Kyrie eleison

Kyrie eleison

Kyrie

Chant grégorien
Gregorian chant.gif
Plain-chant
Neumes
Modalité grégorienne
Répertoire grégorien
Introït - Kyrie - Gloria - Graduel - Alléluia - Trait - Séquence - Credo - Offertoire - Préface - Sanctus - Agnus Dei - Communion - Ite

Genres: Antienne - Hymne - Répons

Articles sur la musique sacrée

Le Kyrie, qui vient de κυριε en grec, le Seigneur, est un chant liturgique des Églises catholique et orthodoxe.

Les mots Kyrie eleison signifient en grec Seigneur, prends pitié (traduction catholique arrêtée après Vatican II) ou Seigneur, aie pitié (traduction orthodoxe arrêtée en français par les liturgistes russes et grecs au début du XXe siècle). L'origine de ce chant est la prière chrétienne sur laquelle il repose, prière souvent dite encore en grec car elle date de l'époque ancienne (IIIe siècle) où la langue officielle de l'Eglise était le grec.

Les paroles, le plus souvent par trois strophes, sont les suivantes dans l'Église catholique (Texte grec, Translittération, (Traduction)):

Κύριε ελέησον Kírie eléison (Seigneur, prends pitié)
Χριστε ελέησον Khriste eléison (Ô Christ, prends pitié)
Κύριε ελέησον Kírie eléison (Seigneur, prends pitié)

Les paroles, par trois ou neuf strophes ou multiples de neuf, sont les suivantes dans l'Église orthodoxe :

Κύριε ελέησον Kírie eléison (Seigneur, aie pitié)
Κύριε ελέησον Kírie eléison (Seigneur, aie pitié)
Κύριε ελέησον Kírie eléison (Seigneur, aie pitié)

Sommaire

Historique

Kyrie 16 : féries du temps ordinaire.

Le Kyrie catholique marquait primitivement la fin des litanies de la procession et le début de la messe. L'invocation était répétée jusqu'à ce que le célébrant fît signe de cesser. Le kyrie a été introduit dans la Messe romaine à la fin du Ve siècle par un pape d'origine africaine, Gélase Ier. Au VIe siècle, le nombre de répétitions fut fixé à neuf par Léon Ier le Grand, et au XVIe siècle, Pie V fixa à trois les répétitions des Kyrie eleison, Christe eleison et Kyrie eleison. La messe de Paul VI a réduit les invocations à deux de chaque, sauf si la mélodie en exige un nombre différent. Le Kyrie orthodoxe intervient, dans le rite byzantin, dans le cadre des litanies diaconales ou presbytérales à de nombreuses reprises le dimanche pendant la liturgie de la parole mais aussi en d'autres temps liturgiques ou non, pendant les vêpres, pendant la liturgie des présanctifiés, pendant les pannikhides, pendant les prières patronales (slava chez les Serbes ou les Monténégrins), etc.

Chant grégorien (propre à l'Église catholique)

Kyrie 3 (Kyrie Deus sempiterne)

Le kyrie fait partie des chants ordinaires de la messe. Il en existe un très grand nombre (une trentaine dans le Graduel Romain), d'époques et de styles très divers. Les deux exemples extrêmes donnés ici donnent une idée de cette variété: le Kyrie 16 (féries du temps ordinaire) en style syllabique appartient au fond grégorien primitif; le Kyrie 3 (Kyrie Deus sempiterne), de style mélismatique, date du XIe siècle.

Le kyriale est traditionnellement réparti par type de messe, mais cette répartition n'est pas contraignante. On peut chanter les pièces ornées de l'ordinaire à une autre messe que celle à laquelle elles sont affectées, selon l'importance de la messe et le degré de solennité. Les pièces ornées ne sont cependant pas employées aux messes de féries.

Chaque invocation peut être répétée deux ou trois fois, suivant ce que la mélodie exige. Quand seules les deux premières invocations sont indiquées, sauf indication contraire, la troisième est une reprise de la première.

Les kyrie grégoriens sont souvent composés (comme le Kyrie 3 ci-contre) sur une structure répétitive de type K1-K2-K1 / C1-C2-C1 / K1-K2-K3 : la dernière invocation est plus longue et reprend souvent les thèmes des invocations alternatives précédentes.

