Legion du Christ

ï»ż
Legion du Christ

LĂ©gion du Christ

LĂ©gion du Christ
[[]]
Type
Création 1941
Reconnaissance canonique 1965
Fin
Fondateur(s): Marcial Maciel Degollado
Spiritualité: Christique
Liste des ordres religieux
Projets Catholicisme et Cliopédia


La LĂ©gion du Christ est une congrĂ©gation religieuse de prĂȘtres catholiques, de droit pontifical, fondĂ©e en 1941 au Mexique par le pĂšre Marcial Maciel Degollado. Cette nouvelle congrĂ©gation catholique est maintenant prĂ©sente sur tous les continents et comprend plus de 800 prĂȘtres et plus de 2 500 sĂ©minaristes, ceux-ci Ă©tant appelĂ©s les « lĂ©gionnaires du Christ Â». Ils sont rĂ©putĂ©s ĂȘtre proches du pape, le pape Jean-Paul II comme BenoĂźt XVI participant parfois Ă  l'ordination de certains diacres[1].

La LĂ©gion du Christ Ɠuvre aussi auprĂšs des laĂŻcs dans de nombreux domaines tant sociaux que culturels, ils sont Ă  l'origine de l'organe de presse Zenit.org, qui diffuse des informations sur les activitĂ©s du pape et du Saint-SiĂšge[2], ainsi que de la crĂ©ation d'universitĂ©s, laĂŻcs pouvant aussi s'engager dans la branche laĂŻque de la LĂ©gion, le Regnum Christi, crĂ©Ă©e en 1949, et reconnue par le Vatican depuis 2006.

Sommaire

Historique

Le 10 mars 1920 naĂźt Marcial Maciel Degollado (neveu de saint Rafael Guizar Valencia), fondateur de la congrĂ©gation, Ă  Cotija de la Paz, (Mexique). Il sera frappĂ© dans son enfance par la crise sociale et religieuse que traverse alors son pays durant la guerre des Cristeros. Il est l’ami[3] de JosĂ© Luis Sanchez del Rio[4], , son ami qui meurt martyr Ă  l’ñge de quatorze ans, en refusant de renier sa foi, ce qui marque durablement Marcial Maciel Degollado[5]. Le 3 janvier 1936, Marcial Maciel Degollado entre au sĂ©minaire Ă  Mexico de son oncle saint Rafael Guizar Valencia[6]. Marcial Maciel Degollado dit avoir reçu le 5 juin 1936 l’inspiration de fonder une congrĂ©gation de pĂšres missionnaires[7][8], mais il doit changer de nombreuses fois de sĂ©minaires du fait des persĂ©cutions religieuses au Mexique, mais aussi du refus de ses supĂ©rieurs qui n’acceptent pas l’idĂ©e de la fondation d’une congrĂ©gation[9].

L’évĂȘque de Cuernavaca accepte son projet et le vendredi 3 janvier 1941[10], Ă  l’ñge de vingt ans, encore sĂ©minariste, Marcial Maciel fonde la congrĂ©gation de la LĂ©gion du Christ, qui prend alors le nom de « Missionnaires du SacrĂ©-CƓur Â». Le 26 novembre 1946 Marcial Maciel Degollado est ordonnĂ© prĂȘtre dans la Basilique Notre-Dame de Guadalupe[11].

Le pĂšre Marcial part pour Rome oĂč il rencontre le pape Pie XII en 1946 ; celui-ci semble enthousiasmĂ© par la congrĂ©gation de la LĂ©gion du Christ[12]. Il affirme alors que la congrĂ©gation devrait ĂȘtre "ut castrorum acies ordinata"[13]. Le pape insiste sur la nĂ©cessitĂ© de dĂ©velopper la formation des leaders catholiques en AmĂ©rique du Sud, formation qui deviendra l’une des vocations de la LĂ©gion du Christ[14]. Le pĂšre Marcial prĂ©sente alors la constitution Ă  la SacrĂ© CongrĂ©gation pour les Religieux afin d’obtenir une reconnaissance plus ample de la part du Vatican. Le 13 juin 1948, la LĂ©gion du Christ reçoit l’approbation diocĂ©saine. Le pĂšre Marcial obtient alors l’accord afin de former les sĂ©minaristes dans L’universitĂ© Pontificia de Comillas, en Espagne, dĂ©veloppant le caractĂšre international de la LĂ©gion du Christ. Le 25 mai 1948, la congrĂ©gation des lĂ©gionnaires du Christ reçoit le Nihil obstat[15], , ainsi que l'Ă©rection canonique, le 13 juin 1949 l'Ă©rection canonique est Ă©rigĂ©e. La LĂ©gion du Christ fonde alors Ă  la demande du cardinal un collĂšge et un sĂ©minaire pour les lĂ©gionnaires du Christ Ă  Rome achevĂ© en 1950[16], qui deviendra le SiĂšge de la LĂ©gion du Christ, et marquera la proximitĂ© spirituelle de la LĂ©gion avec le Vatican.

Le 6 fĂ©vrier 1965 La lĂ©gion reçoit le Decretum laudis[17] par le pape Paul VI, ce qui en fait une congrĂ©gation de droit pontifical, c'est-Ă -dire qu’elle dĂ©pendra directement de l’autoritĂ© du pape et non du diocĂšse.

