Les Fiancés

ï»ż
Les Fiancés
Page d'aide sur les redirections Cet article concerne un roman d'Alessandro Manzoni. Pour celui de Walter Scott, voir Les Fiancés (Scott).
Les Fiancés
histoire milanaise du XVIIe siĂšcle
Édition de 1840.
Édition de 1840.

Auteur Alessandro Manzoni
Genre Roman
Version originale
Titre original I promessi sposi
Éditeur original Vincenzo Ferrario
Langue originale Italien
Pays d'origine Drapeau d'Italie Italie
Lieu de parution original Milan
Date de parution originale 1827
Version française
Traducteur Antoine François Marius Rey-Dussueil
Lieu de parution Paris
Éditeur Charles Gosselin
Date de parution 1828
Type de média 5 vol. in-4°

Les FiancĂ©s (en italien I promessi sposi) est un roman historique d’Alessandro Manzoni, publiĂ© en plusieurs versions entre 1827 et 1842.

Il est considĂ©rĂ© comme l’un des Ă©crits majeurs de la littĂ©rature italienne, et comme l'Ɠuvre la plus reprĂ©sentative du Risorgimento et du romantisme italien. Du point de vue structurel, il s'agit du premier roman moderne de l'histoire de toute la littĂ©rature italienne. Cette Ɠuvre eut aussi une grande influence sur la dĂ©finition d'une langue nationale italienne. Sa portĂ©e religieuse dans l'Italie du XIXe siĂšcle est encore aujourd'hui largement dĂ©battue ; on peut sur ce point se rĂ©fĂ©rer aux ouvrages du critique Aldo Spranzi.

Sommaire

Chronologie

La premiĂšre Ă©bauche du roman remonte Ă  1821. Elle Ă©tait alors intitulĂ©e Fermo e Lucia (du nom des deux personnages principaux), et prĂ©sentait divers personnages et Ă©pisodes du rĂ©cit dĂ©finitif dans un mĂ©lange de lombard, de toscan, de français et de latin. Manzoni a arrĂȘtĂ© son travail sur ce roman aprĂšs en avoir composĂ© l'introduction et les deux premiers chapitres pour se consacrer Ă  la composition de la tragĂ©die Adelchi. Ensuite, il a complĂ©tĂ© le manuscrit en septembre 1823, sans le publier.

Une deuxiĂšme Ă©dition de l’Ɠuvre (appelĂ©e la Ventisettana) fut publiĂ©e par Manzoni en 1827, sous le titre Les FiancĂ©s, histoire milanaise du XVIIe siĂšcle, dĂ©couverte et rĂ©Ă©crite par Alessandro Manzoni. Cette Ă©dition, dans laquelle Manzoni apporta nombreuses variations de structure narrative, rencontra un vif succĂšs.

Toutefois, Manzoni n’était pas encore satisfait du rĂ©sultat obtenu. Il trouvait, en effet, que la langue dans laquelle le roman Ă©tait Ă©crit, Ă©tait encore trop liĂ©e Ă  ses origines lombardes et aux modĂ©les littĂ©raires. Par consĂ©quent, en cette mĂȘme annĂ©e 1827, il se rendit Ă  Florence pour — comme il l’a dit lui-mĂȘme — « rincer ses draps dans l’Arno Â» et soumettre son Ɠuvre Ă  une rĂ©vision linguistique plus soignĂ©e, inspirĂ©e du modĂšle florentin « parlĂ© des personnes cultivĂ©es Â». Entre 1840 et 1842, Manzoni publia donc la derniĂšre Ă©dition des FiancĂ©s (I promessi sposi), qui est Ă©galement appelĂ©e la Quarantana, et Ă  laquelle on fait normalement aujourd’hui rĂ©fĂ©rence.

