Lyon Olympique Universitaire


Lyon Olympique Universitaire

Lyon olympique universitaire

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir LOU.
Lyon OU Rugby union pictogram white.svg
Logo
Généralités
Nom complet Lyon olympique universitaire
Date de fondation 1896
Couleurs Rouge et noir
Stade Stade Vuillermet
(4 822 places)
Siège 2 chemin du génie
69200 Vénissieux
Championnat actuel Pro D2
Président Flag of France.svg Yvan Patet
Entraîneur Flag of France.svg Matthieu Lazerges
Raphaël Saint-André
Site web http://www.lourugby.fr/
Actualités
Soccerball current event.svg
Pour la saison en cours, voir :
Championnat de France de rugby Pro D2 en 2009-2010

Le Lyon olympique universitaire est un club omnisports français. Le Racing Club de Lyon est fondé en 1896. Il devient le Lyon olympique universitaire en 1901.

Il comporte une section de rugby à XV, double championne de France (1932 et 1933). L'équipe évolue actuellement en Pro D2.

Sommaire

Section rugby

Historique

Le rugby est pratiqué en premier lieu à Lyon par des associations sportives scolaires, en particulier par l’Union Sportive du Lycée Ampère en 1890. Le Football Club de Lyon (FCL) est fondé en 1893, il dispute des compétitions de rugby dès 1895 avec l’Association Athlétique de Grenoble[1]. Le FCL et le Sporting Club de Lyon recrutent alors des joueurs britanniques pour renforcer leur effectif au début des années 1900, ils se qualifient régulièrement pour la phase finale du championnat de France.

Jean Burnichon démissionne brusquement de son poste de président du FCL et rejoint le Racing Club de Lyon fondé en 1896. Le club adopte alors le nom de Lyon olympique et de nouvelles couleurs (rouge et noir). Le rapprochement entre le Lyon olympique et l’AS de l’École centrale en 1910 lui permet d'acquérir de jeunes joueurs, ce qui justifiera son nouveau nom de Lyon olympique universitaire (LOU).

Pendant l'entre-deux-guerres, le LOU joue les premiers rôles dans le championnat, notamment grâce à un recrutement de joueurs venant du Languedoc-Roussillon. Dans la période 1920-1930, le LOU supplante le FCL comme meilleur club de rugby du Lyonnais. Le LOU atteint son apogée avec des titres de champion de France en 1932 et 1933, sous la conduite de son capitaine Vincent Graule.

Après la seconde guerre mondiale, le rugby à XV lyonnais connait une période de déclin qui peut être imputée tout d'abord à l'émergence du rugby à XIII dans la région puis à la popularité du football, l'Olympique lyonnais joue en première division dès 1954. Sur le plan régional, le LOU est concurrencé par les clubs voisins du CS Vienne et du FC Grenoble qui est champion de France en 1954.

Le LOU parvient en quarts de finale du championnat 1950-51. Par la suite le LOU sera dépassé sur le plan régional par les clubs de La Voulte, de Romans et plus récemment par le CS Bourgoin-Jallieu.

Après une bonne saison 2005-2006, le LOU s'est nettement renforcé avec l'arrivée de nouveaux joueurs et un nouvel encadrement. Malgré ces renforts le LOU ne s'est pas qualifié pour le tour final de montée au Top 14.

Participation au championnat d'élite depuis 1946

La liste suivante indique les saisons disputées par le LOU, depuis 1946, dans le championnat d'élite (dont l'appellation a changé au fil des ans) :

Sa meilleure performance durant cette période est une qualification en quarts de finale lors de la saison 1950-51.

Depuis la saison 2002-03 le LOU évolue en Pro D2. Le club a manqué par trois fois la promotion en Top16/Top14 :

  • en 2003-04, le LOU est battu en demi-finale par le FC Auch (champion de Pro D2 cette année là) sur le score de 11-16;
  • en 2004-05, le LOU est battu en finale par le Stade aurillacois (qui sera éliminé en barrage pour une place dans le Top 14) sur le score de 19-21.
  • en 2007-08, le LOU est battu en demi-finale par Mont de Marsan 6-12.

