côté

CÔTÉ. s. m. La partie droite ou gauche de l'animal, depuis l'aisselle jusqu'à la hanche. Côté droit. Côté gauche. Le côté lui fait mal. Il a un mal de côté, mal au côté, un point au côté, un point de côté. Il reçut un coup d'épée dans le côté. Il est blessé au côté. Il étoit couché sur le côté. Se mettre les mains sur les côtés.
f♛/b] On dit familièrement, qu'Un homme est sur le côté, pour dire, qu'Il est blessé, ou si mal, qu'il ne se peut remuer qu'à peine. Le voilà sur le côté pour six mois. Il reçut une blessure, et ii fut trois mois sur le côté.
[b]f♛/b] On dit aussi figurment, Cet homme, ce Marchand est sur le côté, pour dire, que Ses affaires sont en fort mauvais état, qu'il est proche de sa ruine.
[b]f♛/b] On dit aussi d'Un Courtisan qui commence à perdre sa faveur, son crédit, qu'Il est sur le côté.
[b]f♛/b] On dit aussi, Jeter, mettre quelqu'un sur le côté, pour dire, Le coucher, le renverser par terre mort, ou dangereusement blessé. Il lui donna un grand coup d'épée, et le jeta, le mit sur le côté.[b]Côté, dans une signification plus étendue, se prend aussi pour Toute la partie droite ou gauche de l'animal, et de tout corps solide. Il étoit perclus de tout le côté gauche. Il boite des deux côtés. J'étois à son côté. Je vis qu'il marchoit à son côté, à ses côtés. Il a l'épée au côté. Il porte l'épée au côté. Du côté de l'épée. Les deux côtés de l'autel.
f♛/b] On dit famil. Se tenir les côtés de rire, pour dire, Rire avec excès.
[b]f♛/b] On dit figurément et familièrement, qu'Un homme a mis quelque chose du côté de l'épée, pour dire, qu'Il a mis à couvert quelques sommes, quelques deniers, soit qu'il ait fait ce gain légitimement, ou par fraude. Il a abandonné ses biens à ses créanciers, mais il a mis quelque chose du côté de l'épée. Il se dit plus ordinairement en mauvaise part.
[b]f♛/b] On dit figurément et familièrement, Mettre un nneau, un muid sur le côté, pour dire, Le vider.
[b]f♛/b] On dit, qu'Un navire est sur le côté, pour dire, qu'Il est sur le sable, renversé sur le côté, échoué.
[b]f♛/b] On dit, Mettre un vaisseau sur le côté, pour Le caréner, le radouber, etc.[b]Côté, signifie aussi Endroit, partie d'une chose. Attaquer la place du côté le plus foible. De ce côté-là. On y peut entrer par deux côtés. On y aborde de tous côtés, de tout côté, on n'y aborde d'aucun côté. Il n'est jamais à la maison, il est toujours de côté et d'autre, pour apprendre des nouvelles. Il va de côté et d'autre. De ce côté-là je ne crains rien. De quelque côté que vous considériez l'affaire. Il ne sait de quel côté tourner. Mettez-vous du côté du feu. De quel côté vient l'orage? De quel côté vient le vent? Le vent s'est tourné du côté du Midi, du Septentrion, etc. Il est venu du côté d'Espagne. Ils s'en sont allés chacun de leur côté. Il n'y a point d'union entr'eux, chacun tire de son côté.
f♛/b] On dit figurément et proverbialement, Voir de quel côté vient le vent, pour dire, Examiner en quel état sont les affaires, pour se déterminer et prendre son parti, selon les circonstances.
[b]f♛/b] On appelle Les bas côtés d'une Église, Les ailes basses qui sont à côté de la nef. Par analogie, Le côté gauche, le côté droit d'un navire, d'un bâtiment.[b]Côté, se dit aussi en parlant Des étoffes. Mettez cette étoffe du beau, du bon côté. Le côté de l'envers, del'endroit.
f♛/b] On le dit figurément Des personnes et des choses. Il se fait toujours voir, il se montre par le beau côté, par le bon côté. Vous devriez regarder la chose par le bon, par le meilleur côté. Il regarde tout par le mauvais côté. On a tourné son affaire de tous les côtés.[b]Côté, signifie encore La ligne de parenté. Ils sont parens du côté du père, du côté de la mère. Il étoit mon cousin du côté de sa grand'mère maternelle. Le côté paternel. Le côté maternel. Il est de son côté et ligne. Un propre de côté et ligne.
f♛/b] On dit d'Un homme, qu'Il est de telle famille du côté gauche, pour dire, qu'Il est bâtard.[b]Côté, signifie encore Parti. Le côté du Roi. Le côté des ennemis. C'est le côté le plus juste. Le bon côté. Il a Dieu de son côté. Il se rangea, il se mit d'un tel côté. Tous ceux qui étoient de son côté. De quel côté êtes-vous? Je suis du côté de la justice, de la raison. Je ne suis ni pour un côté ni pour l'autre, ni d'un côté ni d'un autre. D'aucun côté. Il se met du côté du plus fort. Il a les rieurs de son côté. Mettre les rieurs de son côté.
f♛/b] En Géométrie, on appelle Côtés d'une figure, Les lignes qui en forment la circonférence.[b]À côté. prépos. Au côté, à droite eu à gauche, et auprès. Se mettre à côté de quelqu'un. À côté du village, à côté du but. Il est aussi adv. Marcher à côté, être à côté. Quand vous serez arrivé en tel lieu, n'allez pas tout droit, mais prenez un peu à côté. Le coup passa à côté.
f♛/b] On dit, Donner à côté, pour dire, S'éloigner du but. Il se dit au propre et au figuré. En tirant, il a donné à côté. Il s'est trompé dans cette affaire, il a donné à cté. Il a passé à côté de la difficulté.
[b]f♛/b] On dit figurément, qu'Un homme est à côté, ou marche à côté d'un autre, pour marquer L'égalité de naissance, de mérite, etc. Molière marche à côté de Plaute et de Térence.
[b]De côté. adv. De biais, de travers, obliquement. Il regarde de côté, il marche de côté, il va de côté. Il faut vous tourner un peu plus de côté. Sa maison n'a qu'une vue de côté.
[b]f♛/b] On dit figurément, Regarder de côté, pour dire, Regarder avec dédain, ou ressentiment, ou embarras. Je ne sais ce que je lui ai fait, mais il me regarde de côté.
[b]f♛/b] On dit aussi, Mettre une chose de côté, pour dire, La mettre en réserve, et en dérober la connoissance aux autres. Et figurém. pour dire, Omettre d'en parler. Je mets de côté tous les reproches que j'aurois à vous faire.
[b]f♛/b] On dit encore, Laisser une chose, un homme de côté, pour dire, Abandonner (au moins pour un temps) une chose, un homme, négliger de s'en occuper. J'ai laissé mon procès de côté pour venir ici. Peut-on laisser de côté un si bon Officier?

