Marie Poussepin

ÔĽŅ
Marie Poussepin
Marie Poussepin
Image illustrative de l'article Marie Poussepin
Portrait de Marie Poussepin.
Naissance 14 octobre 1653
Dourdan
D√©c√®s 24 janvier 1744  (90 ans)
Sainville
Nationalité Française
B√©atification 20 novembre 1994
par Jean-Paul II
Fête 24 janvier
Serviteur de Dieu ‚ÄĘ V√©n√©rable ‚ÄĘ Bienheureux ‚ÄĘ Saint


Bienheureuse Marie Poussepin (14 octobre 1653, Dourdan (Essonne) - 24 janvier 1744, Sainville (Eure-et-Loir)), est une religieuse fran√ßaise, fondatrice de la congr√©gation des SŇďurs dominicaines de la pr√©sentation de Tours. L'√Čglise catholique la c√©l√®bre le 24 janvier, jour anniversaire de sa mort.

Sommaire

Biographie

Issue d'une vieille famille de notables parisiens (procureurs, conseillers, secr√©taires du roi, etc.) remontant au 15e si√®cle, Marie Poussepin est n√©e le 14 octobre 1653 √† Dourdan en pays chartrain (Essonne). Elle s'occupe tout d'abord de la fabrique familiale adonn√©e au travail de la soie, dont elle fait l'une des principales entreprises de France, l'une des plus avanc√©es sur le plan social. Au moment o√Ļ l'industrie de la soie p√©riclite, elle mise sur la laine et elle est la premi√®re √† introduire le m√©tier √† tisser dans l‚Äôindustrie de la laine. En 1685, l‚Äôatelier Poussepin est le seul en France √† faire des bas avec un m√©tier, et forme des g√©n√©rations d‚Äôapprentis. En 1702, Dourdan, gr√Ęce au z√®le de la demoiselle, est la deuxi√®me ville de France pour le tissage des bas de laine. Dans la foul√©e, Marie entreprend de r√©volutionner l‚Äôapprentissage. Elle prend des jeunes (entre 15 et 22 ans), qu‚Äôelle s‚Äôefforce de ¬ę garder du libertinage ¬Ľ et fixe une production hebdomadaire minimale : quatre paires de bas, non pay√©es. Mais tout ce que l‚Äôapprenti fait en plus est largement r√©mun√©r√©.

En m√™me temps que sa responsabilit√© de chef d'entreprise, Marie Poussepin est tr√®s engag√©e dans une Fraternit√© de charit√© de son village, puis dans une Fraternit√© du Tiers Ordre Dominicain, en 1693. Dans ces groupes, Marie devient rapidement responsable par le z√®le qu'elle apporte √† visiter les malades, les veuves, les mendiants... Elle est donc pr√©sente sur les deux volets de la charit√© : l'√©conomie et la compassion.

Son Ňďuvre

√Čmue par la mis√®re des campagnes et en particulier par le statut des orphelines, des veuves, des femmes malades et plus g√©n√©ralement par la condition de la femme pauvre de son √©poque, Marie Poussepin fonde en 1695 une communaut√© du tiers ordre dominicain ¬ę pour instruire les filles et servir les malades pauvres ¬Ľ, √† laquelle elle donne tous ses biens personnels. Cette fraternit√© install√©e dans le petit village de Sainville est une innovation : il s'agit de vivre ensemble selon les coutumes dominicaines mais sans cl√īture pour pouvoir rayonner la charit√© ; elle entend ainsi relever un d√©fi : lutter contre la mis√®re et vivre pleinement la vie religieuse.

À Sainville, elle organise une petite école pour les filles, visite les malades... La communauté s'agrandit et rapidement d'autres communautés sont créées toujours au service des plus pauvres, des malades, des orphelines... Elle fonde une autre communauté à Auneau, puis à Meung sur Loire, à Joigny, à Massy, à Chilly-Mazarin... En 1725, a 72 ans, elle est à la tête de vingt établissements réparties dans six diocèses.

L'√©v√™que de Chartres ne veut cependant pas reconna√ģtre la congr√©gation fond√©e par Marie ; il exige que les sŇďurs renoncent √† tout lien avec les dominicains. Marie doit se soumettre ; les liens ne seront r√©tablis qu'√† la fin du XIXe si√®cle et institutionnellement au milieu du XXe si√®cle.