La trame de l’histoire

L’histoire se dĂ©roule en Lombardie entre 1628 et 1630, au temps de la domination espagnole. On oblige Don Abbondio, curĂ© d’un petit village sur le lac de CĂŽme, Ă  ne pas cĂ©lĂ©brer le mariage de Renzo Tramaglino et Lucia Mondella, dont s’est Ă©pris Don Rodrigo, petit seigneur local. Contraints par les puissants du coin Ă  quitter leur petit village, Lucia et sa mĂšre Agnese, aidĂ©es par le frĂšre Cristoforo, se rĂ©fugient au couvent de Monza, tandis que Renzo se rend Ă  Milan dans l’espoir d’obtenir gain de cause. Don Rodrigo fait alors enlever Lucia par l’Innominato, un autre seigneur qui exĂ©cute sans scrupules toute la sale besogne. Mais la vue de la jeune fille, si injustement tourmentĂ©e, et l’arrivĂ©e du cardinal Borromeo provoquent en lui une profonde crise de conscience : au lieu de mettre la jeune fille dans les mains de Rodrigo, il la libĂšre. Entre temps, Renzo est arrivĂ© Ă  Milan, alors que des Ă©meutes Ă©clatent partout dans la ville. Il est alors pris pour l’un des chefs de file de ces Ă©meutes et se voit obligĂ© de fuir Ă  Bergame. La Lombardie est dĂ©chirĂ©e par la guerre et la peste, mais Renzo retourne Ă  Milan pour retrouver sa fiancĂ©e. Il retrouve Lucia dans un dispensaire aux cĂŽtĂ©s du frĂšre Cristoforo qui soigne les infirmes, parmi lesquels, abandonnĂ© de tous, se trouve Don Rodrigo mourant. Quand la peste est Ă©radiquĂ©e, aprĂšs tant de vicissitudes, Renzo et Lucia peuvent enfin se marier.

L’Innominato, Don Rodrigo et Don Abbondio

L'Innominato
L’Innominato 
L’innominato, c’est-Ă -dire l’innommĂ©, est l’une des figures les plus complexes et intĂ©ressantes du roman. C’est un personnage qui a rĂ©ellement existĂ© et Ă  qui l’auteur fait vivre un drame intĂ©rieur qui prend racine dans les mĂ©andres de l’ñme humaine. C’est Ă  lui que Don Rodrigo va confier la mission d’enlever Lucia. En proie Ă  une crise intĂ©rieure, l’Innominato voit en sa rencontre avec Lucia un signe, une lumiĂšre qui le porte Ă  se convertir. C’est seulement dans un esprit tel que celui-ci — ne connaissant pas de demi-mesure — qu’une crise intĂ©rieure peut mener Ă  un changement aussi radical. Pendant la nuit oĂč Lucia est prisonniĂšre au chĂąteau, le dĂ©sespoir de l’Innominato atteint son comble, Ă  tel point qu’il pense mĂȘme au suicide. C’est alors que la pensĂ©e de Dieu et les paroles de Lucia le sauvent et lui ouvrent la voie de la misĂ©ricorde et du pardon.
Don Rodrigo
Don Rodrigo 
Don Rodrigo est un petit seigneur qui s’est Ă©pris de Lucia et qui, par pur caprice, ne veut l’avoir que pour lui. Il reprĂ©sente l’expression humaine et le symbole de son siĂšcle, il ne revĂȘt pas une charge spĂ©ciale, mais il est l’un des nombreux petits nobles, parmi tant d’autres. Son caractĂšre, qui n’est en rien ferme et dĂ©cidĂ©, reflĂšte passivement et fidĂšlement les injustices sociales de l’époque. On ne trouvera aucune description physique ou morale de Don Rodrigo, bien qu’il soit le dĂ©clencheur de toutes les pĂ©ripĂ©ties Ă  venir. On ne le connaĂźt qu’au travers des symboles et des attributs de sa force et de son autoritĂ© : sa demeure, ses serviteurs et ses actions. Mauvais gĂ©nie de toute l’action, certain que sa situation sociale et l’appui de personnes influentes lui assureront l’impunitĂ©, il ne connaĂźt qu’une loi : la loi du plus fort. Bien qu’étant mauvais, il n’a pas le courage de ses actions, trop inquiet de leurs possibles consĂ©quences. AprĂšs les menaces du frĂšre Cristoforo, il aurait certainement volontiers renoncĂ© Ă  ses plans, mais il ne persĂ©vĂšre que pour une question d’orgueil, et se voit obligĂ© de recourir Ă  l’aide d’une tierce personne (l’Innominato) qui saura ĂȘtre plus vile que lui. Mais la conversion de ce dernier bouleverse l’ordre des choses et contraint Don Rodrigo Ă  fuir et se cacher, jusqu’à ce qu’il tombe malade de la peste et meure au lazaret de Milan.
Don Abbondio 
CurĂ© du petit village de Renzo et Lucia, Don Abbondio devait unir par le mariage les jeunes fiancĂ©s, mais, effrayĂ© par Don Rodrigo, il cherchera Ă  Ă©viter Ă  tout prix de cĂ©lĂ©brer les noces, et ne le fera qu’à la toute fin du roman, quand toute menace se sera Ă©vanouie. Toute la vie de Don Abbondio est rĂ©gie par son principal dĂ©faut : la peur. Son histoire n’est autre que l’histoire de sa peur et de toutes les manifestations au travers desquelles elle se rĂ©vĂšle. LĂąche, mesquin, Ă©goĂŻste, ce n’est pourtant pas un homme mauvais, mais pas un homme bon non plus. Il vit tourmentĂ© par la peur, il voit des obstacles mĂȘme lĂ  ou il n’y en a pas et l’angoisse d’en sortir indemne le rend incapable de prendre position entre le bien et le mal. MĂȘme quand les paroles du cardinal semblent allumer en lui une petite flamme, cela ne suffit pas Ă  contrebalancer sa peur.


