Maine (Etat)

ï»ż
Maine (Etat)

Maine (État)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Maine.
Maine
State of Maine
Le drapeau du Maine. Le sceau du Maine.
Drapeau Sceau

Surnom principal : The Pine Tree State, Lumber State, Border State
En français : L'État du Pin, L'État du Bois, L'État FrontiĂšre
Devise : Dirigo
En français : Je dirige

Carte des États-Unis avec le Maine en rouge.
Carte des États-Unis avec le Maine en rouge.

Langues De jure : Aucune
De facto : Anglais et francais (du fait de sa proximitĂ© avec le QuĂ©bec)

Capitale Augusta
Ville la plus peuplée Portland

Superficie  ClassĂ© 39e
 â€“ Superficie totale 86542 kmÂČ
 â€“ Largeur 338 km
 â€“ Longueur 515 km
 â€“ Superficie d'eau 11683 kmÂČ
 â€“ Pourcentage d'eau 13.5%
 â€“ Superficie de terre 74859 kmÂČ
 â€“ Latitude 43°04' N Ă  47°28' N
 â€“ Longitude 66°57' W Ă  71°07' W

Population  ClassĂ© 40e
 â€“ Population totale (2000) 1274923 hab.
 â€“ DensitĂ© 15.95 hab./kmÂČ

ÉlĂ©vation  
 â€“ Point culminant Mont Katahdin
 â€“ Altitude maximale 1606 m
 â€“ Altitude moyenne 180 m
 â€“ Altitude minimale 0 m

AdhĂ©sion Ă  l'Union  15 mars 1820 (ClassĂ© 23e)

Gouverneur John Baldacci (D)

SĂ©nateur Olympia Snowe (R)
Susan Collins (R)
Représentants 2

Fuseau horaire -5

AbrĂ©viations AbrĂ©viation postale : ME
AbrĂ©viation ISO : US-ME

Site web www.maine.gov

Le Maine est un État des États-Unis situĂ© Ă  l’extrĂȘme nord-est du pays. Il est bordĂ© Ă  l’ouest et au nord par la province canadienne du QuĂ©bec, au nord-est par la province du Nouveau-Brunswick, au sud-est par l'ocĂ©an Atlantique, et au sud par l’État du New Hampshire. Le Maine constitue la partie la plus septentrionale de la Nouvelle-Angleterre et la plus orientale des États-Unis. Il est connu pour ses paysages, et notamment pour ses cĂŽtes rocheuses et dentelĂ©es, ses montagnes basses et vallonnĂ©es et ses immenses forĂȘts. Il est Ă©galement reconnu pour ses spĂ©cialitĂ©s de fruits de mer, notamment les homards et les palourdes.

Les habitants originels du territoire qui est dĂ©sormais le Maine parlaient des langues algonquiennes. Le premier Ă©tablissement europĂ©en a eu lieu en 1604 et Ă©tait le fait de Français. Le premier Ă©tablissement britannique fut l'Ă©phĂ©mĂšre Colonie de Popham, Ă©tablie par la Compagnie de Plymouth en 1607. Nombre de colonies anglaises furent Ă©tablies sur les cĂŽtes du Maine durant les annĂ©es 1620, malgrĂ© le climat difficile, malgrĂ© les privations et les attaques des Indiens qui eurent raison d'un certain nombre d'entre elles. Au dĂ©but du dix-huitiĂšme siĂšcle, seuls une demi-douzaine d'Ă©tablissements subsistent encore. Les forces amĂ©ricaines et britanniques luttĂšrent pour le Maine durant la RĂ©volution amĂ©ricaine, puis pendant la guerre de 1812. Le Maine a Ă©tĂ© une enclave du Massachusetts jusqu'en 1820 lorsque, en raison de l'augmentation de sa population, il devint le vingt-troisiĂšme État amĂ©ricain dans le cadre du Compromis du Missouri.

Sommaire

Étymologie

Résidence d'été de la famille Bush à Kennebunkport

Deux thĂ©ories coexistent quant Ă  l'origine du nom de l’État. Selon la premiĂšre, il proviendrait d’un transfert du nom de la province française homonyme. Selon la seconde, durant l'Ă©poque coloniale les marins se rĂ©fĂ©raient Ă  cette partie du continent comme « the Main [Land] Â» pour la distinguer des nombreuses Ăźles qui bordent sa cĂŽte[1]. En 2001, le parlement du Maine a adoptĂ© une rĂ©solution affirmant que la province a Ă©tĂ© nommĂ©e d'aprĂšs le nom de la province française et a Ă©tabli un jour franco-amĂ©ricain. Quoi qu'il en soit, le nom est officiel depuis 1665, date Ă  laquelle les commissaires du roi ont ordonnĂ© que la "province du Maine" soit inscrite dans les registres officiels.

