Lycée Gay-Lussac (Limoges)


Lycée Gay-Lussac (Limoges)
Lycée Gay-Lussac
Entrée boulevard Georges-Périn
Nom original Lycée Gay-Lussac de Limoges
Localisation
Localisation Limoges (Haute-Vienne), Drapeau de France France
Informations
Fondation 1525
Directeur Mme Gisèle Le Bloa-Tarnot
Type Lycée d'enseignement général public
Niveau Établissement secondaire et supérieur
Site web Lycée Gay-Lussac

Le lycée Gay-Lussac de Limoges (couramment surnommé Gay-Lu) est un lycée d’enseignement général, situé dans le centre-ville de Limoges (Haute-Vienne), entre le boulevard Georges-Périn, la place Wilson, la rue du Collège et la place Saint Pierre.

Il porte le nom du physicien et chimiste né à Saint-Léonard-de-Noblat. Ouvert au XVIe siècle, il est par conséquent le plus vieil établissement d’enseignement public de Limoges.

Il est par ailleurs l'un des deux seuls lycées de la capitale limousine à ne proposer que des filières générales (ES, L et S) avec le lycée Léonard-Limosin.

Sommaire

Histoire

Le collège

Le lycée fut fondé en 1525 par les consuls de Limoges, mais n'ouvrit effectivement qu'en 1583. Il est confié aux Jésuites quinze ans plus tard, mais avec la suppression de l'ordre en 1762, il passe sous le giron du royaume, prend le nom de « collège royal de Sainte-Marie de Limoges », et est fortement restructuré.

La chapelle du collège des Jésuites

De la Révolution à nos jours

Le lycée fut le théâtre de la réunion des États Généraux du Limousin, dans l'enceinte de la chapelle, le 16 mars 1789. Privé de revenus, il ferme ses portes en 1792. Rouvert par le Directoire, il devient « école centrale », puis « lycée impérial » sous Napoléon Ier. Redevenu royal avec la Restauration, il prend enfin le nom qu’on lui connaît en 1890.

À partir de la fin du XIXe siècle, et l'avènement de la Troisième République, le lycée commence à entretenir une nécessité de tradition commémorative autour des symboles républicains et citoyens. Ainsi, l'association des anciens élèves du lycée, créée en 1877, en apparaît comme le principal instigateur. C'est à son initiative que le premier monument aux morts de l'établissement est inauguré le 21 juin 1877[1].

Les deux campaniles et le portail d’entrée du XVIIe siècle sont inscrits aux Monuments historiques depuis le 16 décembre 1936.

Pendant la seconde guerre mondiale, il sert d'asile pour des dizaines de garçons juifs et alsaciens réfugiés, aidés par l'action du proviseur Joseph Storck, lui-même originaire d'Alsace, en poste à Gay-Lussac de 1938 à 1944. Son cabinet fabrique des faux papiers durant l'Occupation[2]. Il viendra également au secours des lycéens qui seront emmenés au camp d'internement de Nexon[3]. En effet, en 1943, de jeunes résistants, élèves du lycée, se réunissent en un mouvement, le 17e barreau, qui a fait l'objet d'un film documentaire écrit par Guy Girard et Guillaume Coudray, diffusé en 2008 sur France 3, et édité en DVD[4],[5]. Plusieurs de ces lycéens seront arrêtés et déportés. Peu avant la Libération, le Petit Quartier est réquisitionné par la Milice comme caserne.

Devenu lycée mixte vers 1970, le collège est ensuite supprimé à la fin des années 1980, et le bâtiment subit d'importants travaux en 1999 avec la rénovation du Petit Quartier ou Collège, de l'internat et du bloc scientifique[6]. L'intérieur a été défiguré, ces travaux ne respectant en rien le cachet de l'édifice. La structure même des bâtiments ayant été profondément modifiée, des lézardes inquiétantes sont apparues sur la façade correspondant à l'entrée principale.