Dans les invocations du kyrie, le "e" final du premier mot fusionne avec l'initiale du deuxième. La limite exacte entre les deux mots n'est donc généralement pas déterminée, d'autant moins que cette syllabe "e" fait généralement l'objet d'un mélisme à plusieurs incises. On trouvait souvent écrit "Kyrieleison" et "Christeleison" dans les recueils grégoriens, ce qui montre bien que la limite est assez arbitraire. D'autre part, les kyrie ont souvent une formule commune pour le "eleison" final qui a pu fonctionner comme un refrain simple susceptible d'être repris par l'assemblée.

Musique classique

Dans le répertoire classique, le kyrie est un chant lyrique où le chœur est prédominant, avec généralement un soliste baryton et une soliste sopraniste, voire soprano ou soprano coloratura.

D'une manière générale, le chant suit trois fils : celui du chœur, celui du soprano, et celui du baryton, ces deux derniers entamant un dialogue donc l'émotion est guidée par le chœur.

Liens

Lien interne

À entendre


  • Portail du christianisme Portail du christianisme
  • Portail de la musique classique Portail de la musique classique
Ce document provient de « Kyrie ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Kyrie eleison de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Kyrie Eleison — • Greek for Lord have mercy ; the Latin transliteration supposes a pronunciation as in Modern Greek, is a very old, even pre Christian, expression used constantly in all Christian liturgies Catholic Encyclopedia. Kevin Knight. 2006. Kyrie Eleison …   Catholic encyclopedia

  • Kyrie eleison — Kyrie eleison, XI. Choralmesse Kyrie eleison als Gregorianischer Gesang Kyrie eleison (griech. κύριε ἐλέησον, He …   Deutsch Wikipedia

  • Kyrie Eleison — Kyrie es el caso vocativo del sustantivo griego κύριος (kyrios: «señor») y significa «¡Oh Señor!». Eleison, en griego ἐλέησον, es imperativo aoristo del verbo ἐλεέω compadecerse . Transliterado al latín, es el nombre común de una importante… …   Wikipedia Español

  • Kyrie Eleison — Kýrie eléison (griech. κύριε ἐλέησον, „Herr, erbarme Dich“) war in vorchristlicher Zeit ein gebräuchlicher Huldigungsruf für Götter und Herrscher. Die Juden der griechischsprachigen Diaspora hatten den Kyrios Titel auf den Gott Israels bezogen… …   Deutsch Wikipedia

  • kyrie eleison — ⇒KYRIE, KYRIE ELEISON, subst. masc. inv. LITURG. CHRÉT. A. [Invocation commençant par les paroles grecques kyrie eleison] Chanter le Kyrie. Soudain le Kyrie Eleison jaillit vers le ciel, poussé par toutes les poitrines et tous les cœurs (MAUPASS …   Encyclopédie Universelle

  • kyrié-éléison — kyrié, ou kyrié éléison (ky ri é ou ki ri é élé i son ) s. m. Terme de liturgie. Partie de la messe qui renferme une triple invocation à Dieu répétée trois fois.    La musique composée sur les paroles du Kyrié. Un beau Kyrié. ÉTYMOLOGIE    Du… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • kyrie\ eleison — kyrie [ kir(i)je ] ou kyrie eleison [ kir(i)jeeleisɔn ] n. m. inv. • 1840; kirie leyson v. 1170; gr. Kurie « Seigneur » et eleêson « aie pitié » ♦ Invocation par laquelle commencent les litanies, au cours de la messe; musique sur laquelle se… …   Encyclopédie Universelle

  • kyrie eleison — {{hw}}{{kyrie eleison}}{{/hw}}locuz. sost. m. inv. Principio di un invocazione liturgica della Messa e delle litanie. ETIMOLOGIA: dal lat. ecclesiastico kyrie eleison, a sua volta dal greco kyrie eléeson ‘Signore abbi pietà’ …   Enciclopedia di italiano

  • kyrie eleison — early 13c., Greek liturgical formula, adopted untranslated into the Latin mass, lit. lord have mercy (Ps. cxxii:3, Matt. xv:22, xvii:15, etc.). From kyrie, vocative of kyrios lord, master (see CHURCH (Cf. church)) + eleeson, aorist imperative of… …   Etymology dictionary

  • Kyrie eleison — [kir′ē ā΄ ā lā′ē sōn΄] n. [Gr(Ec) Kyrie eleēson, Lord, have mercy (upon us): see Ps. 123:3, Matt. 15:22] 1. an invocation or response used in several Christian liturgies; specif., a regular part of the Roman Catholic Mass 2. a musical setting of… …   English World dictionary


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.