GĂ©ographie

Le Maine est bordĂ© au sud et Ă  l'est par l'OcĂ©an Atlantique, au nord et au nord-est par la province canadienne du Nouveau Brunswick, au nord-ouest par le QuĂ©bec et Ă  l'ouest par le New Hampshire. Le Maine est Ă  la fois l'État le plus septentrional et le plus grand de Nouvelle-Angleterre, couvrant prĂšs de la moitiĂ© de la superficie totale de la rĂ©gion. Il est Ă©galement le seul État Ă  ne border qu'un seul autre État. Les communes d'Eastport et de Lubec sont respectivement les villes et les villages les plus Ă  l'Est des États-Unis. Estcourt Station est Ă  la fois le point le plus septentrional du Maine et de la Nouvelle-Angleterre.

Le lac de Moosehead est le plus grand lac situĂ© entiĂšrement en Nouvelle-Angleterre, le Lac Champlain Ă©tant Ă  cheval sur les États du Vermont et de New York. Plusieurs lacs du Maine, dont le Lac South Twin, ont Ă©tĂ© dĂ©crits par Thoreau. Le Mont Katahdin est Ă  la fois le sommet le plus au nord de la cordillĂšre du Sentier des Appalaches, qui s'Ă©tend jusqu'au Mont Springer en GĂ©orgie et le point le plus au sud du nouveau Sentier international des Appalaches qui, lorsqu'il sera terminĂ©, ira jusqu'Ă  Belle Isle.

L’État est traversĂ© par plusieurs fleuves et cours d'eau : outre le Fleuve Saint-Jean et le Fleuve Sainte-Croix, les principaux fleuves sont le Penobscot et le Kennebec, essentiels dans le domaine de la pĂȘche, partie importante de l’économie du Maine.

Au nord de l’État, le paysage est couvert par des forĂȘts, des marais et de vastes Ă©tendues. Le centre et l’ouest du Maine sont montagneux. Beaucoup d’üles et Ăźlots sont situĂ©s le long de sa cĂŽte rocheuse.

D’une superficie de 86 542 kmÂČ, le Maine est peuplĂ© de 1 274 923 habitants (2000) (5,3% parlent français).

La capitale du Maine est Augusta .

Histoire

Le phare du Cap Neddick, comté de York

DĂ©signĂ© Ă  partir du XIe siĂšcle par le Viking Leif Ericson sous le nom de Vinland, (terre du vin), en raison de son abondance en airelles, elle fut toutefois abandonnĂ©e par ces derniers en raison des Ă©pidĂ©mies dues aux contacts inter-ethniques et inter-culturels. Les survivants mĂ©tis finirent malgrĂ© tout, par s'intĂ©grer aux nations autochtones, notamment Iroquoises et en particulier Mohawks avant d'ĂȘtre colonisĂ©s Ă  leur tour par d'autres EuropĂ©ens, Basques, Français puis Anglais.

Autrefois, le Maine Ă©tait une partie intĂ©grante du Massachusetts, avant d'obtenir Ă  son tour le statut d’État en 1820. L’octroi de cette faveur Ă©tait destinĂ©, Ă  l’époque, Ă  contrebalancer l’entrĂ©e dans l'Union de nouveaux États esclavagistes.

Subdivisions

L’État du Maine est divisĂ© en 16 comtĂ©s (counties).

Article connexe : Liste des comtĂ©s du Maine.

Principales villes

Les 21 plus grandes municipalités du Maine selon le recensement de 2000
Portland
64249
Lewiston
35690
Bangor
31473
South Portland
23324
Auburn
23203
Biddeford
20942
Brunswick
21172
Sanford
20806
Augusta
18560
Scarborough
16970
Saco
16822
Westbrook
16142
Waterville
15605
Windham
14904
Gorham
14141
York
12854
Kennebunk
10476
Falmouth
10310
Kittery
9543
Presque Isle
9511
Wells
9400

Politique

Le Maine a longtemps Ă©tĂ© un État de tradition rĂ©publicaine mais tend depuis quelques annĂ©es davantage vers la gauche libĂ©rale et les dĂ©mocrates.

