont les plus braves, et parmi eux les Rèmes sont les plus illustres.

Les Romains firent des R√®mes et des Catalaunes des alli√©s, et on ne trouve aucun signe de r√©volte contre la domination romaine. De nombreuses fouilles arch√©ologiques ont √©t√© pratiqu√©es dans le d√©partement et ont amen√© d'importantes d√©couvertes en objets gallo-romains, ainsi qu'une grande connaissance des modes de vie. C'est donc sans heurts ni pers√©cutions que s'√©lev√®rent des temples en l'honneur de Jupiter, de Mars et d'Apollon. Le christianisme y appara√ģt √† son tour d√®s le IIIe si√®cle sans subir de r√©pression.

Les barbares eux-mêmes semblent respecter ce territoire comme un terrain neutre et consacré à la paix, et lorsque Attila en menace la capitale vers le milieu du Ve siècle, on voit s'unir pour sa défense les Francs de Mérovée, les Wisigoths de Théodoric et les légions d'Aetius.

Clovis et Charlemagne

L'Empire romain fut remplacé sans heurts par la monarchie de Clovis. Ce territoire fit alors partie du royaume d'Austrasie, et Reims en fut même un temps la capitale.

Sous Charlemagne, l'extension des limites de l'empire fit passer ce territoire dans la Neustrie. Mais l'autorit√© royale n'√©tait que th√©orique ; en pratique le pouvoir √©tait aux mains des √©v√™ques de Reims et de Ch√Ęlons, qui avaient les pouvoirs d'un Comte : tout deux √©taient pairs de France, pouvaient r√©unir une arm√©e de soixante mille vassaux, et l'√©v√™que de Ch√Ęlons pouvait battre monnaie. La dynastie h√©r√©ditaire des comtes de Champagne, fond√©e par Thibaut, d√Ľt se contenter de la reconnaissance de l'appartenance des deux √©v√™ch√©s dans le territoire de la Champagne, mais sans jamais pouvoir remettre en cause le pouvoir des √©v√™ques.

Le Moyen √āge

Jeanne, unique héritière de Henri III, quatorzième comte de Champagne, épousa Philippe le Bel en 1284, ce qui rattacha la Champagne à la couronne de France.

La première attaque sur la Champagne de la guerre de Cent Ans fut dirigée par Robert Knolles et Eustache d'Auberticourt et repoussée par Henri de Poitiers, évêque de Troyes.

La Révolution

Bataille de Valmy, le 20 septembre 1792, première victoire de armée de la Révolution.

La Marne voit se dérouler la Campagne de France de Napoléon en 1814.

La guerre de 1870

La Première Guerre mondiale

Avant la guerre 14-18, les ouvrages de d√©fense militaire √©tablis dans le d√©partement forment avec ceux de Dijon, Langres, Laon et La F√®re, une deuxi√®me ligne de fortifications du c√īt√© Nord-Est de la France. Ce sont: 1¬į la place forte de Vitry-le-Fran√ßois; 2¬į les ouvrages √©lev√©s autour de Reims et qui font de cette ville, o√Ļ se croisent de nombreuses lignes de chemin de fer, un vaste camp retranch√©: le r√©duit Ronzier ou de Chenay, le fort Berlier de Metz ou de Saint-Thierry, la batterie Saint-Pol ou de Loivre, le fort Drouet ou de Brimont, la batterie Baste ou cran de Brimont, le fort Souham ou de Fresne, le fort Lowendal ou de Witry-l√®s-Reims, l'ouvrage Dode ou vigie de Berru, les batteries Burcy ou de Berru, le fort Kellermann et la batterie annexe ou de Nogent, le fort Herbillon ou de la Pompelle, et le fort de S√©gur ou de Montbr√©.

S√©quelles de guerre : Ce conflit a laiss√© dans la Marne des s√©quelles particuli√®rement importantes. La superficie totale de la zone rouge ne correspondait ¬ę qu'√† ¬Ľ un septi√®me de la superficie totale en zone rouge en France, mais les sols √©taient si d√©grad√©s et pollu√©s que la plupart de cette zone a du √™tre bois√©e et interdite aux autres activit√©s; Sur 24.556 Hectares de zone rouge dans la Marne, seuls 2.185 pouvaient en 1921, selon le Pr√©fet de la Marne, √™tre remis en √©tat de culture (pour un co√Ľt estim√© de 2.185 x 1.076 = 2.350.960 frcs (valeur 1921). Le pr√©fet a donc propos√© le boisement pour 84 % de la zone rouge, estimant que la ¬ę remise en √©tat de culture ¬Ľ ne pouvait √™tre envisag√©e que pour les Communes de : Cormicy, Loivre, Courcy, Berm√©ricourt, Minaucourt, Massiges, Fontaine-en-Dormois, Gratreuil, Rouvroy, Cernay-en-Dormois, Servon, Ville-sur-Tourbe, et Vienne-le-Ch√Ęteau. (20.833 hectares de zones √† fortes s√©quelles, pour un co√Ľt de 20.833 x 150 = 3.124.950 frcs). En 1921, 1.538 hectares devaient √™tre conserv√©s ¬ę en l'√©tat actuel ¬Ľ ; comme vestiges de guerre et ¬ę emplacement de villages ¬Ľ.