Le 23 mai 1970 le pape Paul VI confie aux LĂ©gionnaires du Christ une prĂ©lature territoriale de Chetumal-Cancun[18]., la LĂ©gion Ă©vangĂ©lisera alors cette rĂ©gion pauvre du Mexique, construisant de nombreuses Ă©glises
 Le pape Paul VI demandant en 1974 que les lĂ©gionnaires du Christ soient « des combattants au nom de JĂ©sus Â» : « Il faut ĂȘtre conquĂ©rants, ĂȘtre lĂ©gionnaires pour combattre et dĂ©fendre Â»[19]. AprĂšs l’élection du pape Jean-Paul II, le pĂšre Marcial et la LĂ©gion du Christ participeront activement Ă  la visite du pape au Mexique, contribuant ainsi au rapprochement de la LĂ©gion du Christ avec le souverain pontife.

Le 29 juin 1983, de nouveau suite Ă  une relecture de la constitution de la congrĂ©gation suite au concile Vatican II, par la CongrĂ©gation pour les religieux. Cette relecture conduit Ă  l’« approbation dĂ©finitive Â»[20] des constitutions des LĂ©gionnaires du Christ par le Vatican. Par la suite le pape soutiendra les lĂ©gionnaires du Christ[21], ordonnant mĂȘme des lĂ©gionnaires dans la basilique Saint-Pierre de Rome. La LĂ©gion du Christ fondera aussi une universitĂ© pontificale, la premiĂšre au monde de bioĂ©thique[22].

Le 20 janvier 2005 le PĂšre Marciel AprĂšs avoir dirigĂ© la congrĂ©gation des lĂ©gionnaires du Christ pendant plus de 64 ans, ne souhaite pas ĂȘtre rĂ©Ă©lu comme supĂ©rieur de la congrĂ©gation[23]. Le Chapitre GĂ©nĂ©ral de la congrĂ©gation de la LĂ©gion du Christ dĂ©cide alors d'Ă©lire un nouveau directeur gĂ©nĂ©ral, le pĂšre Alvaro Corcuera Martinez del Rio[24], qui devient le nouveau supĂ©rieur de la LĂ©gion du Christ. Le 30 janvier 2008 le pĂšre Marcial Maciel meurt[25] Ă  l’ñge de 88 ans[26].

Le 31 mars 2009, le pĂšre Corcuera rend publique la dĂ©cision du pape « de mener Ă  bien, par le biais d’une Ă©quipe de prĂ©lats, une visite apostolique des institutions des LĂ©gionnaires du Christ Â» annoncĂ©e par une lettre du 10 mars du cardinal Tarcisio Bertone, secrĂ©taire d'État[27].

Formation

Un lĂ©gionnaire fait environ 12 ans d’études. Il reçoit une formation qui se veut « intĂ©grale Â», c'est-Ă -dire humaine, spirituelle, intellectuelle (il obtient en gĂ©nĂ©ral une licence ou un doctorat en philosophie, thĂ©ologie, droit canon, histoire de l’Église, patristique ou Écriture Sainte) et pastorale (pendant sa formation il a toujours un temps de catĂ©chĂšse de jeunes ou adultes, ou de participation Ă  des Ɠuvres de charité )

Nom de la congrégation

À l'origine la congrĂ©gation des lĂ©gionnaires du Christ avait pour nom « les missionnaires du SacrĂ©-CƓur Â», mais le fondateur Marcial Maciel changea de nom, en pensant aux diffĂ©rents tĂ©moignage des cristeros, et la mission des lĂ©gionnaires du Christ : « des hommes qui luttent pour le RĂšgne du Christ sans rien se rĂ©server pour eux-mĂȘmes et prĂȘts Ă  donner leur vie Â».[28]

Le Regnum Christi

En 1949, la LĂ©gion du Christ s'est dotĂ©e d'une branche laĂŻque pour l'aider dans sa mission d'Ă©vangĂ©lisation : le mouvement Regnum Christi, constituĂ© de laĂŻcs, diacres et prĂȘtres. Le 26 novembre 2004, le Saint-SiĂšge a promulguĂ© le dĂ©cret d’approbation dĂ©finitive (officielle) des statuts du “Regnum Christi”, Ce mouvement compte actuellement 65 000 membres rĂ©partis dans tous les continents. En collaboration avec la CongrĂ©gation des LĂ©gionnaires du Christ il a crĂ©Ă© depuis sa fondation 22 centres universitaires et 158 Ă©coles. Il coordonne par ailleurs le travail de 340 000 volontaires engagĂ©s dans diffĂ©rents programmes d’action sociale, de projets pour la famille, de mission et d’évangĂ©lisation.

Son Ɠuvre

La congrĂ©gation est prĂ©sente dans une vingtaine de pays et 4 continents, mais surtout sur le continent amĂ©ricain (AmĂ©rique du Sud, Mexique et États-Unis). Il est difficile de rendre compte de toute son Ɠuvre. Le plan suivra les types de personnes concernĂ©es : pauvres, indigĂšnes, jeunes, famille, femmes, prĂȘtres, Ă©lite. Enfin, tout ce qui ne rentrera pas dans ce cadre se retrouvera dans « autres Â».

