JUSTICE


JUSTICE
n. f.

Vertu morale qui fait que l’on rend à chacun ce qui lui appartient, que l’on respecte tous les droits d’autrui.

Il désigne aussi la Rectitude que Dieu met dans l’âme par sa grâce. La justice originelle. Persévérer dans la justice.

Il se prend aussi, dans le style de l’écriture, pour l’Observation exacte des devoirs de la religion. Souffrir persécution pour la justice. Marcher dans les voies de la justice. Des oeuvres de justice et de charité.

Justice commutative. Voyez COMMUTATIF.

Justice distributive. Voyez DISTRIBUTIF.

JUSTICE signifie aussi Bon droit. Ne comptez pas sur la justice de votre cause. J’ai la justice de mon coté. Il a reconnu la justice de mes prétentions. On le nomma à un poste plus élevé, c’était justice, Il a bien servi, il faut le récompenser, c’est justice. Votre réclamation est de toute justice. Et ce sera justice, Formule qui termine certains actes de procédure.

Il se dit encore du Pouvoir de faire droit à chacun, de récompenser et de punir, ou l’exercice de ce pouvoir. La justice divine. La justice humaine. Avoir droit de justice. L’administration de la justice. Le garde des sceaux, ministre de la Justice. Il y a bonne justice en ce pays. La justice suivra son cours. Les magistrats chargés de rendre la justice.

Avoir justice d’un juge, Obtenir qu’il s’occupe de l’affaire, qu’il la juge.

Déni de justice. Voyez DÉNI.

Faire justice de quelqu’un, Punir, châtier, traiter quelqu’un comme il le mérite. Il se dit au propre et au figuré. On a fait justice de ces bandits. On dit de même Faire justice de quelque chose, surtout au figuré. La comédie fait justice des ridicules et des travers de la société. L’opinion publique a fait prompte justice de ces impostures. La critique a fait bonne justice de ces doctrines absurdes.

JUSTICE signifie particulièrement Action de reconnaître le droit de quelqu’un à quelque chose, d’accueillir sa plainte, etc.; et, dans une acception plus étendue, Action d’accorder à une personne ce qu’elle demande et qu’il est juste qu’elle obtienne. Faire justice à quelqu’un. Soyez certain que justice vous sera faite. Demander, obtenir justice. Se faire rendre justice. Nous ne pouvons obtenir justice. On dit à peu près dans le même sens : Il n’y a plus de justice en ce pays. N’y a-t-il donc plus de justice?

Se faire justice à soi-même, Se venger soi- même, se payer par ses mains, etc., sans avoir recours aux voies ordinaires de la justice. On ne doit pas se faire justice à soi-même. Absolument, Se faire justice, Se tuer pour se punir soi-même d’un crime, d’une mauvaise action dont on se reconnaît coupable. Le meurtrier se fit justice.

Rendre justice à quelqu’un, lui rendre la justice qui lui est duc, etc., Apprécier ses bonnes qualités, sa conduite, etc. Je lui rends justice, il a fait tout ce qu’il pouvait faire. Le public lui rendra tôt ou tard justice. Au fond de son coeur, il me rend justice. Les historiens n’ont pas assez rendu justice à ce prince. On doit lui rendre cette justice, ou, simplement, On lui doit cette justice. C’est une justice que j’aime à lui rendre. On dit aussi Rendre justice au mérite, au courage, aux bonnes intentions de quelqu’un, etc.

JUSTICE désigne aussi les Tribunaux, les officiers et magistrats qui sont chargés d’administrer la justice. Les gens de justice. Un homme de justice. La justice en connaîtra. Déférer quelqu’un à la justice. Appeler en justice. La justice est descendue en tel endroit. La justice est à sa recherche. Un homme repris de justice ou, ordinairement et par ellipse, Un repris de justice. Traduire en justice. Avoir affaire à la justice de son pays.

Bois de justice Voyez BOIS.

Fam., Se brouiller avec la justice, S’exposer par quelque méfait aux poursuites de la Justice. On dit, dans un sens analogue, Ce qu’il a fait pourrait bien le brouiller avec la justice.

JUSTICE se prend aussi pour Juridiction. Justice civile. Justice criminelle. Justice militaire. Justice de paix.

Justice seigneuriale se disait autrefois de la Justice qui s’exerçait au nom des seigneurs, par opposition à la justice royale exercée au nom du roi. On distinguait en outre trois degrés de justice appelés Haute, moyenne, basse justice.

L'Academie francaise. 1935.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • JUSTICE — Pour les articles homonymes, voir Justice (homonymie). Avertissement : cet article traite principalement de la conception occidentale de la justice qui a tendance à se généraliser au XXIe siècle …   Wikipédia en Français

  • justice — [ ʒystis ] n. f. • 1080; lat. justitia 1 ♦ Juste appréciation, reconnaissance et respect des droits et du mérite de chacun. ⇒ droiture, équité, impartialité, intégrité, probité. Agir avec justice. « La justice est le respect de la dignité humaine …   Encyclopédie Universelle

  • Justice — is the concept of moral rightness based on ethics, rationality, law, natural law, fairness and equity. A conception of justice is one of the key features of society. Theories of justice vary greatly, but there is evidence that everyday views of… …   Wikipedia

  • justice — Justice, Iustitia. Aspre, et fort estroicte, ou rigoureuse justice, Abscissior iustitia. Justice est logée en l entendement, Consedit in mente iustitia. S il n estoit ainsi, justice ne bonté n auroit aucun lieu entre les hommes, Quod ni ita se… …   Thresor de la langue françoyse

  • justice — jus·tice / jəs təs/ n [Old French, from Latin justitia, from justus just] 1 a: the quality of being just, impartial, or fair it is not the province of the court to decide upon the justice or injustice...of these laws Scott v. Sanford, 60 U.S. 393 …   Law dictionary

  • justice — Justice. s. f. Vertu morale, qui rend à chacun ce qui luy appartient. La justice est la Reine des vertus. ce Prince gouverne avec justice. les Estats sans justice sont de grands brigandages. chacun le sien, c est justice. il n y a point de… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Justice — • In its ordinary and proper sense, signifiies the most important of the cardinal virtues Catholic Encyclopedia. Kevin Knight. 2006. Justice     Justice      …   Catholic encyclopedia

  • JUSTICE — has widely been said to be the moral value which singularly characterizes Judaism both conceptually and historically. Historically, the Jewish search for justice begins with biblical statements like Justice (Heb. ẓedek), justice shall ye pursue… …   Encyclopedia of Judaism

  • Justice — Jus tice (j[u^]s t[i^]s), n. [F., fr. L. justitia, fr. justus just. See {Just}, a.] [1913 Webster] 1. The quality of being just; conformity to the principles of righteousness and rectitude in all things; strict performance of moral obligations;… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • JUSTICE — is a human rights and law reform organisation based in the United Kingdom. It is the British section of the International Commission of Jurists, the international human rights organisation of lawyers devoted to the legal protection of human… …   Wikipedia

  • Justice — Justice …   Википедия


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.