Marie Poussepin institue une congr√©gation originale (les sŇďurs de charit√© dominicaines de la pr√©sentation de Tours) o√Ļ les sŇďurs agissent gratuitement au services des pauvres et doivent par ailleurs gagner leur vie (travail de tissage √† l'√©poque de la fondation). Elle place l'exercice de la charit√© au centre de la vie religieuse ; le travail devenant un moyen de vivre la pauvret√© religieuse. Marie donnera une grande place au travail comme v√©ritable asc√®se et engagement fraternel pour atteindre les objectifs de la congr√©gation.

Elle s'√©teint le 24 janvier 1744 √† Sainville o√Ļ elle est inhum√©e. La congr√©gation compte alors 113 sŇďurs r√©parties dans vingt communaut√©s[1].

Béatification

Marie Poussepin a √©t√© b√©atifi√©e par le pape Jean-Paul II, le 20 novembre 1994[2],[3].

La congrégation en 2011

La R√©volution a √©parpill√© la communaut√©. On ne retrouvera les restes de Marie qu‚Äôen 1857, la dalle fun√©raire rompue. D‚Äôautres maisons de sŇďurs de la Pr√©sentation ont depuis √©t√© cr√©√©es, en Italie, en Angleterre, au Chili, en Isra√ęl, au P√©rou, √† Cura√ßao, en Colombie, en C√īte d‚ÄôIvoire en 1987, au Cameroun en 1988...

Le 15 d√©cembre 1959, la congr√©gation s'est ¬ę agr√©g√©e ¬Ľ √† l'ordre de saint Dominique[4].

En 2011, la congr√©gation des ¬ę sŇďurs de charit√© ¬Ľ regroupe pr√®s de 4 000 sŇďurs √† travers le monde, d√©vou√©es √† l‚Äôenseignement et √† la m√©decine.

En France, les sŇďurs sont install√©es dans 23 communaut√©s √† Amboise, Ancizan, Civrieux-d'Azergues, Clamart, Dourdan, Janville, Joigny, Jurancon, Lafitte-sur-Lot, Lourdes, Marseille, Montauban, Montbeton, Onzain, Paris, Rettel, Sarreguemines, Quiberon, Sainville, Sierck-les-Bains, Sainte-Genevi√®ve-des-Bois (Essonne), Toulouse, Tours ; la maison provinciale est √† Paris, rue de Vaugirard[5].

Compléments

Bibliographie

  • Th√©ry, Recueil des actes de la v√©n√©rable Marie Poussepin (1653-1744), fondatrice des SŇďurs de la Pr√©sentation de Tours (Tours, 1938, 2 vol. in 4¬į),
  • Th. Mainage, M√®re Marie Poussepin, fondatrice des sŇďurs de charit√© dominicaines, √©ditions Lethielleux, 1913, 366 pages
  • Bernard Pr√©teseille, Marie Poussepin ou L'exercice de la charit√©, 1989, √©ditions C.L.D. (Chambray-l√®s-Tours) et le commentaire de cet ouvrage
  • (it) I. Venchi, Marie Poussepin (1653-1744), Archivum Fratrum Praedicatorum, 1986, vol. 56, p. 207-218 (biographie publi√©e √† l'occasion du progr√®s de sa cause de b√©atification)
  • Madeleine Saint-Jean, Marie Poussepin et la dynamique d'un projet apostolique, in Abbayes, prieur√©s et communaut√©s religieuses en √éle-de-France. Actes du huiti√®me colloque de la F√©d√©ration des Soci√©t√©s historiques et arch√©ologiques de Paris et d'√éle-de-France, Saint-Denis, 12-14 janvier 1996, 1997, pages 469-473

