Marc-Antoine Charpentier


Marc-Antoine Charpentier
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Charpentier (homonymie).
Marc-Antoine Charpentier
MA Charpentier II.gif
Naissance 1643
Paris, Royaume de France Royaume de France
Décès 24 février 1704 (à 61 ans)
Paris, Royaume de France Royaume de France
Activité principale Compositeur
Style Musique baroque

Marc-Antoine Charpentier, né à Paris en 1643 et mort à Paris le 24 février 1704, est un compositeur et chanteur baroque français.

Sommaire

Biographie

Il se rend en Allemagne pour faire des études d'architecture, mais sous l'influence du compositeur Ronalde Bossue il fait des études de chant à Dijon, où il reste quatre ans. Il restera marqué par le style italien (il fut influencé par le compositeur italien Carissimi lors d'un voyage en Italie), et sera le seul avec Jean-Joseph Cassanéa de Mondonville en France à aborder l'oratorio[1].

En 1672, Molière se brouilla avec Lully. Il proposa à Charpentier de remplacer ce dernier pour composer la musique de ses comédies-ballets au Théâtre-Français. C'est ainsi que Charpentier composa de la musique pour les entractes de Circé et d'Andromède, ainsi que des scènes chantées dans le Mariage forcé, puis Le Malade imaginaire.

A la mort de Lully, en 1687, les compositeurs français peuvent enfin composer des opéras (Lully ayant « inventé » l'opéra français, il avait interdit aux autres compositeurs français d'en composer et d'en faire représenter tant qu'il serait vivant). En 1693-1694, Charpentier compose alors Médée, sur un poème de Thomas Corneille. C'est un échec, qui sera déterminant dans sa carrière de compositeur : il se consacrera désormais à la musique religieuse.

À la mort de Mademoiselle de Guise en 1688, Charpentier fut employé par les Jésuites dans leurs établissements parisiens. Il devient maître de musique du collège Louis-le-Grand, puis de l'église Saint-Louis, rue Saint-Antoine. C'est à cette époque qu'il composa la majeure partie de son œuvre sacrée.

En 1698, Charpentier fut nommé maître de musique des enfants de la Sainte-Chapelle du Palais.

Sa musique tire sa substance d'un mélange des styles français et italien, auxquels elle emprunte de nombreux éléments.

Il a composé des œuvres sacrées telles que des oratorios, des messes, des psaumes, des magnificats. Il a également composé plusieurs opéras, des sonates, préludes pour orchestre, des noëls instrumentaux.

Sa sœur Madame Jean Edouard, habitait rue Saint-André-des-Arts, elle était paroissienne du Père Mathieu, curé de l'Église Saint-André-des-Arts, italianiste qui donnait des concerts chez lui toutes les semaines, auxquels Marc-Antoine participait volontiers[2].

Marc-Antoine Charpentier fut presque complètement oublié jusqu'en 1953, lorsqu'il fut révélé par son Te Deum, dont l'ouverture orchestrale sert d'indicatif à l'Eurovision. C'est à Carl de Nys que l'on doit la redécouverte de ce Te Deum, qui devint également l'hymne du Tournoi des six nations. Christian Lacroix écrit son souvenir du 19 avril 1956, au jour où le mariage royal de Rainier III de Monaco et de Grace Kelly fut célébré : « Tandis que trompettes et violons enflaient, un peu tremblants aussi, dans ce salon où l'émotion se répandait, tout juste si on ne s'était pas habillés comme si on avait été invités à la cathédrale de Monaco, comme plus tard à Saint-Paul de Londres, à Westminster Abbey et partout où nous appelaient Charpentier et les épousailles royales ou princières[3]. »

À partir des années 1950, l'œuvre de Charpentier fut ainsi ressuscitée par Claude Crussard, Guy Lambert, et Jean-Claude Malgoire. Aujourd'hui, la moitié de son œuvre environ a été enregistrée. Catherine Cessac est, de nos jours, illustrée par ses meilleures études concernant ce compositeur, avec la collaboration du Centre de Musique Baroque de Versailles. En 2005, ils sortirent un DVD "Marc-Antoine Charpentier, un Automne musical à Versailles"(Armide classics) pour célébrer le tricentenaire de sa mort. Le Ministre de la culture et de la communication choisit de faire figurer Charpentier parmi les célébrations nationales[4].

