Leopold Ier du Saint-Empire


Leopold Ier du Saint-Empire

Léopold Ier du Saint-Empire

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Léopold Ier.
Léopold Ier, Empereur du Saint Empire

Léopold Ier de Habsbourg (né à Vienne en 1640, décédé à Vienne le 5 mai 1705), roi de Hongrie, et roi de Bohême (1657), puis archiduc d'Autriche et empereur germanique (1658). Fils de Ferdinand III de Habsbourg (1608-1657) et de Marie-Anne d'Autriche, infante d'Espagne (1606-1646).[1]

Fils cadet de l'empereur Ferdinand III, il était destiné à l'Église quand la mort de son frère aîné, déjà roi de Hongrie sous le nom de Ferdinand IV, le fit héritier du trône à 14 ans.

Empereur à 18 ans, il accueillit les princes de Lorraine chassés de leurs duchés par les troupes de Louis XIV et se lia d'une grande amitié avec l'héritier du trône lorrain, le futur Charles V. Il soutint ce dernier, allant jusqu'à permettre son mariage avec sa sœur Éléonore, veuve du roi de Pologne. Pour leur épargner les ragots de la cour et leur permettre de vivre selon leur rang, Léopold donna à Charles le gouvernement de la province du Tyrol

Un souverain pacifique

Profondément pacifique mais entouré d'ennemis, Léopold Ier passa une bonne partie de sa vie à faire la guerre, réussissant à neutraliser la puissance ottomane.

Avec l'Empire il héritait une guerre avec la Suède à laquelle il mit fin dès 1660.

Puis ce fut une première guerre contre les Turcs (1663-1664) qui assiègent Vienne mais qui se termina dès août 1664 par la victoire du généralissime Raimondo Montecuccoli à la bataille de Saint-Gothard sur la Raab — la seule où le Roi de France ait jamais été allié des Habsbourg contre les Ottomans, et la conclusion d'une trêve de vingt ans au Traité de paix de Vasvár.

Après une victoire militaire pourtant décisive, ce traité permettait au Sultan de conserver ses conquêtes faites depuis 1660, notamment aux dépens de Pierre Zrinski, seigneur de Cakovec, qui y vit une trahison par l'empereur de ses engagements de défense en tant que Roi de Hongrie ; en 1670, les seigneurs croates Pierre Zrinski et Franjo Kristof Frankopan complotèrent avec les "mécontents de Hongrie" pour détacher des Habsbourg la couronne de Hongrie, la proposant au Roi de Pologne, à Louis XIV et en désespoir de cause au Sultan lui-même. Ils furent exécutés en 1671 et leurs terres confisquées.

À l'expiration de la trêve de Vásvar, les Ottomans repartirent en guerre et mirent le siège devant Vienne sous la direction du Grand Vizir Kara Mustapha. L'armée de secours dirigée par le Duc Charles V de Lorraine et le Roi de Pologne Jean III Sobieski écrasa les assiégeants le 12 septembre 1683 à la Bataille du Kahlenberg. Ce fut le point de départ d'une "guerre de libération" qui devait se conclure en 1699 par le Traité de Paix de Karlowitz (en serbe Sremski Karlovci), qui rendait à la couronne de Hongrie ses possessions de Slavonie, Syrmie, Bácska et Banat, que Soliman le Magnifique avait conquises au XVIe siècle.

Entre-temps, Léopold avait affermi la possession des Habsbourg sur cette couronne,en obtenant en 1687 à Presbourg (alors capitale de la Hongrie sous le nom allemand de Preßburg, hongrois de Pozsony, croate de Požun, aujourd'hui en slovaque Bratislava) que le Roi de Hongrie ne soit plus choisi par une assemblée nobiliaire mais par voie héréditaire de primogéniture. En même temps, il faisait abolir l'article 31 de la Bulle d'or de 1222 qui autorisait la noblesse à se révolter contre le Roi de Hongrie si celui-ci violait le Droit.

Léopold eut moins de chance dans ses guerres contre Louis XIV, guerre de Hollande (1672-1679) puis guerre de la ligue d'Augsbourg (1688-1697). Avant sa mort, il engagea l'empire dans une troisième guerre, la guerre de Succession d'Espagne. A partir de 1703, il dut faire face à une révolte soutenue par la France et menée par François II Rákóczi en Hongrie. Celle-ci ne fut jugulée qu'après sa mort, en 1711.

Mariages et descendance

Sa cousine Marie-Thérèse d'Autriche, fille aînée du roi d'Espagne Philippe IV (1605-1665 donnée en mariage par le traité des Pyrénées au roi de France Louis XIV (1660), il épouse en 1666 la demi-sœur de celle-ci, sa nièce Marguerite-Thérèse d'Autriche, infante d'Espagne (1651-1673).

Ils eurent une fille :

En 1673, Léopold Ier épouse en secondes noces Claude-Félicité d'Autriche-Tyrol (1653-1676). Il n'en a que deux filles mortes au berceau.

En 1676, il épouse en troisièmes noces Eléonore de Neubourg (1655-1720) dont il aura dix enfants :

Voir aussi

Précédé par Léopold Ier du Saint-Empire Suivi par
Ferdinand III Armoiries empereur Rodolphe II.svg
Empereur romain germanique
Archiduc d'Autriche
Roi de Bohême
Roi de Hongrie
Joseph Ier
  • Portail de l’histoire Portail de l’histoire
Ce document provient de « L%C3%A9opold Ier du Saint-Empire ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Leopold Ier du Saint-Empire de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Leopold Ier du Saint Empire — Léopold Ier du Saint Empire Pour les articles homonymes, voir Léopold Ier. Léopold Ier, Empereu …   Wikipédia en Français

  • Léopold Ier Du Saint-Empire — Pour les articles homonymes, voir Léopold Ier. Léopold Ier, Empereu …   Wikipédia en Français

  • Léopold Ier du Saint Empire — Pour les articles homonymes, voir Léopold Ier. Léopold Ier, Empereu …   Wikipédia en Français

  • Léopold ier du saint-empire — Pour les articles homonymes, voir Léopold Ier. Léopold Ier, Empereu …   Wikipédia en Français

  • Léopold Ier du Saint-Empire — Pour les articles homonymes, voir Léopold Ier. Léopold Ier Léopold Ier, Empereur du Saint Empire Empereur des Romains …   Wikipédia en Français

  • Léopold II du Saint-Empire — Pour les articles homonymes, voir Léopold Ier, Léopold II et Léopold d Autriche. Léopold II …   Wikipédia en Français

  • Maximilien Ier du Saint-Empire — Pour les articles homonymes, voir Maximilien de Habsbourg et Maximilien Ier. Maximilien Ier …   Wikipédia en Français

  • Ferdinand Ier du Saint-Empire — Ferdinand Ier Ferdinand Ier du Saint Empire Empereur des romains Règne 16 janvier 1556 …   Wikipédia en Français

  • François Ier du Saint-Empire — Pour les articles homonymes, voir François Ier (homonymie), François de Lorraine et François II. François Ier …   Wikipédia en Français

  • Francois Ier du Saint-Empire — François Ier du Saint Empire Pour les articles homonymes, voir François Ier (homonymie), François de Lorraine et François II …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.