Mapam

Israël
Emblem of Israel.svg
Cet article fait partie de la série sur la
politique d'Israël,
sous-série sur la politique.


v · hébreu : מפ"ם -מפלגת הפועלים המאוחדת - Mifleget HaPoalim HaMeuhedet qui signifie "Parti unifié des ouvriers") est un parti politique israélien né à l'époque de la Palestine mandataire et à idéologie marxiste. Il fut actif au sein de la politique israélienne jusqu'aux années 1990.

Sommaire

Naissance

Le parti naît en janvier 1948 de la fusion des mouvements Hachomer Hatzaïr, Poale Zion gauche et Achdut Ha'avoda (ces deux derniers partis s'étaient déjà rapprochés peu avant). Mapam est alors l'aile gauche du mouvement kibboutz, avec sa fédération des Kibbutz Artzi.

À l'origine, le Mapam est créé par des petits partis d'extrême gauche sioniste qui militaient pour un État Judéo-Arabe. Mais le Mapam accepte le Plan de partage de la Palestine de 1947. Son « programme d'unité » de janvier 1948 précise de façon assez contradictoire :

« Le parti, tout en restant fondamentalement hostile au principe du partage territorial, participera avec toutes ses forces à l'édification de l'État juif et à sa défense. »

Développement

Mapam est le deuxième plus grand parti politique en Israël aux élections de 1949, avec presque 15 % des voix, derrière le Parti Travailliste, et ce statut est préservé jusqu'au milieu des années 1950. Mapam a jusqu'à cette date une orientation idéologique clairement pro-Union soviétique, avec une ligne politique stalinienne forte.

À compter du début des années 1950, l'URSS de Staline lance une violente campagne anti-sioniste. En 1952, des communistes juifs sont accusés de « sionisme » pendant le procès de Prague. Puis en 1953, des médecins juifs sont mis en cause dans le « complot des blouses blanches ». Ces évolutions secouent énormément les partisans du stalinisme. En 1954, l'aile droite du parti, Achdut Ha'avoda, quitte le Mapam, refusant l'alignement sur l'URSS.

En 1955, le Mapam subit un revers électoral, passant de 12,5 % à 7,3 % des suffrages. Le parti décide alors de prendre ses distances avec l'URSS, mais reste positionné comme le parti sioniste le plus à gauche du pays. La même année, l'aile gauche du parti critique l'éloignement d'avec l'Union Soviétique. Sous la direction de Moshé Sneh, ancien chef d'État-major de la Haganah, elle rejoint le Parti communiste d'Israël. Elle y renforce la tendance juive la plus favorable au sionisme (même si elle ne s'en réclame plus officiellement).

Ces deux départs, ainsi que les liens passés avec l'URSS, affaiblissent nettement le Mapam. Avec une base sociologique étroite, celle des kibboutzim, le Mapam ne retrouve plus jamais son influence originelle. Le parti n'a en effet jamais réussi à s'implanter en milieu urbain, que ce soit dans le prolétariat ou dans les classes moyennes. Tant sa base électorale que son projet social sont étroitement liés aux kibboutzim. Ce n'est que pendant les années 1950 qu'il réussit à gagner des voix dans d'autres milieux. Il y parvient de plus en plus difficilement avec le temps.

De novembre 1955 à novembre 1961, le parti appartient au gouvernement. Il y revient en janvier 1966, et y restera jusqu'en 1977.

À compter des élections de 1969, le Mapam se présente aux élections sur les mêmes listes de candidats que le parti travailliste, mais sans fusionner (second alignement, ou Ma'arakh). Il continue cette politique jusqu'aux élections de 1988, pour lesquelles il se présente à nouveau seul. Le départ du Mapam de la coalition de gauche est lié au refus du gouvernement d'union nationale qui voit le Likoud (droite nationaliste) et les travaillistes gouverner ensemble de 1984 à 1990.

Cette longue période sans véritable autonomie politique a amplifié le déclin du Mapam. Sans doute souffre-t-il aussi de la crise des idéologies de gauche dans le pays : la gauche, et avec elle le Mapam, a perdu le pouvoir en 1977. Aux élections de 1988, il n'obtient que 2,5 % des suffrages.

