Loutre


Loutre
Aide à la lecture d'une taxobox Loutre
 Loutre de rivière (nord-américaine)(Lontra canadensis)
Loutre de rivière (nord-américaine)
(Lontra canadensis)
Classification
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Mammalia
Sous-classe Theria
Super-ordre Eutheria
Ordre Carnivora
Sous-ordre Caniformia
Famille Mustelidae
Sous-famille
Lutrinae
Bonaparte, 1838
D'autres documents multimédia
sont disponibles sur Commons

Les loutres sont des espèces de mammifères carnivores appartenant toutes à la sous-famille des Lutrinae.

Il existe plusieurs espèces de loutres, caractérisées par de courtes pattes, des doigts griffus et palmés (aux pattes avant et arrière) et une longue queue.

Contrairement à l'ours polaire ou au dauphin, la loutre ne dispose pas d'une épaisse couche de graisse sous la peau. C'est son pelage, composé de poils courts et longs qui s'emboîtent, qui l'isole du froid.

Sommaire

Caractéristiques

La loutre est un animal solitaire qui possède une fourrure avec des poils qui s'emboîtent les uns dans les autres[réf. souhaitée]. Les petits loutreaux restent avec leur mère jusqu'à l'âge de six mois[réf. souhaitée].

Habitat

Grâce à de puissantes pattes palmées (avant et arrière), la loutre est une excellente nageuse, mais elle se déplace aussi volontiers à terre, le long des berges ou à proximité.

La plupart des espèces ne vivent qu'en eau douce, cependant la loutre de mer, comme son nom l'indique vit dans l'eau salée mais elle a besoin d'eau douce pour le toilettage et l'entretien de sa fourrure. La population de Hongrie est la plus grosse d'Europe avec plus de 10000 individus.


Population et menaces

C'est une espèce en très forte régression sur la presque totalité de son aire de répartition, protégée pour cette raison dans la plupart des pays.

Elle a d'abord régressé puis disparu d'une très grande partie de son aire de répartition à cause de la chasse et du piégeage, sa fourrure étant, comme celle du Castor, très recherchée.

Bien qu'elle soit protégée, ses populations continuent à régresser ou peinent à se stabiliser. Un suivi (monitoring) aux Pays-Bas par colliers radio-émetteurs a montré que la première cause de mortalité des loutres dans ce pays était la route ; les loutres sont souvent tuées ou blessées par des véhicules lorsqu'elles tentent de traverser des routes (phénomène dit de « Roadkill »). Elles sont aussi victimes de la pollution (de l'eau et/ou des toxiques bioaccumulés par leurs proies) et de la disparition des zones humides.

En France, on comptait 50 000 individus au début du XXe siècle et à peine 1 500 en 1980. Protégée depuis 1981, sa population est remontée à 2 ou 3 000 en 2010, recolonisant des rivières où elle avait disparu[1].

Alimentation

La loutre peut rester en apnée jusqu’à huit minutes sous l’eau.

La loutre est un mammifère majoritairement piscivore. Son régime alimentaire est constitué de 50% à 90% de poissons, le reste est occupé par des batraciens, de petits mammifères, de crustacés et même parfois d’oiseaux. La loutre pêche principalement en solitaire même si de temps à autre elle chasse en bande. Les jeunes loutres mangent jusqu'à 700 grammes de nourriture par jour[réf. souhaitée], et les adultes mangent jusqu'à 1 kg par jour.

C’est un animal très joueur qui s’amuse souvent avec ses proies, elle les entraîne dans des petites baies, peu profonde, pour faciliter sa tâche. Lors de ses plongées, ses oreilles et ses narines sont obstruées, elle perd donc son odorat et son ouïe ce qui handicape sa chasse. Mais heureusement, elle est munie de vibrisses (moustaches rigides) fort sensibles aux vibrations. Grâce à cela, elle parvient à repérer sa proie avec les ondulations de l’eau émises lors de sa fuite.

La loutre n’a pas de responsabilité dans la disparition des poissons car elle s’attaque généralement aux proies malades ou aux proies les plus abondantes[2].

Espèces

La sous-famille des loutres (Lutrinae) comprend les genres et espèces suivants :

En région tempérée, la loutre n'hiberne pas. Dépourvue de réserves importantes de graisse, elle doit aussi chasser en hiver.
Loutre de mer et son petit (Morro Rock, USA).

Galerie de photographies

Annexes

Loutres en hiver (Carl Friedrich Deiker, 1875)

Articles connexes

Bibliographie

  • (fr) Thierry Lodé 1999. « Grand Lieu : un refuge pour la loutre d'Europe », Le courrier de la nature, n°175.
  • (en) Thierry Lodé 2005. « Efficiency of conservation shortcuts: an investigation with otters as umbrella species », Biological conservation, 126:523-527
  • Atlas Nature 2005. « Le régime alimentaire de la Loutre Européenne », "Le royaume des animaux", p48.

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références

  1. Catherine Vincent, « Naguère menacée de disparition, la loutre repeuple les rivières » sur Le Monde.fr. Mis en ligne le 21 août 2010, consulté le 23 août 2010
  2. La loutre de rivière

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Loutre de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • loutre — [ lutr ] n. f. • lutre v. 1112; lat. lutra; a éliminé les formes lorre, leurre 1 ♦ Petit mammifère carnivore (mustélidés), à pelage brun épais et court, à pattes palmées, à queue épaisse, adapté à la vie aquatique, se nourrissant de poissons et… …   Encyclopédie Universelle

  • loutre — LOUTRE. s. de t. g. Animal amphibie, grand à peu prés comme un renard, mais plus bas de jambes. La loutre depeuple les estangs. chapeau fait de poil de loutre. manchon de loutre …   Dictionnaire de l'Académie française

  • loutre — LOUTRE: Sert à faire des casquettes et des gilets …   Dictionnaire des idées reçues

  • loutre — Loutre, m. penac. Une beste qui vit en l eauë et en terre, dont la peau est excellente pour faire mitaines pour l hyver qui ne se gastent à la pluye, Lutra …   Thresor de la langue françoyse

  • loutre — (lou tr ) 1°   S. f. Petit quadrupède carnassier de la famille des martres. •   La loutre est un animal vorace, plus avide de poisson que de chair, qui ne quitte guère le bord des rivières ou des lacs et qui dépeuple quelquefois les étangs, BUFF …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • loutre — paprastoji ūdra statusas T sritis zoologija | vardynas taksono rangas rūšis atitikmenys: lot. Lutra lutra angl. common otter; Eurasian otter; European otter; Old World otter; otter; river otter vok. Fischotter; Flußotter; gemeiner Fischotter;… …   Žinduolių pavadinimų žodynas

  • LOUTRE — s. f. Quadrupède carnassier, grand à peu près comme un renard, mais plus bas de jambes, et à tête plate et obtuse : il vit au bord des rivières. La loutre dépeuple les étangs. Chapeau fait de poil de loutre. Bonnet de peau de loutre …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • LOUTRE — n. f. Quadrupède carnassier, de la famille des Martres, grand à peu près comme un renard, mais plus bas de jambes, et à tête plate et obtuse : il vit au bord des rivières. La loutre dépeuple les étangs. Bonnet de peau de loutre. Une casquette de… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • loutre — lou·tre …   English syllables

  • loutre — nf lwêra (Annecy) …   Dictionnaire Français-Savoyard


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.