Lette


Lette
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne les Landes de Gascogne. Pour la langue lettone ou lette, voir Letton. Pour le peuple letton ou lette, voir Lettons.
Lette de la Côte à Mimizan, petit étang de la Malloueyre
Lette de la Côte à Mimizan, entre cordon dunaire et dunes boisées

La lette (ou lète ou lède) est l'appellation régionale des Landes de Gascogne d'une dépression inscrite entre deux dunes de la zone littorale. Dans le Nord de la France, le terme correspondant est panne.

Sommaire

Étymologie

Le terme de lette est la francisation du gascon leta ou leda, lui-même issu du latin latus, lata : large.

Présentation

Les lettes font partie des écosystèmes littoraux dunaires aquitains. Si on considère un transect complet (théorique) à travers l'édifice dunaire, on rencontre une succession de paysages parallèles au rivage, depuis le haut de plage, la dune embryonnaire, la dune blanche ou mobile, la dune grise ou semi-fixée puis la dune noire fixée ou lette grise et enfin, les ourlets et manteaux préforestiers jusqu'à la dune boisée.

La lette grise correspond à une dépression interdunaire, une gouttière longitudinale bien représentée sur certains secteurs du bas Médoc. Le fonctionnement biologique est très différent entre de la dune blanche, mobile (sable en mouvement) avec un taux de matière organique faible et la dune noire fixée, enrichie en humus. Les contraintes de ces milieux successifs (salinité, ensablement, mobilité sableuse, abrasion, alimentation en eau, xéricité et thermophilie, etc.) amènent les espèces qui les colonisent à développer des adaptations propres.

Selon Corine Biotope, les lettes ou pannes humides sont occupées notamment par une végétation de gazons ou de pelouses pionniers comme l'association Juncenion bufonii, c'est-à-dire des formations pionnières des sables humides avec Samolus valerandi, Centaurium spp., Blackstonia perfoliata, Juncus bufonius, etc. Ces pelouses pionnières varient en fonction de la qualité des paramètres liés aux sables humides, comme la durée d'inondation. On trouve également des associations à Petite Centaurée (Centaurium littorale) et Sagine noueuse (Sagina nodosa var. moniliformis) ou à Samole de Valerand (Samolus valerandi) et Littorelle des lacs (Littorella uniflora).

Dans certains secteurs du bas Médoc, un faciès régressif à Artemisio-Ephedretum distachyae dominant et Sileno-Helichrysetum stoechadis caractérise le paysage. Les belles lettes sont colonisées et fixées par de vastes tapis d'Ephedra (Ephedra distachya). Mais les lettes subissent de profondes incisions de leur couverture végétale ; les tapis d'Ephedra sont soumis à une forte reprise des phénomènes de déflation. L'action conjuguée de l'érosion éolienne forte et du recul important du trait de côte par érosion maritime, ajoutée à l'action anthropique (véhicules tout-terrain, moto-cross pourtant interdits), font peser une sérieuse menace sur un écosystème dunaire d'intérêt biotique et patrimonial majeur.

Les lettes apparaissaient jadis, avant que les dunes ne soient fixées, comme des oasis entre les dunes sauvages, aujourd’hui boisées, du « désert landais ». Elles étaient, selon le niveau de l'eau, marais pour la pêche ou la chasse au canard, pâture pour les vaches marines ou les chevaux sauvages, refuges des buissons entre les sables arides. De nos jours, grâce à l'assainissement et la mise en valeur des Landes de Gascogne, l'eau s'y est faite plus rare et les blosas, sables mouvants d'antan, n'y apparaissent plus comme dangereuses.

Des lettes sont toujours visibles, de Tarnos au Médoc, le long de la côte landaise façonnée par la main de l’homme. Elles sont un des éléments du relief tourmenté situé à l’arrière du cordon dunaire, qui mêle argousiers (ledonèirs ou pomèrs d’auledon; Hippophae rhamnoides) à des bas-fonds parfois humides (cròts ou cròhòts en forêt médoquine). Les deux étangs de Malloueyre s'inscrivent dans une la lette de la Côte de Mimizan.


Sources

  • Dictionnaire de la Lande française, Charles Daney, Éditions Loubatières
  • L'invention de la Côte d'Argent, Jean-Jacques Fénié, Éditions Confluences
  • Corine Biotope

Liens internes

Liens externes



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Lette de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Lette — Lette, Wilhelm Adolf, preuß. Staatsmann, geb 10. Mai 1799 zu Kienitz in der Neumark, gest. 3. Dez. 1868 in Berlin, studierte die Rechte und Philosophie, ward nach dem Wartburgfest als Demagog mit Gefängnis bestraft und trat 1821 zu Frankfurt a. O …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Lette — Lette, Wilh. Adolf, preuß. Staatsbeamter, geb. 10. Mai 1799 zu Kienitz in der Neumark, 1845 Präsident des Revisionskollegiums für Landeskultursachen, 1848 Mitglied der Deutschen Nationalversammlung, seit 1851 des preuß. Abgeordnetenhauses, einer… …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Lette — Let te (l[e^]t te), v. t. [imp. & p. p. {Letted}.] To let; to hinder. See {Let}, to hinder. [Obs.] Chaucer. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Lette — Lette, Wilhelm Adolf, geb. 10. Mai 1799 in Kienitz im Soldiner Kreise (preußische Provinz Brandenburg), studirte 1816–20 in Heidelberg, Berlin u. Göttingen Jurisprudenz, Staatswissenschaften u. Philosophie, nahm am Wartburgfeste (1817) Theil u.… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • lette — ai·guil·lette; ai·lette; braz·i·lette; bri·o·lette; cas·so·lette; con·so·lette; côte·lette; eche·lette; es·pa·gno·lette; ga·lette; iso·lette; pail·lette; pal·lette; pen·du·lette; pou·lette; pro·vo·lette; toi·lette; tric·o·lette; tuil·lette;… …   English syllables

  • lette — letton, one [ letɔ̃, ɔn ] adj. et n. • 1845; all. Lette ♦ De Lettonie, pays balte. Le peuple letton. ♢ N. Les Lettons. N. m. Le letton : langue indo européenne, du groupe baltique, dit aussi lettique , lette . ⊗ HOM. poss. Laiton. ● lette ou… …   Encyclopédie Universelle

  • Lette — Der Begriff Lette bezeichnet: ein Mitglied des baltischen Volkes der Letten (Volk) einen Stadtteil von Coesfeld, siehe Coesfeld Lette einen Stadtteil von Oelde, siehe Lette (Oelde) den Lette Verein ein Gestein, siehe Letten (Gestein) und ist der… …   Deutsch Wikipedia

  • Lette — There are communes and places that have the name Lette (pronunciation: LEH te) in Germany:*Lette (Coesfeld), a part of Coesfeld in the Coesfeld district, North Rhine Westphalia *Lette (Oelde), a part of Oelde, North Rhine Westphalia *Lette is… …   Wikipedia

  • lette — (lè t ) s. f. Nom donné dans les dunes de la Gironde à des amas d eau qui se forment lors des pluies au fond des vallées sèches séparatives des dunes et qui s évaporent par les chaleurs. SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE    LETTE. Ajoutez : •   Les… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • lette — I let|te 1. let|te sb., n, r, rne (person fra Letland) II let|te 2. let|te vb., r, de, t; lette forståelsen; lette anker; tågen letter …   Dansk ordbog


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.