Marie-Dominique Philippe

ÔĽŅ
Marie-Dominique Philippe
Marie-Dominique Philippe

Le P√®re Marie-Dominique Philippe est un religieux fran√ßais dominicain n√© √† Cysoing (Nord) le 8 septembre 1912 et mort le 26 ao√Ľt 2006 au prieur√© de Saint-Jodard (Loire), fondateur, en 1975, de la Communaut√© Saint Jean √† Fribourg, puis des SŇďurs contemplatives et des SŇďurs apostoliques de Saint-Jean. Il est un th√©ologien reconnu.

Sommaire

Biographie

Huiti√®me d‚Äôune famille de douze enfants qui a donn√© √† l‚Äô√Čglise trois dominicains (dont le p√®re Thomas Philippe) et quatre moniales contemplatives, il entre dans l‚ÄôOrdre de Saint-Dominique en novembre 1930 √† Amiens, fait profession en novembre 1931, et fait ses √©tudes de philosophie et de th√©ologie au Saulchoir de Kain (Belgique) de 1931 √† 1938. Il est ordonn√© pr√™tre en juillet 1936. D‚Äôabord licenci√© en philosophie, il pr√©sente ensuite son m√©moire de lectorat sur La sagesse selon Aristote, puis soutient un doctorat de th√©ologie.

√Čgalement dipl√īm√© des Hautes-√Čtudes, il est professeur de philosophie et de th√©ologie au Saulchoir d‚ÄôEtiolles (couvent d‚Äô√©tudes des Dominicains de la Province de Paris) de 1939 √† 1945 et de 1951 √† 1962, et professeur de philosophie √† l‚ÄôUniversit√© de Fribourg (Suisse) de 1945 √† 1982.

Ses trois références sont Aristote, saint Thomas d'Aquin et saint Jean, trois noms qui résument son itinéraire[1],[2].

En marge de son enseignement, le P√®re Philippe donne, surtout en France et en Suisse, des conf√©rences de philosophie et de th√©ologie dans des milieux tr√®s divers (secr√©taires de syndicats chr√©tiens, chefs d‚Äôentreprise, psychanalystes, m√©decins, associations familiales catholiques, renouveau charismatique, artistes, etc.) et, √† partir de 1949, √©crit de nombreux ouvrages de philosophie et de th√©ologie spirituelle : au total plus de 35 ouvrages, ainsi que des articles, qui recouvrent un large champ d‚Äô√©tude et d‚Äôint√©r√™t : philosophie de l‚Äôart, r√©flexions sur les math√©matiques et la m√©decine, √©tudes de m√©taphysique, commentaires de l‚ÄôEvangile de Saint Jean, √©crits sur le myst√®re du Christ et sur la Vierge Marie, ouvrages sur la famille, etc.[3].

Son Ňďuvre

A Fribourg, en 1975, √† la demande de quelques √©tudiants fran√ßais et sous l'impulsion spirituelle de Marthe Robin, il fonde, tout en restant dominicain, la Communaut√© des Fr√®res de Saint-Jean et, quelques ann√©es plus tard, celle des SŇďurs contemplatives, puis celle des SŇďurs apostoliques. √Ä ces trois communaut√©s se joindront de nombreux la√Įcs, les oblats de Saint-Jean, l‚Äôensemble formant une nouvelle famille spirituelle dans l‚Äô√Čglise : la Famille Saint-Jean.

En 1982, √† son retour en France, tout en continuant un apostolat vari√©, il se consacre principalement √† l‚Äôenseignement de la philosophie et de la th√©ologie dans les maisons de formation des Fr√®res de Saint-Jean √† Rimont (Sa√īne et Loire) et √† Saint-Jodard (Loire). D‚Äôautre part, comme Fondateur et Prieur g√©n√©ral, il enseigne et conduit cette nouvelle communaut√©, qui conna√ģt rapidement une croissance et une extension internationale importantes (voir les statistiques). Depuis 1974 une amiti√© profonde le lie √† Karol Wojtyla. Par de nombreuses rencontres et des lettres, Jean-Paul II ne cessera de l‚Äôencourager dans sa recherche philosophique et dans son r√īle aupr√®s des fr√®res et des sŇďurs de la Famille Saint-Jean.