La Seconde Guerre mondiale

Article d√©taill√© : Histoire de la Marne.

Géographie

Carte51MARNE.PNG

La Marne fait partie de la région Champagne-Ardenne. Elle est limitrophe des départements des Ardennes, de la Meuse, de la Haute-Marne, de l'Aube, de Seine-et-Marne et de l'Aisne.

Le département de la Marne est une des 90 grandes divisions administratives de la France. Il doit son nom à la rivière Marne qui le traverse du Sud-Est à l'Ouest. Il est situé dans la région Nord-Est de la France.

Le d√©partement de la Marne est born√© : au Nord, par le d√©partement des Ardennes ; √† l'Est, par celui de la Meuse ; au Sud, par les d√©partements de la Haute-Marne et de l'Aube ; √† l'Ouest, par ceux de Seine-et-Marne et de l'Aisne.

Le département de la Marne mesure 116 kilomètres de longueur, de Villeneuve-la-Lionne (canton d'Esternay) à Trois-Fontaines (canton de Thiéblemont), et 97 kilomètres de largeur, de Cormicy (canton de Bourgogne) à Clesles (canton d'Anglure).

La superficie du d√©partement de la Marne est de 817 970 hectares ou, en chiffres ronds, 8 180 kilom√®tres carr√©s. Il est environ soixante-cinq fois plus petit que la France, ce qui en fait un des plus vastes.

Article d√©taill√© : G√©ographie de la Marne.

Démographie

√Čvolution d√©mographique
1990 1999 2006
558 217 565 153 565 841

Les communes de plus de 5.000 habitants (en 2006)

Climat

Article d√©taill√© : Climat de la Marne.

Le climat de la Marne est mesur√© depuis la station de Reims-Courcy, situ√© √† 91 m√®tres d'altitude. Le d√©partement se situe √† l'ouest du bassin parisien, son climat est oc√©anique d√©grad√©, il est sous influence du climat continental, expliquant ses hivers frais, ses √©t√©s doux et ses pluies assez fr√©quentes mais souvent peu abondantes et r√©parties tout au long de l'ann√©e.

Données climatiques à Reims-Courcy
Mois Janv. F√©v. Mars Avr. Mai Juin Juil. Ao√Ľt Sept. Oct. Nov. D√©c. Ann√©e
Temp√©ratures maximales moyennes (¬įC) 5,5 7,0 10,8 14,0 18,4 21,3 24,1 24,2 20,1 15,1 9,3 6,6 14,7
Temp√©ratures minimales moyennes (¬įC) 0,1 0,0 2,3 3,7 7,7 10,5 12,4 12,2 9,5 6,6 2,9 1,4 5,8
Temp√©ratures moyennes (¬įC) 2,8 3,5 6,6 8,9 13,1 15,9 18,3 18,2 14,9 10,9 6,1 4,0 10,2
Ensoleillement (h) 63 73 128 163 214 218 229 239 156 108 66 47 1705
Moyennes mensuelles de précipitations (mm) 44 40 51 45 59 58 56 48 53 55 52 57 617,8
Source : M√©t√©o France - Site de Reims-Courcy [1].

Tourisme

Vignoble à Verzenay.
Lac du Der.

Lieux Naturels

Lieux et Monuments

De Castellane (√Čpernay).
La Cathédrale de Reims
Clo√ģtre Notre-Dame-en-Vaux, Ch√Ęlons

Sociétés savantes

Communes ayant plus de 10% de résidences secondaires

Selon le recensement g√©n√©ral de la population du 8 mars 1999, 3.4 % des logements disponibles dans le d√©partement √©taient des r√©sidences secondaires.

Ce tableau indique les principales communes de la Marne dont les résidences secondaires et occasionnelles dépassent 10% des logements totaux.

