Libourne

ÔĽŅ
Libourne
Ic√īne de paronymie Cet article poss√®de un paronyme, voir : Livourne.

44¬į 54‚Ä≤ 58‚Ä≥ N 0¬į 14‚Ä≤ 34‚Ä≥ W / 44.91611111, -0.242777778

Libourne
Le pont de pierre sur la Dordogne
Le pont de pierre sur la Dordogne
Armoiries
Détail
logo
Administration
Pays France
Région Aquitaine
Département Gironde (sous-préfecture)
Arrondissement Libourne (chef-lieu)
Canton Libourne (chef-lieu)
Code commune 33243
Code postal 33500
Maire
Mandat en cours
Philippe Buisson
2008-2014
Intercommunalité Communauté de communes du Libournais
Site web Site officiel
Démographie
Population 23 725 hab. (2008)
Densit√© 1 150 hab./km¬≤
Gentilé Libournais
Géographie
Coordonn√©es 44¬į 54‚Ä≤ 58‚Ä≥ Nord
       0¬į 14‚Ä≤ 34‚Ä≥ Ouest
/ 44.91611111, -0.242777778
Altitudes mini. 2 m ‚ÄĒ maxi. 28 m
Superficie 20,63 km2

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Libourne (Liborna en gascon) est une commune fran√ßaise situ√©e dans le d√©partement de la Gironde, dont elle est sous-pr√©fecture, et la r√©gion Aquitaine. Elle compte 23 000 habitants et 40 000 dans son agglom√©ration, qui fait elle-m√™me partie de l'axe Arcachon-Bordeaux-Libourne, qui repr√©sente 1 250 000 habitants.

Ses habitants sont appelés les Libournais.

Sommaire

Géographie

Libourne en Gironde

La ville de Libourne se trouve au confluent de l'Isle et de la Dordogne, au cŇďur des c√©l√®bres vignobles de Saint-√Čmilion et de Pomerol.

Accessible par la SNCF en gare de Libourne, la ville se situe à 40 minutes par la route nationale 89 (voie express 2x2 voies) du centre de Bordeaux et à 1h20 d'Arcachon.

Histoire

La Dordogne, le pont de pierre et l'église Saint-Jean

√Ä la place du village romain de Fozera, le trac√© de la ville est r√©alis√© en 1270 par Roger de Leybourne (en). Au cours des ann√©es, son nom fut l√©g√®rement d√©form√©. Il se transforma en Libourne. √Ä l'√©poque, sa vocation √©tait celle d'un port maritime pour le commerce du vin et fluvial pour le commerce du bois, ultime destination des gabares descendant la Dordogne charg√©es, entre autres, de bois de noisetier destin√© aux vignobles.

Pour la petite histoire, il se dit que le pavage du port est en pierre anglaise transportée dans les bateaux qui venaient chercher du vin. En effet, ceux-ci ne pouvant venir d'Angleterre à vide, il fallait les lester pour qu'ils puissent naviguer sur l'Atlantique.

Libourne fait partie du type de villes construites autour d'une place entourée d'arcades pour créer un marché, les bastides.

Libourne est touch√©e par la r√©volte des pitauds en 1548 : en 1541, la gabelle est impos√©e √† la Saintonge et √† l‚ÄôAngoumois, provinces qui ne payaient pas cet imp√īt sur le sel. La r√©volte √©clate pr√®s d‚ÄôAngoul√™me, et Libourne est prise par les r√©volt√©s pendant l‚Äô√©t√©[1]. Lors de la Fronde, la ville est √† nouveau assi√©g√©e par les troupes fran√ßaises en 1652[2].