En 2001 le p√®re Jean-Pierre-Marie est √©lu prieur g√©n√©ral de la communaut√© des fr√®res ; le P√®re Philippe cesse d'enseigner en 2003 suite √† la demande de la hi√©rarchie, pour une ¬ęmise en conformit√© avec le droit ordinaire qui r√®gle l‚Äô√Ęge des enseignants (il a 91 ans) et pour permettre un renouvellement du corps des enseignants au studium de Rimont ¬Ľ, pr√©cise Mgr Pierre Calim√©, porte-parole de l‚Äô√©v√™que d‚ÄôAutun[4].

√Ä l'occasion d'une audience papale pour les trente ans de la fondation de la communaut√© de Saint-Jean, en f√©vrier 2006, le pape Beno√ģt XVI rappelle au P√®re Philippe et √† sa congr√©gation de prendre "soin de v√©rifier ce qui a √©t√© v√©cu pour en tirer tous les enseignements et pour op√©rer un discernement toujours plus profond des vocations qui se pr√©sentent et des missions auxquelles [vous √™tes]" ils sont "appel√©s, dans une collaboration confiante avec les pasteurs des √Čglises[5]". Enfin, en juin 2006, √† l'occcasion de ses 70 ans de sacerdoce, le p√®re Philippe re√ßoit les encouragements et la b√©n√©diction de Beno√ģt XVI √† travers la voix du Cardinal Rod√© : "Je tiens √† le remercier, devant vous, pour ce qu‚Äôil a fait pour l‚Äô√Čglise... l‚Äô√Čglise vous est profond√©ment reconnaissante pour ce qu‚Äôelle vous doit et Elle vous doit beaucoup.[6]"

√Ä la suite d‚Äôun accident vasculaire c√©r√©bral, le P√®re Philippe perd l‚Äôusage de la parole et s'√©teint le 26 ao√Ľt 2006. Le pape Beno√ģt XVI fit parvenir un message de condol√©ances √† la congr√©gation[7].

Critiques

√Ä partir de 1980, des familles et des anciens membres ont mis en cause des √©checs graves du discernement de la Congr√©gation Saint-Jean sur des jeunes vocations religieuses. Il a √©t√© reproch√© au p√®re Philippe d'accueillir dans ses noviciats tout jeune qui se pr√©sentait. Quelques parents organis√©s en association sont all√©s jusqu'√† d√©noncer un fonctionnement "totalitaire" de la Congr√©gation Saint-Jean et √† parler de destruction psychique, de vocation religieuse et de foi perdues, de d√©rives apocalyptiques ou sectaires de la communaut√©[8], notamment au sein d'entit√©s rattach√©es √† la congr√©gation et dirig√©es par des religieux isol√©s. Ce fut le cas de la confidentielle fraternit√© "Marie de Magdala" au coeur de l'√©cole hors contrat "Sagesse et Art chr√©tien" √† Cenves en Rh√īne-Alpes (69) ferm√©e √† la fin des ann√©es 1990.

Ces critiques touchant le fonctionnement de la communaut√© ont √©t√© formellement d√©menties par Mrg Madec et Mrg Poulain. Ceux-ci ont pr√©cis√© dans un communiqu√© que : "face aux accusations lanc√©es par l‚ÄôAVREF (Association Vie religieuse et Famille), ils se portent garants de ce que vivent ces communaut√©s et r√©cusent √† leur propos toute qualification de secte et de d√©rives sectaires. (...) Leurs communaut√©s vivent selon les r√®gles √©tablies par l‚Äô√Čglise et ne peuvent d‚Äôaucune fa√ßon √™tre accus√©es d‚Äô√™tre des sectes. Nous ne pouvons admettre qu‚Äôon fasse peser sur elles un tel soup√ßon et qu‚Äôon ternisse ainsi l‚Äôimage de jeunes religieuses et religieux qui, avec leurs richesses et leurs fragilit√©s, donnent g√©n√©reusement leur vie pour l‚Äôamour du Christ et des hommes[9]."

Le p√®re Philippe s'est aussi vu reprocher le fait de n'avoir pas abandonn√© son soutien √† la communaut√© des Petites SŇďurs de la Compassion, d'Isra√ęl et de Saint-Jean[10], cr√©√©e en 1982 par m√®re Myriam et dissoute en 2005 par la hi√©rarchie catholique[11].

