Mancipium

Mancipatio

Mancipatio, en droit romain, est un contrat verbal par lequel par lequel la propriété de certains biens, appelées res mancipi, est transférée.

Cicéron utilise le terme Mancipium comme synonyme de Mancipatio[1],[2].

Selon Gaius[3] : « La Mancipatio est effectué en présence de pas moins de cinq témoins, qui doivent être les citoyens romains et de l'âge du la puberté, et également en présence d'une autre personne de la même condition, qui tient une balance d'airain et par conséquent s'appelle Libripens.
L'acheteur, s'emparant du bien, dit : "Par le droit des Quirites, j'affirme que cet esclave est le mien, et il est acheté par moi avec cette pièce de monnaie et cette balance de bronze. Il frappe alors la balance avec la pièce de monnaie et les donne au vendeur comme symbole du prix" »

Ce mode de transfert s'applique aussi bien aux esclaves, qu'aux animaux ou aux terres. La présence des deux partis est obligatoire. L'acquisition du bien ne se fait pas lors de la mancipatio, mais ensuite, lors d'un acte séparé[4]. Le vendeur, celui qui transfère sa propriété d'un bien, est appelé mancipio dare, tandis que l'acheteur, celui qui acquiert la propriété, est appelé mancipio accipere[5].

Ce type de contrat existe dans la Rome antique avant la Loi des Douze Tables, et celle-ci y fait référence :

« nex ... forti sanati ... — nexo solutoque, forti sanatique idem jus esto
Que ceux qui sont engagés (par nexum ou mancipium) et ceux qui sont dégagés aient le même droit. »

— Festus, De la signification des mots, Livre XVII, sanates

« cum nexum faciet mancipiumque, uti lingua nuncupassit, ita ius esto.
Lorsqu'on fait nexum ou mancipium, et qu'on le déclare oralement, le droit est donné. »

— Festus, De la signification des mots, Livre XII, nuncupata pecunia

Sources

Notes

  1. Cicéron, Des devoirs, Livre III, 16
  2. Cicéron, De l’orateur, Livre I, 39
  3. Gaius, Institutes, Livre, I, 119
  4. Gaius, Institutes, Livre, IV, 131
  5. Plaute, Trinummus, II, 4,18

Références

  • William Smith, Dictionary of Greek and Roman Biography and Mythology, 1870, art. Mancipium.
  • Portail de la Rome antique Portail de la Rome antique
  • Portail du droit Portail du droit

Ce document provient de « Mancipatio ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Mancipium de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • mancipium — MANCÍPIUM s.n. (Ant.) Mancipaţie. ♦ Drept de proprietate. [pron. pi um. / < lat. mancipium]. Trimis de LauraGellner, 25.05.2005. Sursa: DN …   Dicționar Român

  • Mancipium — Mancipium, 1) Eigenthum; 2) Sklav …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Mancipĭum — (lat.), im röm. Recht das abhängige Verhältnis freier Personen, die von ihrem Vater oder Ehemann kraft des dem Hausvater über Kind und Frau zustehenden Rechts des Verkaufs in die Gewalt eines andern durch Mancipation (s. d.) gekommen waren. Das M …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • mancipium — [mɑ̃sipjɔm] n. m. ÉTYM. 1902; mot latin. ❖ ♦ Dr. rom. Pouvoir exercé par un homme libre sur un autre homme libre qui dépend de lui …   Encyclopédie Universelle

  • mancipium — /maensipiyam/ In Roman law, the momentary condition in which a filius, etc., might be when in course of emancipation from the potestas, and before that emancipation was absolutely complete. The condition was not like the dominica potestas over… …   Black's law dictionary

  • mancipium — man·cip·i·um …   English syllables

  • mancipium — (Roman law.) An old form of purchase in which the thing sold was taken by the hand in the presence of five witnesses; a slave purchased in the manner above stated; a formal purchase or transfer …   Ballentine's law dictionary

  • mancipium — …   Useful english dictionary

  • Babylonian law — Archaeological material for the study of Babylonian law is singularly extensive. So called contracts exist in the thousands, including a great variety of deeds, conveyances, bonds, receipts, accounts, and most important of all, actual legal… …   Wikipedia

  • Mancipatio — Mancipatio, en droit romain, est un contrat verbal par lequel la propriété de certains biens, appelées res mancipi, est transférée. Cicéron utilise le terme Mancipium comme synonyme de Mancipatio[1],[2]. Selon Gaius[3] : « La Mancipatio …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.