L'œuvre complet de Charpentier comprend 28 volumes autographes, soit plus de 500 pièces qu'il a pris soin de classer lui-même. Cette collection, appelée Mélanges, est l'un des plus beaux ensembles de manuscrits autographes musicaux de tous les temps. À sa mort, ses neveux Jacques Édouard et Jacques-François Mathas en héritèrent. En 1727, Jacques-Édouard vendit l'ensemble des manuscrits à la Bibliothèque Royale. La collection intégra le fonds de la Bibliothèque nationale de France.

Marc-Antoine Charpentier est actuellement le compositeur baroque français le plus présent en disque et au concert.

Œuvres

Opéras

  • Les Amours d'Acis et de Galatée, perdu (1678)
  • Les Arts florissants, H. 487 (1685-1686)
  • La Descente d'Orphée aux enfers, H. 488 (1686-1687)
  • David et Jonathas (1688)
  • Le Jugement de Pâris (1690)
  • Médée, H. 491 (1693-1694), sur un poème de Thomas Corneille
  • Philomèle, perdu (1694)

Pastorales

  • Les Plaisirs de Versailles (1680)
  • Actéon, H. 481 (1684)
  • La Couronne de fleurs, H. 486 (1685)
  • La Fête de Ruel, H. 485 (1685)
  • Il faut rire et chanter : la dispute des bergers (1685)
  • Le Retour du printemps
  • Cupido perfido dentral mio cor
  • Petite pastorale (Églogue) de bergers
  • Amor vince ogni cosa

Musique de scène

(à ne pas confondre avec la tragédie en musique)

  • Circé (1675)
  • Andromède (1682)

Comédies

  • Idylle sur le retour de la santé du roi (1686-1687)
  • Les Amours de Vénus et d'Adonis (1670)
  • Le Médecin malgré lui (1672)
  • Le Fâcheux (1672)
  • L'Inconnu (1675)

Comédies-ballets pour Molière

Interludes

  • Le Triomphe des dames (1676)
  • La Pierre philosophale (1681)
  • Endymion (1681)

Pièces instrumentales

  • Noëls pour les instruments, H.531
  • Noëls sur les instruments, H.534
  • Préludes et Ouvertures
  • Sonate, H.548
  • Concert pour quatre parties de violes, H.545
  • Messe pour plusieurs instruments au lieu des orgues, H.513

Musique religieuse

  • Te Deum[5]
  • Quatre Miserere
    • Miserere, H.219
  • Dix Magnificat
  • Pour le sacrement
  • Pour le saint sacrement au reposoir, H.346
  • Pour la seconde fois que le saint sacrement vient au même reposoir, H.372
  • Hymnes
  • Proses
  • Onze messes :
    • Messe, H.1
    • Messe pour les Trépassés, H.2
    • Messe à 8 voix et 8 violons et flûtes, H.3
    • Messe à quatre chœurs, H.4
    • Messe pour le Port Royal, H.5
    • Messe de Monsieur de Mauroy, H.6
    • Messe des morts à quatre voix, H. 7-7a
    • Messe pour le samedi de Pâques, H.8
    • Messe de Minuit pour Noël, H.9
    • Messe des morts à 4 voix et symphonie, H.10
    • Missa assumpta est Maria, H.11 (1702)
  • Motets
    • Motet pour une longue offrande (anciennement Motet pour l'offertoire de la messe rouge), H.434
  • Oratorios
    • Caecilia, Virgo et Martyr, H.413
    • Filius prodigus, H.399
    • Oratorio de Noël, H.414
    • Judicium Salomonis, H.422
    • Le Reniement de St Pierre, H.424
  • Vêpres
    • Vêpres pour Saint-Louis
    • Vêpres solennelles
  • Psaumes
  • Leçons des Ténèbres
  • Les neuf repons pour le mercredi saint, H.111-119

Catalogue complet

H. Wiley Hitchcock a dressé un catalogue thématique de l'œuvre de Marc-Antoine Charpentier (H. Wiley Hitchcock, Les Œuvres de Marc-Antoine Charpentier, Paris, Picard, 1982). Les références dans ce catalogue sont préfixées par la lettre H (comme le montre la liste ci-dessus).

