Logiciel

ÔĽŅ
Logiciel
Cha√ģne de production (en cascade) d'un logiciel

En informatique, un logiciel est un ensemble d'informations relatives à des traitements effectués automatiquement par un appareil informatique. Y sont incluses les instructions de traitement, regroupées sous forme de programmes, des données et de la documentation. Le tout est stocké sous forme d'un ensemble de fichiers dans une mémoire[1].

  • Un logiciel applicatif, le type de logiciel le plus courant, aussi appel√© application informatique : un logiciel dont les automatismes sont destin√©s √† assister un utilisateur dans une de ses activit√©s[2],[3].
  • Un logiciel syst√®me (ou logiciel de base). C'est un logiciel dont les automatismes contr√īlent l'utilisation du mat√©riel informatique par les logiciels applicatifs[4]. Les automatismes du logiciel syst√®me sont ind√©pendants de l'activit√© pour laquelle l'appareil est utilis√©[5].
    • Le syst√®me d'exploitation sert d'interface entre le mat√©riel et les logiciels applicatifs. C'est l'ensemble de logiciels syst√®me central qui contr√īle l'utilisation de l'appareil informatique par les autres logiciels[6].

Un appareil informatique est une machine qui effectue des traitements en fonction d'instructions et de données. Les instructions et les données sont contenues dans un logiciel. Le logiciel est un élément indispensable à l'utilisation de tout appareil informatique.

Sommaire

√Čtymologie

Dérivé du mot logique. Créé en 1972 comme traduction du terme anglais software[7]. Cette traduction est officialisée par un arrêté publié au Journal Officiel le 17 janvier 1982[8].

Introduction

Selon les principes de la machine de Turing et l'architecture de von Neumann, un appareil informatique est une machine qui effectue des traitements en fonction d'instructions et de données. Les instructions et les données sont contenues dans un logiciel. Un appareil informatique contient toujours au minimum un seul logiciel, nécessaire pour mettre en activité l'appareil.

Contenu d'un logiciel

Article connexe : paquet (logiciel).

Un logiciel est composé d'un ou plusieurs fichiers tels que des programmes, des scripts, des bibliothèques logicielles, des fichiers de configuration, des fichiers de données, des documents électroniques ou du code source.

Le logiciel peut être une application informatique complète, ou une pièce détachée telle qu'un composant logiciel ou un plugin.

Les programmes, les scripts et les bibliothèques logicielles contiennent des suites d'instructions en groupes appelés fonctions ou procédures. Dans une bibliothèque logicielle chaque fonction ou procédure peut être exécutée séparément, tandis que dans un programme ou un script l'exécution de l'instruction de départ provoque l'exécution en chaine de toutes les autres instructions. L'exécution des instructions est rarement linéaire[9].

Dans un script, les instructions sont écrites sous une forme facile à lire pour un humain, et exécutable par l'appareil informatique par l'intermédiaire d'un logiciel appelé interprète ou interpréteur. Dans un fichier de code source les instructions sont écrites sous une forme facile à lire pour un humain, un logiciel appelé compilateur le transformera en code machine - exécutable par l'appareil informatique, ou en bytecode - facile à lire pour un logiciel émulateur (voir aussi machine virtuelle).

Un composant est un logiciel destiné à être utilisé comme pièce détachée dans plusieurs autres logiciels. Un plug-in est un logiciel destiné à être utilisé comme pièce détachée pour un logiciel en particulier. Les composants et les plugins sont souvent sous la forme de bibliothèques logicielles.

Les fichiers de configuration contiennent des valeurs de réglage qui permettent d'adapter l'exécution du logiciel à la configuration informatique. Les fichiers de configuration sont souvent sous une forme facile à lire et modifiables à l'aide d'un logiciel éditeur de texte.

Un logiciel peut contenir divers fichiers, tels que des images, des sons, des textes ou des documents. Ces fichiers peuvent √™tre utilis√©s par le logiciel, par exemple affich√©s comme ic√īne sur l'interface graphique, ou √™tre mis √† disposition de l'utilisateur comme aide, comme mod√®le, ou comme exemple.

