Louisiane

ï»ż
Louisiane

31° N 92° W / 31, -92

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Louisiane (homonymie).
Louisiana
(fr) État de Louisiane
Le drapeau de la Louisiane
Drapeau
Le sceau de la Louisiane
Sceau
Carte avec la Louisiane en rouge.
Carte avec la Louisiane en rouge.
Surnom
The Pelican State
En français : « L'État du PĂ©lican Â»
Devise
Union, Justice, and Confidence
« Union, justice, et confiance Â»
Administration
Pays Drapeau des États-Unis Ă‰tats-Unis
Capitale BĂąton-Rouge
Gouverneur Bobby Jindal (R)
AdhĂ©sion Ă  l'Union 30 avril 1812 (18e Ă©tat)
GĂ©ographie
Superficie 134 382 km2 (31e)
– Terre 112 927 km2
– Eau (%) 21 455 km2 (16 %)
Altitude  
– Maximale 163 m, Mont Driskill
– Moyenne 30 m
– Minimale -2,5 m
Latitude 29° N à 33° N
210 km
Longitude 89° W à 94° W
610 km
DĂ©mographie
Population (2010[1]) 4 533 372 hab.  (25e)
DensitĂ© 40,1 hab./kmÂČ
Ville la plus peuplée La Nouvelle-Orléans
Gentilé Louisianais
Langue(s) officielles De jure : Aucune
De facto : Anglais (91,3%)
français (7,3%)
créole louisianais
Politique
SĂ©nateurs Mary Landrieu (D)
David Vitter (R)
Nombre de représentants 7
Autres informations
ISO 3166-2 US-LA
Fuseau horaire -6
Site officiel www.louisiana.gov
Symboles de la Louisiane
Le drapeau de la Louisiane
Le drapeau de la Louisiane.
Symboles vivants
Arbre CyprĂšs chauve
CrustacĂ© Écrevisse
Fleur Magnolia
Insecte Abeille Ă  miel
MammifĂšre Ours noir
Oiseau PĂ©lican brun
Poisson Pomoxis (d'eau douce)
Spotted seatrout (d'eau de mer)
Reptile Alligator d'Amérique
Symboles non vivants
Aliment Fraise (fruit officiel)
Boisson Lait
Chanson « You Are My Sunshine Â» et « Give Me Louisiana Â»
Couleur Bleu, blanc, et or
Gemme Agate
Instrument Accordéon diatonique
Slogan « Come fall in Love with Louisiana all over again. Â»
« Venez retomber amoureux de la Louisiane. Â»
Piùce de 25 Cents de l'État
La piĂšce de la Louisiane.
La piÚce de la Louisiane a été émise en 2002.

La Louisiane (Louisiana en anglais, LwizyĂ n en crĂ©ole louisianais) est un État du Sud des États-Unis, entourĂ© Ă  l'ouest par le Texas, au nord par l'Arkansas, Ă  l'est par le Mississippi et au sud par le golfe du Mexique. Selon le dernier recensement fĂ©dĂ©ral amĂ©ricain (2000), 4,7 % de la population louisianaise parle le français Ă  la maison (essentiellement des Cadiens, des CrĂ©oles francophones, des AmĂ©rindiens Houma et des Chitimachas ĂągĂ©s). En y ajoutant les francophones partiels et ceux qui parlent une autre langue Ă  la maison, ce chiffre atteint Ă  7 % de la population, ce qui fait de la Louisiane l'État le plus francophone des États-Unis (le pourcentage de francophones y serait mĂȘme plus Ă©levĂ© qu'au Canada anglais oĂč il n'est que de 4 %)[rĂ©f. nĂ©cessaire].

Sommaire

Origine du nom

Cet État a Ă©tĂ© nommĂ© Louisiane par l'explorateur RenĂ© Robert Cavelier de La Salle en 1682, lorsqu'il prit possession d'une terre longeant le fleuve Mississippi au nom du roi Louis XIV de France.

Histoire

Article dĂ©taillĂ© : Histoire de la Louisiane.