Discographie

Notes et références

  1. Diapason - octobre 2004
  2. Catherine Cessac, Marc-Antoine Charpentier, un musicien retrouvé, Ed Mardaga, 2005, P. 86/414. PP.
  3. Christian Lacroix, « Mon premier royal wedding, … et ceux qui ont suivi », Le Figaro, 28 avril 2011, p. 30
  4. http://www.culture.gouv.fr/culture/celebrations/charpentier/fr/index2.htm
  5. Les huit premières mesures du prélude ont servi au générique de l'Eurovision, mais aussi d'indicatif aux États-Unis à une émission télévisée Masterpiece Theatre

Bibliographie

  • Catherine Cessac (1952-), Marc-Antoine Charpentier, Bibliothèque des grands musiciens, Fayard, 1988, réédité en 1998 et 2004, 630 p., ISBN 2-213-02136-8
  • Claude Crussard (-1946), Un musicien français oublié, Marc-Antoine Charpentier, 1634-1704, Paris, Librairie Floury, 1945
  • Robert W. Lowe, Marc Antoine Charpentier et l'opéra de collège, G.-P. Maisonneuve et Larose, 1966 - 195 pages

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Marc-Antoine Charpentier de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Marc-antoine charpentier — Pour les articles homonymes, voir Charpentier (homonymie). Marc Antoine Charpentier Naissance 1643 …   Wikipédia en Français

  • Marc-Antoine Charpentier — Marc Antoine Charpentier. Marc Antoine Charpentier (1643 24 de febrero de 1704) fue un compositor del Barroco francés. Fue un compositor prolífico y versátil, produciendo música de la más alta calidad en distintos géneros. La maestría de su… …   Wikipedia Español

  • Marc-Antoine Charpentier — An engraving from the 1682 Almanach Royal thought to be Charpentier.[1] Marc Antoine Charpentier, pronounced: [maʁk ɑ̃.twan ʃaʁ.pɑ̃.tje], (1643  – 24 February 1704) was a French composer of the Baroque era. Exceptionally prolific and …   Wikipedia

  • Marc Antoine Charpentier — „Monsieur Charpentier“ aus Pierre Landrys Almanach Royale (1682); vermutlich Marc Antoine Charpentier Marc Antoine Charpentier (* um 1643 in Paris; † 24. Februar 1704 in Paris) war ein französischer Komponist zur Zeit Ludwigs XIV …   Deutsch Wikipedia

  • Marc-Antoine Charpentier — „Monsieur Charpentier“ aus Pierre Landrys Almanach Royale (1682); vermutlich Marc Antoine Charpentier Marc Antoine Charpentier [maʁk ɑ̃ˈtwan ʃaʁpɑ̃ˈtje] (* um 1643 in Paris; † 24. Februar 1704 ebenda) war ein französischer Komponist zur Zeit… …   Deutsch Wikipedia

  • Rue Marc-Antoine-Charpentier — 13e arrt …   Wikipédia en Français

  • Marc Antoine — may refer to: Marc Antoine, is the French known name for Mark Antony (Marcus Antonius) Marc Antoine (singer) (1977 ), Haitian Canadian singer Marc Antoine (musician) (1963 ), French jazz fusion guitarist Marc Antoine is also a given name for:… …   Wikipedia

  • Marc Antoine (musician) — For the French composer of the Baroque era, see Marc Antoine Charpentier. Marc Antoine Born 28 May 1963 Paris, France Origin Madrid, Spain Genres Jazz …   Wikipedia

  • Charpentier, Marc-Antoine — (1643 1704)    composer    Marc Antoine Charpentier, whose masses, operas, and songs are admired for their elegant structure and style, was born in Paris and studied in Italy, where he was a student of the noted composer Gia como Carissimi.… …   France. A reference guide from Renaissance to the Present

  • Marc-Antoine (homonymie) —  Cette page d’homonymie répertorie différentes personnes partageant un même nom. Marc Antoine est un nom d origine latine qui peut désigner : Marc Antoine l Orateur (Marcus Antonius Orator), homme politique et orateur romain (IIe… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.