Andrea Contarini

ÔĽŅ
Andrea Contarini
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Contarini.
Blason de Andrea Contarini

Andrea Contarini (n√© v. 1300/1302 √† Venise et mort le 5 juin 1382 dans la m√™me ville) est le 60e doge de Venise √©lu en 1367.


Apr√®s une jeunesse d√©lur√©e, √† l'√Ęge mur, il redevient s√©rieux et il est √©lu, contre toute attente alors que lui-m√™me n'est pas favorable √† sa nomination, doge de Venise.

Le dogat de Contarini est l'un des plus importants : si le dogat de Pietro II Orseolo est celui qui d√©veloppa Venise et celui de Enrico Dandolo celui du passage capital d'un petit √Čtat √† un empire, celui de Contarini voit la ville engag√©e dans la guerre de Chioggia (1378‚Äď1381) et consacr√©e d√©finitivement comme dominatrice incontest√©e des mers pour les si√®cles suivants.

La guerre, qui affaiblit G√™nes, permet aux V√©nitiens d'avoir le contr√īle de toutes les routes commerciales et de conna√ģtre un second essor √©conomique apr√®s celui de la premi√®re moiti√© du XIVe si√®cle.

Sommaire

Biographie

Andrea Contarini est le fils de Nicol√≤, il appartient √† une riche famille qui petit √† petit commence √† dominer la vie publique v√©nitienne, objectif qui sera atteint au XVIIe si√®cle.

Pendant sa jeunesse, il voyage faisant du commerce et, selon les chroniques, un mendiant lui aurait pr√©dit qu'il deviendrait doge mais d'il conna√ģtrait de grands malheurs. Que la l√©gende soit vraie ou fausse, Contarini, durant sa jeunesse, ne fait pas preuve d'une grande moralit√© comme on aurait pu l'attendre d'un futur homme d'√Čtat, avec ses amis, ils fr√©quentent souvent des bordels ainsi que des couvents o√Ļ il a de nombreuses maitresses.

Selon un autre l√©gende (l'histoire des Contarini en est constell√©e) il change d'attitude lorsque, sur le point de faire l'amour √† une nonne, il voit l'alliance √† son doigt: la femme, lui expliquant que c'√©tait le signe de sa foi √©tant mari√©e au Christ, cela le troubla au point de s'enfuir du couvent. √Ä partir de ce moment, il serait devenu un bon p√®re de famille, √©pousant une certaine Costanza dont il eut quatre enfants. La l√©gende se termine en omettant de dire, probablement, que cette fois retrouv√©e ne dura pas, on lui conna√ģt un fils ill√©gitime.

Contarini est un bon administrateur m√™me s'il re√ßoit une amende pour √™tre rentr√© plus t√īt que pr√©vu d'une mission en Cr√™te sans donner une explication s√©rieuse hormis pour l'habituelle ¬ę raisons personnelles ¬Ľ.

L'historien Claudio Rendina n'√©voque les m√©rites de Contarini qu'apr√®s son arriv√©e au dogat bien que celui-ci en avait toujours refus√© l'id√©e, peut √™tre √©pouvant√© par la proph√©tie. Si en 1361 et en 1365 il r√©ussit √† ne pas √™tre √©lu, il l'est le 20 janvier 1368 par 25 √©lecteurs sur 41 malgr√© sa demande d'en √™tre exclu.

Dogat, premi√®re partie: 1368‚Äď1378

COntarini, qui se trouve dans sa villa à proximité de Padoue, est invité à accepter ou subir le bannissement et la confiscation de ses biens. La prophétie commence ainsi peu à peu à prendre forme et le dogat devient rapidement tourmenté. D'abord en 1369 la guerre contre Trieste éclate; la ville est assiégée et contrainte à la reddition.