Publications

Ouvrages de philosophie

  • Introduction √† la philosophie d'Aristote. √Čditions universitaires, Paris, 1991, ISBN 2-7113-0455-8 (+). (√©puis√©). Jusqu'o√Ļ l'enqu√™te d'Aristote a-t-elle p√©n√©tr√© la connaissance de l'homme, de l'univers et de l'√ätre premier? L'ouvrage est compl√©t√© d'une br√®ve √©tude des diff√©rents trait√©s pour en faciliter l'acc√®s.
  • Une philosophie de l'√™tre est-elle encore possible ? 5 fascicules : I. Signification de la m√©taphysique ; II. Significations de l'√™tre ; III. Le probl√®me de l'ens et de l'esse (Avicenne et saint Thomas), ISBN 2-85244-036-9; IV. N√©ant et √™tre (Heidegger et Merleau-Ponty), ISBN 2-85244-037-7; V. Le probl√®me de l'√™tre chez certains thomistes contemporains, ISBN 2-85244-039-3; T√©qui, Paris 1975. (√©puis√©)
  • Philosophie de l'art. 2 tomes, √Čditions universitaires, Paris, 1991, ISBN 2-7113-0449-3, et 1994, ISBN 2-7113-0518-X (+). (√©puis√©). Comprendre l'art c'est d'abord remonter √† sa source; la philosophie de l'art commence par une philosophie du faire. Ce volume porte plus pr√©cis√©ment sur l'analyse philosophique de l'activit√© artistique, enveloppant tout le faire humain.
  • L'√™tre. Essai de philosophie premi√®re, deux tomes (le second en 2 volumes). (Prix Bordin de l'Acad√©mie fran√ßaise), T√©qui, Paris 1972-1974. (√©puis√©)
  • De l'√™tre √† Dieu. De la philosophie premi√®re √† la sagesse. T√©qui, Paris 1977, ISBN 2-85244-281-7. Un tome accompagn√© de 3 volumes de topique historique : I. Philosophie grecque et traditions religieuses, T√©qui 1977 (√©puis√©); II. Philosophie et foi, T√©qui 1978, ISBN 2-85244-342-2 (√©puis√©); III. Philosophie moderne et contemporaine (√† para√ģtre).
  • Lettre √† un ami. Itin√©raire philosophique. √Čditions universitaires, Paris, 1992, ISBN 2-7113-0411-6 (+). Chacun aujourd'hui doit s'interroger sur ce qu'il est comme personne humaine. D√©passant les id√©ologies pour retrouver le r√©alisme d'une authentique recherche de la v√©rit√©, il doit red√©couvrir, √† partir de ses propres exp√©riences, ce qui donne √† sa vie un sens.
  • Le manteau du math√©maticien, Entretiens avec Jacques Vauthier. Mame √Čditions universitaires, Paris, 1993, ISBN 2-7113-0511-2 (+). (√©puis√©). Une introduction au monde scientifique destin√©e √† un public cultiv√© mais non sp√©cialis√©, √† travers un entretien entre le math√©maticien J. Vauthier et le th√©ologien dominicain M.D. Philippe.
  • De l'amour. Mame, Paris, 1993, ISBN 2-7289-0767-6 (+). L'amour est ce qu'il y a de plus grand en l'homme : c'est ce qui lui permet de se d√©passer lui-m√™me dans la d√©couverte de l'autre, d'aller plus loin dans l'√©panouissement de toutes ses richesses. Essayer de comprendre ce que repr√©sente ce d√©passement pour notre vie humaine et divine, c'est p√©n√©trer plus avant dans la compr√©hension de ce qu'est l'homme.
  • Retour √† la source. Tome I. Pour une philosophie sapientiale., Fayard, Paris, 2005, ISBN 9782213621463. Cet ouvrage propose un "itin√©raire vers la source", un essai de renouveau de la pens√©e philosophique dans ce qu'elle a de plus profond, √† partir de l'exp√©rience humaine. Dans un climat comme le n√ītre, nous comprenons difficilement le sens et le r√īle de la philosophie : c'est la sagesse qui est d√©figur√©e et dont on a perdu le sens aujourd'hui. Il n'est donc pas secondaire de reprendre une vraie recherche philosophique pour elle-m√™me, pour contribuer √† red√©couvrir ce que sont l'intelligence et le cŇďur de l'homme dans ce qu'ils ont de plus profond.
  • Retour √† la source. Tome II. De la science √† la sagesse : itin√©raire inachev√©., Fayard, Paris, 2009, ISBN 9782213651613.