Résultats électoraux du Mapam

Années 1949 1951 1955 1959 1961 1965 1969 1973 1977 1981 1984 1988
pourcentage 14.7% 12.5% 7.3% 7.2% 7.5% 6.6% (*) (*) (*) (*) (*) 2.5%
Sièges 19 15 9 9 9 8 ? ? ? ? 5 3

(*) pendant cette période, le Mapam se présente avec les travaillistes du Mapaï sur une liste commune, « l'alignement ».

Source : le site de la Knesset.

Meretz et la disparition du Mapam

En 1992, le Mapam s'unit au Ratz et au Shinouï pour former le cartel électoral Meretz, représentant le « camp de la paix » israélien (favorable à un retrait des territoires palestiniens occupés et hostile à leur colonisation.

Le Mapam fusionne officiellement avec le Ratz et une aile du Shinouï en 1996 et cesse d'exister en tant que parti distinct.

En 2004, Meretz fusionne à son tour avec le Shahar, une scission du Parti Travailliste dirigée par Yossi Beilin, et le Parti du choix démocratique mené par Roman Bronfman pour former le Yachad.

Membres du Mapam


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Mapam de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Mapam — מפ ם Leader Meir Ya ari (1948 73) Ya akov Hazan Meir Talmi Victor Shem Tov Yair Tzaban Haim Oron Founded January 1948 Dissolved …   Wikipedia

  • MAPAM — Israël Cet article fait partie de la série sur la politique d Israël, sous série sur la politique. Lois fondamentales Knes …   Wikipédia en Français

  • MAPAM — (Hebrew acronym for Mifleget ha Po alim ha Me uhe det – The United Workers Party), an Israeli Zionist Socialist party, founded in 1948, when Ha Shomer ha Ẓa ir merged with …   Encyclopedia of Judaism

  • Mapam — manifestando en el Primero de mayo de 1950. En la pancarta se lee Primero de Mayo por la Paz y Hermandad entre los Pueblos . Mapam (en hebreo: מפ ם‎ …   Wikipedia Español

  • Mapam — Die Mapam Vereinigte Arbeiterpartei (hebräisch: מפ״ם מפלגת פועלים מאוחדת) war ursprünglich eine marxistisch orientierte zionistische Partei in Israel. Die Mapam entstand am 23. Januar 1948[1] aus der Fusion der beiden linken Bewegungen HaSchomer… …   Deutsch Wikipedia

  • MAPAM — (Mifleget Poalim Hameuhedet United Workers Party)    Mapam was organized in 1948, when Hashomer Hatzair merged with radical elements from Ahdut Haavoda. It is a left wing socialist Zionist mixed Jewish Arab political party. From its beginnings,… …   Historical Dictionary of Israel

  • Mapam — ▪ political party, Israel Hebrew abbreviation of  Mifleget ha Poʿalim ha Meʾuḥedet , English  United Workers Party        left wing labour party in Israel and in the World Zionist Organization, founded in 1948 by the ha Shomer ha Tzaʿir (Young… …   Universalium

  • Mapam — Recorded as Mafam, Mafham, Mapam, Mapham, Mapholm, and possibly others, this is an English locational surname. Well recorded in the surviving church registers of the city of London mainly as Mapham, and in the county of Yorkshire, from the early… …   Surnames reference

  • Mapam — Mapạm   [hebräisch], Kurzwort für Miflẹget Happoalim Hammeuchẹdet [deutsch »Vereinigte Arbeiterpartei«], Partei in Israel, wurzelt in der Kibbuzbewegung, spaltete sich 1948 von der Mapai ab. Sie fordert u. a. die Sozialisierung besonders der… …   Universal-Lexikon

  • Mapam — Ma|pam die; <aus hebr. mappām, Kurzw. aus miflĕget pô ălîm mĕ uḥĕdet »Partei der vereinigten Arbeiter«> vereinigte Arbeiterpartei Israels …   Das große Fremdwörterbuch


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.