La façade du « bloc scientifique », datant des années 1930

Après une chute de pierres en 2007, et face à la grave dégradation du retable qu'elle renferme (incendies, vols...), la chapelle, qui accueillait une partie des cours d'EPS depuis 1926, subit une importante réfection depuis novembre 2008. Elle pourrait abriter à l'issue des travaux un espace dédié à des concerts[7] ou une salle de conférences.

Madame Gisèle Le Bloa-Tarnot est le proviseur du lycée depuis la rentrée 2004.

Littérature

En 2008, Laurent Bourdelas, ancien élève du Lycée et de ses classes prépas, a publié le 1er ouvrage de référence consacré à la littérature du Limousin, de l'Antiquité à nos jours: "Du Pays et de l'exil - Un Abécédaire de la littérature du Limousin", postface de Pierre Bergounioux (qui prépara Normale Sup à Gay-Lu), Les Ardents Editeurs. On y retrouve la plupart des écrivains, poètes, dramaturges originaires de la région ou s'y étant installés. Or, un grand nombre sont passés par le lycée Gay-Lussac !


Questions pour un champion

En 2008, le lycée est sélectionné avec 10 autres lycées français pour participer au concours télévisé Questions pour un champion Spécial Juniors, diffusé le 18 décembre 2008 (émission au cours de laquelle se sont départagés 4 candidats élèves du lycée) et le 5 janvier 2009 sur France 3. Cette émission retransmise à 20h35 a vu la victoire de sa représentante, Sonia Reynaud, élève de Terminale, parmi les dix autres candidats de dix lycées français[8].

Anciens professeurs

Anciens élèves

Le carrefour Tourny. À gauche le lycée.

Traditions

Une tradition veut que les élèves du lycée doivent toucher le pied droit de la statue de L.J. Gay-Lussac, située dans le hall éponyme, afin de réussir leur bac.

Chaque année, le lycée organise sa « semaine des arts », la semaine précédant les vacances de Pâques. Durant les 4 jours, les élèves proposent les réalisations qu'ils ont faites durant les années dans les différents clubs du lycée. Sont aussi admis les groupes de musique dont des membres sont scolarisés au lycée.

Architecture

La façade a été réalisée par Joseph Brousseau, architecte du palais épiscopal de l'Évêché, devenu musée[9].

Enseignement

Effectifs

Le lycée emploie en 2008 126 professeurs.

A la rentrée 2010, 1 348 élèves suivaient des cours au lycée Gay-Lussac (1 418 en 2008-2009), dans 33 classes ainsi que dans les classes préparatoires. La répartition se fait ainsi :

  • 2nde : 367 élèves (321 en 2008), sur 11 classes (10)
  • 1ère : 349 élèves (369), sur 11 classes (12)
  • Tle : 296 élèves (346), sur 11 classes (11)
  • Classes prépa : 334 élèves (382), dont 153 (199) en 1e année et 181 (182) en 2e année.

Disciplines

En plus du français, les langues enseignées sont : l'anglais, l'allemand, l'espagnol, l'italien, le portugais, le russe et l'arabe. Pour les deux dernières, seulement en classes préparatoires.

Le lycée propose un enseignement en CGPE (Classes préparatoires aux grandes écoles, "Prépa") :

Classements

Selon le classement 2009 des lycées du Figaro, qui se fonde sur les différents taux de réussite au bac, la capacité à faire progresser les élèves et leur accompagnement tout au long de leur scolarité, le lycée Gay-Lussac se classe 874e sur 1915 établissements étudiés[10].

Lors de son enquête similaire, L'Express avait, selon les mêmes critères, placé le lycée au 862e rang sur 1909[11].

Avec un taux de réussite de 91 % au bac pour la session 2008 (93 % en 2007), un taux d'accès de la première au bac de 92 % et 95 % de bacheliers parmi les élèves sortants, le lycée se place au 5erang régional sur 18 lycées[10].

Accès

Le lycée se trouve à moins de dix minutes de la Gare de Limoges-Bénédictins C.I.E.Limoges.jpg (à pied).