Ouvrages de théologie spirituelle

  • Le myst√®re de l'amiti√© divine. Luff-Egloff, Paris. 1949 (√©puis√©). "Il n'est pas suffisant de dire que l'amour d√©coule de Dieu. Non seulement l'amour descend de Dieu, mais il descend de Dieu parce que Dieu est lui-m√™me Amour. Voil√† o√Ļ il faut s'√©lever si l'on veut entrevoir toute la profondeur de ce myst√®re d'amour et en deviner tous les ab√ģmes. La lumi√®re qui doit donc √©clairer toute notre √©tude est cet Amour divin en lui-m√™me : Dieu-Amour."
  • Un seul Dieu tu adoreras. (Je sais-je crois, 16), Arth√®me-Fayard, Paris, 1958 (r√©imprim√©). "L'homme ne peut √™tre parfaitement lui-m√™me que dans la mesure o√Ļ il reconna√ģt les droits souverains de son Dieu cr√©ateur sur lui-m√™me. Tant qu'il n'a pas d√©couvert Dieu et ne reconna√ģt pas ses droits, pensant qu'il est son unique ma√ģtre, il n'a pas d√©couvert Celui qui est sa source et sa fin. Il demeure alors comme un errant vagabond qui ne sait o√Ļ il va ni d'o√Ļ il vient."
  • Myst√®re de Marie. Croissance de la vie chr√©tienne. La Colombe, Paris, 1958 (r√©impression : Aletheia, Fayard, Paris, 1999, ISBN 2-213-60352-9).(+). Il appartient au th√©ologien de contempler dans la foi, au-del√† de la d√©votion populaire, la personne de Marie, l'Immacul√©e, M√®re de Dieu, mod√®le de la foi, de l'esp√©rance et de la croissance de l'amour divin.
  • Myst√®res de mis√©ricorde : 1. L'Immacul√©e Conception ; 2. La Pr√©sentation de Marie ; 3. L'Annonciation. Saint Paul, Fribourg, 1958 et 1960 (r√©impression: Parole et silence, Saint Maur, 2000, ISBN 2-84573-045-4). (+)
  • Marie est pure cr√©ature. La mis√©ricorde l'enveloppe donc d√®s le point de d√©part, totalement et compl√®tement. Toute sa vie elle ne cesse de recevoir en pl√©nitude la mis√©ricorde du P√®re.
  • Saint Thomas docteur, t√©moin de J√©sus. Saint Paul, Fribourg-Paris, 1992, ISBN 2-85049-501-8 (√©puis√©). "Toute la vie de Thomas d'Aquin a √©t√© consacr√©e d'une mani√®re extraordinairement assidue √† la recherche de la v√©rit√©." Introduction √† l‚ÄôŇďuvre philosophique, th√©ologique, et spirituelle de saint Thomas d'Aquin.
  • Myst√®re du Corps Mystique du Christ. La Colombe, Paris, 1960 (√©puis√©). Ce livre nous met en pr√©sence de la R√©v√©lation du Myst√®re du Corps mystique fait √† saint Paul et nous montre comment saint Jean, en son Apocalypse, et en son Evangile, nous en manifeste les ultimes exigences.
  • Analyse th√©ologique de la R√®gle de saint Beno√ģt. La Colombe, Paris, 1961 (√©puis√©). "Pour d√©gager de la R√®gle la modalit√© particuli√®re selon laquelle saint Beno√ģt consid√®re l'esprit √©vang√©lique et la mani√®re dont il envisage les moyens capables de nous sanctifier, il faut d'abord comprendre que saint Beno√ģt veut faire de son monast√®re une maison de Dieu, donc une maison de pri√®re."
  • La Symbolique de la messe. La Colombe, Paris, 1961 (√©puis√©). "Si la symbolique de la messe est une symbolique qui, pour le croyant, est en premier lieu une symbolique le reliant au geste et √† l'action du Christ crucifi√© et glorifi√©, cela n'emp√™che pas que cette symbolique assume, en la purifant, toute la symbolique religieuse. Car le Christ, Fils de Dieu, est le Roi de l'univers. En lui, tout l'ordre de l'univers est recr√©√©."