Pauvres

La congrégation a été reconnue par les Nations unies en tant qu'ONG [29].

  • Helping hand medical missions : Il s’agit d’une association de mĂ©decins nĂ©e Ă  Dallas (États-Unis) disposĂ©s Ă  se mettre Ă  la disposition des plus pauvres : fondation de cliniques gratuites, missions mĂ©dicales.
  • ProgrĂšs : Le programme « progrĂšs Â» propose l’achat d’une carte reprĂ©sentant un kilo de nourriture, livres, mĂ©dicaments ou matĂ©riaux de construction qui seront livrĂ©s aux plus dĂ©munis. L’accent est mis sur le fait que celui qui recevra ces dons s’investira Ă  son tour dans des actions pour sa communautĂ©. L’argent est envoyĂ© en liquide pour Ă©viter les pertes d’aliments ou mĂ©dicaments qui se pĂ©riment, et pour qu’il soit utilisĂ© selon les habitudes locales. 52 000 familles des zones les plus pauvres d’Équateur, du Mexique, du Honduras et du Guatemala sont aujourd’hui soutenues ainsi.
  • Volunteers in action[30]: Par cette organisation, des jeunes mettent une partie de leur vie au service des pauvres et marginaux d’AmĂ©rique du Sud ou d’Europe de l’Est en participant, en collaboration avec les lĂ©gionnaires du Christ, Ă  diffĂ©rents programmes d’action sociale.
  • La charitĂ© du Christ nous presse : Ce programme passe des accords avec des magasins pour qu’ils Ă©mettent des bons Ă©changeables contre des aliments. Ces bons sont vendus dans les paroisses, Ă©coles... Les personnes qui ont achetĂ© ces bons les offrent ensuite dans la rue aux pauvres.
  • Nos enfants : Par ce programme on construit des Ă©coles et centres d’accueil pour offrir aux enfants des rues du Mexique et du BrĂ©sil Ă©ducation, soins mĂ©dicaux, nourriture et catĂ©chĂšse.
  • Amis rĂ©fugiĂ©s : Amis rĂ©fugiĂ©s est un programme de secours pour rĂ©pondre aux besoins des rĂ©fugiĂ©s et immigrants dans le monde (surtout au Mexique et en Espagne), par l’intermĂ©diaire de programmes de protection humanitaire et de centres d’accueil.
  • Main amie (mano amiga) : Au Mexique, la LĂ©gion du Christ a crĂ©Ă© Ă  partir de 1965 un rĂ©seau d'une quinzaine d'Ă©coles situĂ©es dans les zones les plus pauvres et les plus sous-dĂ©veloppĂ©es, financĂ©es par les collĂšges payants de la congrĂ©gation, destinĂ©es Ă  l’éducation gratuite des enfants pauvres : les collĂšges Mano Amiga. On en trouve au Mexique, mais aussi en AmĂ©rique du Sud (Colombie, Venezuela, Chili), aux États-Unis, en Espagne ou en Bosnie.

Ces collĂšges vont toujours plus loin que le simple enseignement, en dispensant aide mĂ©dicale, nourriture, vĂȘtements, formation technique des adultes, catĂ©chĂšse, sacrements.

IndigĂšnes

  • Micro-entreprises pour femme: DĂ©veloppĂ© d’abord au Mexique pour rĂ©duire la pauvretĂ© et crĂ©er de l’emploi, stimuler l’épargne et contribuer au dĂ©veloppement rĂ©gional, ce programme accorde des prĂȘts Ă  des femmes de faibles revenus dans les populations indigĂšnes, pour les aider Ă  fonder leur micro-entreprise et augmenter leur Ă©pargne familiale.
  • Projet Mazahua : HĂŽpital gratuit au Mexique pour la communautĂ© indigĂšne marginalisĂ©e du Sierra Mazahua. Il survit grĂące aux aides de fondations Ă©trangĂšres. On enseigne aussi aux paysans, sur le terrain de l’hĂŽpital, les techniques de base de l’agriculture et de l’élevage.
  • Éducateurs Ă  temps complet : Des laĂŻques employĂ©s Ă  temps complet et des volontaires dĂ©veloppent des programmes d’alphabĂ©tisation et de cours pour les indigĂšnes d’AmĂ©rique du Sud. (2 200 communautĂ©s rurales concernĂ©es)
  • ÉvĂȘchĂ© de Chetumal-Cancun (Yucatan) : Au Mexique, le pape Paul VI a confiĂ© Ă  la LĂ©gion l’évĂȘchĂ© de Chetumal-Cancun (au sud-est du Yucatan) en nommant Ă  sa tĂȘte un Ă©vĂȘque de la congrĂ©gation, le 16 juillet 1970. Celui-ci est aidĂ© par environ 10% de prĂȘtres lĂ©gionnaires et laĂŻques du Regnum Christi. DĂ©jĂ  plus de 230 Ă©glises et oratoires ont Ă©tĂ© construits.