Ce lieu est desservi par les lignes de trolleybus et de bus de la TCL 2 (stations Carrefour Tourny et Place Wilson), 4 et modifier] Notes et références

  1. Philippe Grandcoing, Michel Kiener, Michel Métrot, Pascal Texier, Les destins d'un lycée : Gay-Lussac, Culture et Patrimoine en Limousin, 2011
  2. « Haute-Vienne, la guerre secrète », François Adeline, Le Populaire du Centre, 2006
  3. Joseph Storck sera fait à la Libération Citoyen d'Honneur de la ville de Limoges et est honoré du titre de Juste parmi les nations, au mémorial Yad Vashem. Une rue porte son nom à Limoges.
  4. [1]
  5. Site de France 3 LPC
  6. Historique du lycée Gay-Lussac. Consulté le 10 janvier 2008
  7. Association Renaissance du Vieux Limoges - consulté le 19 décembre 2008
  8. Blog de Lucas Destrem - Le lycée Gay-Lussac de Limoges remporte le concours Questions pour un champion Juniors 2008
  9. Une histoire de Limoges, J.-M. Ferrer et Ph. Grandcoing, Culture et Patrimoine en Limousin, 2003
  10. a et b Le Figaro - Palmarès des Lycées 2009
  11. L'Express - Palmarès des Lycées 2009

Bibliographie

  • Des jeunes en résistances, l'affaire du 17e barreau, Michel Kiener, Pascal Plas, Éd. Lucien Souny, 2008
  • Les destins d'un lycée : Gay-Lussac, Philippe Grandcoing, Michel Kiener, Michel Métrot, Pascal Texier, Culture et Patrimoine en Limousin, 2011
  • Lycée Gay-Lussac, cinq siècles d'enseignement, Pierre Delage, Le Puy Fraud Editeur, 2010
  • Une histoire de Limoges, J.-M. Ferrer et Ph. Grandcoing, Culture et Patrimoine en Limousin, 2003

Lien externe

45°49′50″N 01°15′43″E / 45.83056, 1.26194


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Lycée Gay-Lussac (Limoges) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Lycee Gay-Lussac de Limoges — Lycée Gay Lussac (Limoges) Lycée Gay Lussac Nom original Lycée Gay Lussac de Limoges Localisation Localisation Limoges (Haute Vienne), France …   Wikipédia en Français

  • Lycée Gay-Lussac De Limoges — Lycée Gay Lussac (Limoges) Lycée Gay Lussac Nom original Lycée Gay Lussac de Limoges Localisation Localisation Limoges (Haute Vienne), France …   Wikipédia en Français

  • Lycée Gay-Lussac de Limoges — Lycée Gay Lussac (Limoges) Lycée Gay Lussac Nom original Lycée Gay Lussac de Limoges Localisation Localisation Limoges (Haute Vienne), France …   Wikipédia en Français

  • Lycée gay-lussac de limoges — Lycée Gay Lussac (Limoges) Lycée Gay Lussac Nom original Lycée Gay Lussac de Limoges Localisation Localisation Limoges (Haute Vienne), France …   Wikipédia en Français

  • Lycée Léonard Limosin (Limoges) — Cité scolaire Léonard Limosin (Limoges) Cité scolaire Léonard Limousin Nom original Collège Lycée Léonard Limousin Localisation Localisation Limoges (Haute Vienne), France …   Wikipédia en Français

  • Lycée Turgot de Limoges — Pour les articles homonymes, voir Lycée Turgot (homonymie). Lycée Turgot (Limoges) Nom original Lycée général et technologique Turgot Limoges …   Wikipédia en Français

  • Limoges Cercle Saint-Pierre — Limoges CSP Généralités …   Wikipédia en Français

  • Limoges — Limòtges Escudo …   Wikipedia Español

  • Limoges — 45° 51′ 00″ N 1° 15′ 00″ E / 45.8500, 1.2500 …   Wikipédia en Français

  • Gare de Limoges-Bénédictins — Limoges Bénédictins La gare de Limoges Bénédictins au coucher du soleil. Localisation Pays France Ville Limoges …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.