  • Le myst√®re de l'√Čglise. "Verse et controverse", Beauchesne, Paris, 1961. Dialogue oecum√©nique entre le P√®re Marie-Dominique Philippe et le pasteur Albert Finet sur le myst√®re de l'√Čglise.
  • Le myst√®re du Christ crucifi√© et glorifi√©. Fayard, Paris, 1996, ISBN 2-213-59774-X. Une √©tude de th√©ologie mystique qui consid√®re le Christ crucifi√© comme la sagesse du chr√©tien. La Croix est la manifestation et la don de l'amour personnel de J√©sus pour le P√®re et pour les hommes.
  • L'√©toile du matin. Entretiens sur la Vierge Marie. Le Sarment-Fayard, Paris, 1989. (R√©impression : Editions du Jubil√©, 2006). ISBN 2-866-79039-1. Le pape Jean-Paul II √©crit au d√©but de son encyclique Redemptoris Mater : "Dans la nuit o√Ļ √©tait attendu l'Av√®nement, Marie commen√ßa √† resplendir comme une v√©ritable √©toile du matin." A l'aube du troisi√®me mill√©naire, Marie appara√ģt toujours comme cette √©toile qui pr√©c√®de le Christ soleil de justice, source cach√©e de tout renouveau dans l'√Čglise. Elle nous enseigne les exigences propres de l'Esprit Saint sur l'√Čglise d'aujourd'hui. Elle nous redit sans cesse notre bonheur d'enfants de Dieu, choisis, aim√©s, sauv√©s par lui.
  • Les trois sagesses. Fayard, Paris, 1994, ISBN 2-213-59252-7 (+). Dans ce livre d'entretiens, tr√®s vivant et accessible, le p√®re Philippe transmet l'essentiel de ses recherches sur l'homme et le myst√®re du Christ. Trois ma√ģtres l'ont profond√©ment marqu√© : Aristote, saint Thomas d'Aquin et saint Jean. Partant de ces hommes exceptionnels, il expose le d√©veloppement de sa propre pens√©e, en qu√™te incessante des trois grandes sagesses philosophique, th√©ologique et mystique.
  • Suivre l'Agneau. Retraite sur l'√Čvangile de saint Jean pr√™ch√©e √† des jeunes. √Čditions Saint Paul, Versailles, 1995, ISBN 2-85049-637-5.
  • Commentaire du Prologue de saint Jean et des onze premiers chapitres de la Gen√®se. Sur un ton tr√®s familier, l'auteur dialogue avec son auditoire tout en livrant une r√©flexion th√©ologique nouvelle, √† la lumi√®re de saint Jean. [extrait]
  • Suivre l'Agneau partout o√Ļ il va. Tome 2. √Čditions Saint Paul, Versailles, 1999, ISBN 2-85049-781-9 (+). Ce second volume nous invite √† entrer avec Jean dans le rythme profond de la vie apostolique de J√©sus, √† partir des noces de Cana.
  • "J'ai soif". Entretiens sur la sagesse de la Croix. √Čditions Saint Paul, Versailles, 1996, ISBN 2-85049-680-4 (+) [extrait]. Les sept derni√®res paroles de J√©sus prononc√©es sur la Croix sont en premier lieu pour Marie et nous devons en vivre gr√Ęce √† elle et en Elle, afin de pouvoir comprendre de l'int√©rieur ce cri de soif et la blessure du CŇďur de J√©sus, qui doit habiter toute notre vie chr√©tienne.
