Leon Gontran Damas


Leon Gontran Damas

Léon Gontran Damas

Léon-Gontran Damas (28 mars 1912 - 22 janvier 1978)

Métis blanc, amérindien, noir, né en Guyane, cofondateur du mouvement de la négritude avec Césaire et Senghor, grand amateur de jazz, il publia en 1937 Pigments, recueil de poèmes où il se révolte avec violence contre l'éducation créole qu'il voit comme de l'acculturation imposée. Il fit à Paris des études de droit puis, à l'École des langues orientales de russe, de japonais et de baoulé. Un de ses grands thèmes est la honte de l'assimilation. Engagé dans la politique, il fut député de Guyane.

Sommaire

Biographie

Léon Gontran Damas naquit à Cayenne, dernier des cinq enfants de Ernest Damas (1866-?), mulâtre européen-africain, et de Marie Aline (1878-1913), Métisse amérindien-africain originaire de Martinique. Une sœur jumelle, Gabrielle, née quelques minutes avant, mourut en bas-âge. À la mort de sa mère, son père confia leurs cinq enfants à sa sœur Gabrielle Damas. En 1924, Léon-Gontran fut envoyé en Martinique pour ses études secondaires au Lycée Victor Schoelcher ; c'est là qu'il rencontra Aimé Césaire qui allait être pendant longtemps son proche ami et collaborateur.

En 1929, il vint à Paris pour ses études supérieures. C'est là qu'il rencontra Léopold Sédar Senghor. En 1935, les trois jeunes gens publièrent le premier numéro de la revue littéraire L'Étudiant Noir, fondatrice pour ce qui allait être appelé la négritude, mouvement littéraire et idéologique d'intellectuels noirs francophones rejetant la domination occidentale en matières politique, sociale et morale.

En 1937, Damas publia son premier livre de poésie, Pigments. Damas s'engagea dans l'Armée française durant la Seconde Guerre mondiale, et fut ensuite député de Guyane (1948-1951). Dans les années suivantes, il voyagea et donna des conférences un peu partout en Afrique, aux États-Unis, en Amérique Latine et dans les Antilles. Il fut aussi l'un des rédacteurs de Présence africaine, important périodique d'études noires, et délégué auprès de l'UNESCO pour la Société Africaine de Culture.

En 1970, Damas vint à Washington DC, où il enseigna à Georgetown University, puis devint professeur à l'Université Howard. Il y demeura jusqu'à son décès en janvier 1978. Il fut enterré en Guyane.

Citation

Trois fleuves
trois fleuves coulent
trois fleuves coulent dans mes veines.
(Black-Label)
Vous ai-je dit ou non qu'il fallait parler français
le français de France
le français du français,
le français français?
(Hoquet)

Œuvres

Poésie

  • Pigments. Paris : Guy Lévis Mano, (1937). Paris : Présence Africaine, (1962).
  • Poèmes nègres sur des airs Africains. Paris : Guy Lévis Mano, (1948).
  • Graffiti. Paris : Seghers, (1952).
  • Black-Label. Paris : Gallimard, (1956).
  • Névralgies. Paris : Présence Africaine, (1966).
  • Pigments. Paris : Hoquet, (1962)

Essais

  • Retour de Guyane. Paris : José Corti, (1938).
  • Poètes d’expression française. Paris : Seuil, (1947).
  • Poèmes Nègres sur des airs africains. Paris : G.L.M. Éditeurs, (1948).

Contes

  • Veillées noires, Contes Nègres de Guyane. Paris : Stock, 1943. Montréal/Ottowa : Leméac, (1972).

Liens externes


  • Portail de la poésie Portail de la poésie
Ce document provient de « L%C3%A9on Gontran Damas ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Leon Gontran Damas de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Léon-Gontran Damas — (28 mars 1912 22 janvier 1978) Métis blanc, amérindien, noir, né en Guyane, cofondateur du mouvement de la négritude avec Césaire et Senghor, grand amateur de jazz, il publia en 1937 Pigments, recueil de poèmes où il se révolte avec violence… …   Wikipédia en Français

  • Léon-Gontran Damas — Nacimiento 28 de marzo de 1912 Cayena (Guayana Francesa) Defunción 22 de enero de 1978 Washington D. C. Ocupación Poeta …   Wikipedia Español

  • Léon-Gontran Damas — (* 28. März 1912 in Cayenne, Französisch Guayana; † 22. Januar 1978 in Washington D. C.) war ein französischer Schriftsteller. Er war Mitbegründer der Négritude. Werke Lyrik: Pigments. Guy Lévis Mano, Paris, 1937. Graffiti. Pierre Seghers, Paris …   Deutsch Wikipedia

  • Léon Gontran Damas — Pour les articles homonymes, voir Damas (homonymie). Léon Gontran Damas (28 mars 1912 22 janvier 1978) Poète né en Guyane, cofondateur du mouvement de la négritude avec Césaire et Senghor, grand amateur de jazz, il publia en 1937 Pigments,… …   Wikipédia en Français

  • Léon Damas — Léon Gontran Damas (* 28. März 1912 in Cayenne, Französisch Guayana; † 22. Januar 1978 in Washington D. C.) war ein französischer Schriftsteller. Er war Mitbegründer der Négritude. Werke Lyrik: Pigments (1937) Erzählungen, Essays Weblinks …   Deutsch Wikipedia

  • DAMAS (L. G.) — DAMAS LÉON GONTRAN (1912 1978) Poète guyanais né à Cayenne, Léon Gontran Damas est le premier à exploser de colère et de rage sous la camisole de force de la colonisation française. Soumis au cours de son enfance à l’éducation «créole» qui… …   Encyclopédie Universelle

  • Léon Damas — Léon Gontran Damas (March 28, 1912 January 22, 1978) was a French poet and politician. He was one of the founders of the Négritude movement.BiographyLéon Damas was born in Cayenne, French Guiana to Ernest Damas, a mulatto of European and African… …   Wikipedia

  • Damas — ist der Familienname folgender Personen: Ange Hyacinthe Maxence de Damas (1785–1862), französischer General Étienne Charles Damas (1754–1846), französischer Herzog und Generalleutnant François Étienne Damas (1764–1828), französischer General… …   Deutsch Wikipedia

  • Damas (Homonymie) — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Damas est la capitale de la Syrie Damas est un tissu Luis Damas est un informaticien Damas est un type de lames de couteau Damas aux Bois est une commune… …   Wikipédia en Français

  • Gontran — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Gontran est un prénom français d origine germanique. Ce qui signifie en germanique « corbeau de combat ». De gunt, variante de gund… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.