Héraldique

Armes

Les armes de Libourne se blasonnent ainsi :

D'azur au vaisseau √©quip√© d'argent, les voiles ferl√©es, voguant sur des ondes du m√™me mouvant de la pointe, les trois m√Ęts somm√©s chacun d'une fleur de lys d'or, les ondes charg√©es d'un croissant de sable

En 1462, Louis XI vint √† Libourne o√Ļ il re√ßut un accueil des plus chaleureux. En signe de reconnaissance, il conc√©da √† la ville le droit de surmonter d‚Äôune fleur de lys chacun des m√Ęts du vaisseau que portaient les armes de la ville.
Les voiles doivent être ferlées, c'est-à-dire roulées et attachées sur les vergues.
Le croissant symbolise la confluence de l'Isle et de la Dordogne et rappelle également que la ville est filleule de Bordeaux (qui porte également un croissant en pointe sur son blason).

La devise latine de la ville est INSULA LIBURNIUM DURANIUS (Libourne entre l'Isle et la Dordogne)[3]

Administration

En 2010, la commune de Libourne a √©t√© r√©compens√©e par le label ¬ę Ville Internet @@@[4] ¬Ľ.

Liste des maires successifs
P√©riode Identit√© √Čtiquette Qualit√©
  novembre 1947 Jean Bernardet SFIO  
novembre 1947 mars 1959 Abel Boireau    
mars 1959 mars 1979 Robert Boulin RPR Ministre
mars 1979 mars 1989 Andr√© Teurlay UDF  
mars 1989 novembre 2011[5] Gilbert Mitterrand PS Ancien député de la Gironde
Ancien conseiller général du canton de Libourne
Ancien conseiller régional d'Aquitaine
Président de la Communauté de communes
novembre 2011 en cours Philippe Buisson PS Conseiller régional d'Aquitaine
Vice-président du Conseil régional
Vice-président de la Communauté de communes

Démographie

√Čvolution d√©mographique

L'√©volution du nombre d'habitants est connue √† travers les recensements de la population effectu√©s √† Libourne depuis 1793. D‚Äôapr√®s le recensement Insee de 2008, Libourne compte 23 725 habitants.

Années 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
Population 9 100 8 076 8 293 8 787 9 838 9 714 9 814 11 813 12 650
Années 1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
Population 13 290 13 565 14 639 14 960 15 231 15 981 16 736 17 867 18 016
Années 1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
Population 19 175 19 323 20 085 18 083 18 453 19 103 19 491 20 166 19 474
Années 1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008 -
Population 19 834 22 123 21 651 22 119 21 012 21 764 23 296 23 725 -
Notes, sources, ... Sources : base Cassini de l'EHESS pour les nombres retenus jusque 1962[6], base Insee √† partir de 1968 (population sans doubles comptes puis population municipale √† partir de 2006)[7],[8],[9]

Pyramide des √Ęges

La population de la commune est relativement √Ęg√©e. Le taux de personnes d'un √Ęge sup√©rieur √† 60 ans (24,9 %) est en effet sup√©rieur au taux national (21,6 %) et au taux d√©partemental (21,4 %). √Ä l'instar des r√©partitions nationale et d√©partementale, la population f√©minine de la commune est sup√©rieure √† la population masculine. Le taux (54,5 %) est sup√©rieur de plus de deux points au taux national (51,6 %).

La r√©partition de la population de la commune par tranches d'√Ęge est, en 2007, la suivante :

  • 45,5 % d‚Äôhommes (0 √† 14 ans = 17,3 %, 15 √† 29 ans = 23 %, 30 √† 44 ans = 19,4 %, 45 √† 59 ans = 20,6 %, plus de 60 ans = 19,7 %) ;
  • 54,5 % de femmes (0 √† 14 ans = 13,9 %, 15 √† 29 ans = 18,5 %, 30 √† 44 ans = 18,2 %, 45 √† 59 ans = 20,2 %, plus de 60 ans = 29,3 %).
Pyramide des √Ęges √† Libourne en 2007 en pourcentage[10]
Hommes Classe d'√Ęge Femmes
0,5 
90 ans ou +
2,0 
7,7 
75 √† 89 ans
13,1 
11,5 
60 √† 74 ans
14,2 
20,6 
45 √† 59 ans
20,2 
19,4 
30 √† 44 ans
18,2 
23,0 
15 √† 29 ans
18,5 
17,3 
0 √† 14 ans
13,9 
Pyramide des √Ęges du d√©partement de la Gironde en 2007 en pourcentage[11]
Hommes Classe d'√Ęge Femmes
0,4 
90 ans ou +
1,2 
6,1 
75 √† 89 ans
9,4 
12,3 
60 √† 74 ans
13,1 
20,7 
45 √† 59 ans
20,4 
21,5 
30 √† 44 ans
20,6 
20,4 
15 √† 29 ans
19,1 
18,5 
0 √† 14 ans
16,2 