  • Le myst√®re de Joseph. Saint-Paul, Versailles, 1997, ISBN 2-85049-699-5 (√©puis√©). Saint Joseph n'est bien souvent invoqu√© que pour des demandes de biens temporels. Ce petit enseignement d√©veloppe tous les aspects du myst√®re de sa saintet√©, directement impliqu√©e dans le myst√®re de l'incarnation du Christ.
  • L'acte d'offrande. Retraite avec la Petite Th√©r√®se. Saint-Paul, Versailles, 1997, ISBN 2-85049-727-4. La saintet√© de Th√©r√®se se caract√©rise par une recherche incessante de v√©rit√© et par l'ardeur de son d√©sir qui est comme l'√©cho du cri de soif de J√©sus √† la Croix. Ne dit-elle pas, avec l'audace prodigieuse de l'enfant, qu'elle a trouv√© le secret pour s'approprier la flamme de l'amour divin? Elle exprime ici quelque chose de particuli√®rement important pour notre monde men√© par des id√©ologies qui, en pr√īnant la la√Įcit√© et l'efficacit√©, entra√ģnent les jeunes dans l'angoisse et le d√©sespoir.
  • Le secret du P√®re. Saint-Paul, Versailles, 1997, ISBN 2-85049-851-3. "Dieu, personne ne l'a jamais vu; un Dieu, Fils unique qui est dans le sein du P√®re, Celui-l√† l'a fait conna√ģtre" (Jn 1, 18). Il se r√©v√®le √† nous dans l'Incarnation. Le P√®re nous fait vivre de son propre myst√®re comme source d'amour. Le P√®re est celui qui se donne. Il nous attire √† lui dans l'offrande de son Fils crucifi√©.
  • "Je suis venu jeter un feu sur la terre". Entretiens sur les B√©atitudes. Mame/Hommes de Parole, Paris-Gen√®ve, 2001, ISBN 2-7289-0993-8. Qui est Dieu ? Dieu dans la vie de tous les jours, l'Ancien Testament, les Evangiles, l'√Čglise, le scandale de la Croix, la division des chr√©tiens, la souffrance, le mal, la mort, la solidarit√©, l'amour humain, la politique, la guerre, le message du Christ et l'Esp√©rance dans les grandes √©preuves de notre temps. Toutes ces questions sont ici √©clair√©es √† la lumi√®re des B√©atitudes qui seules permettent de saisir l'Ňďuvre de la gr√Ęce chr√©tienne et la transformation qu'elle op√®re en nous.
  • Suivre l'Agneau. Lumi√®re du monde. Tome 3 M√©diaspaul, Paris, 2005, ISBN 2-7122-0929-X. Apr√®s les grandes √©closions de la vie apostolique de J√©sus (cf. les tomes 1 et 2), le P. Philippe continue son commentaire de l'√©vangile de Jean (chapitres 6 √† 11) en nous faisant entrer dans le temps des grandes luttes du Christ. Dans les moments chaotiques de sa vie publique, J√©sus se donne davantage. Les sept grandes affirmations "Je suis" de J√©sus au milieu des luttes nous aident √† d√©couvrir les sept mani√®res dont il nous prend et nous transforme pour r√©aliser entre lui et nous un myst√®re d'unit√©.
  • √Ä l'√Ęge de la lumi√®re. Dialogues avec la pens√©e des hommes. Ad Solem, Gen√®ve, 2006. ISBN 2-88482-056-6. Le P√®re Michel-Marie Zanotti-Sorkine a offert au P√®re Marie-Dominique Philippe la possibilit√© de faire se r√©fl√©chir la pens√©e des hommes dans la lumi√®re des trois sagesses philosophique, th√©ologique et mystique. Des extraits de Camus, Baudelaire, Marie No√ęl, Gide, Mauriac, Newman, Lacordaire, parmi tant d'autres, en donnant voix √† l'exp√©rience humaine dans sa vari√©t√©, sont ainsi pour le P√®re Philippe l'occasion de dire ce qui demeure en lui l'essentiel au soir de sa vie.