Dictionnaire de l'Académie Française 1798. 1798.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • coté — coté …   Dictionnaire des rimes

  • cote — [ kɔt ] n. f. • 1390; lat. médiév. quota, de quota pars « part qui revient à chacun » 1 ♦ Montant d une cotisation, d un impôt demandé à chaque contribuable. ⇒ contribution. Cote mobilière, foncière. ♢ Loc. fig. Cote mal taillée : compromis qui… …   Encyclopédie Universelle

  • coté — cote [ kɔt ] n. f. • 1390; lat. médiév. quota, de quota pars « part qui revient à chacun » 1 ♦ Montant d une cotisation, d un impôt demandé à chaque contribuable. ⇒ contribution. Cote mobilière, foncière. ♢ Loc. fig. Cote mal taillée : compromis… …   Encyclopédie Universelle

  • Cote-d'Or — Côte d Or Pour les articles homonymes, voir Côte d Or (homonymie). Côte d’Or …   Wikipédia en Français

  • Côte-d’Or — Côte d Or Pour les articles homonymes, voir Côte d Or (homonymie). Côte d’Or …   Wikipédia en Français

  • Côte d'or — Pour les articles homonymes, voir Côte d Or (homonymie). Côte d’Or …   Wikipédia en Français

  • Côte d’Or — Côte d Or Pour les articles homonymes, voir Côte d Or (homonymie). Côte d’Or …   Wikipédia en Français

  • côte — CÔTE. s. f. (La première syllabe est longue.) Os courbé et plat, qui s étend depuis l épine du dos jusqu à la poitrine. Les vraies côtes sont celles d en haut, qui aboutissent à la poitrine; Les fausses côtes sont celles d enbas, qui n… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • Côte-d'Or — Saltar a navegación, búsqueda Côte d’Or …   Wikipedia Español

  • Cote — may refer to: Contents 1 People 2 Places 3 Charitable organisation 4 See also People Brandin Cote, Ca …   Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.