Les Mains Sales


Les Mains Sales

Les Mains sales

Les Mains sales
Auteur Jean-Paul Sartre
Genre Pièce de théâtre
Pays d'origine France France
Date de parution 1948
Date de la 1re représentation 2 avril 1948
Metteur en scène Simone Berriau
Lieu de la 1re représentation Théâtre Antoine

Les Mains sales est une pièce de théâtre en sept tableaux écrite en 1948 par Jean-Paul Sartre et représentée le 2 avril de la même année au Théâtre Antoine à Paris, avec notamment André Luguet et François Périer.

Sommaire

Résumé

La pièce est constituée de sept tableaux. Le premier et le septième se déroulent en 1945 tandis que les cinq autres ont lieu deux ans plus tôt, en mars 1943.

Premier tableau

Hugo est un jeune intellectuel bourgeois qui a intégré en 1942 le parti révolutionnaire d'Illyrie (ici représenté comme un état de l'Est germano-slave). En 1945, après deux ans passés en prison pour le meurtre de Hoederer (un des chefs communistes) qui lui avait été ordonné par le parti, il retrouve sa protectrice de toujours, Olga. Celle-ci a obtenu de la part de Louis (un autre chef du parti) la permission de sonder l'état psychologique d'Hugo et d'évaluer s'il est récupérable ou pas, c'est-à-dire s'il est disposé à se voir octroyer de nouvelles missions. Elle a jusqu'à minuit, après quoi Louis tuera Hugo si celui-ci n'est pas sauvé par Olga. En effet, Louis estime qu'Hugo doit être éliminé car il est selon lui non récupérable. Hugo accepte de raconter à Olga le déroulement de la mission que lui avait confié le parti deux ans plus tôt et le lecteur est alors plongé en 1943.

Tableaux 2 à 6

À cette époque, Hugo souhaite prendre de l'importance dans la structure du parti; pour cela il cherche et trouve une mission de haute importance : assassiner l'un des chefs charismatiques du parti prolétarien communiste : Hoederer. Devenant son secrétaire particulier, il va peu à peu se lier d'amitié avec lui et prendre conscience de l'humanité de sa proie même s'il ne partagera jamais son point de vue en matière de politique. Il tentera d'ailleurs de convaincre Hoederer que sa théorie est la bonne, sans succès. Son attachement à ce dernier va l'empêcher d'accomplir sa mission jusqu'à ce qu'il ne surprenne Hoederer enlacé avec sa propre femme, Jessica. Hugo va alors franchir le pas et tuer Hoederer.

Septième tableau

Dans le septième et ultime tableau, le lecteur est à nouveau transporté en 1945, juste après la fin du premier tableau. Il va être minuit; Louis va arriver et tuera Hugo si celui-ci est effectivement non récupérable de l'avis d'Olga. C'est alors que celle-ci dresse la situation du moment à Hugo: le jeune homme se rend compte que c'est la politique promue par Hoederer deux ans plus tôt qui s'est imposée et qu'elle a amené une série de conséquences qu'Hugo avait prévues. C'est alors qu'il s'exclame: « C'est une farce. Â», tandis qu'Olga lui avoue qu'Hoederer a été propulsé au rang d'icône et de personnage historique en qualité de visionnaire.

Olga lui propose d' oublier son crime, son identité et de repartir à zéro, désormais considéré comme un vrai membre du parti qui a fait ses preuves par les armes et le sang; en bref, il est récupérable. Mais Hugo refuse; il a honte: honte d'avoir tué Hoederer sans savoir pourquoi, ou plutôt sans l'avoir réellement décidé; honte de se voir proposer un marché par Olga sa protectrice de toujours. Non, Hugo n'accepte pas de ternir la mémoire d'Hoederer: ce n'est qu'en revendiquant son meurtre qu'il sera responsable et libre et qu'il aura enfin tué Hoederer, dignement. Refusant la voie de la lâcheté et du silence (s'écriant finalement: « Non récupérable! Â»), Hugo a aussi choisi la mort.

Analyse

Une œuvre autobiographique

Les Mains sales est en effet un drame autobiographique. Sartre y décrit ses propres luttes intellectuelles en relation avec son entrée dans un parti « révolutionnaire Â» en 1948. Il met en scène un jeune intellectuel bourgeois, Hugo, dont beaucoup de traits ressemblent à Sartre lui-même tel qu'il se décrira plus tard dans son autobiographie Les Mots. Dans certaines répliques d'Hugo, on ressent d'ailleurs toute la haine que ressent Sartre à l'égard de sa classe d'origine et de sa propre condition.

Sartre s'interroge en fait sur son propre engagement politique, comme il l'avait déjà fait à travers le personnage de Garcin dans Huis clos.

