a


a
A. Lettre voyelle, qui forme à elle seule un mot présentant plusieurs acceptions.
f♛/b] A. Lettre. sub. mas. Premier caractère de notre alphabet. Dans presque tous les alphabets l'A précède le B.
[b]f♛/b] Ce caractère reçoit différentes formes, soit dans l'impression, soit dans l'écriture manuelle. L'A majuscule. Le petit a. L'A romain. L'A italiqué.
[b]f♛/b] C'est un nom indéclinable, qui ne prend pas, comme presque tous les noms, une S au pluriel. On écrit deux A, et non pas deux [b]AS.
f♛/b] On dit communément De quelqu'un qui ne sait pas lire, et figurément De quelqu'un qui est fort ignorant, qu'Il ne sait ni A, ni B.
[b]f♛/b] On dit, Une panse d'A, pour dire, Le commencement de la formation de la lettre A, qui, dans l'écriture ordinaire, s'écrit a. Et dans ce sens, quand on a donné quelque chose à écrire à quelqu'un, et qu'il n'y a point encore travaillé, on dit proverbialement qu'Il n'en a pas fait une panse d'a. La même those se dit figurément, pour donner à entendre qu'Un homme qui avoit entrepris de composer quelque ouvrage, n'y a point encore travaillé. On dit aussi, pour signifier qu'Un homme n'a nulle part à un ouvrage d'esprit qu'on lui attribue, qu'Il n'y a pas fait une panse d'a.
[b]f♛/b] On dit aussi figurément, Depuis A jusqu'à Z, pour dire, Depuis le commencement d'une chose jusqu'à la fin.
[b]f♛/b] A. Son. s. m. Le son de l'A est celui qui se prononce par le mouvement le plus naturel de la bouche; aussi entre-t-il dans les premiers mots que prononcent les enfans dans toutes les Langues. Papa, mama.
[b]f♛/b] Le son de l'A, en françois, est le même dans tous les mots: il ne diffère que par sa durée et par des nuances peu sensibles. Il est long ou bref; long dans Trâme, grâce; bref dans Glace, trace.
[b]f♛/b] Dans les deux précédentes acceptions, A est un nom substantif masculin. Il n'appartient au verbe que comme troisième personne du présent de l'indicatif du verbe Avoir. Il a de l'esprit. Il a tort. Elle a aimé.
[b]f♛/b] On l'emploie en ce sens dans cette phrase, qui est un gallicisme, Il y a. On dit, Il y a un homme, pour dire, Il existe un homme; Il y a eu un temps, pour dire, Il fut un temps.
[b]f♛/b] Dans tous les autres cas où l'on emploie le mot A, c'est une Particule qui indique une multitude de rapports, difficiles à nombrer et à classer.
[b]f♛/b] En certains cas, la particule A, sert à remplacer le datif du latin, lorsqu'elle est mise après un mot par lequel elle est régie, et dont elle détermine l'objet: après un verbe, Écrire à quelqu'un; après un substantif, Soumission à l'autorité; après un adjectif, Attentif à la leçon; après un adverbe, Conformément à la règle; après une simple préposition, Jusqu'à Paris.
[b]f♛/b] Dans ce sens il s'unit souvent à l'article le, la, les, et alors il se décline en quelque sorte, puisqu'il se change en au, au lieu de à le, et qu'il a le pluriel aux, au lieu de à les. Obéir au Magistrat, à-la Loi; obéir aux Magistrats, aux Lois.
[b]f♛/b] Sous ce même rapport, A s'emploie dans plusieurs phrases elliptiques, lorsqu'un danger ou un intérêt pressant oblige de n'exprimer que l'idée principale, en supprimant des idées accessoires que l'esprit supplée aisément; comme: Aux armes. À moi. À vous. Au feu. Au meurtre. Au secours.
[b]f♛/b] A, seul, n'est jamais adverbe, comme l'ont avancé quelques Grammairiens; mais il forme une expression adverbiale, lorsqu'il se joint à un adverbe ou à certains noms adjectifs ou substantifs; à un adverbe, comme, Durer à jamais, venir à rien; à un adjectif, Tomber à bas, à tort ou à droit; à un substantif, Parler à propos. Parler tête à tête. Mal à propos. Crier à tue-tête, à pleine tête. Tirer à brûle-pourpoint. Haïr à mort, à la mort. Être blessé à mort. Marcher à tâtons. Aller à reculons. Travailler à bâtons rompus. Juger à boulevue. Décider à la légère. Déchirer à belles dents. Traiter à forfait. Battre du fer à froid. Mâcher à vide. Mettre de l'argent à intérét. Donner à bon compte. Vendre à l'encan.