√Čconomie

Libourne est le siège de la Chambre de commerce et d'industrie de Libourne. Elle gère l’aérodrome de Libourne.

Plusieurs grandes entreprises ont leur si√®ge social bas√© √† Libourne :

  • Arena (√©quipementier) : La direction d'Arena-France a d√©localis√© le 19/03/2007 sa production de maillot de bain, notamment en Chine et en Gr√®ce.
  • Ceva Sant√© Animale, laboratoire fabriquant des produits phytosanitaires et ayant des filiales dans de nombreux pays.
  • Botalo Tradition de fabrication de bottes en cuir pour les morutiers depuis 1850.

Libourne envisage de tester des "lampadaires absorbeurs de CO2". Munis d'un réservoir contenant des algues, ils absorberaient le dioxyde de carbone et émettraient de l'oxygène[12].

Le 10 octobre 2008, le ministère de l'intérieur a annoncé la fermeture de l'école de la gendarmerie nationale[13].

Transports

Infrastructures routières et ferrées

Article d√©taill√© : gare de Libourne.

Libourne est située sur l'axe allant de Bordeaux à Clermont-Ferrand. L'A89 permet de faciliter les communications entre l'Aquitaine et l'Auvergne, Lyon et la Suisse.

La ligne TGV Atlantique Paris-Bordeaux et la ligne Lyon - Bordeaux passent par la gare de Libourne.

Transports en commun

Article d√©taill√© : Lignes de bus de Libourne.

Libourne poss√®de 7 lignes de bus :

  • 5 lignes de jour,
  • 2 lignes scolaires.

La ville, apr√®s avoir rendu gratuit l'usage du r√©seau pour les moins de 18 ans depuis le 1er janvier 2009, a g√©n√©ralis√© cette gratuit√© √† l'ensemble des libournais √† compter du 28 ao√Ľt 2010[14],[15]

Vie locale

√Čducation

Libourne compte plusieurs coll√®ges et lyc√©es :

  • coll√®ge Eug√®ne Atget
  • coll√®ge Ch√Ęteau Gaillard: fermeture d√©finitive le 31 ao√Ľt 2009
  • coll√®ge Ren√© Princeteau: fermeture d√©finitive le 31 ao√Ľt 2009
  • coll√®ge Marguerite Duras
  • coll√®ge des Dagueys
  • coll√®ge Saint-Joseph (priv√©)
  • lyc√©e Max Linder
  • lyc√©e professionnel Jean Monnet
  • lyc√©e professionnel Henri Brulle
  • lyc√©e Montesquieu (priv√©)
  • √Čcole de sous-officiers de la gendarmerie nationale

Sport

Football Club Libourne-Saint-Seurin, Tour de France 1957

√Čquipements sportifs

Hippodrome de Cantereaux, stade Jean-Antoine-Moueix, stade d'athlétisme Robert Boulin, stade Georges Clemenceau, gymnase Jean Mamère, gymnase Georges Kany

Culture

Secr√©tariat du P√®re No√ęl

En 1962, le Ministre des PTT, Jacques Marette cr√©e au centre de tri de Libourne (le seul autoris√© √† ouvrir le courrier) un service sp√©cialement charg√© de r√©pondre aux petits correspondants du P√®re No√ęl. La premi√®re r√©ponse du p√®re No√ęl envoy√©e par l'entremise des PTT, fut en r√©alit√© r√©dig√©e par la propre sŇďur du ministre qui n'√©tait autre que la c√©l√®bre p√©diatre et psychanalyste Fran√ßoise Dolto, qui devint ainsi la premi√®re ¬ę secr√©taire du p√®re No√ęl ¬Ľ. Ce service existe toujours.

