ÉTABLIR


ÉTABLIR
v. tr.

Asseoir et fixer une chose en quelque endroit, l’y rendre stable. établir les fondements d’un édifice. Ce mur est bien établi sur le roc. Cette table n’a pas été bien établie sur ses pieds. Fig., Constantin établit le siège de l’empire à Constantinople. Un empire qui s’établit. établir sa demeure, son domicile, sa résidence en un lieu. établir des communications, des moyens de communication, de correspondance entre deux villes. Une correspondance régulière s’établit entre eux. Des relations se sont vite établies entre ces écoliers.

être bien établi à la cour, dans une maison, Y avoir beaucoup de crédit.

Bien établir sa fortune, son crédit, Leur donner des bases solides.

établir sa réputation, La fonder, lui donner de la consistance. Sa réputation est trop bien établie pour que...

Il signifie quelquefois simplement Installer. établir un camp sous les murs d’une ville. Ce marchand avait établi sa boutique en tel endroit. Ils s’établirent dans le poste que l’ennemi venait de quitter. L’armée s’établit dans une bonne position. Cette colonie est allée s’établir en tel endroit. On dit aussi établir une manufacture, une imprimerie, un collège, etc., Il s’est établi plusieurs fabriques dans le voisinage de cette ville.

établir une machine, La construire et la mettre en état de servir. On dit de même établir un livre, un rapport, un budget.

Il signifie particulièrement, au figuré, Mettre dans un état, dans un emploi avantageux, dans une condition stable. Ce père a bien établi tous ses enfants. établir quelqu’un dans un emploi, dans l’exercice d’un emploi. Un homme établi.

établir une fille, La marier.

S’ÉTABLIR signifie particulièrement Fixer sa demeure, sa résidence en quelque lieu. Il est venu s’établir en France. Il s’est établi dans notre ville. Il s’est établi hôtelier, horloger dans tel quartier.

Il signifie encore particulièrement Se marier ou prendre un état. Il songe à s’établir.

Il signifie aussi figurément Gagner la faveur, la confiance. Se bien établir dans une ville, dans un milieu.

ÉTABLIR signifie également Instituer et s’applique alors tant aux Personnes qu’aux choses. établir un gouvernement, une administration. Le gouvernement établi. Les lois établies. établir un tribunal dans une ville. S’établir juge d’un différend.

Il se dit encore figurément, en parlant des Lois, des opinions, des doctrines et autres choses semblables, dont on est l’auteur, ou que l’on fait adopter, auxquelles on commence à donner cours. établir de nouvelles opinions, de nouvelles maximes. De nouveaux usages, de nouvelles doctrines s’établirent. Ces locutions auront bien de la peine à s’établir dans l’usage, à s’établir. C’est une coutume, une opinion établie, un principe établi.

On a établi que... il est établi que..., C’est une coutume reçue que...

Il signifie en outre, figurément, Prouver, démontrer. Il a établi sa proposition par des raisonnements sans réplique. Il a établi son droit sur des pièces authentiques. établir un compte, Le dresser avec pièces à l’appui.

établir des principes, Poser des principes. établir un fait, Exposer un fait avec ses preuves. On dit aussi Voilà un point bien établi.

L'Academie francaise. 1935.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • établir — [ etablir ] v. tr. <conjug. : 2> • 1636; establir 1080; lat. stabilire, de stabilis → stable I ♦ 1 ♦ Mettre, faire tenir (une chose) dans un lieu et d une manière stable. ⇒ asseoir, bâtir, construire, édifier, fixer, fonder, installer, 1.… …   Encyclopédie Universelle

  • ÉTABLIR — v. a. Asseoir et fixer une chose en quelque endroit, l y rendre stable. Établir les fondements d un édifice. Ce mur est bien établi sur le roc. Cette table n a pas été bien établie sur ses pieds.   Il signifie quelquefois simplement, Installer,… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • établir — (é ta blir) v. a. 1°   Asseoir et fixer une chose en quelque endroit, l y rendre stable. Établir les fondements d un édifice.    Fig. Établir sa réputation, sa renommée. •   Ô malheureuse fille, Sur qui j établissais l espoir de ma famille,… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • établir — vt. (un commerce, un atelier, une affaire...) : montâ <monter> (Albanais.001, Saxel.002) ; établ(y)i (Arvillard.228b | 001), stabili (228a) ; instalâ <installer> (001) ; ptâ ê plyafe <mettre en place> (001). A1) s établir (comme …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Établir un texte — ● Établir un texte l éditer sous sa forme originelle par confrontation des diverses éditions ou manuscrits …   Encyclopédie Universelle

  • Établir une voile — ● Établir une voile la disposer convenablement pour qu elle tire au mieux …   Encyclopédie Universelle

  • s'établir — ● s établir verbe pronominal être établi verbe passif Fixer sa résidence, son siège quelque part : S établir en province. Exercer telle profession, telle activité : Il est établi comme notaire à Tours. S instaurer, exister de façon durable : Cet… …   Encyclopédie Universelle

  • Liste des plus longs romans — Établir la liste des plus long romans pose le problème des critères utilisés qui peuvent influencer les résultats, de la même manière que dans la détermination de la Liste des plus hauts gratte ciel du monde. Si les nombres de mots et de… …   Wikipédia en Français

  • installer — [ ɛ̃stale ] v. tr. <conjug. : 1> • 1349; lat. médiév. installare « mettre dans sa stalle » I ♦ 1 ♦ Relig. Établir solennellement dans sa dignité. Installer un pape, un évêque. ⇒ introniser. ♢ Établir solennellement dans une fonction… …   Encyclopédie Universelle

  • constituer — [ kɔ̃stitɥe ] v. tr. <conjug. : 1> • h. XIIIe « s établir »; lat. constituere, de statuere → statuer 1 ♦ (1361) Dr. Établir (qqn) dans une situation légale. ⇒ 1. faire, instituer. Il l a constitué son héritier. Pronom. Il s est constitué… …   Encyclopédie Universelle


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.