[b]f♛/b] Dans toutes les autres acceptions du mot , il est une simple préposition, qui exprime différens rapports de situation, de temps, de lieu, de mouvement, etc. Ces diverses significations peuvent se réduire aux prépositions suivantes: Après. Avec. Dans. En. Par. Pour. Selon. Suivant. Sur. Vers.
[b]f♛/b], dans la signification d'Après. À deux mois de là. À deux jours de là. Aller pas à pas. Arracher brin à brin. Dire mot à mot. Compter sou à sou. Manger morceau à morceau.
[b]f♛/b], dans la signification d'Avec. Travailler à l'aiguille. Gagner à la pointe de l'épée. Aller à voiles et à rames. Bâtir à chaux et à ciment. Se battre à l'épée et au pistolet. Marcher à petit bruit. Un fusil chargé à balle. Canon chargé à cartouche. Faire brûler à petit feu. Vivre à peu de frais. Donner, prendre à toutes mains. À petit manger bien boire. Fromage à la crème. Bouton à queue. Bâton à deux bouts. Couteau à ressort. Ecuelle à oreilles. Clou à crochet. Chandelier à branches. Chapeau à grands bords. Agir à bonne intention. Prier à mains jointes. Sauter à pieds joints. Recevoir à bras ouverts, etc.
[b]f♛/b], pour Dans, en. Vivre à Paris. Demeurer à Rome. Retourner à la Ville. Jeter à la rivière. Se promener à la campagne. Blessure à l'épaule, à la cuisse. Il y viendra à son rang. Etre à sa place.
[b]f♛/b], dans la signification de Par. Obtenir à force de prières. On juge à sa mine. On voit à l'air dont il s'y prend. Aller à courbettes.
[b]f♛/b], dans la signification de Pour. Prendre à témoin. Inviter quelqu'un à dîner. Une fille à marier. Avoir quelque chose à bon marché. Tenir à honneur. Tenir à injure. On eut bien de la peine à lui faire entendre. Une selle à tous chevaux. Un conte à dormir debout. Fixer à jamais.
[b]f♛/b], Selon, suivant. Un habit à la mode. Bâtir à la manière d'Italie. Vivre à sa fantaisie. Cela n'est pas à son goût. À ce que je vois. À ce que vous dites. Il faut donc à votre compte, à votre avis.
[b]f♛/b], dans la signification de Sur. Monter à cheval. Mettre pied à terre. À peine de la vie. Un oiseau qui se bat à la perche.
[b]f♛/b], dans la signification de Vers. Il tire à sa fin. Venez à moi.
[b]f♛/b], entre deux noms de nombre, signifie Entre ou environ. Ainsi on dit, Un homme de quarante à cinquante ans, pour dire, Un homme dont l'âge est entre quarante et cinquante ans, ou dont l'âge est d'environ quarante ou cinquante ans; Une troupe de sept à huit cents hommes, pour dire, Une troupe d'hommes dont le nombre est entre sept et huit cents, ou une troupe d'environ sept ou huit cents hommes; Il y avoit six à sept femmes dans cette assemblée, pour dire, Il y avoit environ six à sept femmes.
[b]f♛/b], sert aussi à marquer le Temps. Se lever à six heures. Dîner à midi. On l'attend à toute heure, à tout moment. Revenir à heure indue. À la fin du mois. À jour préfix. À l'arrivée du courrier. À perpétuité. À l'avenir. Il y parviendra à la longue.
[b]f♛/b] Il sert aussi à marquer le Lieu. Se tenir à l'entrée du bois. Il demeure à deux lieues d'ici, à vingt lieues de là. Être à l'écart, à l'abri, à découvert.
[b]f♛/b] La Situation. À droite. À gauche. À côté. À pied. À cheval.
[b]f♛/b] La Posture, le Geste. Être à genoux. Dos à dos. Nez à nez.
[b]f♛/b] La Manière de vivre, de s'habiller, de se mettre, de marcher, d'agir, de parler, etc. Vivre à la Françoise. S'habiller à l'Espagnole. Un homme à soutane, à cheveux courts. Marcher à petits pas. Courir à toutes jambes, à toute bride. S'embarquer à la hâte. Un homme à bons procédés. Un homme à systèmes. Un homme à grands mots.
[b]f♛/b] La Qualité d'une chose. De l'or à vingt-quatre carats. Du velours à trois poils.