Adaptations

Cinéma

Télévision

Voir aussi

Liens internes

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Les Fiancés de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Les Fiances — Les FiancĂ©s Les FiancĂ©s Édition de 1840. Auteur Alessandro Manzoni Genre Roman 
   WikipĂ©dia en Français

  • Les fiancĂ©s — Édition de 1840. Auteur Alessandro Manzoni Genre Roman 
   WikipĂ©dia en Français

  • Les FiancĂ©s —    1) I fidanzati    Chronique sociale d Ermanno Olmi, avec Anna Canzi (Liliana), Carlo Cabrini (Giovanni).   ScĂ©nario: Ermanno Olmi   Photographie: Lamberto Caimi   DĂ©cor: Ettore Lombardi   Musique: Gianni Ferrio   Montage: Carla Colombo   Pays 
   Dictionnaire mondial des Films

  • Les FiancĂ©s (film, 1963) — Les FiancĂ©s (titre original : I fidanzati) est un film italien rĂ©alisĂ© par Ermanno Olmi en 1963. Sommaire 1 Synopsis 2 Fiche technique 3 Distribution artistique 4 
   WikipĂ©dia en Français

  • Les FiancĂ©s (film, 1907) — Les FiancĂ©s est un film muet français rĂ©alisĂ© par Louis Feuillade et sorti en 1907. Lien externe Les FiancĂ©s sur l’Internet Movie Database Version plus complĂšte en anglais 
   WikipĂ©dia en Français

  • Les FiancĂ©s de SĂ©ville — est un film muet français rĂ©alisĂ© par Louis Feuillade et sorti en 1914. Fiche technique ScĂ©nario : Louis Feuillade, d aprĂšs son histoire Date de sortie :  France : juillet 1914 Distribution Edmond BrĂ©on RenĂ©e Carl Fernand… 
   WikipĂ©dia en Français

  • Les FiancĂ©s de l'air — est un film muet français rĂ©alisĂ© par LĂ©once Perret et sorti en 1913. Fiche technique RĂ©alisation : LĂ©once Perret Chef opĂ©rateur : Georges Specht Date de sortie :  France : dĂ©cembre 1913 Distribution LĂ©once… 
   WikipĂ©dia en Français

  • Les FiancĂ©s (Scott) — Cet article concerne un roman de Walter Scott. Pour celui d Alessandro Manzoni, voir Les FiancĂ©s. Le ConnĂ©table de Chester ou les FiancĂ©s Auteur Walter Scott Genre roman historique 
   WikipĂ©dia en Français

  • Les FiancĂ©s de 1812 — Joseph Doutre Joseph Doutre (11 mars 1825 3 fĂ©vrier 1886) est un Ă©crivain, un journaliste, un homme politique et un avocat canadien. Directeur de l Institut canadien de MontrĂ©al, il mena une longue lutte anticlĂ©ricale contre Ignace Bourget avant… 
   WikipĂ©dia en Français

  • Les FiancĂ©s de Glomdal — Glomdalsbruden    Drame psychologique de Carl Theodor Dreyer, avec Tove Tellback, Einar Sissener.   Pays: Danemark   Date de sortie: 1925   Technique: noir et blanc   DurĂ©e: 3 350 m (environ 2 h 04)    RĂ©sumĂ©    Dans un petit village de NorvĂšge,… 
   Dictionnaire mondial des Films


Share the article and excerpts

Direct link

 Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.