Les Amérindiens

Les AmĂ©rindiens sont les premiers habitants de la rĂ©gion. Ils vivaient des ressources de la pĂȘche, de la chasse et de l'agriculture. L'arrivĂ©e des EuropĂ©ens signifia leur dĂ©clin, notamment dĂ©mographique par les contaminations virales (variole et vĂ©role). Les Atakapa rĂ©sidaient et rĂ©sident dans le Sud-Ouest, soit dans les paroisses d'IbĂ©rie, de Saint-Martin, de Sainte-Marie, de Vermilion, de l'Acadie (Acadia), de CamĂ©ron, de Jefferson Davis, de Lafayette et de Calcasieu. Les Chitimachas rĂ©sidaient et rĂ©sident dans le Sud-Est, soit dans les paroisses d'IbĂ©rie, de l'Assomption, de Sainte-Marie, de Saint-Martin, de Terrebonne, de Lafourche, de Saint-Jacques, de Saint-Jean-Baptiste, de Saint-Charles, de Jefferson, d'OrlĂ©ans, de Saint-Bernard, et des Plaquemines. Les Bayougoulas, l'une des nations Choctaw, Ă©taient dissĂ©minĂ©s dans les paroisses de Sainte-HĂ©lĂšne, de Tangipahoa, de Washington, de BĂąton-Rouge Est, de Paroisse de BĂąton-Rouge Ouest, de Livingston et de Saint-Tammany. Les Houmas se trouvaient sur les paroisses de FĂ©licianne et de la Pointe-CoupĂ©e. La localisation originelle est Ă  160 km au nord de la ville d'Houma. L'expansion coloniale poussait les Houmas de plus en plus vers cette ville. Les Houmas actuels sont majoritairement bilingues anglais/français cadien et se trouvent le long de la cĂŽte des paroisses Terrebonne et Lafourche. Certaines zones des paroisses des Avoyelles et de Concordie au bord du Mississippi Ă©taient peuplĂ©es par les Avoyelles et les Natchez. Les Tunicas rĂ©sident au nord-est, dans les paroisses des Tensas, de Madison, d'East Caroll et de West Caroll. Les autres rĂ©gions du nord et du centre de l'État Ă©taient peuplĂ©es par la nation oink Caddo[2].

La colonisation européenne

Article dĂ©taillĂ© : Louisiane (Nouvelle-France).
Spatule rosée en Louisiane

XIXe siĂšcle

Carte de la Louisiane en 1800

Une carte du territoire de la Louisiane, telle qu'elle existait en tant que territoire de la Nouvelle-Espagne Ă  partir de 1763 grĂące Ă  son transfert Ă  Napoleon, empereur des Français en 1803 et sa vente prĂšs de imidiate aux AmĂ©ricains. Seule une petite partie de ce vaste territoire deviendrait l'État amĂ©ricain de la Louisiane Ă  l'extrĂȘme sud.


  • En 1806, la Louisiane devenue l'un des États des États-Unis en 1803 voit arriver plus de 10 000 crĂ©oles, des riches planteurs de sucre d'HaĂŻti, selon Carl A. Brasseaux, historien et directeur du centre d'Ă©tudes louisiannaises de Lafayette. Une partie d'entre eux sont d'abord passĂ©s par Cuba, oĂč les quinze annĂ©es qui ont suivi 1792, date de l'introduction du commerce libre, ont fourni plus d'esclaves que les deux siĂšcles et demi prĂ©cĂ©dents.
  • Vers 1810, on estime que mille personnes vivent Ă  proximitĂ© de BĂąton-Rouge, dans l'Est, en grande majoritĂ© des francophones.
  • 1812 : La Louisiane est admise au sein de l’Union, le 30 avril 1812, devenant ainsi le 18e État amĂ©ricain. À cette Ă©poque, la Louisiane Ă©tait le premier et le seul État de l’Union dans lequel un groupe non anglophone, les descendants d’Acadiens — les Cadiens — et de Français et d'Espagnols — les CrĂ©oles —, constituait une majoritĂ© linguistique. GrĂące au juriste Louis Moreau-Lislet, un Code civil plus complet (que le prĂ©cĂ©dent basĂ© sur la Coutume de Paris) reposant sur le Code NapolĂ©on fut adoptĂ© par le lĂ©gislateur du nouvel État. Ce code avait Ă©tĂ© rĂ©digĂ© en français, puis traduit en anglais. Le texte français prime encore aujourd'hui en cas de problĂšmes d'interprĂ©tation de la version anglaise.
  • 1830 : Environ 21.000 esclaves travaillaient dans les plantations de canne Ă  sucre. Alors qu'en 1810 une Ă©tude sur la colonie dit qu’il y a 75 moulins Ă  sucre, en 1830, il y en a 725[13].
  • 1849 : BĂąton-Rouge devient la capitale de l'État.
  • 1861 : Comme d'autres États esclavagistes, la Louisiane fit sĂ©cession en 1861. Celle-ci ne voulait pas libĂ©rer ses esclaves qui travaillaient dans les plantations et assuraient les richesses de ces exploitations gĂ©rĂ©es par les crĂ©oles blancs. En 1862, les troupes fĂ©dĂ©rales entrĂšrent en Louisiane et commencĂšrent Ă  investir les forts Pike, Jackson et St. Philip. Les autoritĂ©s louisianaises firent appel au patriotisme des crĂ©oles blancs pour combattre le Nord.
  • 1864 : Nouvelle constitution qui consacre l'anglais comme une des langues officielles pour protĂ©ger les droits des habitants anglophones.