Une œuvre à portée politique et philosophique

Sartre met en contraste sa version du marxisme idéal à lui, un marxisme qui d’après son avis n’a pas d’avenir sans qu’il n’y soit pas incorporé l’existentialisme. Sans existentialisme le marxisme ne pourra pas fonctionner et Hugo en est le représentant dans le drame. Hoederer représente le pragmatisme matérialiste qui a infiltré le marxisme pur et qui est en train de le déformer. Cependant, Hoederer mène une politique qui est applicable en collectivité, tandis que la phénoménologie d’un Hugo mène à un solipsisme qui isolera l’individu de la possibilité d’agir en responsabilité envers le monde autour de lui. Sartre rejette les deux caractères, ce qu’il souhaite est une solution intermédiaire : une philosophie politique qui unira l’humanisme et le sens de la responsabilité d’un Hoederer avec l’attitude non-comprometteuse, la capacité de dire « non Â» d’un Hugo. La fin tragique, qui est caractérisée par une sorte d'unisson métaphysique entre Hugo et Hoederer (Hugo offre sa vie en honneur de la personne de Hoederer et en même temps proteste contre la politique de ce dernier) où ces deux personnages se fondent ensemble, marque le désir de Sartre d’arriver à cette synthèse entre le matérialisme et l’idéalisme sur le plan philosophique qui pourrait être mise en action sur le plan politique.

Auteur classique de la littérature engagée, Sartre s'interroge sur l'usage de la violence dans l'action révolutionnaire et pose la question suivante: un révolutionnaire doit-il, au nom de l'efficacité, risquer de compromettre un idéal ?

La pièce illustre la désillusion face aux espoirs du communisme ternis par la Guerre Froide. Cette œuvre n'a pas été bien acceptée par les partis communistes lors de sa parution. En effet, elle montre les clivages des partis communistes.

Cette œuvre peut également être mise en relation avec Les Justes d'Albert Camus qui se pose sensiblement la même question, à la même époque, dans un contexte historique qui s'y prête bien.

Distribution

  • mise en scène : Pierre Valde, supervisée par Jean Cocteau
  • maquettes : Olga Choumansky
  • décors réalisés par Émile Bertin et Jean Bertin

Lien

  • Portail du théâtre Portail du théâtre
  • Portail de la littérature Portail de la littérature
Ce document provient de « Les Mains sales ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Les Mains Sales de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Les mains sales — Auteur Jean Paul Sartre Genre Pièce de théâtre Pays d origine  France Date de parution 1948 Date de la 1re représ …   Wikipédia en Français

  • Les Mains sales — Auteur Jean Paul Sartre Genre Pièce de théâtre Pays d origine  France Date de la 1re représentation …   Wikipédia en Français

  • Les Mains Sales — (French for Dirty Hands ) is a play by Jean Paul Sartre. It was first performed on the 2 April 1948 at the Theatre Antoine in Paris, starring François Périer, Marie Olivier and André Luguet. The director was Simone Berriau.A political drama set… …   Wikipedia

  • Les mains sales — Die schmutzigen Hände (fr. Les mains sales) ist ein Drama des französischen Schriftstellers und Philosophen Jean Paul Sartre aus dem Jahre 1948. Personen Die Hauptpersonen des Stücks sind die folgenden: Hugo, Mitglied der Kommunistischen Partei.… …   Deutsch Wikipedia

  • Les Mains sales —    Drame politique de Fernand Rivers, d après la pièce de Jean Paul Sartre, avec Pierre Brasseur, Daniel Gélin, Claude Nollier, Jacques Castelot.   Pays: France   Date de sortie: 1951   Technique: noir et blanc   Durée: 1 h 43    Résumé    Dans… …   Dictionnaire mondial des Films

  • Les Mains sales (film) — Les Mains sales est un film français, adapté de la pièce éponyme de Jean Paul Sartre, réalisé par Fernand Rivers et Simone Berriau, sorti en 1951. Sommaire 1 Synopsis 2 Fiche technique 3 Distribution …   Wikipédia en Français

  • Les Innocents Aux Mains Sales — est un film franco italo allemand réalisé par Claude Chabrol, sorti en 1975. Sommaire 1 Synopsis 2 Commentaires 3 Fiche technique 4 …   Wikipédia en Français

  • Les innocents aux mains sales — est un film franco italo allemand réalisé par Claude Chabrol, sorti en 1975. Sommaire 1 Synopsis 2 Commentaires 3 Fiche technique 4 …   Wikipédia en Français

  • Les Innocents aux mains sales — est un film franco italo allemand réalisé par Claude Chabrol, sorti en 1975. Sommaire 1 Synopsis 2 Fiche technique 3 Distribution 4 Autour du film …   Wikipédia en Français

  • Les Innocents aux mains sales —    Film policier de Claude Chabrol, d après le roman de Richard Neely, avec Romy Schneider, Rod Steiger, Paulo Giusti, Jean Rochefort, Pierre Santini.   Pays: France   Date de sortie: 1975   Technique: couleurs   Durée: 2 h    Résumé    Avec son… …   Dictionnaire mondial des Films


Share the article and excerpts

Direct link
… Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.