affoiblissement


affoiblissement
AFFOIBLISSEMENT. s. m. Débilitation, diminution de forces. Il se dit Des forces du corps, de celles de l'esprit, de celles d'un Etat, d'un parti, etc. L'affoiblissement du corps. L'affoiblissement de la vue. L'affoiblissement de la voix. L'affoiblissement d'une armée. L'affoiblissement d'un parti. L'affoiblissement des forces ennemies. L'affoiblissement des monnoies.

Dictionnaire de l'Académie Française 1798. 1798.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • affoiblissement — Affoiblissement. s. m. v. Debilitation, Diminution de forces. Il se dit dans le propre, & dans le figuré. L affoiblissement du corps. l affoiblissement des forces. l affoiblissement de la veuë. l affoiblissement de la voix. l affoiblissement d… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • affoiblissement — Affoiblissement, Infirmatio, Debilitatio …   Thresor de la langue françoyse

  • affaiblir — [ afeblir ] v. tr. <conjug. : 2> • déb. XIIe; de 1. a et faible 1 ♦ Rendre physiquement faible, moins fort. ⇒ abattre , débiliter, diminuer, miner. « Moins affaibli par l âge que par la maladie » (La Bruyère). Pronom. (pass.) « Il s… …   Encyclopédie Universelle

  • affaiblissement — [ afeblismɑ̃ ] n. m. • 1290; de affaiblir ♦ Perte de force, d intensité. L affaiblissement du malade. ⇒ abattement. Il s inquiète de l affaiblissement de sa vue. ⇒ baisse , diminution, faiblesse, fatigue. « l affaiblissement de l esprit politique …   Encyclopédie Universelle

  • symptôme — [ sɛ̃ptom ] n. m. • 1538; sinthome v. 1370; lat. méd. symptoma; gr. sumptôma 1 ♦ Phénomène, caractère perceptible ou observable lié à un état ou à une évolution (le plus souvent morbide) qu il permet de déceler. ⇒ indice, signe. Symptômes… …   Encyclopédie Universelle

  • engendrement — (an jan dre man) s. m. Action d engendrer ; résultat de cette action. HISTORIQUE    XIIe s. •   E David li psalmistes, qui nus [nous] dit ensement : Ne vit ainc [je ne vis onques, jamais] deguerpi nul qui vit lealment, Ne nului pain querant de… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • rabais — (ra bê ; l s se lie : des ra bê z incroyables) s. m. 1°   Diminution de valeur. Ces marchandises ont subi un grand rabais. Il compte tirer dix mille francs de cette succession ; mais il y aura du rabais.    Remise dont on convient pour payer une… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • simagrée — (si ma grée) s. f. Manières qu on affecte pour duper ou faire illusion. •   La reine de Suède est entrée à Rome avec beaucoup de simagrées à l italienne, GUI PATIN Lett. t. II, p. 147. •   C est être libertin [esprit fort] que d avoir de bons… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • atténuation — ATTÉNUATION. sub. fém. Affoiblissement, diminution de forces. Il n est guère d usage au propre que dans cette phrase, Être dans un étatd atténuation. [b]f♛/b] En termes de Pratique, il signifie Diminution des charges contre un accusé. Donner ses… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • débilitation — DÉBILITATION. s. f. Affoiblissement. Débilitation de nerfs …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.