Jeunes

  • Jeunesse universitaire pour les valeurs : Les jeunes qui ont fondĂ© et dirigent cette organisation internationale cherchent Ă  dĂ©velopper chez les jeunes des valeurs positives, droites et vraies, en encadrant des clubs d’enfants, d’adolescents, des camps d’étĂ©, des centres de formation, en organisant des activitĂ©s pastorales ou bĂ©nĂ©voles. Les prĂȘtres lĂ©gionnaires du Christ leur assurent les sacrements et la direction spirituelle.
  • Jeunesse missionnaire : Organisation missionnaire internationale organisant des « missions Â» toute l’annĂ©e dans le monde entier, surtout Ă  la semaine sainte, pour aider Ă©vĂȘques et prĂȘtres Ă  l’évangĂ©lisation.
  • Le trĂ©sor de ma Foi catholique : SĂ©rie de livres pour enfants (accompagnĂ©s de vidĂ©os, chansons, guides) pour aider parents ou Ă©ducateurs.
  • Les centres ECYD: Les initiales sont hĂ©ritĂ©es de l'espagnol EducaciĂłn, cultura y deporte (Ă©ducation, culture et sport). Il s'agit d'un mouvement d'Ă©ducation et de catĂ©chĂšse dirigĂ© par des jeunes adultes, s'adressant aux jeunes de 10 Ă  15 ans : organisation de retraites, de camps d'Ă©tĂ© ou d'hiver, rĂ©unions tous les mois... Les lĂ©gionnaires assurent les activitĂ©s spirituelles.
  • Le leadership training program (Ă©lites)

Famille

Centres familiaux : Ces centres offrent aux familles une «  formation intĂ©grale Â» et un accompagnement spirituel. Ils sont associĂ©s dans chaque pays sous diffĂ©rents noms : FAME (famille mexicaine) FAMILIA (Family Life en AmĂ©rique) D.I.F (DĂ©veloppement intĂ©gral de la famille, en Espagne)...

Femme

Women and work : ConfĂ©rences, information et Ă©changes proposĂ©s aux femmes sur les thĂšmes de la maternitĂ©, du mariage, du rĂŽle de la femme. L’objectif de Women and Work est de combattre le prĂ©jugĂ© selon lequel l’éthique, la religion ou la responsabilitĂ© personnelle s’opposent au travail des femmes et d’affirmer que leur gĂ©nie est souvent un avantage.

Jeune femme: Organisation de femmes latino-américaines dont le but est de créer un mouvement féministe bien compris, fondé sur le respect de la vie, la défense de la dignité et de la liberté de la femme.

Formation intĂ©grale de la femme : Mouvement en Ɠuvre en AmĂ©rique latine et aux États-Unis proposant des cours, confĂ©rences, ateliers, 
 mettant en valeur la dignitĂ© et le rĂŽle spĂ©cifique de la femme dans la sociĂ©tĂ©.

PrĂȘtres

  • Regina apostolorum (Voir « Grandes universitĂ©s Â»)
  • Maria mater ecclesiae: Les LĂ©gionnaires du Christ ont ouvert le 15 aoĂ»t 1991 Ă  Rome, Ă  la demande du pape, le CollĂšge pontifical international Maria Mater Ecclesiae, dont le but est de former les sĂ©minaristes du monde entier qui seront eux-mĂȘmes, dans l’avenir, Ă©ducateurs dans des sĂ©minaires diocĂ©sains.
  • Centrum pro educatoribus seminariorum : CrĂ©Ă© en 1985, a pour objectif de collaborer avec les Ă©vĂȘques pour organiser et promouvoir l’actualisation et la formation permanente des formateurs de prĂȘtres, par des cours internationaux ou nationaux (il est en quelque sorte la suite logique de Maria Mater Ecclesiae)
  • Centre sacerdotal : Ce centre offre aux prĂȘtres diocĂ©sains divers moyens de formation permanente : retraites, exercices spirituels, sĂ©minaires d’étude. Il publie une revue bimestrielle, Sacerdos.
  • Fondation "San Pedro" : Institution fondĂ©e par les lĂ©gionnaires du Christ pour offrir une aide matĂ©rielle ou des services (mĂ©dicaux, juridiques, comptables, informatiques, 
) aux Ă©vĂȘques et Ă  leur presbytĂšres. Elle est dirigĂ©e par des laĂŻques qui se consacrent Ă  rechercher ces services ou ces dons en espĂšces

Élites

Génération entreprise[31]

Organisation internationale de chefs d’entreprise, cherchant Ă  faire prendre conscience aux jeunes chefs d’entreprise de leur responsabilitĂ© dans la construction d’une sociĂ©tĂ© plus juste et plus solidaire.