Palmarès

Rey, Guillot, Guillemin - Schutz, Richard - Chirat, Vernoux L (Cap), Rostaing- Bessieux, Vernoux F - Baldacchino, Filliat, Miège, Faure - Biron

  • Vice-Champion de France Cadets: 1983
  • Vice-Champion de France Juniors Reichel B: 1986

Les finales du Lyon OU

Le tableau suivant donne les particpations du LOU aux finales du Championnat de France.

Date de la finale Vainqueur Finaliste Score Lieu de la finale Spectateurs
10 mai 1931 RC Toulon Lyon OU 6-3 Parc Lescure, Bordeaux 10.000
5 mai 1932 Lyon OU RC Narbonne 9-3 Parc Lescure, Bordeaux 13.000
7 mai 1933[2] Lyon OU RC Narbonne 10-3 Parc Lescure, Bordeaux 15.000

Joueurs emblématiques

 

Effectif 2007-08

Talonneurs

Piliers

Deuxièmes ligne

Troisièmes ligne

Demis de mêlée

  • Portugal Fabio da Silva Lopes
  • Drapeau de la France Camille Frechet
  • Drapeau de la France Ludovic Loustau
  • Drapeau de la France Antoine Nicoud
  • Drapeau de la France Benoit Sylvestre

Demis d'ouverture

  • Drapeau de la France Xavier Sadourny

Ailiers

Centres

Arrières

Liste des entraîneurs

Section football

« Lyon olympique », club omnisports fondé en 1896 sous le nom de Racing Club de Lyon, se dote d'une section football en 1899. Premier club du Lyonnais qualifié en phases finales du championnat de France de football USFSA (1906), l'Olympique affronte l'Olympique de Marseille en huitièmes de finale. Après un match nul 2-2, les Lyonnais ne se rendent pas à Marseille pour rejouer la rencontre... Éclipsé par le FC Lyon en 1908 et 1909, l'Olympique retrouve le championnat de France en 1910. Écartant Besançon (4-1), les Lyonnais s'inclinent 5-0 face au Stade Helvétique de Marseille, en quarts de finale. Devenu « Lyon olympique universitaire », le club est encore présent en championnat de France USFSA en 1913 et se trouve éliminé en huitièmes de finale (5-1) par Saint-Raphaël. Le « LOU » évolue alors au stade des Iris de Villeurbanne en attendant Gerland qui sort de terre en 1920 (construction de 1913 à 1920). C'est le fameux architecte Tony Garnier qui en dessine les lignes. La section football du LOU fusionne par ailleurs en 1935, le temps d'une unique saison avec l'AS Villeurbanne, sous le nom de Lyon Olympique Villeurbanne, avant de retrouver son indépendance en 1936.

Le LOU rejoint les rangs professionnels en 1942 et enlève, avec deux points d'avance sur Bordeaux, la poule Sud du dernier championnat de guerre. La finale nationale du championnat oppose Lyon à Rouen. Les Rouennais s'imposent 4-0. Ces bons résultats récoltés en temps de guerre permettent au LOU d'être promu en Division 1 à la reprise de la saison 1945-1946. Le club, présidé alors par Félix Louot, tombe en D2 dès 1946.

En mai 1950, des dissensions fortes entre les sections football et rugby du LOU provoquent le départ de la section football, pros et amateurs. Cette dernière opte alors pour un nouveau nom : « Olympique lyonnais ». En réplique à cette guerre football-rugby, le LOU est interdit de football pendant deux saisons par la Ligue du Lyonnais... Après ces 24 mois d'interdit, libre au LOU de refonder une nouvelle section football en son sein, ce qu'il fit, en créant à l'occasion un nouveau club, avec nouveau numéro d'affiliation à la FFF, qui existe aujourd'hui encore. Cette section football LOU « 2 » ne peut en aucun cas prétendre récupérer l'histoire et les honneurs glanés par le LOU « 1 », devenu Olympique lyonnais.

Section football américain

Section Hockey sur gazon

Après le Racing Club de France et le Stade Français. à Paris en 1904, le L.O.U.obtient en 1906 sa première homologation auprès de la Fédération Française de Hockey, et ainsi devient l’un des quatre clubs français fondateur de la fédération française du Hockey.