Le langage de programmation est un ensemble normalisé de règles d'écriture du code source. Le non-respect du langage de programmation entraine l'échec du travail automatique du compilateur ou de l'interprète.

Distribution, utilisation et droits

En tant qu'Ňďuvre intellectuelle, les logiciels sont soumis au droit d'auteur √† m√™me titre que toute Ňďuvre litt√©raire ou artistique - livre, brochure, Ňďuvre musicale ou th√©√Ętrale[10].

Le droit d'auteur autorise l'auteur du logiciel de décider sous quelles conditions le logiciel peut être diffusé, modifié, et utilisé. La licence d'utilisation est un contrat dans lequel l'auteur stipule les conditions sous lesquelles une personne (physique ou morale) est autorisée à utiliser le logiciel[11].

Les types de logiciels les plus courants sont:

  • Logiciel propri√©taire. l'auteur se r√©serve le droit de diffuser, et de modifier le logiciel. L'acquisition du droit d'utiliser le logiciel est souvent payante.
  • Partagiciel (anglais shareware). L'auteur autorise autrui √† diffuser le logiciel. L'utilisation prolong√©e du logiciel requiert un don √† son auteur.
  • Gratuiciel (anglais freeware). L'auteur autorise la diffusion et l'utilisation par autrui gratuitement, mais garde le droit de modifier le logiciel.
  • Code source libre : (anglais Open source) un logiciel dont le code source est mis √† disposition d'autrui.
  • Logiciel libre : logiciel sur lequel il est possible d'effectuer copie, modification et diffusion.

Le secteur public a été l’un des secteurs d’activité le plus moteur dans la diffusion et appropriation de l’open source et des logiciels libres. A titre d’exemple, en 2011, près de 19% du budget informatique de l’administration française est dédié à des projets à composantes open source ou incluant des logiciels libres, générant ainsi un marché de plus de 1,2 milliard d’euros en 2011 (logiciels et services)[12].

Quelle que soit sa classification, un logiciel peut ou non être commercial, c'est-à-dire destiné à la vente.

Il faut aussi tenir compte des évolutions en cours dans les modèles de distribution des logiciels avec la montée en puissance du cloud computing, et notamment du mode SaaS (Software as a Service). Celui-ci change les modes de rémunérations associés et la facturation en regard. Même si en 2011, la part du mode SaaS dans l’ensemble du marché des logiciels est encore marginale[13], sa progression est rapide et devrait devenir un mode à ne pas négliger parmi les différentes formes couramment acceptées. Plusieurs indicateurs confortent l’évolution progressive vers des services applicatifs à la demande via le réseau[14].

Développement de logiciels

Article d√©taill√© : D√©veloppement de logiciel.

Les logiciels, suivant leur taille, peuvent √™tre d√©velopp√©s par une personne seule, une petite √©quipe, ou un ensemble d'√©quipes coordonn√©es. Le d√©veloppement de grands logiciels par de grandes √©quipes pose de grands probl√®mes de coordination, en raison de la quantit√© importante d'informations √† communiquer entre les intervenants : documentation, r√©unions. Pour ces raisons, le d√©veloppement de logiciels dans un contexte professionnel suit souvent des r√®gles strictes permettant le travail en groupe et la maintenance du code ; en effet, souvent, les personnes qui doivent op√©rer des modifications ult√©rieures dans le code ne sont plus les personnes qui l'ont d√©velopp√©.

Il existe de nombreux modèles ou méthodologies de développement. Un exemple d'un nouveau modèle de développement est le bazar (modèle utilisé pour la conception de GNU/Linux)

Un logiciel en version béta (ou béta-test) est un logiciel non finalisé, pour lequel on effectue une série de tests jusqu'à ce qu'une stabilité relative soit atteinte. Les personnes qui cherchent les dernières failles de ces versions de logiciels sont appelés des béta-testeurs.