Le Maine compte le plus grand nombre d'élus verts par habitant et la plus grande proportion de population inscrite au Parti vert américain (29'273 membres, soit 2.95% de la population en novembre 2006).

Élections prĂ©sidentielles

Evolution des partis politiques américains aux élections présidentielles.
Le Maine fut un bastion rĂ©publicain (bleu) jusqu'au moment ou le Parti s'Ă©loigna de son progressisme originel. En 1964, l'État plĂ©biscita ainsi le dĂ©mocrate (jaune) Lyndon Johnson, face au rĂ©publicain ultraconservateur Barry Goldwater. Depuis 1992, le Maine est acquis aux dĂ©mocrates lors des Ă©lections prĂ©sidentielles.

Si le dĂ©mocrate Woodrow Wilson emporta le Maine en 1912, grĂące Ă  une candidature dissidente chez les rĂ©publicains, plus aucun candidat dĂ©mocrate ne rĂ©ussit Ă  s’y faire Ă©lire jusqu’en 1964. C'est ainsi qu’avec le Vermont, le Maine est le seul État que n’a jamais remportĂ© Franklin Delano Roosevelt.

Lyndon Johnson fut le premier dĂ©mocrate Ă  remporter l’État en 1964 contre Barry Goldwater.

George Bush pĂšre, en 1988, est le dernier candidat rĂ©publicain Ă  avoir remportĂ© l’État. La rĂ©sidence d’étĂ© de la famille Bush est d’ailleurs sur la cĂŽte Ă  Kennebunkport.

En 1992, c’est le dĂ©mocrate Bill Clinton qui y est Ă©lu, devançant le candidat indĂ©pendant Ross Perot et George Bush en troisiĂšme position avec 1/3 des suffrages seulement.

En 2004, lors de l’élection prĂ©sidentielle, le candidat dĂ©mocrate John Kerry, sĂ©nateur de l’État voisin du Massachusetts, y a recueilli 53,57 % des voix contre 44,58 % au prĂ©sident rĂ©publicain sortant George W. Bush, Ă©lu au niveau national.

En 2008, le candidat démocrate et futur président Barack Obama obtient 58.2% des voix contre 39.9% pour le candidat républicain John McCain. Majorité qui lui permet de remporter les 4 grands électeurs de l'état.

Élus nationaux

Les deux sĂ©natrices de l’État, Susan Collins et Olympia Snowe, sont rĂ©publicaines alors que les deux Ă©lus du Maine Ă  la chambre des reprĂ©sentants sont dĂ©mocrates.

Élus locaux

Le gouverneur est le démocrate John Baldacci, élu en 2002.

Les deux chambres du CongrÚs local du Maine sont dominées par les démocrates. Lors de la session 2007-2008, la chambre basse de 151 membres est dominée par 89 démocrates alors que le Sénat de 35 membres l'est de justesse, par 18 démocrates contre 17 républicains.

Économie

Le Bureau d'analyse Ă©conomique estime que le produit national brut du Maine pour l'annĂ©e 2003 a Ă©tĂ© de 41 milliards de dollars, ce qui Ă©quivaut Ă  29'164$ par habitant, plaçant le Maine Ă  la vingt-neuviĂšme place des États amĂ©ricains.

Le Maine est le premier producteur mondial de myrtilles et gĂ©nĂšre Ă  lui-seul 25% de la production nord-amĂ©ricaine. Les autres produits agricoles de l'Etat sont notamment les volailles, les oeufs, les produits laitiers, le bĂ©tail, les pommes, le sirop et le sucre d'Ă©rable. Le ComtĂ© d'Aroostook est connu pour ses pommes de terre. La pĂȘche commerciale, qui fut le secteur majeur de l'Ă©conomie du Maine, garde une certaine importance, notamment la pĂȘche aux homards. Les sources et les aquifĂšres de l'ouest de l'Etat sont largement utilisĂ©es pour la production d'eau en bouteilles.

Les produits industriels principaux sont le papier, le bois de charpente et les autres produits à base de bois, les équipements électroniques, les produits en cuir, les produits alimentaires, les textiles et la biotechnologie. La construction navale reste elle aussi, un secteur-clé avec les chantiers navals de Bath Iron Works et de Portsmouth Naval Shipyard.

La base aéro-navale de Brunswick est également située dans le Maine et est une base de soutien importante pour la marine américaine. Toutefois, le BRAC a recommandé sa fermeture, malgré de récents efforts financiers du gouvernement pour l'améliorer.