Grandes universités

Les lĂ©gionnaires du Christ et membres du Regnum Christi dirigent les universitĂ©s et centres d’enseignement supĂ©rieurs suivants :

  • Au Mexique : neuf universitĂ©s dont Mayab, Anahuac du Sud et Anahuac Norte (premiĂšre universitĂ© fondĂ©e par la LĂ©gion, en 1964 universitĂ© trĂšs cotĂ©e de 6000 Ă©tudiants, spĂ©cialisĂ©e dans la mĂ©decine et les mĂ©dias), Xapala.
  • En Espagne : Francisco de Vitoria, Ă  Madrid[32]
  • Au Chili : l’universitĂ© Alonso de Vitoria.
  • À Rome: "l'UniversitĂ© europĂ©enne de Rome"[33] (inaugurĂ©e en octobre 2005, peut accueillir 7 000 Ă©tudiants laĂŻques, en philosophie, histoire, psychologie et sciences juridiques) et Regina Apostolorum (FacultĂ© de philosophie et de thĂ©ologie pour les hommes d’Église, construite par le Saint-SiĂšge et confiĂ© aux lĂ©gionnaires dĂšs l’inauguration, le 15 septembre 1993, et dotĂ©e d’un Institut supĂ©rieur de sciences religieuses en 1999 pour les laĂŻques, qui dĂ©livre le diplĂŽme de maĂźtre en sciences religieuses. Également : premiĂšre universitĂ© dans le monde Ă  dĂ©livrer des masters et doctorats de bioĂ©thique)

Ils dirigent aussi de nombreux collĂšges dans des pays comme l’Argentine, le BrĂ©sil, la Colombie, le Chili, le Venezuela, le Mexique, les États-Unis, la France, le Canada, l’Espagne, l’Italie, l’Irlande et la Suisse.

Centre de bioéthique

Elle contrĂŽle en partie le Centre de bioĂ©thique de l'universitĂ© romaine du SacrĂ©-CƓur (1er janvier 2000 crĂ©Ă© en 1984 par Mgr Elio Sgreccia au sein de la clinique Gemelli, Ă  Rome, Reconnu par l'Italie en 1992 et dĂ©sormais cofinancĂ© par celle-ci, en application des accords du Latran) puisque l'enseignement y est dispensĂ© sous la double autoritĂ© acadĂ©mique de Mgr Ignazio Carrasco de Paula et de Mgr Gonzalo Miranda, (prĂȘtre de la LĂ©gion du Christ).

Leadership training program[34]

S’adressant aux jeunes catholiques des États-Unis les plus compĂ©tents, ce programme crĂ©Ă© en 1997 leur propose de rĂ©flĂ©chir, par des rĂ©unions et confĂ©rences, sur l’importance de leur Foi dans leur vie future de dirigeants.

Autre

Plusieurs autres actions de la LĂ©gion du Christ ne rentrent pas dans cette typologie qui prĂ©cĂšde. On peut les classer en trois catĂ©gories : mĂ©dias, catĂ©chisme, Ă©vangĂ©lisation. Une partie sur la lĂ©gion en France peut aussi ĂȘtre intĂ©ressante.

MĂ©dias

- Homme nouveau : Centre catholique multimĂ©dia dont le siĂšge est Ă  Los Angeles (États-Unis). Il produit des programmes de radio espagnols, pour la diffusion de la Foi et des valeurs humaines.

- Zenit C'est la lĂ©gion du christ qui a crĂ©Ă© l'agence de presse catholique, Zenit, une agence internationale d'information dont le but est de fournir gratuitement sur Internet « une couverture objective et professionnelle des Ă©vĂ©nements, des questions, des documents touchant l'actualitĂ© de l'Église catholique et du monde vus de Rome Â».

CatĂ©chisme orthographe : catĂ©chisme - Le programme « Ă©vangĂ©lisateur Ă  temps complet Â», proposant d’aider les Ă©vĂȘques en mettant Ă  leur disposition des laĂŻques (rĂ©munĂ©rĂ©s) bien prĂ©parĂ©s et disponibles pour l’évangĂ©lisation et la catĂ©chĂšse, pour travailler en collaboration avec eux.

- L’ « Institute for evangelization Â» aux États-Unis, pour la formation permanente des catĂ©chistes (doctrine, mĂ©thode, 
) en collaboration avec les Ă©glises locales.

Éducation

- Centres d’assistance pĂ©dagogique. Assistance aux centres d’éducation de tout Ăąge : publication de manuels de tests, soutien didactique du personnel de direction et enseignants Ă  l’école, Ă©valuations, 
 (Premier centre ouvert au Mexique en 1989)

-Centre de recherche en informatique Ă©ducative. Recherches pour mettre au mieux l’informatique au service de l’éducation. Ce centre a produit, par exemple, un logiciel pour aider les Ă©lĂšves Ă  mieux assimiler les cours, pour Ă©veiller et dĂ©velopper leur crĂ©ativitĂ© et capacitĂ© de raisonnement (analyse, synthĂšse
)

La LĂ©gion en France

Du point de vue des Ɠuvres, la LĂ©gion du Christ s’est vu confier en France, par le diocĂšse de Paris, l’animation du Patronage « Le Chantier Â», dans le 12e arrondissement. La congrĂ©gation a aussi ouvert en 1996 un petit sĂ©minaire en Seine et Marne, l'« Ă©cole apostolique de l'ImmaculĂ©e Conception Â». Elle dirige enfin deux Ă©coles dans le diocĂšse de Nanterre, les Ă©coles Bambolino et Everest.

De plus, la plupart des associations et organisations citées auparavant ont une branche en France: jeunesse missionnaire, ECYD, DIF...

Présence en Terre Sainte

Le pape Jean-Paul II a confié aux légionnaires du Christ l'Institut pontifical Notre Dame de Jérusalem dédié à l'accueil des pÚlerins en Terre Sainte.