Un logiciel qui est op√©rationnel sera maintenu. La maintenance du logiciel d√©signe les modifications apport√©es √† un logiciel, apr√®s sa mise en Ňďuvre, pour en corriger les fautes, en am√©liorer l'efficacit√© ou autres caract√©ristiques, ou encore adapter celui-ci √† un environnement modifi√© (ISO/IEC 14764).

Coquilles (¬ę Bugs ¬Ľ)

Article d√©taill√© : Bug informatique.

Les bugs sont des erreurs de conception ou de programmation dans les logiciels, qui peuvent causer des comportements incorrects. La gravité du dysfonctionnement peut aller de très mineure (apparence légèrement incorrecte d'un élément d'interface graphique), à des évènements catastrophiques (explosion de la fusée Ariane lors du vol 501, irradiation incorrecte de patients par une machine de traitement...) en passant par des pertes plus ou moins grandes de données, et, rarement, par une détérioration du matériel.

Il est difficile, pour des raisons fondamentales, de produire des logiciels sans bug. Cependant, il existe des m√©canismes par lesquels on peut limiter la quantit√© de bugs, voire les supprimer. Citons d'une part des pr√©ceptes d'organisation des √©quipes de programmation et leur m√©thodologie, d'autre part les techniques de recherche de bugs dans les logiciels. La recherche en informatique a d√©velopp√© un domaine d'√©tude, la v√©rification formelle, dont l'objectif est de certifier la qualit√© des logiciels et de garantir leur fiabilit√©. Dans l'ensemble, l'obtention de logiciels complexes peu bugu√©s est co√Ľteuse en temps et en main d'Ňďuvre. Plus les anomalies sont d√©tect√©es t√īt au long du d√©veloppement du logiciel, moins leur correction est difficile.

Qualité des logiciels

Article d√©taill√© : Qualit√© logicielle.

Un logiciel est un produit qui ne se détériore pas. La qualité d'un logiciel dépend entièrement de sa construction. L'appréciation globale de la qualité d'un logiciel se fonde sur de nombreux facteurs tels que la complétude des fonctionnalités, la précision des résultats, la fiabilité, la tolérance de pannes, la facilité et la flexibilité de son utilisation.... Les facteurs de qualité peuvent être directement observables par l'utilisateur, ou alors constatable par les ingénieurs lors des revue de code ou des travaux de maintenance [15].

Un consortium s'est cr√©√© le 6 octobre 2009 aux √Čtats-Unis pour √©tablir un standard mondial de la qualit√© des logiciels. Ce consortium s'appelle le Consortium for IT Software Quality (CISQ).

Développeurs

Logiciels critiques

Article d√©taill√© : Profil d'application.

Pour la sécurité globale des systèmes d'information d'une entité, il peut être nécessaire de définir des profils d'application, afin d'identifier les logiciels critiques sur lesquels il est nécessaire de porter une attention particulière du point de vue de la sécurité.

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références

  1. ‚ÜĎ Logiciel - Dictionnaire Larousse
  2. ‚ÜĎ En 2009, 52% des logiciels cr√©√©s sont des logiciels applicatifs. Etude sur l'industrie du logiciel
  3. ‚ÜĎ (en)Application software, definition. PC-MAG
  4. ‚ÜĎ (en)System software, definition, ZD-net
  5. ‚ÜĎ (en)System software, definition, BitPipe
  6. ‚ÜĎ (en) Operating system, definition
  7. ‚ÜĎ Logiciel - Tr√©sor de la langue fran√ßaise informatis√©
  8. ‚ÜĎ Enrichissement du vocabulaire de l'informatique. Journal Officiel du 17/01/1982, page 50624
  9. ‚ÜĎ l'ordre dans lequel les instructions sont ex√©cut√©es par l'appareil informatique n'est pas le m√™me que l'ordre dans lequel elles se trouvent dans le fichier
  10. ‚ÜĎ La protection des logiciels
  11. ‚ÜĎ Le contrat de licence
  12. ‚ÜĎ L‚Äôopen source : un march√© en croissance dynamique d‚Äôici 2011, Knowledge Center MARKESS International
  13. ‚ÜĎ Une p√©n√©tration diff√©renci√©e du cloud computing dans les organisations fran√ßaises, blog MARKESS International
  14. ‚ÜĎ Extrait du 5√®me Barom√®tre des Prestataires Cloud Computing, blog MARKESS International
  15. ‚ÜĎ Alain April et Claude Laporte, Assurance qualit√© logicielle 1: concepts de base, Lavoisier, 2011, (ISBN 9782746231474), page 387