Culture

Rockport, Maine

Le Maine est principalement connu pour son paysage rural (que l’auteur local Stephen King rend terrifiant), la pĂȘche au homard, et son unique peuple et dialecte. Les habitants de l’État sont pour la plupart les descendants des colons europĂ©ens, principalement Anglais, Irlandais, Canadiens-Français, Acadiens et Écossais. 21,5 % de la population est d'ascendance anglaise, 15,1 % irlandaise, 22,8 % canadiennes-française ou française, et 9,4 % d’États-Uniens. Les nouveaux immigrĂ©s des États voisins et des rĂ©fugiĂ©s somalis ajoutent Ă  la population. S’y trouvent Ă©galement des AmĂ©rindiens.

Plus de 92 % de la population de cet État de 1,2 million d’habitants parle l'anglais comme langue maternelle mais le français est la seconde langue maternelle avec 5,3 % des locuteurs, dont beaucoup d’Acadiens.

La Constitution de 1983 ne dĂ©clare pas que l’anglais est la langue officielle de l’État. Le Maine est l’un des 25 États Ă  ne pas avoir adoptĂ© l’anglais comme langue officielle.

La femme de lettres française Marguerite Yourcenar (1903-1987) acheta avec sa compagne Grace Frick, une petite maison sur l'Ăźle des Monts-DĂ©serts. Elle y demeura de 1950 Ă  sa mort Ă  l'hĂŽpital de Bar Harbor, et elle est enterrĂ©e au cimetiĂšre de Somesville. On lui doit certains des romans les plus reconnus de langue française de la seconde moitiĂ© du XXe siĂšcle, dont MĂ©moires d'Hadrien, L'ƒuvre au Noir et un cycle autobiographique, Le Labyrinthe du monde. Elle fut Ă©galement la premiĂšre femme Ă  entrer Ă  l'AcadĂ©mie française, en 1980 (elle possĂ©dait la double nationalitĂ© franco-belge).

Universités

Voir aussi

Références

  1. ↑ (en) Maine State Library, « Origin of Maine's Name Â». ConsultĂ© le 28/07/07

Liens externes

  • Portail des États-Unis Portail des États-Unis
  • Portail de l’Acadie Portail de l’Acadie
Ce document provient de « Maine (%C3%89tat) ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Maine (Etat) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Maine (État) — Pour les articles homonymes, voir Maine. 45° 30â€Č N 69° 00â€Č W / 
   WikipĂ©dia en Français

  • État du Maine — Maine (État) Pour les articles homonymes, voir Maine. Maine State of Maine 
   WikipĂ©dia en Français

  • Maine — Ă©tat du N. E. des États Unis, (Nouvelle Angleterre), baignĂ© par l Atlantique, Ă  la frontiĂšre canadienne; 86 027 kmÂČ; 1 228 000 hab.; cap. Augusta. ForĂȘts de conifĂšres. PĂȘche lacustre et marit. Tourisme. Encycl. Hist. Cette rĂ©gion, que visitĂšrent… 
   EncyclopĂ©die Universelle

  • Maine — Cette page d’homonymie rĂ©pertorie les diffĂ©rents sujets et articles partageant un mĂȘme nom. Sur les autres projets Wikimedia : « Maine Â», sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) Le nom Maine peut faire rĂ©fĂ©rence Ă  :… 
   WikipĂ©dia en Français

  • MAINE DE BIRAN — L’aventure intellectuelle et spirituelle de Maine de Biran est l’histoire d’une Ă©vasion: homme du XVIIIe siĂšcle français par la date de sa naissance et le milieu culturel dans lequel il apprend Ă  penser, Maine de Biran s’en dĂ©gage peu Ă  peu.… 
   EncyclopĂ©die Universelle

  • Maine Coon — Maine coon 
   WikipĂ©dia en Français

  • Maine coon — Maine coon 
   WikipĂ©dia en Français

  • ÉTAT — Les dĂ©finitions de l’État sont innombrables. Cette multiplicitĂ© tient Ă  la diversitĂ© des points de vue auxquels se placent leurs auteurs. Le gĂ©ographe identifie l’État Ă  un territoire, le sociologue le confond avec le fait de la diffĂ©renciation… 
   EncyclopĂ©die Universelle

  • Etat de New York — État de New York Pour les articles homonymes, voir New York (homonymie). New York State of New York 
   WikipĂ©dia en Français

  • Etat de Washington — État de Washington Pour les articles homonymes, voir Washington. Washington State of Washington 
   WikipĂ©dia en Français


Share the article and excerpts

Direct link

 Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.