La CongrĂ©gation a Ă©galement lancĂ© le « projet GalilĂ©e Â» dans la ville de Marie-Magdeleine sur les bords du lac de TibĂ©riade, pour accueillir les pĂšlerins et diffuser la pensĂ©e chrĂ©tienne concernant la place de la Femme dans la sociĂ©tĂ©.

Critiques et débats

L’accusation de pĂ©dophilie contre le fondateur

En 1995, une plainte a Ă©tĂ© dĂ©posĂ©e Ă  la congrĂ©gation pour la doctrine de la foi (dirigĂ©e alors par le cardinal Ratzinger, depuis BenoĂźt XVI), accusant Marcial Maciel (fondateur de la LĂ©gion du Christ) d'abus sexuels sur d'autres membres de la congrĂ©gation. Les faits se seraient dĂ©roulĂ©s dans les annĂ©es 1950-60, sur des enfants de 12 Ă  17 ans. Les accusateurs en ont parlĂ© Ă  la presse amĂ©ricaine en 1997. Le principal accusateur est un ancien prĂȘtre (Juan Jose Vaca) ayant passĂ© 30 ans dans la lĂ©gion.

Sur les 10 accusateurs, l'un s'est rĂ©tractĂ© (Miguel Diaz) en affirmant qu'il s'agissait d'un coup montĂ© de toutes piĂšces pour porter atteinte Ă  la LĂ©gion. Quatre autres anciens lĂ©gionnaires ont Ă©galement dĂ©clarĂ© sous serment qu’ils avaient Ă©tĂ© abordĂ©s pour participer Ă  ces accusations mensongĂšres. La congrĂ©gation et son pĂšre fondateur affirment qu'il s'agit de mensonges et s'interrogent sur l'origine de l'argent qui permet Ă  Juan Jose Vaca de tant voyager Ă  travers le monde pour faire connaĂźtre ses accusations.

Le responsable de la congrĂ©gation pour la doctrine de la Foi, Mgr Charles Scicluna, s'est rendu au Mexique pour Ă©couter les plaintes des prĂ©sumĂ©es victimes, mais en mai 2005 Le Saint-SiĂšge a bien rappelĂ© que ce voyage ne signifiait pas l'ouverture d'un procĂšs canonique, et qu'il n'en Ă©tait pas encore question d'en ouvrir un. En effet, le Vatican est prudent : le pĂšre Maciel a dĂ©jĂ  subi dans les annĂ©es 1950 de graves accusations, qui avaient Ă  l’époque motivĂ© une enquĂȘte canonique du Vatican. L’un des visiteurs apostoliques d’alors, Mgr Polidoro Van Vlierberghe, a dĂ©clarĂ© en 1996 : « je suis Ă©tonnĂ© que plus de quarante ans aprĂšs, le pĂšre Maciel soit accusĂ© d’abus sexuel par certains des mĂȘmes individus qui n’ont pas hĂ©sitĂ© Ă  l’accuser dans les annĂ©es 1950 de tant d’autres dĂ©fauts et crimes graves alors que ces accusations ont Ă©tĂ© prouvĂ© totalement fausses. Nous les visiteurs apostoliques, leur avions donnĂ© toute possibilitĂ© de rĂ©vĂ©ler toutes accusations qu’ils voulaient porter, mais pas une seule fois ce type d’offense n’a Ă©tĂ© mentionnĂ©. Â»

Le 19 mai 2006, un an aprÚs que le pÚre Alvaro Corcuera a remplacé le pÚre Maciel comme directeur général de la Légion du Christ, le Saint-SiÚge annonce dans un communiqué»[35]. qu'il renonce à tout procÚs canonique contre le fondateur et, sans prendre position sur les faits qui lui sont reprochés, l'invite à se retirer dans la priÚre et la pénitence en renonçant à tout ministÚre sacerdotal public. Cette décision est interprétée par certains journalistes comme une sanction [36]. Elle est au contraire vue par le mouvement comme une mesure de protection envers le fondateur de cette congrégation [37][38] .

Le jeudi 5 fĂ©vrier 2009, la LĂ©gion du Christ regrette publiquement et officiellement la conduite de leur fondateur, par l'entremise de Jim Fair - porte-parole des LĂ©gionnaires du Christ aux États-Unis. Le porte-parole a confirmĂ© que le pĂšre Marcial Maciel, dĂ©cĂ©dĂ© l'an dernier et inhumĂ© dans son village natal de Cotija, au Mexique, avait eu une liaison avec une femme dont il a eu une fille[39]

résumé historique

  • 23 fĂ©vrier 1997: publication d'un article dans le quotidien amĂ©ricain The Hartford Courant sur l'affaire (nom et tĂ©moignage des plaignants)[40].
  • 1998: Rome est officiellement saisie.
  • 1999: L'affaire est temporairement gelĂ©e.
  • 22 avril 2002 : Le pĂšre Maciel nie publiquement les accusations.
  • dĂ©cembre 2004 : La congrĂ©gation pour la doctrine de la Foi reprend le dossier et envoie un "promoteur de justice" au Mexique et aux États-Unis.
  • 19 mai 2006 : le Vatican demande au pĂšre fondateur de se retirer[35].
  • 16 juin 2006 : BenoĂźt XVI, lors d'une audience privĂ©e, donne sa bĂ©nĂ©diction au pĂšre Alvaro Corcuera, qui renouvelle l'engagement de la LĂ©gion du Christ et du Regnum Christi Ă  servir l'Église et le Pape.
  • 5 fĂ©vrier 2009 : annonce par la LĂ©gion du Christ que le pĂšre Maciel avait eu une liaison avec une femme dont il a eu une fille[39].
  • 31 mars 2009 : annonce d'une visite apostolique des institutions des LĂ©gionnaires du Christ[27].

