Managua


Managua
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Managua (pays fictif)
Managua
Leal Villa de Santiago de Managua
Blason de Managua
Héraldique
Drapeau de Managua
Drapeau

Managua Landscape.jpg
Administration
Pays Drapeau du Nicaragua Nicaragua
Département Managua
Maire Daysi Torres (FSLN)
Géographie
Coordonnées 12° 08′ 11″ Nord
       86° 15′ 05″ Ouest
/ 12.136389, -86.251389
Altitude 55,97 m
Superficie 54 400 ha = 544 km2
Superficie de l'agglomération 367 200 ha = 3 672 km2
Démographie
Population 1 800 000 hab.
Densité 3 308,8 hab./km2
Population de l'agglomération 2 100 000 hab. (2005)
Densité de l'agglomération 571,9 hab./km2
Localisation
Nicaragua location map.svg
City locator 14.svg
Managua
Internet
Site de la ville http://www.managua.gob.ni/

Managua est la capitale du Nicaragua, et est située près de l'océan Pacifique. Managua dans la langue nahuatl signifie « où il y a de la ressource en eaux » à cause des nombreux lacs et lagunes qui l'entourent.

Managua est située au bord sud du lac qui a le même nom et compte 1 000 000 d'habitants. Avec sa forme allongée, la ville s'étend sur 20 km le long du lac vers le sud et arrive jusqu'à la Sierra de Managua (600 m de hauteur).

Située environ à 50 m au-dessus du niveau de la mer, la ville a un climat tempéré pendant toute l'année, avec des températures moyennes constantes entre 28 et 32 degrés. Les mois de décembre et janvier sont les plus frais, mars et avril les plus chauds. Un problème sérieux de Managua est représenté par les failles sismiques qui se trouvent sous la ville et qui ont causé de nombreuses catastrophes pendant son histoire, la dernière étant le tremblement de terre de 1972, qui a détruit la ville.

La ville de Managua est, d'un point de vue global, le cœur actif du pays. Presque la totalité des industries du pays, ainsi que les sièges des banques, les grands centres commerciaux, les référents de la vie artistique et tous les pouvoirs de l'État, ont leur siège à Managua.

Sommaire

Histoire

Le nom officiel de la ville de Managua est Leal Villa de la Ciudad de Managua, et vient de Mana-ahuac, qui signifie « proche de l'eau » ou « entourée d'eau » en langue nahuatl. La ville s'élève aujourd'hui sur une zone habitée par des tribus « indiennes » présentes lors de la conquête par l'Espagne de l'Amérique centrale au XVIe siècle.

Image d'une rue du quartier Marta Quezada

Ce n'est qu'en 1857, après que Granada fut détruite par une armée de mercenaires américains menés par William Walker, que la capitale du pays fut établie à Managua. Entre 1852 et 1930, Managua connut une importante phase d'urbanisation, devenant un centre de gouvernement, d'infrastructures et de services. La ville subit d'importantes inondations en 1876 et 1885, ainsi qu'un tremblement de terre meurtrier en 1931, qui détruisit une grande partie de la ville. Sous le règne du dictateur Anastasio Somoza García et de sa famille (1936 - 1979), elle s'agrandit rapidement. De nouveaux bâtiments gouvernementaux furent érigés, l'industrie développée, et une université construite ; Managua devint la ville la plus développée d'Amérique centrale. La ville subit un deuxième tremblement de terre majeur le 23 décembre 1972, qui détruisit à nouveau une grande partie de la ville. Bien qu'elle fût reconstruite rapidement, elle ne retrouva jamais son statut passé. Le tremblement de terre incitant de nombreux habitants de Managua à aller s'établir en banlieue, et par peur d'un nouveau tremblement de terre, le centre-ville ne fut pas entièrement reconstruit.

Administration

Le « maire » de Managua, qui porte le titre d’alcalde – comme dans de nombreuses collectivités locales de pays hispanophones –, est Alexis Arguello. Il est secondé par un « vice-alcalde », Felipe Leiva[1].

Á Managua on peut trouver 9 municipalité :

  1. Ciudad Sandino
  2. El Crucero
  3. Managua
  4. Mateare
  5. San Francisco Libre
  6. San Rafael del Sur
  7. Ticuantepe
  8. Tipitapa
  9. Villa Carlos Fonseca