XXe siĂšcle

Panneau routier bilingue à l'entrée de la Louisiane
  • 1916 : Interdiction d'utiliser le français dans les Ă©coles.
  • 1921 : La Constitution louisianaise n'autorise l'usage que de la seule langue anglaise.
  • 1968 : Le CODOFIL (Conseil pour le dĂ©veloppement du français en Louisiane), organisme d'État chargĂ© de promouvoir le français en Louisiane est crĂ©Ă©, Ă  l'initiative de James Domengeaux, reprĂ©sentant (dĂ©putĂ©) et avocat francophone. Par la suite l'enseignement du français comme deuxiĂšme langue Ă  l'Ă©cole devient obligatoire. Les lois de 1968 en faveur de la renaissance francophone sont votĂ©es Ă  l'unanimitĂ© par la Chambre des reprĂ©sentants et le SĂ©nat de la Louisiane.
  • 1971 : Edwin Edwards est le premier gouverneur francophone de la Louisiane au XXe siĂšcle.

Histoire récente

GĂ©ographie

Un chaoui (raton laveur) dans le bayou

SituĂ©e dans le sud des États-Unis, au bord du golfe du Mexique, la Louisiane est une terre plate, exceptĂ©es quelques zones vallonnĂ©es recouvertes de forĂȘts de pins.

Hydrographie

L'eau est abondante, recouvrant environ 9 000 kmÂČ. La Louisiane est drainĂ©e par le bassin versant du Mississippi, qui forme un delta Ă  son embouchure en aval de La Nouvelle-OrlĂ©ans.

À l'ouest, une vaste prairie naturelle, ponctuĂ©e de bosquets, dĂ©bouche sur des marais cĂŽtiers envasĂ©s, bordĂ©s de cordons littoraux boueux (les chĂ©niers). A l'est, menacĂ©es par les crues, bien que protĂ©gĂ©es par de nombreuses digues, les terres alluviales sont drainĂ©es par des chenaux mi-naturels mi-artificiels que l'on appelle bayous. La plaine deltaĂŻque s'achĂšve en une bande de sable, de boue et de mangrove, oĂč eau et terre se mĂšlent sous une vĂ©gĂ©tation luxuriante.

Climat

La Louisiane est soumise au rĂ©gime du climat subtropical humide. L'humiditĂ© y est omniprĂ©sente, particuliĂšrement en Ă©tĂ©. Les hivers sont doux (moyenne de 12 Â°C) et les Ă©tĂ©s gĂ©nĂ©ralement torrides et moites (moyenne de 28 Â°C, moyenne maximale de 33 Â°C), influencĂ©s par le golfe du Mexique tout proche. La moyenne des tempĂ©ratures est d'environ 20 Â°C. Des invasions d'air chaud tropical sont nĂ©anmoins possibles toute l'annĂ©e.

La Louisiane est sujette Ă  la fin de l'Ă©tĂ© et en automne aux cyclones tropicaux. Ils peuvent ĂȘtre extraordinairement destructeurs, comme le fut l'ouragan Katrina en 2005.

Administration

Voir la liste des paroisses de l'État de Louisiane.

L'État de Louisiane est divisĂ© en 64 paroisses. L'appellation "paroisse" provient du mode d'administration français et le rĂŽle administratif est Ă©quivalent Ă  celui des comtĂ©s du reste des États-Unis.

Villes principales

Politique

La Louisiane est un État populaire, relativement pauvre, sudiste de longue tradition dĂ©mocrate. Comme tous les autres États du sud, la Louisiane penche au XXIe siĂšcle vers les rĂ©publicains.

Lors de l'Ă©lection prĂ©sidentielle de 1948, le Dixiecrat Strom Thurmond arrivait en tĂȘte des candidats avec 49,07 % des suffrages. En 1956, Dwight Eisenhower Ă©tait le premier rĂ©publicain Ă  remporter la Louisiane. En 1968, le candidat sĂ©grĂ©gationniste George Wallace y arrivait en tĂȘte avec 48,32 % des voix. Bill Clinton est le dernier dĂ©mocrate Ă  avoir gagnĂ© la Louisiane en 1996.

Lors des Ă©lections prĂ©sidentielles de 2004, le rĂ©publicain George W. Bush y a obtenu 56,72 % des voix contre 42,22 % au candidat dĂ©mocrate John Kerry.

Depuis le 14 janvier 2008, le gouverneur de Louisiane est le rĂ©publicain Bobby Jindal, le premier indo-amĂ©ricain Ă©lu Ă  un tel poste.

Au niveau local, lors de la session 2007-2008, la chambre basse de 105 membres est dominée par 62 démocrates et le Sénat de 39 membres par 24 démocrates.

