Lucha Libre

ÔĽŅ
Lucha Libre

Lucha libre

Le luchador Rey Mysterio

La lucha libre (litt√©ralement ¬ę lutte libre ¬Ľ en espagnol) est le catch mexicain. Le style de la lucha libre se caract√©rise par son c√īt√© a√©rien et spectaculaire, √† l'inverse des autres styles de catch qui mettent l'accent sur la puissance et la violence, ainsi que par l'utilisation quasi-syst√©matique de masques par les lutteurs.

Sommaire

Règles

Un combat de lucha libre peut opposer deux luchadores ou bien des équipes de 2, 3, 4 ou 5. En général un match se déroule en trois tombés, ou caidas. On peut gagner en réalisant un tombé soit en rivant les épaules de l'adversaire pendant environ 3 secondes, soit par soumission. À la différence du catch américain le lutteur se soumettant ne tape pas au sol mais agite la main ou se rend verbalement. Les disqualifications sont quasi inexistantes en effet en lucha libre. Aussi, le décompte à l'extérieur est de 20 secondes au lieu des 10 habituelles. Une autre différence notable est la présence, généralement, de 2 arbitres sur le ring. C'est quasiment tout le temps le cas à la CMLL, mis à part certains combats à 1 contre 1, et plus rare à la AAA dont certains arbitres sont connus pour avantager l'un ou l'autre camp, par exemple en feignant de ne pas voir des prises interdites ou en faisant un compte de 3 plus rapidement pour l'une des équipes. Les arbitres sont souvent eux-mêmes d'anciens lutteurs (comme Rafa El Maya, Tigre Hispano, Babe Richard pour la CMLL).

Lors d'un match de lucha libre par √©quipe, quitter le ring autorise un changement de partenaire. Cette r√®gle est tr√®s importante dans le sens o√Ļ elle permet des s√©quences tr√®s rapides et spectaculaires.

Spécificités

La lucha libre se r√©v√®le particuli√®rement spectaculaire, notamment avec des prises comme le Hurracanrana, le Pescado ou des sauts vers l'ext√©rieur du ring. Les combats sont tr√®s rapides et moins violents, tout sp√©cialement √† la CMLL par rapport √† ceux du catch am√©ricain notamment la WWE. Au Mexique les lutteurs, selon la tradition, doivent porter un masque et/ou avoir les cheveux longs. Au cours de leur carri√®re ils combattent dans des matches o√Ļ le vainqueur emporte le masque du perdant. Beaucoup de lutteurs perdent leur masque dans leur carri√®re, souvent lors de leur dernier match, moyennant une ¬ę prime ¬Ľ importante car le masque repr√©sente un peu la ¬ę vie ¬Ľ d'un luchador, il a une importance toute particuli√®re et est ancr√© dans les vieilles traditions. Ces matches sont souvent assez brutaux, les deux lutteurs tentant chacun d'arracher litt√©ralement le masque de l'autre, ces matches sont les rares au Mexique o√Ļ les lutteurs saignent assez r√©guli√®rement. Des combats opposent √©galement deux lutteurs, souvent d√©masqu√©s, et dont le perdant doit se faire raser compl√®tement la t√™te, symbole de l'humiliation supr√™me. Ces deux types de combats sont appel√©s Luchas de Apuestas (qui veut dire combat de paris) au Mexique.

Le syst√®me heel/face dans la lucha libre est assez diff√©rent dans le sens o√Ļ le lutteur appr√©ci√© (tecnico) est celui qui se bat avec le plus de technique alors que son oppos√© (rudo) est plus violent. Au contraire du catch am√©ricain o√Ļ il s'agit juste de se faire appr√©cier ou de se faire huer par la foule par son attitude et non ses capacit√©s. En effet, des catcheurs techniques am√©ricains ont souvent √©t√© heels (exemple : Chris Jericho), et des brawlers souvent faces (exemple : ¬ę Stone Cold ¬Ľ Steve Austin).