Situation sociale

Actuellement, plusieurs quartiers (barrios) de la ville sont aux prises avec des situations sociales difficiles. Entre autres, le quartier Acahualinca, situé aux abords du Lac Managua (lago de Managua) est assez démuni. Il est connu pour son énorme décharge municipale du nom de La Chureca qui s'étend sur plus de 13 kilomètres de long. Dans ce dépotoir, vivent jusqu'à trois mille enfants, qui travaillent à récolter des matériaux recyclables tels que carton, aluminium et plastique. On retrouve dans ce dépotoir (basurero municipal de Managua) une petite école de capacité restreinte d'une centaine d'étudiants. La petite institution scolaire est sous la responsabilité d'une communauté religieuse évangélique. Le quartier d'Acahualinca est souvent déconseillé aux visiteurs étrangers, car il abrite le cartel de la capitale. Toutefois, plusieurs organismes communautaires œuvrent dans cette partie de la ville. On retrouve entre autres un centre de jeunes affilié à YMCA qui se nomme : ACJ (asociación cristiana de jovenes). De plus, plus près du dépotoir se trouvent deux bâtisses pour les « enfants travailleurs » et l'organisme porte le nom de « dos generaciones ». Les données statistiques sur la population des quartiers de Managua sont quasi inexistantes, ce qui fait que nous ignorons combien sont ceux qui ne fréquentent pas d'institutions d'enseignement, d'éducation ni scolaires, ou encore combien d'enfants travaillent dans l'"enfer du dépotoir". Les naissances n'y sont pas enregistrées et les structures sociales y semblent en décrépitude.

Économie

La monnaie courante utilisée à Managua, comme dans tout le Nicaragua, est le cordoba, ainsi dénommé en l'honneur du capitaine Francisco Hernandez Córdoba qui combattit pour ces terres. On appelle aussi cette devise « peso ».

Éducation

Arts

Loisirs

Les loisirs et les divertissements dans la ville sont variés. Il y a beaucoup d'endroits tout le long des zones principales. De Linda Vista, à l'ouest, en se dirigeant vers le sud vers Zona Rosa, le nouveau centre de la ville, ainsi reconnu en tant que tel dans les années 1990, et en allant encore plus loin au sud à Zona Viva dans Galerias, on rencontre des endroits plus traditionnels, comme Bello Horizante où le visiteur peut trouver des mariachis à écouter qui donnent des sérénades.

Transports

Le système des transports à Managua est, à ce jour, désuet, avec de vieux autobus dans la capitale. Il y avait jadis une ligne ferroviaire traversant la capitale nicaraguayenne, mais, dans les années 1990, elle a été démantelée.

La ville est desservie par l'aéroport international de Managua (Augusto C. Sandino International Airport) (code AITA : MGA • code OACI : MNMG).

Galerie

Jumelages

Notes et références

  1. Source pour les noms de l'alcalde et du vice-alcalde : site officiel de la mairie de Managua, consulté le 5 janvier 2008.

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Managua de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Managua F.C. — Managua F.C. Full name Managua Futbol Club Nickname(s) La Maquinaria Azul, Los Leones Azules Founded 2006 …   Wikipedia

  • MANAGUA — Capitale du Nicaragua, Managua est située sur le plateau occidental au bord du lac homonyme. Le fossé lacustre formé par les lacs Nicaragua et Managua (ou Xolotlán) a toujours eu une valeur stratégique de passage qui s’est accrue avec le projet… …   Encyclopédie Universelle

  • Managua — managuá. m. vulg. Chile. marinero (ǁ persona que sirve en la Armada). * * * Managua es la capital de Nicaragua un país ubicado en Centroamérica entre Costa Rica y …   Enciclopedia Universal

  • Managua — [mä nä′gwä] 1. capital of Nicaragua, in the W part, on Lake Managua: pop. 682,000 2. lake in W Nicaragua: c. 390 sq mi (1,010 sq km) …   English World dictionary

  • Managua — Managua, 1) See im Departement Oriental des centralamerikanischen Staates Nicaragua; 2) Stadt an der Südostspitze desselben, Sitz der Regierung u. der Nationalversammlung; 10,000 Ew.; fruchtbare Umgegend mit Baumwollplantagen …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Managŭa — Managŭa, regelmäßig gebaute Hauptstadt des mittelamerikan. Staates Nicaragua, unter 12°7 nördl. Br., in fruchtbarer Gegend, am See M., durch eine 56 km lange Eisenbahn mit Leon und dem pazifischen Hafen Corinto (s. d.) verbunden, Sitz eines… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Manágua — Manágua, Hauptstadt von Nicaragua, am See M. (64 km lg., durch den Tipitapafluß mit dem Nicaraguasee verbunden), 25.000 E …   Kleines Konversations-Lexikon

  • managuá — m. vulg. Chile. marinero (ǁ persona que sirve en la Armada) …   Diccionario de la lengua española

  • Managua — This article is about the capital city of Nicaragua. For other uses, see Managua (disambiguation). Managua Santiago de Managua …   Wikipedia

  • Managua — Leal Villa de Santiago de Managua Managua Municipio de Nicaragua …   Wikipedia Español

  • Managua — 12.146388888889 86.27055555555683 Koordinaten: 12° 9′ N, 86° 16′ W Ma …   Deutsch Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.