Au niveau fĂ©dĂ©ral, les deux sĂ©nateurs de l'État sont la dĂ©mocrate indĂ©pendante Mary Landrieu (cataloguĂ©e comme DINO) et le rĂ©publicain conservateur David Vitter. La Louisiane comprend sept Ă©lus Ă  la Chambre des ReprĂ©sentants des États-Unis dont six sont rĂ©publicains et un seul dĂ©mocrate.

À l'Ă©lection prĂ©sidentielle de 2008, la Louisiane confirme son virage Ă  droite avec un Ă©cart record de 19 points en faveur des rĂ©publicains et devient peu Ă  peu un État clivĂ© entre noirs et blancs. Ainsi aux prĂ©sidentielles de 2008 le sĂ©nateur McCain remporta 84 % du vote blanc et le sĂ©nateur Obama 94 % du vote noir[14].

Économie

Agriculture

L'agriculture a longtemps été trÚs prospÚre grùce à son climat semi-tropical. Parmi les ressources agricoles, on compte le maïs, le riz, le blé, le soja, le coton, la canne à sucre, les fruits, les légumes et la patate douce. Les cyclones récents et la compétition internationale (en particulier avec le Brésil) provoquent une crise importante.

30 % des fruits de mer et des poissons des États-Unis proviennent de la Louisiane. C'est le premier État producteur de crevettes; ce secteur a Ă©tĂ© sinistrĂ© par la marĂ©e noire de Deepwater Horizon d'avril 2010.

Industries

L'État concentre une partie des raffineries du pays, et est le point d'entrĂ©e d'une partie du pĂ©trole produit dans le golfe du Mexique. L'ouragan Katrina a sĂ©rieusement endommagĂ© une partie des installations en 2005.

Secteur tertiaire

L'industrie touristique se concentre dans les grandes villes de la cÎte, et est trÚs liée aux activités des nombreux casinos qui s'y trouvent, ainsi qu'aux nombreux festivals musicaux (jazz, zydeco, musique cadienne) et mardis gras traditionnels, sans oublier la gastronomie louisianaise.

Francophonie

Historique

Lors de la vente de la Louisiane par NapolĂ©on 1er aux États-Unis en 1803, le territoire louisianais est essentiellement peuplĂ© de colons d'origine française, composĂ©s de Franco-louisianais, d'Acadiens, de Canadiens français, de crĂ©oles et d'esclaves. Devenu l'État de Louisiane, le port de la Nouvelle-OrlĂ©ans va recevoir un flot important et continu d'immigrants jusqu'Ă  la guerre de SĂ©cession. Les premiers Ă  s'installer entre 1804 et 1810 furent plusieurs milliers de Français en provenance de la colonie de Saint-Domingue fuyant avec leurs esclaves la rĂ©volution haĂŻtienne. Puis arrivĂšrent ensuite quatre flux continus d'immigrants venus du reste des États-Unis, de France, d'Irlande et d'Allemagne.

Francophones et Anglophones

Lors de son voyage en AmĂ©rique, Alexis de Tocqueville sĂ©journe Ă  la Nouvelle-OrlĂ©ans en 1832 et rencontre le procureur-gĂ©nĂ©ral de la Louisiane, Étienne Mazureau qui lui fournit de nombreuses donnĂ©es sociologiques, dĂ©mographiques et linguistiques sur la Louisiane et notamment la Nouvelle-OrlĂ©ans. La ville portuaire est alors divisĂ©e en trois municipalitĂ©s ; Deux sont francophones et une anglophone[15].

Carte des municipalités et zones linguistiques de la Nouvelle-Orléans en 1863.
  • La premiĂšre municipalitĂ© est composĂ©e du Vieux carrĂ© historique et des quartiers de TremĂ©, Fontainebleau, Audubon et du Bayou Saint-Jean. C'est une municipalitĂ© francophone peuplĂ©e depuis la colonisation de la Louisiane française.
  • La seconde municipalitĂ© est situĂ©e en amont du fleuve Mississippi. Elle est contiguĂ« Ă  la premiĂšre et accueille les immigrants amĂ©ricains anglophones venus du reste des États-Unis. Majoritairement protestante, la municipalitĂ© va recevoir de nombreux Irlandais catholiques notamment avec la mise en place d'offices religieux catholiques en langue anglaise.
  • La troisiĂšme municipalitĂ© est situĂ©e en aval du fleuve Mississippi. Elle est contiguĂ« Ă  la premiĂšre municipalitĂ©. Elle est composĂ©e du faubourg Marigny. Elle est peuplĂ©e Ă  l'origine de crĂ©oles, mĂ»latres et mĂ©tis franco-africains. Elle fut le lieu historique du plaçage, systĂšme hĂ©ritĂ© de la pĂ©riode française, mais en dĂ©suĂ©tude, qui consistait Ă  placer des femmes esclaves noires pour les maĂźtres blancs comme concubines. Les enfants mĂ©tissĂ©s, issus de ces centaines de couples devinrent des hommes de couleur libres. La 3e municipalitĂ© accueillit, par la suite, plusieurs milliers d'immigrants venus de France au cours du XIXe siĂšcle.