Medias

Trois radios √©mettent sur Libourne[17] :

  • ARL
  • Gold FM
  • M√©lodie FM.

Personnages célèbres

Nés à Libourne

XVIIIe si√®cle

XIXe si√®cle

XXe si√®cle

Décédés à Libourne

Monuments et lieux touristiques

  • L'√©cole de Gendarmerie qui remplace l'√©cole des officiers de r√©serve du service de sant√© des Arm√©es (rest√©e c√©l√®bre dans la m√©moire des appel√©s pharmaciens et m√©decins qui y faisaient leur p√©riode de classes, aujourd'hui dissoute).
  • La tour du grand port est un des derniers vestiges des fortifications qui prot√©geaient Libourne depuis le Moyen √āge. Elle est class√©e monument historique.
  • Le pont de pierre de Libourne de 1822 est √©galement un magnifique t√©moignage du riche pass√© de la ville.
  • L'h√ītel de ville, XVIe si√®cle, amplement remodel√© au d√©but du XXe si√®cle, abritant le mus√©e des beaux-arts de Libourne au deuxi√®me √©tage, class√© monument historique.

Ces monuments sont mis en valeur, et éclairés la nuit pour le bonheur des touristes et des Libournais.

  • L'INSEE y a aussi son centre de formation.

Jumelages

Drapeau de l'Allemagne Schwandorf (Allemagne) depuis 1965

Drapeau de l'Espagne Logro√Īo (Espagne) depuis 1979

Drapeau : Grande-Bretagne Keynsham (Grande-Bretagne) depuis 1977[19]

Notes et références

  1. ‚ÜĎ Suzanne Citron, Le mythe national : l‚Äôhistoire de France en question, Paris : co√©dition Les √Čditions ouvri√®res/√Čdition et documentation internationale, 1991. ISBN 2-85139-100-3, ISBN 2-7082-2875-7, p. 229
  2. ‚ÜĎ Martin Barros, Nicole Salat et Thierry Sarmant. Vauban - L‚Äôintelligence du territoire. √Čditions Nicolas Chaudun et Service historique de l'arm√©e, Paris, 2006. Pr√©face de Jean Nouvel. 175 p, ISBN 2-35039-028-4, p 166
  3. ‚ÜĎ Blog Libourne, histoire d'en parler, consult√© le 28 janvier 2010.
  4. ‚ÜĎ Palmar√®s 2010 des Villes Internet sur le site officiel de l'association. Consult√© le 18/12/2009.
  5. ‚ÜĎ D√©missionnaire √† cette date.
  6. ‚ÜĎ Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur site de l'√Čcole des hautes √©tudes en sciences sociales. Consult√© le 6 ao√Ľt 2010
  7. ‚ÜĎ √Čvolution et structure de la population (de 1968 √† 2007) sur Insee. Consult√© le 6 ao√Ľt 2010
  8. ‚ÜĎ Recensement de la population au 1er janvier 2006 sur Insee. Consult√© le 6 ao√Ľt 2010
  9. ‚ÜĎ Recensement de la population au 1er janvier 2008 sur Insee. Consult√© le 27 mars 2011
  10. ‚ÜĎ √Čvolution et structure de la population √† Libourne en 2007 sur le site de l'Insee. Consult√© le 6 ao√Ľt 2010
  11. ‚ÜĎ R√©sultats du recensement de la population de la Gironde en 2007 sur le site de l'Insee. Consult√© le 6 ao√Ľt 2010
  12. ‚ÜĎ Archives du Monde lampadaires √† algues-absorbeurs de CO2 de Libourne, propos√©s par la st√© Tyca
  13. ‚ÜĎ Le Monde
  14. ‚ÜĎ ¬ę Libourne plonge dans la gratuit√© ¬Ľ, dans Ville, rail & transports, no 502, 8 septembre 2010, p. 14 (ISSN 2104-0028) 
  15. ‚ÜĎ Libus, un service de la ville de Libourne sur http://www.ville-libourne.fr, √Čt√© 2010. Consult√© le 16 septembre 2010
  16. ‚ÜĎ site officiel de Fest'Arts
  17. ‚ÜĎ Fr√©quence Radio Libourne, consult√©e le 26 ao√Ľt 2011.
  18. ‚ÜĎ La famille de Brinon portait ¬ę d'azur au chevron d'or au chef dent√© du m√™me ¬Ľ (Charles d'Hozier, Armorial g√©n√©ral de France, r√©√©d. 1876)
  19. ‚ÜĎ Annuaire des villes jumel√©es