√Ä partir de 1370, Venise doit affronter les manigances des Carraresi, seigneurs de Padoue, d√©sireux d'abattre leur voisin. Les Carraresi envoient un fr√®re pour organiser un r√©seau d'espionnage puis, ce dernier pris et ex√©cut√©, ils contactent Bartolomeo Grataria qui, par haine envers les V√©nitiens, pense empoisonner les puits de la ville. Le 2 juillet 1372 le complot, qui inclut des prostitu√©s et des personnages de second plan est d√©couvert et tous sont ex√©cut√©s. La paix avec les Carraresi est sign√©e le 2 octobre 1373 apr√®s un acte solennel d'humiliation de Francesco Novello Carrarese.

Au cours de la même période, le roi de Hongrie, soucieux d'accroitre ses possessions, attaque la ville sans grand succès et demande la paix, l'année suivante. La situation de la ville lagunaire est chaque année plus dangereuse: l'entre-terre est entre les mains des Carraresi, la Dalmatie aux Hongrois, les mers occupées par Gênes, l'affrontement est inévitable.

Le 10 octobre 1373, √† Famagouste, dans l'√ģle de Chypre, pendant un banquet, les r√©sidents v√©nitiens et g√©nois en viennent aux mains, ceux-ci √©tant chass√©s ; G√™nes, furieux contre le roi local Pierre II, envoie une flotte qui met √† sac et conqui√®rent les bases navales locales. Venise, d'abord passive, ne peut accepter une tel comportement, la ni√®me guerre √©clate et cette fois G√™nes se sent en net avantage sur son adversaire: Venise conna√ģt une crise √©conomique, elle est encercl√©s d'ennemis, sans alli√©s et elle a √©t√© battue lors de la pr√©c√©dente guerre. 1374‚Äď1378 est une p√©riode de pr√©paration f√©brile de la guerre qui cette fois devra √™tre d√©cisive pour la survie comme grande puissance des deux villes. Les malheurs annonc√©s par le mendiant s'annonce.

La guerre de Chioggia : 1378‚Äď1381

Article d√©taill√© : Guerre de Chioggia.

Les G√©nois, apr√®s avoir organis√© une flotte command√©e par Luigi Fieschi, saccagent la Gr√®ce et les colonies v√©nitiennes souhaitant l'intervention de la leur ennemi ce qui se produit le 30 mai 1378 par l'amiral v√©nitien Vettor Pisani. Venise gagne, mais elle est imm√©diatement oblig√©e de se retirer en raison de l'arriv√©e dans l'Adriatique d'une seconde et plus puissante flotte command√©e par le tr√®s habile Luciano Doria. Le 7 mai 1379, devant la base de Pola, la d√©faite est totale. La nouvelle, apport√© par un arbal√©trier qui a nag√© de la c√īte istrienne √† celle v√©nitienne, provoque la panique dans la ville. Pisani est emprisonn√©, la flotte r√©organis√©e mais il est dj√† trop tard: Chioggia, Malamocco, Poveglia, San Erasmo tombent. Les denr√©es alimentaires sont bloqu√©es, Les Hongrois attaquent l'Istrie, la fin de la r√©publique est proche. Pourtant, alors que tout semble perdu, la ville retrouve confiance en elle-m√™me. Le 18 ao√Ľt 1379, par un acte d√©sesp√©r√© par lequel la noblesse demande conseil au peuple rassembl√© sur la place Saint-Marc, Vettor Pisani est lib√©r√© et les 40 gal√®res lui sont confi√©s. Contarini prend le commandement de quelques unit√© malgr√© son √Ęge, il est proche des 80 ans. Apr√®s de longs combats, le 22 d√©cembre 1379, Pisani r√©ussit √† atteindre Chioggia et assi√©ger les G√©nois. Doria, est tu√© en janvier 1380 et la ville tombe le 24 juin 1380, Contarini fait une entr√©e triomphale. La guerre dure encore un an, les adversaires, sans espoir de victoire d√©finitive, d√©cident d'accepter une m√©diation et une paix de compromis: Venise perd ses droits sur la Dalmatie, Tr√©vise et Conegliano, T√©n√©dos, les concessions commerciales sur la mer Noire. C'est une demie d√©faite qui se transforme en triomphe, G√™nes, √©puis√©e, conna√ģt une p√©riode de d√©cadence, elle avait en main sa rivale et perdit tout en quelques mois.