Liens internes

Liens externes

Références

  • Franck Johann√®s, ¬ę Marie Poussepin b√©nie et b√©atifi√©e... ¬Ľ, dans Lib√©ration, 19 octobre 1994 [texte int√©gral (page consult√©e le 7 f√©vrier 2010)] 
  • ¬ę Saints d'hier et d'aujourd'hui ¬Ľ, dans Magnificat, no 62, janvier 1998 (ISSN 1240 0971) 
  • biographie de Marie Poussepin sur le site des Dominicains
  1. ‚ÜĎ (en)Historical Facts sur site de la congr√©gation. Consult√© le 7 f√©vrier 2010
  2. ‚ÜĎ (it)BEATIFICAZIONI DEL SANTO PADRE GIOVANNI PAOLO II sur site du Vatican. Consult√© le 7 f√©vrier 2010
  3. ‚ÜĎ C√ČL√ČBRATION EUCHARISTIQUE POUR CINQ NOUVEAUX BIENHEUREUX EN LA SOLENNIT√Č DU CHRIST ROI DE L'UNIVERS, HOM√ČLIE DU SAINT-P√ąRE JEAN-PAUL II sur site du Vatican, 20 novembre 1994. Consult√© le 7 f√©vrier 2010
  4. ‚ÜĎ DATES IMPORTANTES DE L‚ÄôHISTOIRE DE LA CONGREGATION sur site de la congr√©gation en France, 11 juillet 2009. Consult√© le 7 f√©vrier 2010
  5. ‚ÜĎ (en)Province of France sur site de la congr√©gation. Consult√© le 7 f√©vrier 2010

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Marie Poussepin de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Marie Poussepin ‚ÄĒ Nacimiento 14 de octubre de 1653 Dourdan, Francia Fallecimiento 24 de enero de ‚Ķ   Wikipedia Espa√Īol

  • Marie Poussepin ‚ÄĒ (* 14. Oktober 1653 in Dourdan; ‚Ć 24. Januar 1744 in Sainville, Eure et Loir) war eine franz√∂sische Ordensgr√ľnderin und Nonne. Sie gr√ľndete und leitete als Oberin die Congr√©gation des Soeurs de Charit√© Domini ‚Ķ   Deutsch Wikipedia

  • Sainte Marie ‚ÄĒ  Cette page d‚Äôhomonymie r√©pertorie les diff√©rents saints chr√©tiens partageant un m√™me nom. Pour les lieux, √©difices et patronyme, voir Sainte Marie  (avec un tiret) ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Dourdan ‚ÄĒ 48¬į 31‚Ä≤ 44‚Ä≥ N 2¬į 00‚Ä≤ 56‚Ä≥ E / 48.528867, 2.015629 ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Colegio San Miguel del Rosario ‚ÄĒ Este art√≠culo o secci√≥n necesita referencias que aparezcan en una publicaci√≥n acreditada, como revistas especializadas, monograf√≠as, prensa diaria o p√°ginas de Internet fidedignas. Puedes a√Īadirlas as√≠ o avisar ‚Ķ   Wikipedia Espa√Īol

  • Diocese d'Evry-Corbeil-Essonnes ‚ÄĒ Dioc√®se d √Čvry Corbeil Essonnes 48¬į37‚Ä≤25‚Ä≥N 2¬į25‚Ä≤43‚Ä≥E / 48.62361, 2.42861 ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Dioc√®se d'Evry ‚ÄĒ Dioc√®se d √Čvry Corbeil Essonnes 48¬į37‚Ä≤25‚Ä≥N 2¬į25‚Ä≤43‚Ä≥E / 48.62361, 2.42861 ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Dioc√®se d'Evry-Corbeil-Essonnes ‚ÄĒ Dioc√®se d √Čvry Corbeil Essonnes 48¬į37‚Ä≤25‚Ä≥N 2¬į25‚Ä≤43‚Ä≥E / 48.62361, 2.42861 ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Dioc√®se d'√Čvry ‚ÄĒ Corbeil Essonnes 48¬į37‚Ä≤25‚Ä≥N 2¬į25‚Ä≤43‚Ä≥E / 48.62361, 2.42861 ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Dioc√®se d'√Čvry-Corbeil-Essonnes ‚ÄĒ 48¬į37‚Ä≤25‚Ä≥N 2¬į25‚Ä≤43‚Ä≥E / 48.62361, 2.42861 ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais


Share the article and excerpts

Direct link
… Do a right-click on the link above
and select ‚ÄúCopy Link‚ÄĚ

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.