Leonida Rèpaci

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rèpaci.
Timbre italien sur Leonida Rèpaci - 1998
Timbre italien sur Leonida Rèpaci - 1998

Leonida Rèpaci (né en 1898 à Palmi, dans la province de Reggio de Calabre, en Calabre - mort en 1985 à Rome) était un homme politique et un écrivain italien.

Version française du livre La puissance des frères Rupe 1914 de Leonida Rèpaci
Version française du livre La passion des frères Rupe 1914 de Leonida Rèpaci
Version française du livre "Un Richard retourne à sa terre de Leonida Rèpaci

Sommaire

Biographie

Co-fondateur du Parti communiste italien avec Antonio Gramsci, Leonida Rèpaci est l'auteur de L'ultimo cireno (1923) et surtout de la saga des Frères Rupe (I Rupe 1935 - 1970). Suite à son arrestation par les fascistes, il quitte le parti communiste italien[1] De juin 1944 à février 1945, il est co-directeur du journal Il Tempo fondé par Renato Angiolillo mais l'orientation politique du titre le pousse à quitter ses fonctions. Il publie un best seller Un Richard retourne à sa terre vers 1950. Il fonde le Prix Viareggio en 1929. Il était le mari d'Albertina Rèpaci, écrivain et poétesse, et l'oncle d'Antonino Rèpaci. Son grand frère Giulio Rèpaci est microbiologiste.

Bibliographie

Leonida Rèpaci a publié de nombreux livres[2].

Poésies

  • Il Ribelle e l'Antigone, Palmi, Tip. Zappone, 1919.
  • I poemi della solitudine, Palmi, Tip. Signoretta, 1920.
  • Il prezzo del fascismo, Patria Indipendente 1971.
  • Poemetti civili, Siracusa, Cartia, 1973.
  • La parola attiva. Poesia come racconto, Milano, A. Mondadori, 1975.
  • La Pietrosa racconta, Soveria Mannelli, Rubbettino, 1984.
  • Mamma leonessa, Roma, Gangemi, 1984.
  • Ogni volta, Cosenza, Periferia, 1986.
  • Poesia aperta, Milano, Rusconi, 1986.

Romans

  • Fatalità contemporanea. I fratelli Rupe, Milano, Ceschina, 1932.
  • L'ultimo Cireneo, Milano, Avanti!, 1923; Milano, Alpes, 1928; Milano, Ceschina, 1934.
  • All'insegna del gabbamondo. Romanzi brevi, Milano, Codara, 1928; Milano, Ceschina, 1942.
  • Cacciadiavoli. Racconti, Milano, Ceschina, 1930.
  • La carne inquieta, Milano, Ceschina, 1930.
  • Racconti della mia Calabria, Torino, Buratti, 1931; Milano, Corbaccio, 1941.
  • Galoppata nel sole, Milano, Corbaccio, 1933.
  • Fatalità contemporanea. Potenza dei fratelli Rupe, Milano, Ceschina, 1934.
  • Passione dei fratelli Rupe. 1914, Milano, Ceschina, 1937.
  • Taccuino segreto. Quasi un romanzo, Milano, Bompiani, 1940.
  • La tenda rossa. Racconti, Milano, Ceschina, 1954.
  • Un filo che si svolge in trent'anni. Tutti i racconti di Repaci, Milano, Ceschina, 1954.
  • Peccati e virtù delle donne. Caratteri e ritratti, Milano, Ceschina, 1954.
  • Un riccone torna alla terra, Milano, Ceschina, 1954.
  • Il deserto del sesso, Milano, Ceschina, 1957.
  • Storia dei fratelli Rupe, Milano, A. Mondadori, 1957.
  • Il pazzo del casamento, Milano, A. Mondadori, 1958.
  • Amore senza paura. Romanzo-inchiesta, Milano, Sugar, 1963.
  • Magia del fiume, Milano, Ceschina, 1965.
  • II caso Amari, Milano, Rizzoli, 1966.
  • Storia dei Rupe, 4 voll., Milano, A. Mondadori, 1969-1973.
  • Lanterne rosse a Montevenere. Romanzo di una contestazione, Napoli, A. Marotta, 1974.
  • La farfalla bianca, Soveria Mannelli, Rubbettino, 1986.

Théatre

  • L'Attesa. Commedia in tre atti, Torino, Rivista Il Dramma, Le Grandi Firme, 1930.
  • L'Inaugurazione. Un atto, Torino, Rivista Il Dramma, Le Grandi Firme, 1930.
  • La madre incatenata.Tragedia moderna in tre atti, Milano,in proprio,1926; Milano,Ceschina, 1931.
  • Ribalte a lumi spenti 1937-1938, Milano, Ceschina, 1939.
  • Ribalte a lumi spenti 1938-1940, Milano, Garzanti, 1941.
  • Ribalte a lumi spenti 1940-1941, Milano, Ceschina, 1943.
  • Teatro, Roma, Macchia, 1949.
  • Omaggio al teatro, Milano, Ceschina, 1957.
  • Teatro di ogni tempo, Milano, Ceschina, 1967.