La fin de la suprématie linguistique française

Jusqu'Ă  la guerre de SĂ©cession, la langue française demeura prĂ©pondĂ©rante dans l'État de Louisiane, mais la division entre Francophones Blancs et Francophones Noirs et CrĂ©oles va apparaĂźtre lors du conflit armĂ© entre ConfĂ©dĂ©rĂ©s et Unionistes. Les Francophones Blancs, majoritairement esclavagistes firent causes communes avec les ConfĂ©dĂ©rĂ©s favorables au systĂšme esclavagiste. Ils prĂ©fĂ©rĂšrent abandonner leur identitĂ© afin de mieux s'intĂ©grer aux ConfĂ©dĂ©rĂ©s anglophones. Les CrĂ©oles, mĂ©tis, mulĂątres et esclaves noirs restĂšrent fidĂšle Ă  la langue française en raison notamment des idĂ©aux rĂ©volutionnaires d'Ă©galitĂ© et de libertĂ© de la RĂ©volution française. AprĂšs les ravages et les bouleversements de la guerre civile, le paysage linguistique de la Louisiane a changĂ©. Les Francophones ne sont plus majoritaires et s'intĂšgrent Ă  la sociĂ©tĂ© amĂ©ricaine. MĂȘme si on continue Ă  parler français chez soi, la majoritĂ© des Ă©coles n'offrent plus que l'anglais comme langue d'instruction. Quant aux CrĂ©oles, mulĂątres, mĂ©tis et anciens esclaves francophones, ils ne peuvent constituer des Ă©coles francophones en raison de leur pauvretĂ©. La langue française va alors rĂ©gresser jusqu'Ă  la PremiĂšre Guerre mondiale et sera mĂȘme bannit officiellement au dĂ©but des annĂ©es 1920.

Le renouveau de la langue et de la culture française

Les plaques bilingues de la Rue Bourbon, dans le Vieux carré de La Nouvelle-Orléans.
Plaques bilingues des noms des rues de Lafayette.
Nom de rue Ă  Natchitoches en l'honneur de Louis Juchereau de Saint-Denis.

Il faudra attendre 1968 pour voir renaĂźtre officiellement la langue française en Louisiane. Le Conseil pour le dĂ©veloppement du français en Louisiane dirigĂ© par James Domengeaux va se battre pour imposer la langue française comme seconde langue officielle de l'État de Louisiane[16]. Le français n'a jamais totalement disparu. Les Anciens le parlent encore et leurs petits-enfants se mettent Ă  s'intĂ©resser Ă  leur origine autrefois française. Un renouveau de l'apprentissage du français apparaĂźt en Louisiane. L'organisation Internationale de la Francophonie participe Ă  cet engouement en envoyant des centaines d'enseignants français, belges, quĂ©bĂ©cois, suisses, maghrĂ©bins et mĂȘme vietnamiens former Ă  la fois les Ă©lĂšves et leurs futurs enseignants. Depuis cette date, la langue française Ă  permis aux Franco-louisianais de retrouver une fiertĂ© de parler leur langue et d'assumer pleinement leur origine. La rĂ©gion d'Acadiane, peuplĂ©e de Francophones, affiche dĂ©sormais sa francitĂ© dans les rues, dans les radios locales et lors des festivals et mardis-gras.

Situation actuelle

Il faudra attendre 1968 pour voir renaĂźtre officiellement la langue française en Louisiane. Le Conseil pour le dĂ©veloppement du français en Louisiane ou CODOFIL est une agence de l'État pour la promotion de l'usage du français (aussi bien français mĂ©tropolitain que le français cadien) dans la population de Louisiane. Le conseil a son siĂšge Ă  Lafayette[17]. Son dirigeant historique, James Domengeaux va se battre pour imposer la langue française comme seconde langue de facto de l'État de Louisiane.

Les 18 et 17 mars 1968, le Ministre de l'Éducation des États-Unis, Terrel Bell, se rend en Louisiane Ă  l'invitation du CODOFIL. Il vient constater l'application de la RĂ©solution 161 votĂ©e par le SĂ©nat louisianais en 1980, sur le statut de la langue française comme langue seconde de la Louisiane.

