Marguerite de France (1523-1574)


Marguerite de France (1523-1574)
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Marguerite de France et Marguerite de Valois.
Marguerite de France
Marguerite de France, duchesse de Berry copie médiocre de seconde main
Marguerite de France, duchesse de Berry
copie médiocre de seconde main

Biographie
Naissance 15 juin 1523
Saint-Germain-en-Laye
Décès 15 septembre 1574
Turin
Père François Ier
Mère Claude de France
Conjoint Emmanuel-Philibert
Enfants Charles-Emmanuel Ier de Savoie


Marguerite de France (Saint-Germain-en-Laye, 5 juin 1523 - Turin, 15 septembre 1574), était la fille de François Ier, roi de France et de Claude de France, et la sœur de Henri II ; elle fut par son mariage avec Emmanuel-Philibert, duchesse de Savoie.

Restée célibataire pendant 36 ans, elle vécut longtemps à la cour de France. Sous le règne de Henri II, elle protégea les écrivains et manifesta de la sympathie pour les idées nouvelles. Après son mariage, elle joua un rôle capital dans la restitution des derniers territoires occupés par les Français dans le Piémont.

Sommaire

Biographie

Fille du roi François Ier et de sa première épouse, Claude de France, elle a grandi sous l'influence de sa tante et marraine la reine de Navarre Marguerite. A la cour de France, elle se lia d'amitié avec Catherine de Médicis, sa belle-sœur. A l'imitation de Marguerite de Navarre, elles écrivaient des nouvelles. Plus tard, l'influence de ce milieu humaniste la fit s'intéresser à la réforme protestante, mais elle ne l'assuma jamais. Elle fut également pour son frère Charles une alliée dans la rivalité qui l'opposait au dauphin Henri, leur frère aîné (le futur Henri II)[1].

En dépit de nombreuses propositions qui lui furent faites, ce n'est qu'à l'âge de trente-six ans qu'elle fut mariée à Emmanuel-Philibert de Savoie (1528 † 1580). Plusieurs projets d'alliance avaient précédemment avorté. Marguerite fut fiancée jeune avec Maximilien de Habsbourg après la paix de Cambrai. Fin 1538, son père François Ier s'entendit avec Charles Quint pour qu'elle épouse Philippe, futur Philippe II d'Espagne, mais l'entente entre le roi de France et l'empereur fut de courte durée. Peinant à lui trouver un prétendant digne de son rang, Henri II son frère lui attribua pour ses besoins matériels en 1550 le duché de Berry.

Le projet de mariage avec Emmanuel-Philibert est l'une des clauses du traité du Cateau-Cambrésis signé le 3 avril 1559 par la France et l'Espagne. Il fut très décrié par les hommes de guerre français car Marguerite emportait avec elle en dot le Piémont et le duché de Savoie que la France occupait depuis vingt-cinq ans.

Le mariage de Marguerite fut – sans doute – le plus triste qu'on ait jamais vu. Son frère le roi Henri II avait été blessé au cours d'un tournoi célébrant les noces de sa fille Élisabeth. Sur le seuil de la mort mais encore conscient, le roi avait imposé que le mariage se fît tout de suite, par peur que le duc de Savoie ne profitât de sa mort pour refuser l'alliance. Il meurt le lendemain.

Marguerite quitta la cour de France à la fin de l'année et rejoignit son mari dont elle eut un fils, Charles Emmanuel Ier (1562 - 1630). Elle joua un rôle d'intermédiaire entre Catherine de Médicis et le duc de Savoie et fut mêlée aux négociations touchant la restitution des dernières places fortes tenues par les Français en Italie.

Témoignage

  • Marguerite de France apparaît dans le roman de Mme de Lafayette (1634-1693) : La Princesse de Clèves : « Cette princesse était dans une grande considération par le crédit qu'elle avait sur le roi, son frère ; et ce crédit était si grand que le roi en faisant la paix, consentait à rendre le Piémont pour lui faire épouser le duc de Savoie. Quoiqu'elle eût désiré toute sa vie de se marier, elle n'avait jamais voulu épouser qu'un souverain, et elle avait refusé pour cette raison le roi de Navarre, lorsqu'il était duc de Vendôme, et avait toujours souhaité M. de Savoie ; elle avait conservé de l'inclination pour lui depuis qu'elle l'avait vu à Nice à l'entrevue du roi François premier et du pape Paul troisième. »

Notes et références

  1. Marguerite de Valois, Mémoires et autres écrits, 1574-1614, édition critique par Éliane Viennot, Paris, Honoré Champion, 1999, p. 117.

Bibliographie

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Marguerite de France (1523-1574) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Marguerite de france (1523-1574) — Pour les articles homonymes, voir Marguerite de France et Marguerite de Valois. Marguerite de France …   Wikipédia en Français

  • Marguerite De France — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Marguerite de France est le nom donné à plusieurs princesses françaises de sang royal, issues des différentes branches (capétiens directs et Valois) de la …   Wikipédia en Français

  • Marguerite de france — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Marguerite de France est le nom donné à plusieurs princesses françaises de sang royal, issues des différentes branches (capétiens directs et Valois) de la …   Wikipédia en Français

  • Marguerite de France — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Marguerite de France est le nom donné à plusieurs princesses françaises de sang royal, issues des différentes branches (capétiens directs et Valois) de la …   Wikipédia en Français

  • Marguerite De Valois — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Marguerite de Valois est le nom donné à plusieurs princesses françaises issues de différentes branches (capétiens directs et Valois) de la dynastie… …   Wikipédia en Français

  • Marguerite de valois — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Marguerite de Valois est le nom donné à plusieurs princesses françaises issues de différentes branches (capétiens directs et Valois) de la dynastie… …   Wikipédia en Français

  • Marguerite de Valois (disambiguation) — Marguerite de Valois may refer to: Marguerite de Valois, wife of Henry IV of France, daughter of Henry II of France Marguerite de Navarre, also called Marguerite of Angoulême, sister of Francis I of France, wife of Henry II of Navarre Marguerite… …   Wikipedia

  • FRANCE - Formation territoriale — À l’encontre de ce qui fut jadis soutenu par nombre d’historiens, il semble établi aujourd’hui que la monarchie d’Ancien Régime ne connut presque jamais de politique des frontières naturelles. Aux XVIe et XVIIe siècles, les préoccupations et les… …   Encyclopédie Universelle

  • France — /frans, frahns/; Fr. /frddahonns/, n. 1. Anatole /ann nann tawl /, (Jacques Anatole Thibault), 1844 1924, French novelist and essayist: Nobel prize 1921. 2. a republic in W Europe. 58,470,421; 212,736 sq. mi. (550,985 sq. km). Cap.: Paris. 3.… …   Universalium

  • 1523 — Portal Geschichte | Portal Biografien | Aktuelle Ereignisse | Jahreskalender ◄ | 15. Jahrhundert | 16. Jahrhundert | 17. Jahrhundert | ► ◄ | 1490er | 1500er | 1510er | 1520er | 1530er | 1540er | 1550er | ► ◄◄ | ◄ | 1519 | 1520 | 1521 | 15 …   Deutsch Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.