[b]f♛/b] La Quantité. Il en a à foison, à satiété, à milliers.
[b]f♛/b] Le Prix et la Valeur d'une chose. Du vin à vingt sous, à trente sous la pinte. Du drap à vingt francs l'aune.
[b]f♛/b] La Mesure ou le Poids dont on se sert pour la débiter. Vendre du vin à la pinte. Vendre du drap à l'aune. Vendre de la viande à la livre.
[b]f♛/b], s'emploie aussi pour désigner La cause mouvante, le moyen qui fait agir. Moulin à vent. Moulin à eau. Moulin à bras. Arme à feu.
[b]f♛/b] Le Motif qui fait agir. Il l'a dit à bonne intention. Il ne l'a pas fait à mauvais dessein.
[b]f♛/b] L'État et la Disposition d'une chose. Des fruits à garder. Des fleurs à cueillir.
[b]f♛/b] L'Usage auquel une chose est propre. Terre à froment. Moulin à blé. Moulin à poudre. Moulin à papier. Mouchoir à moucher. Bassin à laver les mains. Bassin à barbe. Bois à brûler. Bois à faire du merrain.
[b]f♛/b] Ce qu'une chose est propre ou destinée à contenir. Un étui à peignes, une boîte à mouches, la bouteille à l'encre, un pot à l'eau, pour dire, Un étui à mettre des peignes, une boîte à mettre des mouches, une bouteille à mettre de l'encre, un pot à mettre de l'eau.
[b]f♛/b] Ce qu'il est convenable de faire, et Le bon ou le mauvais traitement qu'un homme, qu'une chose mérite. C'est un avis à suivre. C'est une partie à remettre. C'est une affaire à accommoder. C'est une occasion à ne pas laisser échapper. C'est un cheval à garder. C'est un homme à récompenser. Il en est plus à craindre. Il n'en est que plus à estimer. C'est un homme à noyer. C'est un homme à nasardes. C'est un livre, non seulement à lire, mais à retenir par coeur.
[b]f♛/b] Ce qui peut arriver. d'une chose, à quoi elle peut servir, et de quoi une personne est capable. C'est une affaire à vous perdre. C'est un procès à ne jamais finir. C'est une entreprise à vous faire honneur. C'est un homme à réussir dans tout ce qu'il entreprendra. Il est homme à se fâcher, à vous jouer d'un mauvais tour.
[b]f♛/b], joint avec un verbe à l'infinitif, s'explique quelquefois par le gérondif du même verbe. Ainsi, On diroit à le voir, à l'entendre, se résout par, On diroit en l'entendant, en le voyant. Et toutes les autres semblables façons de parler se peuvent résoudre de même.
[b]f♛/b] Quelquefois aussi il s'explique par de quoi, et par de raison pour. Verser à boire. Il n'a pas à manger. Il ne trouve pas à travailler. Il y auroit à craindre. Trouver à redire. Il n'y a pas à balancer. Il n'y a pas à différer.
[b]f♛/b] Il se joint encore à l'infinitif des verbes dans divers autres sens. Il s'emporta à lui dire, jusqu'à lui dire. Il s'abaissa à le prier. S'amuser à causer. Je suis encore à savoir. Il est encore à venir. Je suis ici à l'attendre. C'est à faire à lui d'ordonner des sêtes. Je sais, à n'en point douter, que... C'est à vous à parler. C'est à lui de décider. C'est à savoir s'il le voudra. Il n'y a rien à gagner avec lui, etc.
[b]f♛/b], s'emploie aussi dans les phrases suivantes, et dans une infinité d'autres, qui seront expliquées chacune en son lieu. Arriver à bord. Se résoudre à tout. Mettre à l'air. Mettre à la voile. Appliquer à la question. Crier à l'aide. Attacher à la muraille. Atteler à la charrue. Coucher à la belle étoile. Jouer à la paume. Jouer à quitte ou à double. Valet à gages. Pension à vie. Ils se prosternèrent à ses genoux. Ils tombèrent à ses pieds. Se tourner à bien, à mal. Se mettre à l'étude. Aller à l'armée, à Rome, à l'Église. Voyons à qui l'aura.
[b]f♛/b] On verra les différens sens de ces phrases, et de celles des articles précédens, aux mots dont elles sont composées.
[b]f♛/b], lorsqu'il précède l'article masculin, suivi d'un mot qui commence par une consonne, devient Au. V. [b]Au.

Dictionnaire de l'Académie Française 1798. 1798.


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.