La Louisiane fonctionne pour la plupart en anglais, l'usage du français cadien et du crĂ©ole louisianais Ă©tant rare Ă  l'extĂ©rieur du « triangle cadien Â» Ă  l'ouest de La Nouvelle-OrlĂ©ans. Plusieurs dialectes du français sont parlĂ©s dans l'État, y compris le français cadien, le français colonial, le français napolĂ©onique, le français mĂ©tropolitain, le français suisse et le français belge. Il existe aussi deux dialectes du crĂ©ole parlĂ©s dans l'État : le crĂ©ole louisianais (qui ressemble le plus au crĂ©ole seychellois et mauricien) ainsi qu'un dialecte qui se rapproche du crĂ©ole haĂŻtien.

Le français et le crĂ©ole sont parlĂ©s principalement dans le triangle comprenant 23 paroisses dans l'extrĂȘme sud de l'État situĂ©es Ă  l'ouest du Mississippi. La ville de Lafayette y est la capitale culturelle francophone et crĂ©olophone de la rĂ©gion de l'Acadiane.

La pratique de ces diffĂ©rentes façons de parler français Ă©tait en dĂ©clin, bien que depuis quelques annĂ©es, elle connaisse un regain grĂące Ă  l'action et au dynamisme du CODOFIL et sur le plan international par ses Ă©changes culturels avec les autres nations membres de la Francophonie. En 1971, Edwin Edwards devient le premier gouverneur francophone du XXe siĂšcle de la Louisiane.

Culture

Livre

Le roman Manon Lescaut Ă©crit par l’abbĂ© PrĂ©vost dans la premiĂšre moitĂ© du XVIIIe siĂšcle se termine en Louisiane française, notamment Ă  la Nouvelle-OrlĂ©ans.

Le roman "PassĂ©e Blanche de Louisiane", Ă©crit par Paul Nevski, aborde sans tabou le problĂšme de l'esclavage en Louisiane, oĂč l'on trouvait des plantations propriĂ©tĂ©s de maĂźtres noirs qui employaient des esclaves blancs, fruit Ă  la fois du "plaçage" de jeunes filles noires auprĂšs de maĂźtres blancs... et de "prĂȘts Ă  vie" d'enfants nĂ©s de famille pauvres cadiennes. (ISBN 978-2-84664-172-8) YvelinĂ©dition Le roman "MĂ©moires de Louisiane" de Emilie Richards se dĂ©roule en Louisiane et aborde le sujet des diffĂ©rentes castes, le commerce du coton, la vie au Bayou, etc (ISBN 978-2-2808-3370-7) idem pour le roman "Les cĂšdres de beau-jardin". Le roman "Les Quatre Vies Dans Le Jardin De La Louisiane" de Marie Laure de Shazer, aborde le sujet des diffĂ©rentes castes, l'interdiction de la langue française dans les Ă©coles et dans les foyers de 1916-1968, Manon Lescaut, NapolĂ©on, les Cajuns, Jefferson, le rĂȘve amĂ©ricain, l’amour libre, la libertĂ© d’expression, les CrĂ©oles,l'ouragan Katrina , Le CODOFIL (Conseil pour le dĂ©veloppement du français en Louisiane), et les auteurs franco- louisianais tels que Alferd Mercier etc...(ISBN 1931948852)

Le début du roman Entretien avec un vampire d'Anne Rice se déroule en Louisiane.

La serie de Bande déssinée jim Cutlass (dessin christian Rossi scenario jean Giraud )se déroule en Louisiane

Cinéma et télévision

Treme (2010) HBO

Tom Sawyer

La Princesse et la Grenouille (2009) Walt Disney

True Blood (2008-)

Un tramway nommé Désir de Elia Kazan (1951)

Dans la brume électrique (2009) de Bertrand Tavernier se déroule à New Iberia et dans ses environs.

L'Étrange Histoire de Benjamin Button (2008)

DĂ©jĂ  Vu (film, 2006)

Un été en Louisiane

The Big Easy, le flic de mon cƓur

Bad Lieutenant : Escale à la Nouvelle-Orléans de Werner Herzog (2008)

Angel Heart (film)

La Petite

Louisiana Story de Robert J. Flaherty (1948)

Entretien avec un vampire de Neil Jordan, sorti en 1994

La derniĂšre marche (Dead man walking) 1995 de Tim Robbins

Musique

Contexte

La Louisiane est un État avec une forte richesse musicale oĂč se mĂ©langent ou s'ignorent diffĂ©rents styles eux-mĂȘmes trĂšs riches : cadien, crĂ©ole, folk, country, rock, blues... En outre, La Louisiane est parmi les quelques États (dont New York, Michigan, Illinois) Ă  avoir crĂ©Ă© au cours des annĂ©es 1960 et 1970 la funk ; en effet, au cĂŽtĂ© de chanteurs non-louisianais comme James Brown, des chanteurs et musiciens de Louisiane comme les Meters ont profondĂ©ment influencĂ© non seulement la funk, mais la pop et le rock en gĂ©nĂ©ral.

