Luca Giordano


Luca Giordano
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Giordano.
Luca Giordano
Autoportrait (1692), Pio Monte della Misericordia, Naples
Autoportrait (1692), Pio Monte della Misericordia, Naples

Nom de naissance Luca Giordano
Naissance 18 octobre 1634
Naples
Décès 3 janvier 1705
Naples
Nationalité Italie
Activité(s) Peintre
Maître José de Ribera
Élèves Paolo de Matteis
Mouvement artistique École napolitaine de peinture
Influencé par Paul Véronèse, Pietro da Cortona
La Création de l'homme (1684-1686).
Fresque du Palazzo Medici Riccardi à Florence.

Luca Giordano (Naples, 18 octobre 1634 - Naples, 3 janvier 1705) est un peintre italien baroque de l'école napolitaine.

Son père, peintre également, l'avait affublé du surnom de Luca Fà-presto (en français : « Luca travaille vite »).

Sommaire

Biographie

Son père Antonio, lui-même artiste, lui enseigna les premiers rudiments du métier et dès l'âge de huit ans, Luca parvint à peindre un chérubin sur l'un des dessins de son père, un exploit qui valut à l'enfant d'être placé en apprentissage par le vice-roi de Naples auprès de José de Ribera.

Plus tard, à Rome, il découvre les chefs-d'œuvre de Michel-Ange, de Raphaël, des Carracci et du Caravage, en s'appliquant à les dessiner, puis, à Parme les œuvres du Corrège et de Véronèse. Il complétera par un séjour à Venise entre 1653 et 1667.

Après avoir visité et expérimenté dans la plupart des grands centres artistiques de l'Italie, Giordano se forgea un style personnel, combinant dans une certaine mesure la pompe ornementale de Paul Véronèse avec les grandes compositions de Pietro da Cortona.

Vers 1687, Charles II d'Espagne l'invita à Madrid, où il restera au moins la décennie 1692-1702 pour les fresques au monastère de l'Escorial, au palais royal de Madrid et de Tolède qui conservent une partie de ses œuvres. Giordano fut populaire à la cour espagnole et le roi lui concéda le titre de caballero (en français : « chevalier »).

Retourné à Naples vers 1702, il continua à travailler avec la même incessante fureur créatrice. Les toujours plus nombreuses commissions le conduisirent à se servir d'un atelier de production, dans lequel des aides et des collaborateurs développaient « en grands » les projets et les ébauches fournies par le maître, complétaient des œuvres commencées par celui-ci, et sur lesquelles, dans beaucoup de cas, Giordano se limitait à finir, d'un coup de pinceau, le travail effectué par ses élèves.

Œuvres

Œuvres autographes

Œuvres attribuées

  • La Mort de la Vierge qui fait partie de la collection du Musée Jeanne d'Aboville de La Fère, dans l'Aisne, serait l'œuvre de Luca Giordano ou du moins de son entourage.

Voir aussi

Sources

Bibliographie

  • (it) Bernardo De Dominici, Vita del Cavaliere D. Luca Giordano, pittore napoletano, 1742. Dans cet ouvrage, l'auteur relate que Giordano a parié avec le prieur de la chartreuse de Saint-Martin à Naples sur une œuvre contrefaite par lui d'Albrecht Dürer avec sa signature cachée pour en prouver la paternité. Un procès donnera raison à Giordano (voir www.fondation-hermitage.ch ).

Liens externes



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Luca Giordano de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Luca Giordano — Autorretrato Nombre de nacimiento Luca Giordano Nacimiento 18 de octubre de 1634 …   Wikipedia Español

  • Luca Giordano — (October 18, 1634 ndash; January 12, 1705) was an eclectic, peripatetic, and influential Italian late Baroque painter and printmaker in etching.Early life and trainingBorn in Naples, Giordano was the son of Antonio Giordano, an undistinguished… …   Wikipedia

  • Luca Giordano — Luca Giordano, Selbstbildnis, etwa 1692 Luca Giordano (* 1632 in Neapel; † 12. Januar 1705 ebenda), genannt Fa Presto, war ein italienischer Maler und Radierer. Er genoss den Unterricht Riberas, blieb aber daneben unter der Leitung seines Vaters …   Deutsch Wikipedia

  • Luca Giordano —     Luca Giordano     † Catholic Encyclopedia ► Luca Giordano     Neapolitan painter; b. at Naples, 1632; d. in the same place, 12 Jan., 1705. He was esteemed the marvel of his age for the rapidity with which he covered with frescoes vast… …   Catholic encyclopedia

  • Luca Giordano — (Nápoles ,Italia, 1634 1705). Pintor barroco italiano. En España fue también conocido como Lucas Jordán, por la castellanización del nombre. Aunque hijo de un modesto pintor, la amistad con José de Ribera marcaría su vida. Luca empezó a temprana… …   Enciclopedia Universal

  • La Magdalena penitente (Luca Giordano) — La Magdalena penitente Luca Giordano, 1660 1665 óleo sobre lienzo • Barroco 153 × 124 Museo del Prado, Madrid …   Wikipedia Español

  • GIORDANO (L.) — GIORDANO LUCA (1632 1705) L’influence des caravagesques napolitains et celle de Ribera, qui inspire jusqu’au pastiche les premiers dessins de Luca Giordano, ne sont qu’une étape rapidement franchie par cet artiste fougueux, à l’imagination… …   Encyclopédie Universelle

  • Giordano — ist der Familienname folgender Personen: Bruno Giordano (* 1956), italienischer Fußballspieler und Trainer Christian Giordano (* 1945), Schweizer Sozialanthropologe Daniela Giordano (* 1948), italienisches Model und Schauspielerin Davide Giordano …   Deutsch Wikipedia

  • Giordano — puede hacer referencia a: Annibale Giordano, matemático y revolucionario italiano. Antonio Giordano, político y jurisconsulto italiano. Bruno Giordano, entrenador de fútbol italiano. Daniela Giordano, actriz italiana. Domiziana Giordano, actriz… …   Wikipedia Español

  • Giordano (surname) — Giordano is a surname, and may refer to:In acting:*Tyrone Giordano, deaf American actorIn artistry:*Dick Giordano, United States comic book artist and editor *JoAnn Giordano, American textile artist and curator who has exhibited since 1977 *Luca… …   Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.