Fédérations

Il existe deux f√©d√©rations dominantes de catch au Mexique :

CMLL

C'est la plus ancienne f√©d√©ration de catch au monde connue √† ce jour. Cr√©√©e en 1933 sous le nom d'EMLL (Empresa Mexicana de la Lucha Libre). C'est √©galement la plus populaire des f√©d√©rations mexicaines, avec de nombreuses grosses stars comme Mistico, L.A Park, Hector Garza, Ultimo Guerrero. Elle changea son nom en CMLL dans les ann√©es 1990 pour donner une image de compagnie √† port√©e mondiale : aujourd'hui de plus en plus de lutteurs am√©ricains (Marco Corleone, Johnny Stamboli, Rocky Romero) ou japonais (Ultimo Dragon, Jushin Thunder Lyger) luttent ou ont lutt√©, r√©guli√®rement ou occasionnellement pour la CMLL. La CMLL f√™te chaque ann√©e l'anniversaire de sa cr√©ation (et aussi celui de l'av√®nement de la lucha libre), g√©n√©ralement fin septembre, o√Ļ le main-event (le haut de l'affiche) peut √™tre un combat de masques, comme en 2007 lors du combat Infierno en el Ring (L'Enfer sur le Ring) qui opposait 8 lutteurs de la promotion, et qui a vu Lizmark Jr. √™tre d√©masqu√© des mains de Blue Panther.

AAA

L‚ÄôAsistencia Asesor√≠a y Administraci√≥n a √©t√© cr√©√©e en 1992 par un ancien booker de la CMLL, Antonio Pe√Īa (1948-2006). De nombreux luchadors de la CMLL tels que Konnan, Eddie Guerrero, ou encore le tr√®s jeune et tr√®s spectaculaire Rey Mysterio (nouvelle star du ring de la WWE), ont suivi Pe√Īa et fait la renomm√© de la promotion dans un style qui se veut plus ancr√© dans la modernit√© des ann√©es 1990. Les combats Tecnicos contre Rudos ainsi que les combats √† 2 victoires sont moins mis en valeur pour laisser place √† un folklore de type 'am√©ricain' (pr√©sentation, gimmicks, combat 1 contre 1 etc.). L'AAA a port√© un coup √† l'h√©g√©monie de la CMLL sur la lucha libre, avec des galas dans des stades √† guichet ferm√©s pour les gros √©v√®nements comme Triplemania et la Guerra de Titanes, et attirant √† elle un public plus jeune.

Il existe bien s√Ľr des promotions de moindre ampleur mais qui rencontrent un certain succ√®s au Mexique comme la IWRG, ou Promo Azteca.

Art

Import√©e des √Čtats-Unis dans les ann√©es 1930, la lucha libre fait d√©sormais partie int√©grante de la culture populaire mexicaine. La photographe mexicaine Lourdes Grobet a photographi√© pendant plus de trente ans ce sport spectaculaire, s'int√©ressant non seulement √† l'aspect esth√©tique des combats, mais √©galement, dans une approche sociologique, √† tout son environnement en dehors du ring. Elle a publi√© plusieurs livres sur le sujet : Lourdes Grobet: Lucha Libre (2005), Espectacular de Lucha Libre (2008), Lucha libre mexicana (2008).

De nombreux films ont √©t√© r√©alis√©s sur le sujet et/ou avec comme vedette les lutteurs de leurs temps comme Blue Demon et Santo. En France, Fran√ßois Reichenbach r√©alisa en 1981 un documentaire intitul√© Lucha libre. D'une dur√©e de 45 min, on peut y apercevoir des figures connus telles qu'Enrique Llanes (ancien lutteur, commentateur TV pour la boxe, le baseball et la lucha libre), Los Villanos I II III, Aja Kong etc. Documentaire soign√© au rythme lent, narr√© avec humour, loin des clich√©s que peut v√©hiculer le catch de nos jours et qui pr√©sente diff√©rentes facettes de la culture populaire mexicaine : lien fort entre lucha libre et politique / religion / social.

