Marcel Sembat

Marcel Sembat
Marcel Sembat photographié par Pierre Petit
Marcel Sembat photographié par Pierre Petit

Parlementaire français
Date de naissance 19 octobre 1862
Date de décès 5 septembre 1922 (à 59 ans)
Mandat Député 1893-1922
Circonscription Seine
Groupe parlementaire SFIO
IIIe République

Marcel Sembat né le 19 octobre 1862 à Bonnières-sur-Seine et mort le 5 septembre 1922 à Chamonix, est un homme politique et ministre français.

Sommaire

Biographie

Élève au Collège Stanislas, il fut un élève brillant et reçut en 1878 le premier prix de version latine au Concours général. Il se destina à une carrière de droit en devenant avocat.

Docteur en droit, avocat auprès de la cour d'appel de Paris, Marcel Sembat fut également journaliste, chroniqueur judiciaire à La République française, le journal de Léon Gambetta. Cofondateur de La Revue de l'évolution, il adhéra au Comité révolutionnaire central (parti socialiste de tendance blanquiste), qui devint en 1897 le Parti socialiste révolutionnaire, dont il fut un des dirigeants, puis le Parti socialiste de France en 1902 et la SFIO en 1905. Directeur de La Petite République, le journal socialiste animé par Jean Jaurès, il collabora à La Revue socialiste, à La Lanterne, à L'Humanité, journal pour lequel il tint une rubrique de politique étrangère.

Devenu député socialiste de Paris, il est l'une des figures les plus illustres de la SFIO, Parti socialiste. Ministre des Travaux publics en 1914 dans le gouvernement d'union nationale, franc-maçon, il fut vice-président du Conseil de l'Ordre du GODF. Il fut membre de la Ligue des droits de l'homme (LDH).

En 1893, il fut élu député socialiste indépendant de la Seine, dans la première circonscription du XVIIIe arrondissement de Paris. Il fut constamment réélu jusqu'à son décès. En 1905 il vote la loi de séparation des Églises et de l'État. Auteur d'un pamphlet pacifiste, Faites un roi sinon la paix, il fut néanmoins appelé au gouvernement comme ministre des Travaux publics, dans le gouvernement Viviani, dit gouvernement d'union sacrée, le 27 août 1914. Il fut maintenu dans ses fonctions dans le cabinet Briand jusqu'au 12 décembre 1916. Son cabinet était dirigé par Léon Blum et comptait également le poète Gustave Kahn. Au congrès de Tours en décembre 1920, il vota contre l'adhésion à la IIIe Internationale. Vice-président du conseil de l'ordre du Grand Orient de France, il mourut brusquement à Chamonix en 1922 d'une hémorragie cérébrale.

Marcel Sembat avait épousé Georgette Agutte (1867-1922), peintre fauve et sculpteur (elle légua au musée de Grenoble une importante collection de peintures de Matisse, Derain, Rouault, Signac, Vlaminck et Van Dongen). Il fut l'ami des peintres Marquet, Signac et Odilon Redon. Les archives privées du couple sont conservées d'une part par l'Office universitaire de recherche socialiste (OURS), d'autre part par les Archives nationales, qui leur ont consacré à l'Hôtel de Soubise, du 2 avril au 13 juillet 2008, une exposition intitulée Entre Jaurès et Matisse : Marcel Sembat et Georgette Agutte à la croisée des avant-gardes[1].

Chaque année, pendant l’entre-deux-guerres, était organisé un « pèlerinage » de militants socialistes sur la tombe de Marcel Sembat à Bonnières-sur-Seine. Mais la Seconde Guerre mondiale mit fin à cette tradition et Marcel Sembat tomba peu à peu dans l’oubli.[2]

Une station de la ligne 9 du métro parisien à Boulogne-Billancourt porte son nom.

Publications

  • Leur Bilan, quatre ans de pouvoir Clemenceau-Briand, Paris, Librairie du Parti socialiste S.F.I.O., 1910
  • Faites un roi, sinon faites la paix, E. Figuière et Cie : Paris, 1911
  • Henri Matisse, trente reproductions de peintures et dessins, précédées d'une étude critique par Marcel Sembat, de notices biographiques et documentaires, Paris : Éditions de la Nouvelle revue française, 1920
  • La Victoire en déroute, préface de Léon Blum, Paris : Éditions du Progrès civique, 1925
  • Les Cahiers noirs : journal 1905-1922, d'après les manuscrits originaux conservés à l'Office universitaire de recherche socialiste, texte établi, présenté et annoté par Christian Phéline, postface de Denis Lefebvre, V. Hamy, impr., Paris : 2007

Bibliographie

  • Denis Lefebvre, Marcel Sembat : socialiste et franc-maçon, Paris : Éditions Bruno Leprince, 1995, 186 p.
  • Denis Lefebvre, Marcel Sembat. Le socialisme maçonnique d'avant 1914, Éditions maçonniques de France, 2001
  • Marcel Sembat. Textes choisis édition établie par Denis Lefebvre, Éditions maçonniques de France, 2003

Notes et références

  1. Exposition.
  2. Pierre Chancerel, (Re-)Découvrir Marcel Sembat, nonfiction.fr, 17 octobre 2007.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Marcel Sembat de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Marcel Sembat (Paris Métro) — Marcel Sembat Date opened 3 February 1934 (1934) Municipality/ Arrondissement …   Wikipedia

  • Marcel Sembat (métro de Paris) — Marcel Sembat …   Wikipédia en Français

  • Marcel Sembat (metro de Paris) — Marcel Sembat (métro de Paris) Marcel Sembat …   Wikipédia en Français

  • Marcel Sembat (métro parisien) — Marcel Sembat (métro de Paris) Marcel Sembat …   Wikipédia en Français

  • Marcel Sembat (Métro Paris) — Marcel Sembat Tarifzone …   Deutsch Wikipedia

  • Rue Marcel-Sembat — 18e arrt …   Wikipédia en Français

  • Square Marcel-Sembat — Le square Marcel Sembat est un square du 18e arrondissement de Paris. Article connexe Liste des parcs et jardins de Paris v · Espaces verts du 18e arrondissement de Paris …   Wikipédia en Français

  • Marcel SAMBAT — Marcel Sembat Marcel Sembat Parlementaire français Naissance 19 octobre 1862 …   Wikipédia en Français

  • SEMBAT (M.) — SEMBAT MARCEL (1862 1922) Avocat, Marcel Sembat fréquente les peintres Matisse, Signac et Marquet. Socialiste indépendant, il est élu député en 1893 dans le XVIIIe arrondissement de Paris et sera réélu constamment jusqu’à sa mort. Il adhère au… …   Encyclopédie Universelle

  • Georgette Agutte-Sembat — Georgette Agutte Cet article fait partie de la série Peinture Liste des peintres Portail de la Peinture Georgette Agutte (ou Georgette Agutte Sembat) 17 mai 1867 à Paris 6 …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.