Ouvrages de pédagogie familiale

  • Libert√© - V√©rit√© - Amour. Aletheia, Fayard, Paris, 1998. ISBN 2-213-60196-8. Le sens de la vie, la contestation face au conformisme, la recherche de la v√©rit√©, la soif de libert√©, l'exercice de l'autorit√©, le sens du mal... Les jeunes posent des questions qui nous semblent maladroites mais qui sont, en r√©alit√©, radicales et en d√©calage avec ce que nous percevons de leur comportement.
  • Au cŇďur de l'amour. Entretien sur l'amour, le mariage et la famille. Le Sarment-Fayard, Paris, 1987, ISBN 2-213-02009-4. Quel est le projet de Dieu sur le couple ? Quelles sont les diff√©rences essentielles entre l'homme et la femme ? Quelle est leur vocation respective ? Pourquoi la monogamie ? Pourquoi baptiser les petits enfants ? Pourquoi l'√Čglise interdit-elle la pilule et le remariage des divorc√©s ? Qu'est-ce que l'amour ? Voil√† un aper√ßu des quelque cent cinquante questions que nous avons pos√©es au P√®re Philippe sur les th√®mes de l'amour et de la vie sexuelle, du mariage, de la famille et de l'√©ducation

Notes

  1. ‚ÜĎ ¬ę Aristote a √©t√© un guide, saint Thomas un ma√ģtre et un ami, saint Jean est celui qui nous apprend √† aimer J√©sus ¬Ľ, dans La Croix du 28/06/2006
  2. ‚ÜĎ la Libellule ou ‚Ķ le Haricot, les "Confessions sur le si√®cle", m√©moires roboratifs, du P√®re Bro, o.p.
  3. ‚ÜĎ Liste des ouvrages du P√®re Marie-Dominique Philippe
  4. ‚ÜĎ Br√®ve dans T√©moignage Chr√©tien
  5. ‚ÜĎ Article de Catholique.org
  6. ‚ÜĎ catholique.org citant Zenit.org du 5/07/2006
  7. ‚ÜĎ Message de condol√©ances du Pape Beno√ģt XVI
  8. ‚ÜĎ Article de l'UNADFI
  9. ‚ÜĎ http://www.stjean.com/france/france/archives/madec_poulain.php Communiqu√© de Monseigneur Madec et Monseigneur Poulain 2004
  10. ‚ÜĎ [1],Le Monde, 27 janvier 2001.
  11. ‚ÜĎ Eucharistie Mis√©ricordieuese

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Marie-Dominique Philippe de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Marie-Dominique Philippe op ‚ÄĒ Marie Dominique Philippe Marie Dominique Philippe Le P√®re Marie Dominique Philippe est un religieux fran√ßais dominicain n√© √† Cysoing (Nord) le 8 septembre 1912 et mort le 26 ao√Ľt 2006 au prieur√© de Saint Jodard (Loire), fondateur, e ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Marie-dominique philippe ‚ÄĒ Le P√®re Marie Dominique Philippe est un religieux fran√ßais dominicain n√© √† Cysoing (Nord) le 8 septembre 1912 et mort le 26 ao√Ľt 2006 au prieur√© de Saint Jodard (Loire), fondateur, e ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Marie-Dominique Philippe ‚ÄĒ im Alter von 93 Jahren Marie Dominique Philippe (* 8. September 1912 in Cysoing bei Lille, D√©partement Nord; ‚Ć 26. August 2006 in St. Jodard, D√©partement Loire) war ein franz√∂sischer Dominikaner ‚Ķ   Deutsch Wikipedia

  • Marie-Dominique Philippe ‚ÄĒ (September 8, 1912 in Nord (department) ‚Äď August 26, 2006 in Loire) was a Dominican philosopher and theologian. He was ordained in 1936. He was a professor of philosophy at the University of Fribourg from 1945 to 1982. Although he remained a… ‚Ķ   Wikipedia

  • Marie Dominique Luizet ‚ÄĒ Nacimiento 26 de enero 1851 Fallecimiento 1930 Nacionalidad francesa Campo bot√°nica ‚Ķ   Wikipedia Espa√Īol

  • Marie-Dominique Montel ‚ÄĒ est une journaliste et cin√©aste fran√ßaise. Biographie Fille du critique litt√©raire Michel Montel, Marie Dominique Montel est d une famille originaire de Saujon en Charente Maritime. Elle obtient sa Ma√ģtrise d Histoire √† Paris IV, √©tudie le cin√©ma ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Philippe ‚ÄĒ ist die franz√∂sische Form des Vornamens Philipp. der Vorname von: Philippe Attey, ivorischer Politiker Philippe de Toucy (‚Ć 1277), Regent (Bailli) des lateinischen Kaiserreichs von Konstantinopel Philippe √Čtancelin (1896‚Äď1981), franz√∂sischer… ‚Ķ   Deutsch Wikipedia

  • Marie-No√ęlle Lienemann ‚ÄĒ en 2006. Mandats S√©natrice de Paris ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Dominique Gillot ‚ÄĒ Naissance 11 juillet 1949 (1949 07 11) (62 ans) Conflans Sainte Honorine (Seine et Oise) Nationalit√© ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Dominique de Legge ‚ÄĒ Parlementaire fran√ßais Date de naissance 18 f√©vrier 1952 (1952 02 18) (59 ans) Mandat S√©nateur D√©but du mandat 1er octobre ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais


Share the article and excerpts

Direct link
… Do a right-click on the link above
and select ‚ÄúCopy Link‚ÄĚ

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.