Les derni√®res ann√©es: 1381‚Äď1382

Le 4 septembre 1381 les 30 familles qui avaient le plus particip√© financi√®rement √† l'effort de guerre entrent dans le Maggior Consiglio. Contarini, apr√®s les tensions et les encouragements avec lesquels il avait relev√© l'esprit combattif de ses sujets, √©tait d√©sormais vieux et fatigu√©. Le 5 juin 1382 Contarini meurt.


Sources


Précédé par Andrea Contarini Suivi par
Marco Cornaro
Doge de Venise
Michele Morosini



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Andrea Contarini de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Andrea Contarini ‚ÄĒ Saltar a navegaci√≥n, b√ļsqueda Escudo de armas de Andrea Contarini Dux de Venecia de 1368 a 1382, a√Īo de su muerte. Finaliz√≥ en 1381 la Guerra de Chioggia contra G√©nova. Obtenido de ‚Ķ   Wikipedia Espa√Īol

  • Andrea Contarini ‚ÄĒ was doge of Venice from 1367 to 1382. He served as doge during the War of Chioggia, which was fought between the Venetian Republic and the Republic of Genoa ‚Ķ   Wikipedia

  • Andrea Contarini ‚ÄĒ Wappen Andrea Contarinis Andrea Contarini (* 1300/1302; ‚Ć 5. Juni 1382 in Venedig) war der 60. Doge von Venedig. Er regierte von 1368 bis 1382. Contarini beendete, nachdem er als Richter Marino Faliero mit verurteilt hatte, den Aufstand der… ‚Ķ   Deutsch Wikipedia

  • Andrea Dandolo ‚ÄĒ Pour les articles homonymes, voir Dandolo. Andrea Dandolo (1306 1354) 54e doge de Venise ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Andrea Gritti ‚ÄĒ Blason de Andrea Gritti Andrea Gritti (n√© en 1455 √† Bardolino, pr√®s de V√©rone mort en 1538 √† Venise) est le 77e doge de Venise, √©lu en 1523, son dogat dure jusqu en 1538. Biographie ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Andrea Vendramino ‚ÄĒ Blason de Andrea Vendramin. Andrea Vendramino est le 71e doge de Venise √©lu en 1476. Biographie Fils de Bartolomeo et Maria Michiel, Andrea Vendramino nait dans une famille de grande noblesse, obtenue pour leurs m√©rites en 1381 pendant la guerre… ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Contarini ‚ÄĒ Cette page d‚Äôhomonymie r√©pertorie les diff√©rents sujets et articles partageant un m√™me nom. Ses armes sont trois bandes d azur en champ d or; les diverses branches y ajout√®rent les marques d honneurs re√ßues de leurs ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Andrea Palladio ‚ÄĒ Portrait d Andrea Palladio d apr√®s Mariotti Pr√©sentation Nom de naissance Andrea di Pietro della Gondola Naissance 30 novembre&# ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Andrea Celesti ‚ÄĒ (1637 1712) was an Italian painter of the Baroque period, working in Venice. His style gravitated over the years from a turgid and academic weightiness to a lighter, looser brushstroke.BiographyCelesti was born in Venice and is buried in… ‚Ķ   Wikipedia

  • Andrea Palladio ‚ÄĒ Saltar a navegaci√≥n, b√ļsqueda Andrea Palladio Andrea di Pietro della G√≥ndola (Padua, 1508 Vicenza, 1580) fue un reconocido arquitecto italiano del Manierismo. M√°s conocido como Andrea Palladio, trabaj√≥ ‚Ķ   Wikipedia Espa√Īol


Share the article and excerpts

Direct link
… Do a right-click on the link above
and select ‚ÄúCopy Link‚ÄĚ

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.