Bande dessinée

Voir aussi

Bibliographie

  • (en) Lourdes Grobet, Alfonso Morales, Gustavo Fuentes, et Jose Manuel Aurrecoechea, Lucha Libre: Masked Superstars of Mexican Wrestling, Trilce, (2005). (ISBN 1-93304505-4)

Articles connexes

Liens externes

  • Portail du catch Portail du catch
  • Portail du Mexique Portail du Mexique
Ce document provient de ¬ę Lucha libre ¬Ľ.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Lucha Libre de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Lucha Libre (BD) ‚ÄĒ Lucha Libre (bande dessin√©e) Lucha Libre est une s√©rie de bandes dessin√©es actuellement en cours de publication chez Les Humano√Įdes Associ√©s. Sommaire 1 Pr√©sentation 2 Parutions 2.1 France 2.2 √Čtats Unis ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Lucha libre ‚ÄĒ puede referirse a: Lucha libre (Deporte Ol√≠mpico), un deporte ol√≠mpico de combate sin golpes donde se trata de derribar o inmovilizar al adversario; Lucha libre profesional, una forma de entretenimiento deportivo; Lucha libre mexicana, una rama… ‚Ķ   Wikipedia Espa√Īol

  • Lucha libre ‚ÄĒ For the comic book series, see Lucha Libre (comics). Lucha redirects here. For the publication, see Communist Party of Labour. Blue Demon Jr. vs. El Hijo Del Santo. Lucha libre (Spanish: Free wrestling) is a term used i ‚Ķ   Wikipedia

  • Lucha libre ‚ÄĒ Blue Demon Jr. vs El Hijo Del Santo. La lucha libre (litt√©ralement ¬ę lutte libre ¬Ľ en espagnol) est le catch mexicain. Un pratiquant de lucha liche s‚Äôappelle un luchador. Selon la tradition, les luchadors doivent porter un masque et/ou… ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Lucha Libre ‚ÄĒ Blue Demon Jr. contra El Hijo Del Santo. Lucha Libre (span. f√ľr Freistilkampf) ist eine Form des professionellen Wrestling, die in Mexiko entwickelt wurde. Lucha Libre geht zur√ľck auf die fr√ľhen 1930er, als Salvador Lutteroth US amerikanische… ‚Ķ   Deutsch Wikipedia

  • Lucha libre ‚ÄĒ ‚Ėļ locuci√≥n DEPORTES Deporte que consiste en el combate cuerpo a cuerpo en el que se emplean toda clase de llaves y golpes, dentro de ciertas reglas, y que termina cuando uno de los luchadores se da por vencido. * * * La Lucha Libre puede ser: 1.… ‚Ķ   Enciclopedia Universal

  • lucha libre ‚ÄĒ ¬†¬†tipo de juego que consistia en cruzarse los brazos ambos contendientes un brazo en el hombro y el otro en la cintura. Entonces, a la voz del que fungia como juez, forcejeaban hasta que alguno caia ‚Ķ   Diccionario de Guanacastequismos

  • Lucha libre deportiva ‚ÄĒ Saltar a navegaci√≥n, b√ļsqueda La Lucha Libre o Lucha Libre Ol√≠mpica es un deporte en el cual cada participante intenta derrotar a su rival sin el uso de golpes. El objetivo consiste en ganar el combate haciendo caer al adversario al suelo y… ‚Ķ   Wikipedia Espa√Īol

  • Lucha Libre Ol√≠mpica ‚ÄĒ Saltar a navegaci√≥n, b√ļsqueda La Lucha Libre Ol√≠mpica, lucha libre deportiva o simplemente Lucha Libre es un deporte en el cual cada participante intenta derrotar a su rival sin el uso de golpes. El objetivo consiste en ganar el combate haciendo… ‚Ķ   Wikipedia Espa√Īol

  • Lucha Libre (bande dessinee) ‚ÄĒ Lucha Libre (bande dessin√©e) Lucha Libre est une s√©rie de bandes dessin√©es actuellement en cours de publication chez Les Humano√Įdes Associ√©s. Sommaire 1 Pr√©sentation 2 Parutions 2.1 France 2.2 √Čtats Unis ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais


Share the article and excerpts

Direct link
… Do a right-click on the link above
and select ‚ÄúCopy Link‚ÄĚ

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.