Les premiers matchs eurent souvent lieu sur des «champs à vache » et les équipements d’alors n’avaient plus rien à voir avec ceux d’aujourd’hui.

Très vite, le L.O.U. évolua parmi l’élite du Hockey français, certains joueurs portèrent même les couleurs de l’Equipe de France aux Jeux Olympiques, à l’image de Georges Arlin (1928 Amsterdam, 1936 Berlin) et surtout de Floriot MARTEL qui participa aux Jeux de Londres (1948) et d’Helsinki (1952) devenant l’initiateur d’une nouvelle génération de joueurs qui récoltèrent pendant dix ans (1965-1975) de nombreux titres et médailles dans le Championnat de France sur Gazon et en Salle dans toutes les catégories. De cette génération sortirent de nombreux internationaux René et Bernard PETIT puis les deux « Jean-Paul », Jean-Paul PETIT et Jean-Paul SAUTHIER qui participèrent aux Jeux de Mexico (1968) et de Munich (1972). Un joueur de renommée international vient aussi se joindre à cette équipe, Tony FERNANDEZ, international Indien jusqu’en 1970.

Cette génération œuvra à son tour pour faire éclore un nouveau vivier de hockeyeurs. Sous la houlette des frères PETIT et de Tony FERNANDEZ, plusieurs générations apportèrent encore de nombreux titres dans toutes les catégories (1985-1995). De nouveau, les couleurs « Rouge et Noir » brillaient au firmament du hockey Français et de nombreux joueurs du LOU portèrent le maillot bleu-blanc-rouge « frappé du coq », ainsi Xavier PETIT participa à la Coupe d’Europe à Paris (1991), et au Trophée des Champions à Karachi (1992).

Cette époque fut aussi l’occasion pour le club d’avoir le renfort de plusieurs internationaux étrangers en l’occurrence : Jan-Peter TEWES, élu meilleur joueur de Jeux Olympiques d’Atlanta (1996) avec l’Allemagne et qui fut également plusieurs fois champion d’Europe des clubs ainsi que Benjamin KÖPP, sélectionné en équipe d’Allemagne. Malheureusement, après ces périodes fastes, le club connut des difficultés d’ordre sportif (installations et effectifs) et budgétaire qui furent amplifiées après le décès du Président de l’époque Guy CHARETTON.

Ainsi, après plus de 50 ans passés dans l’élite du hockey Français, il fut nécessaire de recommencer par la base…

Liens internes

Liens externes

Notes et références

  • Portail du rugby à XV Portail du rugby à XV
  • Portail du Grand Lyon Portail du Grand Lyon
Ce document provient de « Lyon olympique universitaire ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Lyon Olympique Universitaire de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Lyon Olympique Universitaire — Lyon OU Voller Name Lyon Olympique Universitaire Gegründet 1896 Stadion Matmut Stadium …   Deutsch Wikipedia

  • Lyon olympique universitaire — Pour les articles homonymes, voir LOU. Infobox club sportif Lyon OU …   Wikipédia en Français

  • Lyon Olympique Villeurbanne — Lyon olympique universitaire Pour les articles homonymes, voir LOU. Lyon OU …   Wikipédia en Français

  • Lyon OU — Lyon olympique universitaire Pour les articles homonymes, voir LOU. Lyon OU …   Wikipédia en Français

  • Lyon OU (rugby) — Lyon olympique universitaire Pour les articles homonymes, voir LOU. Lyon OU …   Wikipédia en Français

  • Olympique Lyonnais — Full name Olympique Lyonnais Nickname(s) Les Gones (The Kids) Lyon OL Founded …   Wikipedia

  • Lyon B — Olympique lyonnais Pour les articles homonymes, voir OL. Olympique lyonnais …   Wikipédia en Français

  • Olympique Lyon — Olympique lyonnais Pour les articles homonymes, voir OL. Olympique lyonnais …   Wikipédia en Français

  • Olympique Lyonnais — Pour les articles homonymes, voir OL. Olympique lyonnais …   Wikipédia en Français

  • Olympique Lyonnais B — Olympique lyonnais Pour les articles homonymes, voir OL. Olympique lyonnais …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.