La mĂ©thode lĂ©gionnaire et l'affaire des Ă©vĂȘques amĂ©ricains

- La mĂ©thode des lĂ©gionnaires est souvent critiquĂ©e sur le fait qu'ils disposent de trĂšs larges moyens, visibles dans les nombreuses constructions qu'ils entreprennent (universitĂ©s, Ă©coles, ... on les surnomme parfois au Mexique, oĂč ils sont trĂšs prĂ©sents, les « millionnaires du Christ Â»), et dans leur matĂ©riel Ă  la pointe du progrĂšs (sites Internet, portables...).

- Également, leur activisme est vu comme Ă©tant trop agressif. En France, notamment, l'ouverture d'un petit sĂ©minaire soulĂšve des problĂšmes sur l'Ăąge du discernement. Ainsi, ils sont parfois vus comme des concurrents. C'est notamment parce qu'il les accusait de "crĂ©er une Ă©glise parallĂšle" que l'archevĂȘque du Minnesota (USA), Mgr Flynn, a interdit toute activitĂ© des lĂ©gionnaires du Christ dans son diocĂšse. Le diocĂšse de Columbus, dans l'Ohio, a adoptĂ© la mĂȘme politique envers les LĂ©gionnaires et Regnum Christi dĂšs octobre 2002.

Liens

Notes et références

  1. ↑ http://www.legionduchrist.org/article.php3?id_article=287, BenoĂźt XVI ordonnant certains prĂȘtres de la LĂ©gion du Christ
  2. ↑ Zenit n'est cependant pas la « voix Â» officielle du Saint-SiĂšge, qui dispose de sa salle de presse
  3. ↑ Ma Vie, c'est le Christ de Marcial Maciel et Jesus Colina, Mame, 2003, p17
  4. ↑ BĂ©atification de JosĂ© Luis Sanchez del Rio sur le site officiel du Vatican
  5. ↑ Entretient du Pùre Marciel à l'agence ZENIT, http://www.zenit.org/article-11573?l=french
  6. ↑ Un Oui inconditionnel, la vie du pĂšre M. Maciel, Ă©dition Pierre TĂ©qui, Gonzague Monzon, LC p26
  7. ↑ Un Oui inconditionnel, la vie du pĂšre M. Maciel, Pierre TĂ©qui, Gonzague Monzon, LC p. 43 Ă  46
  8. ↑ Ma Vie, c'est le Christ de Marcial Maciel et Jesus Colina, Mame, 2003, p24-25
  9. ↑ Ma Vie, c'est le Christ de Marcial Maciel et Jesus Colina, Mame, 2003, p. 29-30
  10. ↑ http://www.legionduchrist.org/rubrique.php3?id_rubrique=1 Site officiel des lĂ©gionnaires du Christ affirmant la date du 3 janvier 1941 comme fondateur
  11. ↑ http://www.legionduchrist.org/article.php3?id_article=222 Biographie du fondateur sur le site de la LĂ©gion du Christ
  12. ↑ http://www.monde-diplomatique.fr/1996/12/ARSENEAULT/7490 Article du journal Le Monde diplomatique citant le pape Pie XII
  13. ↑ Extrait latine du Cantique des cantiques 6, 4 "comme des troupes sous leurs banniùres"
  14. ↑ Ma Vie, C'est le Christ de Marcial Maciel et Jesus Colina, Édition Mame, 2003, p50
  15. ↑ Ma Vie, C'est le Christ de Marcial Maciel et Jesus Colina, Édition Mame, 2003, p56
  16. ↑ http://www.regnumchristifrance.org/Fondation-et-histoire-de-la Historique de la Fondation sur le site du Regnum Christi
  17. ↑ http://www.regnumchristifrance.org/6-fevrier-2005-quarantieme Site du Regnum Christi parlant du 50 anniversaire du "DĂ©cretum Laudis"
  18. ↑ Ma Vie, c'est le Christ de Marcial Maciel et Jesus Colina, Mame, 2003, p. 146 à 149
  19. ↑ http://www.monde-diplomatique.fr/1996/12/ARSENEAULT/7490 Article du Monde diplomatique sur les lĂ©gionnaires du Christ, dĂ©cembre 1996 page 3
  20. ↑ http://www.regnumchristifrance.org/Fondation-et-histoire-de-la Date sur le site officiel
  21. ↑ Lettre du pape Jean-Paul II au pùre Marcial sur le site du Vatican
  22. ↑ http://www.sacerdoce.fr/page-10032-athenee-pontifical-regina-apostolorum.html PrĂ©sentation française de l'UPRA
  23. ↑ http://www.legionduchrist.org/article.php3?id_article=292 Biographie sur le site de la LĂ©gion du Christ
  24. ↑ http://fr.mailarchive.ca/soc.religion/2006-04/2462.html Extrait de l'article du journal Le Monde du 19 avril 2006
  25. ↑ http://www.legrandjournal.com.mx/actu-mexique/religion-marcel-maciel-fondateur-des-legionnaires-du-christ-est-decede, DĂ©pĂȘche du site Legrandjournal.com faisant Ă©tat de la mort du pĂšre Marcial
  26. ↑ http://www.legionduchrist.org/article.php3?id_article=293 CommuniquĂ© officiel de la LĂ©gion du Christ lors du dĂ©cĂšs du pĂšre Marcial
  27. ↑ a  et b  http://www.legionduchrist.org/spip.php?article315 Annonce d’une visite apostolique chez les LĂ©gionnaires du Christ, 31 mars 2009, site legionduchrist.org
  28. ↑ http://www.centreaigle.org/article.php3?id_article=105, Site internet des LC Ă  Bordeaux: extraits d'un entretient du fondateur sur la raison du nom des lĂ©gionnaires du Christ
  29. ↑ Lettre ONU du 25/02/1992
  30. ↑ http://www.volunteersinaction.info/ (en)Site officiel de Volunteers in Action
  31. ↑ http://www.generationentreprise.org/ Site officiel de GĂ©nĂ©ration Entreprises
  32. ↑ http://www.ufv.es/ (es)Site officiel de l'UniversitĂ© Francisco de Victoria
  33. ↑ http://www.universitaeuropeadiroma.it/ (it) Site officiel de l'universitĂ© europĂ©enne de Rome
  34. ↑ http://www.leadershiptrainingprogram.com/ Site officiel de Leadership training program
  35. ↑ a  et b  http://www.zenit.org/article-12837?l=french CommuniquĂ© du Saint-SiĂšge concernant le fondateur des LĂ©gionnaires du Christ, 19 mai 2006.
  36. ↑ http://www.lefigaro.fr/international/20060520.FIG000000631_le_vatican_condamne_le_fondateur_des_legionnaires_du_christ.html Le Figaro du 20/05/2006, Article du Figaro faisant Ă©tat de la condamnation
  37. ↑ http://zenit.org/french/visualizza.phtml?sid=89387 Agence de presse du Vatican Zenit: texte intĂ©gral du communiquĂ©
  38. ↑ http://zenit.org/french/visualizza.phtml?sid=89386 rĂ©ponse du mouvement Ă  la dĂ©claration du Vatican
  39. ↑ a  et b  La LĂ©gion du Christ regrette la conduite de son fondateur
  40. ↑ (en) Head of Worldwide Catholic Order Accused of History of Abuse, By Gerald Renner and Jason Berry, The Hartford Courant, February 23, 1997, rĂ©sumĂ© seulement, accĂšs payant pour l'article ; article complet
  • Portail du catholicisme Portail du catholicisme
Ce document provient de « L%C3%A9gion du Christ ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Legion du Christ de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • LĂ©gion du Christ — CrĂ©ation 1941 Reconnaissance canonique 1965 Fondateur(s) Marcial Maciel Degollado SpiritualitĂ© Christique Liste des ordres religieux 
   WikipĂ©dia en Français