Politique et administration

Politique

Article d√©taill√© : Politique de la Marne.

Ces derni√®res ann√©es, la Marne a toujours plac√© en t√™te des candidats de droite lors des √©lections nationales, exception faite des √©lections europ√©ennes de 2004 o√Ļ le PS est arriv√© premier dans un contexte de vague rose au niveau national. Les six d√©put√©s et les trois s√©nateurs sont tous centristes ou membre de l'UMP. Au niveau local, le conseil g√©n√©ral de la Marne est pr√©sid√© par l'UMP Ren√©-Paul Savary. De 2001 √† 2008, la droite dirigeait les cinq plus grandes villes du d√©partement mais lors des municipales de 2008, la gauche repris Vitry-le-Fran√ßois et surtout Reims, commune la plus peupl√©e du d√©partement. M√™me si la plupart des communes de la Marne sont rurales et ont, bien souvent, un maire divers droite.

√Člections pr√©sidentielles, r√©sultats des deuxi√®mes tours :

√Člections europ√©ennes, r√©sultats des deux meilleurs scores :

√Člections r√©gionales, r√©sultats des deux meilleurs scores :

√Člections r√©f√©rendaires :

Voir aussi :

Administration

Divers

La Marne est composée de 620 communes.

Voir également la liste des anciennes communes de la Marne.

Voir aussi

Liens externes

Notes et références

  1. ‚ÜĎ M√©t√©o France - Reims-Coucy
  2. ‚ÜĎ R√©sultats d√©partementaux de l'√©lection pr√©sidentielle 2007 sur le site du minist√®re de l'Int√©rieur.
  3. ‚ÜĎ R√©sultats d√©partementaux de l'√©lection pr√©sidentielle 2002 sur le site du minist√®re de l'Int√©rieur.
  4. ‚ÜĎ R√©sultats de l'√©lection europ√©enne 2009 sur le site du minist√®re de l'Int√©rieur.
  5. ‚ÜĎ R√©sultats d√©partementaux de l'√©lection europ√©enne 2004 sur le site du minist√®re de l'Int√©rieur.
  6. ‚ÜĎ R√©sultats d√©partementaux de l'√©lection r√©gionale 2004 sur le site du minist√®re de l'Int√©rieur.
  7. ‚ÜĎ R√©sultats d√©partementaux du r√©f√©rendum de 2005 sur le site du minist√®re de l'Int√©rieur.
  8. ‚ÜĎ R√©sultats d√©partementaux du r√©f√©rendum de 2000 sur le site politiquemania.com
  • Portail de la Marne Portail de la Marne
  • Portail de la Champagne-Ardenne Portail de la Champagne-Ardenne

49¬į00‚Ä≤N 04¬į15‚Ä≤E / 49, 4.25

Ce document provient de ¬ę Marne (d%C3%A9partement) ¬Ľ.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Marne (Département) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Marne (departement) ‚ÄĒ Marne (d√©partement) Pour les articles homonymes, voir Marne. Marne ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Marne (Departement) ‚ÄĒ Marne (51) Region ‚Ķ   Deutsch Wikipedia

  • Marne (D√©partement) ‚ÄĒ Marne (51) Region ‚Ķ   Deutsch Wikipedia

  • Marne (d√©partement) ‚ÄĒ Pour les articles homonymes, voir Marne. Marne ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Seine-et-Marne (d√©partement) ‚ÄĒ Seine et Marne Seine et Marne Administration R√©gion ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • D√©partement de la Marne ‚ÄĒ Marne (d√©partement) Pour les articles homonymes, voir Marne. Marne ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • D√©partement (Frankreich) ‚ÄĒ Karte der franz√∂sischen D√©partements in Europa Frankreich ist in 100 D√©partements [depa Ät…ôňąm…ĎŐÉ] (deutsche Schreibweise: Departement) unterteilt, die in 26 Regionen gruppiert sind. 96 der 100 D√©partements liegen in Europa, die restlichen 4 sind… ‚Ķ   Deutsch Wikipedia

  • D√©partement Haute-Marne ‚ÄĒ Haute Marne (52) Region ‚Ķ   Deutsch Wikipedia

  • D√©partement Val-d'Oise ‚ÄĒ Val d Oise (95) Region ‚Ķ   Deutsch Wikipedia

  • D√©partement Meuse ‚ÄĒ Meuse (55) Region Lothringen ‚Ķ   Deutsch Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
… Do a right-click on the link above
and select ‚ÄúCopy Link‚ÄĚ

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.