Essais

  • Con la ciurma dell'"Alessandro". Genti e città, Milano, Ceschina, 1933.
  • Galleria. Taccuino artistico degli anni di guerra 1941-1942-1943, Milano, Ceschina, 1948.
  • Giro del mondo di ieri, Milano, Bompiani, 1948.
  • Ricordo di Gramsci, Roma, Macchia, 1948.
  • Socialismo sognato, Roma, Macchia, 1948.
  • Taccuino politico, Milano, Ceschina, 1949.
  • Francesco Cilea, Palmi, Biblioteca Comunale Palmi, 1953.
  • Giramondo, Milano, Ceschina, 1960.
  • Compagni di strada, Roma, Edizioni Moderne Canesi, 1960.
  • Per Giuseppe Cesetti, Viterbo, Agnesotti, 1961.
  • Il Sud su un binario morto, Cosenza, Pellegrini, 1963.
  • Calabria grande e amara, Milano, Nuova accademia, 1964.
  • Alvaro e la Calabria, Milano, Cromotipia Sormani, 1965
  • Stalin e Kruscev nei giardini della morte, Roma, Centro Italiano Diffusione Arte e Cultura, 1966.
  • Taccuino segreto. Prima serie (1938-1950), Lucca, Fazzi, 1967.
  • Monteleone, Roma, Gesualdi.
  • Repaci '70 e la cultura italiana, 2 voll., Roma, Costanzi, 1968.
  • Leonida Repaci, Milano, Galleria d'Arte Cavour, 1970.
  • Messaggio per Cilea, Cosenza, Pellegrini, 1972.
  • Luigi Spanò, Roma, Galleria Dimensione, 1974.

Oeuvres traduites

  • Les frères Rupe, traduction par la Baronne d'Orchamps, Paris, Albin Michel, 1937.
  • La puissance des frères Rupe, traduction par la Baronne d'Orchamps, Paris, Albin Michel, 1938.
  • La passion des frères Rupe 1914, traduction par la Baronne d'Orchamps, Paris, Albin Michel, 1938.
  • Brinnande Blod, traduction par Karin De Laval, Stoccolma, Fritzes, 1947.
  • Un richard retourne à sa terre, traduction par Ginette Bertrand, Paris, Del Duca, 1958.

Notes et références



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Leonida Rèpaci de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Leonida Repaci — Léonida Repaci Pour les articles homonymes, voir Repaci. Leonida Rèpaci [1](né en 1898 à Palmi, dans la province de Reggio de Calabre, en Calabre mort en 1985 à Rome) était un homme politique et écrivain italien. Biographie Co fondateur …   Wikipédia en Français

  • Rèpaci — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Rèpaci est un patronyme italien très rare, sans doute d origine grecque. Sommaire 1 Origine 2 Occurrence …   Wikipédia en Français

  • Repaci antonino — Antonino Rèpaci Pour les articles homonymes, voir Repaci. Antonino Rèpaci (né le 9 novembre 1910 à Turin et mort dans la même ville en 2005) était un magistrat, un écrivain, un historien et un homme politique italien antifasciste.… …   Wikipédia en Français

  • Repaci — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Les Rèpaci [1] sont une famille italienne du sud de l Italie (Palmi, en Calabre) qui a joué un rôle au XXe siècle : Antonino, Francesco …   Wikipédia en Français

  • Repaci —   [ rɛːpatʃi], Leonida, italienischer Journalist und Schriftsteller, * Palmi (Provinz Reggio di Calabria) 23. 4. 1898, ✝ Pietrasanta (Provinz Lucca) 19. 7. 1985; schrieb Reisereportagen, Theater und Kunstkritiken (»Galleria«, 1948). In seiner… …   Universal-Lexikon

  • Rèpaci, Leonida — (Palmi, Reggio Calabria 1898 Roma 1985) scrittore e commediografo, saggista; giornalista …   Dizionario biografico elementare del Novecento letterario italiano

  • Prix Viarregio-Rèpaci — Prix Viareggio Le prix Viareggio est un prix littéraire italien fondé en 1929 dans la ville éponyme par Leonida Rèpaci, Alberto Colantuoni et Carlo Salsa. Sommaire 1 Histoire 1.1 Liste des lauréats 1.2 Notes et références …   Wikipédia en Français

  • Antonino Rèpaci — Pour les articles homonymes, voir Rèpaci. Livre de Antonino Rèpaci Sessant anni dopo, publié en 1982 par Rizzoli à Milan …   Wikipédia en Français

  • Antonino Repaci — Antonino Rèpaci Pour les articles homonymes, voir Repaci. Antonino Rèpaci (né le 9 novembre 1910 à Turin et mort dans la même ville en 2005) était un magistrat, un écrivain, un historien et un homme politique italien antifasciste.… …   Wikipédia en Français

  • Francesco Repaci — Francesco Rèpaci Pour les articles homonymes, voir Repaci. Francesco Rèpaci (Palmi, Calabre 1880 Turin 1955) est un homme politique italien antifasciste. Il monte à Turin vers 1900 pour étudier le droit, et devenir avocat. En 1910 il entre au… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.