La musique cadienne et créole

La chanson francophone est reprĂ©sentĂ©e essentiellement par trois styles musicaux qui s'entrecroisent ; la musique cadienne, le zydeco et le swamp pop. Elle trouve ses racines et sa vitalitĂ© dans la rĂ©gion de l'Acadiana au sud-ouest de la Louisiane. La Nouvelle-OrlĂ©ans et BĂąton-Rouge demeurent des centres importants de crĂ©ations musicales avec de nombreux groupes ou "band" influencĂ©s par ces trois styles musicaux louisianais.

Le Festival international de Louisiane est un festival musical francophone qui se déroule chaque année dans la ville de Lafayette dans la région de l'Acadiane depuis 1986.

  • La musique cadienne est un genre musical issu du country et du folk. Zachary Richard est un des reprĂ©sentants de la musique cadienne. Marce Lacouture est une interprĂšte de musique cadienne, son registre allant des ballades, aux rondes, en passant par des ritournelles et le country. La musique cadienne fut d'abord une musique jouĂ©e par des Blancs.
  • Le zydeco appelĂ© Ă©galement zarico est une musique traditionnelle louisianaise mĂ©langeant des styles diffĂ©rents, tels que le Rhythm and blues, le blues et le jazz, avec des paroles en crĂ©ole louisianais, cadien, français standard et anglais. Elle fut une musique d'abord jouĂ©e par des Noirs. Clifton Chenier, Beau Jocque, Zydeco Joe furent des reprĂ©sentants de ce style musical.
  • Le swamp pop est un creuset musical dans lequel se mĂ©lange avec harmonie, du blues, du rock, du country et du zydeco. Les paroles sont Ă©galement un mĂ©lange de crĂ©ole louisianais, français cadien, français standard et d'anglais. Bobby Charles fut un des premiers musiciens de swamp pop.

Cuisine

Sports

Comme la plupart des États du Sud (Floride, Texas, Caroline du Sud...), la Louisiane a depuis longtemps une forte culture autour du football amĂ©ricain qui y est le sport le plus suivi et mĂ©diatisĂ©. Non seulement les championnats professionnels sont trĂšs suivis chaque semaine jusqu'au Superbowl qui a lieu en fĂ©vrier, mais le championnat universitaire (Collegue league) qui regroupe les meilleurs joueurs Ă©tudiants (18-20 ans) des colleges (classes prĂ©paratoires de deux ans aprĂšs le lycĂ©e, avant d'intĂ©grer l'universitĂ©) est tout aussi suivi par des fans - hommes et femmes, jeunes et vieux - prĂȘts Ă  dĂ©penser plusieurs centaines de dollars amĂ©ricains pour assister Ă  un match. Chaque semaine, l'Ă©quipe d'un État affronte celle d'un autre État fĂ©dĂ©ral, fortifiant le sentiment d'appartenance rĂ©gionaliste. Ce championnat sert Ă  repĂ©rer les futurs joueurs professionnels. Dans cet État relativement pauvre, un grand nombre de joueurs sur le terrain jouent en prĂ©sence de supporters en trĂšs forte majoritĂ© blancs. La biĂšre reste la boisson la plus consommĂ©e lors des matchs, suivie par les cocktails Ă  base de whisky, de rhum et de sodas.

Symboles

Notes et références

  1. ↑ Resident Population Data: Population Change, United States Census Bureau, 23 dĂ©cembre 2010. ConsultĂ© le 8 septembre 2010
  2. ↑ Sturdevent, William C. (1967)
  3. ↑ http://www.acadian-cajun.com/germanc.htm
  4. ↑ http://www.tlfq.ulaval.ca/axl/amnord/louisiane-2historique.htm
  5. ↑ Notorious Woman: The Celebrated Case of Myra Clark Gaines Par Elizabeth Urban Alexander, page 66
  6. ↑ http://books.google.fr/books?id=kBXwPZfM12cC&printsec=frontcover&dq=%22Daniel+Coxe%22+%22daniel+clark%22&source=bl&ots=hV6CTGEpZM&sig=kSyyeDzNvNHN_T72bOgVQ15GfSY&hl=fr&ei=T59KTNWqM5L44gbYwomaDA&sa=X&oi=book_result&ct=result&resnum=5&ved=0CCwQ6AEwBDgK#v=onepage&q=%22Daniel%20Coxe%22%20%22daniel%20clark%22&f=false
  7. ↑ http://cyberacadie.com/index.php?/diaspora/Louisiane-Cadien-/Cajun.html
  8. ↑ http://books.google.fr/books?id=opK0j16bb4EC&pg=PA219&dq=Slavery+nation:+american+expansion+and+deep+south&ei=P8yISeClE5X8ygSKz5m6Aw#PPA85,M1
  9. ↑ Notorious Woman: The Celebrated Case of Myra Clark Gaines Par Elizabeth Urban Alexander, page 73
  10. ↑ http://books.google.fr/books?id=Qs7GAwwdzyQC&pg=PA274&dq=%22Louis-Andr%C3%A9+Pichon%22&hl=fr&ei=J4xMTOiRDs7R4waLoLiaDA&sa=X&oi=book_result&ct=result&resnum=9&ved=0CFEQ6AEwCA#v=onepage&q=skipwith&f=false
  11. ↑ The Louisiana Purchase: a historical and geographical encyclopedia Par Junius P. Rodriguez, page 275
  12. ↑ Center for Louisiana Studies
  13. ↑ www.frenchimmersionusa.org/activites/.../HL.01LAHist.doc
  14. ↑ http://edition.cnn.com/ELECTION/2008/results/polls/#LAP00p1
  15. ↑ Alain Saussol,Joseph Zitomersky, Colonies, territoires, sociĂ©tĂ©s, Ă©ditions La'Harmattan, 1996
  16. ↑ Conseil pour le dĂ©veloppement du français en Louisiane
  17. ↑ "Page d`Accueil." Conseil pour le dĂ©veloppement du français en Louisiane. ConsultĂ© le 21 juin 2011.