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Logiciel de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • logiciel ‚ÄĒ logiciel, ielle [ l…Ē íisj…õl ] n. m. et adj. ‚ÄĘ v. 1970; de logique, d apr. mat√©riel ‚ô¶ Ensemble des programmes et des proc√©dures n√©cessaires au fonctionnement d un syst√®me informatique (oppos√© √† mat√©riel).Recomm. offic. pour software. Logiciel d… ‚Ķ   Encyclop√©die Universelle

  • logiciel ‚ÄĒ ‚óŹ n. m. et adj. ‚ĖļCIEL * Utilis√© comme terme g√©n√©rique (i. e. g√©n√©ral), il d√©signe l ensemble de tous les programmes. Mais un logiciel est aussi un programme... De sorte que tout logiciel fait finalement partie du logiciel. Logique, non? De fa√ßon… ‚Ķ   Dictionnaire d'informatique francophone

  • Logiciel Libre ‚ÄĒ Un logiciel libre est un logiciel dont la licence dite libre donne √† chacun (et sans contrepartie) le droit d utiliser, d √©tudier, de modifier, de dupliquer, et de diffuser (donner et vendre) le dit logiciel. Richard Stallman a formalis√© la… ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Logiciel Propri√©taire ‚ÄĒ La notion de logiciel propri√©taire ou logiciel privateur d√©signe le logiciel qui n est pas un logiciel libre. L apparition de cette distinction est donc li√© √† l histoire du logiciel libre. Un logiciel est dit propri√©taire s il entrave une des… ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Logiciel non libre ‚ÄĒ Logiciel propri√©taire La notion de logiciel propri√©taire ou logiciel privateur d√©signe le logiciel qui n est pas un logiciel libre. L apparition de cette distinction est donc li√© √† l histoire du logiciel libre. Un logiciel est dit propri√©taire s… ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Logiciel privateur ‚ÄĒ Logiciel propri√©taire La notion de logiciel propri√©taire ou logiciel privateur d√©signe le logiciel qui n est pas un logiciel libre. L apparition de cette distinction est donc li√© √† l histoire du logiciel libre. Un logiciel est dit propri√©taire s… ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Logiciel proprietaire ‚ÄĒ Logiciel propri√©taire La notion de logiciel propri√©taire ou logiciel privateur d√©signe le logiciel qui n est pas un logiciel libre. L apparition de cette distinction est donc li√© √† l histoire du logiciel libre. Un logiciel est dit propri√©taire s… ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Logiciel sport ‚ÄĒ Logiciel Cha√ģne de production d un logiciel En informatique, un logiciel est un ensemble d informations relatives √† des traitements effectu√©s automatiquement par un appareil informatique. Y sont inclus les instructions de traitement, regroup√©es… ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Logiciel de Filtrage ‚ÄĒ DansGuardian blocking whitehouse.com. Un logiciel de contr√īle de contenu (en anglais content control software[1 ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Logiciel Malveillant ‚ÄĒ Cet article fait partie de la s√©rie Programmes malveillants Virus Cabir MyDoom.A Tchernobyl ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais


Share the article and excerpts

Direct link
… Do a right-click on the link above
and select ‚ÄúCopy Link‚ÄĚ

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.