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Libourne de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Libourne ‚ÄĒ Liborna Escudo ‚Ķ   Wikipedia Espa√Īol

  • Libourne ‚ÄĒ Libourne ‚Ķ   Deutsch Wikipedia

  • Libourne ‚ÄĒ (spr. b√ļrn ), Arrondissementshauptstadt im franz. Depart. Gironde, an der M√ľndung der Isle in die Dordogne, Knotenpunkt der Orl√©ansbahn und der Staatsbahnen, ist regelm√§√üig gebaut, hat Boulevards (an Stelle der ehemaligen Ringmauern), ein… ‚Ķ   Meyers Gro√ües Konversations-Lexikon

  • Libourne [1] ‚ÄĒ Libourne (spr. Liburn), 1) Arrondissement im franz√∂sischen Departements Gironde; 111,000 Ew. in 9 Cantonen; 2) Stadt darin, an der M√ľndung der Isle in die Dordogne u. an der Eisenbahn von Tours nach Bordeaux, Handelsgericht, B√∂rse,… ‚Ķ   Pierer's Universal-Lexikon

  • Libourne [2] ‚ÄĒ Libourne (spr. Liburn), rothe Sorte Bordeauxwein, s.d. B) a) ee) ‚Ķ   Pierer's Universal-Lexikon

  • Libourne ‚ÄĒ (spr. b√ļrn), Stadt im franz. Dep. Gironde, an der M√ľndung der Isle in die Dordogne, (1901) 19.175 E.; Flu√ühafen ‚Ķ   Kleines Konversations-Lexikon

  • Libourne ‚ÄĒ ¬† [li burn], Stadt im D√©partement Gironde, S√ľdwestfrankreich, im Bordelais, am Zusammenfluss von Isle und Dordogne, 15 m √ľber dem Meeresspiegel, 21 000 Einwohner; arch√§ologisches und historisches Museum, Weinhandelszentrum; Gie√üereien u. a.… ‚Ķ   Universal-Lexikon

  • Libourne ‚ÄĒ French commune nomcommune=Libourne Town hall r√©gion=Aquitaine d√©partement=Gironde arrondissement=Libourne canton=Libourne insee=33243 cp=33500 maire=Gilbert Mitterrand mandat=2001 2008 intercomm=Libournais longitude= 0.241699 latitude=44.923974… ‚Ķ   Wikipedia

  • Libourne ‚ÄĒ ‚Ė™ France ¬†¬†¬†¬†¬†¬†town, Gironde d√©partement, Aquitaine r√©gion, southwestern France. Libourne lies northeast of Bordeaux, at the confluence of the Isle and Dordogne rivers. It is a small administrative and commercial centre; there is a port for ocean ‚Ķ   Universalium

  • Libourne ‚ÄĒ Original name in latin Libourne Name in other language Liborna, Libourne, Liburn, XLR, li bu er ne, lybwrn, riburunu, –õ–ł–Ī—É—Ä–Ĺ, –õ—Ė–Ī—É—Ä–Ĺ State code FR Continent/City Europe/Paris longitude 44.91667 latitude 0.23333 altitude 20 Population 24240 Date… ‚Ķ   Cities with a population over 1000 database


Share the article and excerpts

Direct link
… Do a right-click on the link above
and select ‚ÄúCopy Link‚ÄĚ

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.