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie

  • (fr) « Sur les chemins de Louisiane Â», dans National Geographic France, n°51, dĂ©cembre 2003
  • les quatre vies dans le jardin de la louisiane de Marie-Laure de Shazer, Presses Universitaires 2009

Articles connexes

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Louisiane de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • LOUISIANE — Les explorateurs français, et notamment Cavelier de La Salle, qui voulaient honorer leur roi Louis XIV appelĂšrent Louisiane la rĂ©gion qu’ils dĂ©couvrirent en remontant le Mississippi. C’est alors un vaste territoire qui comprend toute la vallĂ©e du 
   EncyclopĂ©die Universelle

  • Louisiane —    Film d aventures historiques de Philippe de Broca, d aprĂšs les romans de Maurice DenuziĂšres, avec Margot Kidder, Ian Charleson, Victor Lanoux, Andrea Ferreol.   Pays: France et Canada   Date de sortie: 1983   Technique: couleurs   DurĂ©e: 3 h… 
   Dictionnaire mondial des Films

  • Louisiane — Provenance. Vient du germain hold et wig Signifie : illustre et combattant Se fĂȘte le 15 mars. Histoire. NĂ©e Ă  Paris en 1591, Louise de Marillac rencontre saint Vincent de Paul. Devenue veuve, elle fonde avec ce dernier, en 1633, rue du cardinal… 
   Dictionnaire des prĂ©noms français, arabes et bretons

  • Louisiane (nouvelle-france) — Pour les articles homonymes, voir Louisiane (homonymie). La Louisiane Ă©tait un territoire de la Nouvelle France, espace contrĂŽlĂ© par les Français en AmĂ©rique du Nord, du XVIIe au XVIIIe siĂšcle. Elle fut baptisĂ©e en l honneur du roi Louis XIV 
   WikipĂ©dia en Français

  • Louisiane française — Louisiane (Nouvelle France) Pour les articles homonymes, voir Louisiane (homonymie). La Louisiane Ă©tait un territoire de la Nouvelle France, espace contrĂŽlĂ© par les Français en AmĂ©rique du Nord, du XVIIe au XVIIIe siĂšcle. Elle fut baptisĂ©e… 
   WikipĂ©dia en Français

  • Louisiane (empire de) — Louisiane Pour les articles homonymes, voir Louisiane (homonymie). Louisiana State of Louisiana LĂ©ta de LwizyĂ n [ crĂ©ole louisianais ] État de la Louisiane 
   WikipĂ©dia en Français

  • Louisiane (Nouvelle-Espagne) — Louisiane espagnole La Louisiane espagnole s Ă©tendait du nord au sud, de la frontiĂšre du Canada au golfe du Mexique. De l est Ă  l ouest, il s Ă©tend du Mississipi aux Rocheuses. Il couvre une superficie de 875 025 milles carrĂ©s… 
   WikipĂ©dia en Français

  • Louisiane espagnole — 1764 – 1800 Drapeau 
   WikipĂ©dia en Français

  • Louisiane (Nouvelle-France) — Pour les articles homonymes, voir Louisiane (homonymie). Louisiane Louisiana (en) 1682 – 1762 1800 – 1803 
   WikipĂ©dia en Français

  • Louisiane (homonymie) — Cette page d’homonymie rĂ©pertorie les diffĂ©rents sujets et articles partageant un mĂȘme nom. Sur les autres projets Wikimedia : « Louisiane (homonymie) Â», sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) La Louisiane est un des 50 États 
   WikipĂ©dia en Français


Share the article and excerpts

Direct link

 Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.