  • LĂ©gion Du Christ — [[]] Type CrĂ©ation 1941 Reconnaissance canonique 
   WikipĂ©dia en Français

  • LĂ©gion du christ — [[]] Type CrĂ©ation 1941 Reconnaissance canonique 
   WikipĂ©dia en Français

  • Legion of Christ — The Legion of Christ is a Catholic religious congregation established in 1941 in Mexico by Fr. Marcial Maciel. It enjoyed the favor of Pope John Paul II, possibly in part because of its stand in facing contemporary challenges. It is currently one 
   Wikipedia

  • Controversies surrounding the Legion of Christ — There are several controversies surrounding the Legion of Christ, including recruiting practices, property disputes, alleged elitism, and abuse scandals. Contents 1 Recruiting practices 2 Similar practices of Regnum Christi 3 Alleged elitism 
   Wikipedia

  • Christ (Homonymie) — Christ Cette page d’homonymie rĂ©pertorie les diffĂ©rents sujets et articles partageant un mĂȘme nom 
   WikipĂ©dia en Français

  • Christ (homonymie) — Christ Cette page d’homonymie rĂ©pertorie les diffĂ©rents sujets et articles partageant un mĂȘme nom 
   WikipĂ©dia en Français

  • Christ the King Institute — Priests and brothers of Christ the King Institute, RoldĂĄn (Province of Santa Fe) Argentina, April 2007 Christ the King Institute is a religious society made up of priests and brothers, who, separated from the world and bound by the vows of… 
   Wikipedia

  • Legion — Armed forcesMilitary units* Roman Legion * The Theban Legion – a Roman Legion whose members, under a long lasting tradition, were massacred for their Christian belief * Legion of the United States, an early United States land force * Hampton s… 
   Wikipedia

  • Christ — Cette page d’homonymie rĂ©pertorie les diffĂ©rents sujets et articles partageant un mĂȘme nom 
   WikipĂ©dia en Français


Share the article and excerpts

Direct link

 Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.