Jean Restout

Jean Restout

Jean II Restout

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Restout.
Jean II Restout
Jean Restout, buste réalisé par J.J Caffierie
Jean Restout, buste réalisé par J.J Caffierie
Naissance 26 mars 1692
Rouen
Décès 1er janvier 1768
Paris
Nationalité Français
Activité(s) Peintre
Formation famille Restout
Maître Jean Jouvenet, son oncle et le reste de sa famille, Nicolas de Largillière
Élèves Jean-Bernard Restout, son fils; Noël Hallé, son beau-frère; Maurice Quentin de La Tour, Jean-Baptiste Deshays de Colleville et Christian Bernhard Rode
Mouvement artistique Néo-classicisme
Œuvres réputées "Vénus présentant ses armes à Énée" (1717), "Mort de Sainte Scolastique" (1730)...
Mécènes Frédéric Ier le Grand, Roi de Prusse, la famille de Rohan-Soubise
Influencé par Jean Ier Restout, son père, Jean Jouvenet, son oncle, spiritualité janséniste
Influença Maurice Quentin de La Tour
Le Christ au Jardin des Oliviers, gravure selon un tableau de Jean II Restout.

Jean Restout, dit Jean II Restout ou Jean Restout le jeune, né à Rouen, le 26 mars 1692 et mort à Paris le 1er janvier 1768, est un peintre français.

Jean Restout, peintre néo-classique appartient à l’illustre famille des peintres normands Restout. Lui-même était le fils du peintre Jean Ier Restout et de Marie Jouvenet, sœur et élève de Jean Jouvenet.

Sommaire

Une formation familiale

Initié à la peinture par sa famille, son père, sa mère et ses oncles paternels, Eustache Restout et Jacques Restout, il devient l'élève de son oncle et parrain, Jean Jouvenet, chef de file de la peinture religieuse en France à la fin du XVII° et au début du XVIII° siècle. Il aurait aussi étudié auprès de Nicolas de Largillière.

Une carrière académique

Agréé de l’Académie royale en 1717 pour son œuvre pour le Grand Prix ("Vénus demandant à Vulcain des armes pour Énée" et sa suite "Vénus présentant ses armes à Énée"), il reste à Paris au lieu de se rendre en Italie pour le traditionnel voyage d'étude de tout peintre classique, et expose dans tous les salons. Il remplit successivement tous les postes de distinction académique, devenant membre de l’Académie en 1720, professeur-adjoint en 1730, professeur en 1733, recteur-adjoint en 1746, recteur en 1752, directeur en 1761.

Il fut élu aussi associé des académies de Rouen en 1748 et de Caen en 1749.

Œuvres

Ses œuvres, principalement des retables (musée du Louvre), des plafonds et des dessins pour les tapisseries des Gobelins, qui ont été gravées par Cochin et Pierre Drevet, sont souvent religieuses et d'inspiration janséniste. Jean Restout est aussi l'auteur de plusieurs portraits de personnalités jansénistes de son temps. On trouve aussi dans sa carrière des sujets mythologiques, dont un épisode tiré de l'Enéide de Virgile qui lui valut le Grand Prix de l'Académie en 1717. On lui doit un Essai sur les principes de la peinture édité en 1863 par A-R R Formigny de la Londe à Caen chez Hardel. Il a aussi travaillé pour le Roi de Prusse Frédéric le Grand et pour la célèbre famille des Rohan-Soubise dont il décora l'hôtel à Paris.

Une tradition familiale perpétuée

Ayant épousé, en 1720, la fille du peintre Claude Guy Hallé, Marie-Anne Hallé, leur fils fut le peintre Jean-Bernard Restout (1732-1797). Il eut aussi comme élève son beau-frère, Noël Hallé.

Atelier et élèves

Il avait installé à partir de 1730 un atelier à Paris où il forma, outre son beau-frère, d'autres artistes comme Jean-Baptiste Deshays de Colleville, Christian Bernhard Rode et surtout Maurice Quentin de La Tour.

Principales oeuvres

Citons comme principales oeuvres :

parmi ses portraits :

et parmi la série de tableaux mythologiques de la collection Rohan-Soubise qui décore l'Hôtel de Soubise à Paris :

  • "Gageure de Phébus et Borée pour ôter le manteau du voyageur" (1738, Hôtel de Soubise, Paris)
  • "Mercure donnant des leçons à l'Amour" (1737, Hôtel de Soubise, Paris)
  • "Symboles du Secret" (1737, Hôtel de Soubise, Paris)

Bibliographie et sources

  • Essai sur les principes de la peinture, Éd. Arthur-Richard-Rouxelin de Formigny de la Londe, Caen, Hardel, 1863
  • Christine Gouzi, Jean Restout, 1692-1768 : peintre d'histoire à Paris, Paris, Arthéna, Association pour la diffusion de l'histoire de l'art, 2000 ISBN 2-903239-27-4
  • Artcyclopedia.com
  • Safran-arts.com
  • Web Gallery of Art
  • Base Joconde du Ministère de la Culture


Liens externes

  • Portail de la peinture Portail de la peinture
Ce document provient de « Jean II Restout ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Jean Restout de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Jean Restout — (26 March 1692 1 January 1768) was a French Neoclassical painter.BiographyJean Restout was born in Rouen, the son of Jean Restout, the first of that name, and of Marie M. Jouvenet, sister and pupil of the then well known Jean Jouvenet. In 1717,… …   Wikipedia

  • Jean Restout — Gebet Christi im Ölgarten, 1738 oder 1739 von Pierre Imbert Drevet nach einem Original von Jean Restout. Jean Restout (* 26. März 1692 in Rouen; † 1. Januar 1768 in Paris; auch Jean Restout II od …   Deutsch Wikipedia

  • RESTOUT (J.) — RESTOUT JEAN (1692 1768) Il a fallu attendre 1970 et l’importante exposition organisée par le musée de Rouen pour que la personnalité de Jean Restout retrouve la place qu’elle méritait dans l’histoire de la peinture française du XVIIIe siècle.… …   Encyclopédie Universelle

  • Jean-bernard restout — Cet article fait partie de la série Peinture Liste des peintres Portail de la Peinture Jean Bernard Restout, né le 22 février 1732 à Paris et mort le 18 ju …   Wikipédia en Français

  • Jean Bernard Restout — Cet article fait partie de la série Peinture Liste des peintres Portail de la Peinture Jean Bernard Restout, né le 22 février 1732 à Paris et mort le 18 ju …   Wikipédia en Français

  • Jean-Bernard Restout — Jean Bernard Restout, Diogène demandant l’aumône aux statues, 1767. Musée des Augustins de Toulouse. Jean Bernard Restout, né le 22 février 1732 à Paris où il est mort le 18 juillet 1797, es …   Wikipédia en Français

  • Jean Jacques Caffieri — Retrato del escultor , obra de Adolf Ulrik Wertmuller de 1784. Boston, Museo de Bellas Artes …   Wikipedia Español

  • Jean-Baptiste-Henri Deshays — or Deshayes (1729, Colleville 1765, Paris) was a French painter of religious and mythological subjects. LifeHis first training was under his father, the minor Rouen painter Jean Dominique Deshays, he then spent a little time under Jean Baptiste… …   Wikipedia

  • Jean-Baptiste François Desoria — (1758 1832), né à Paris en 1758, et décédé à Cambrai en 1832 (lors de l épidémie de choléra) est un peintre néoclassique qui s est surtout spécialisé dans les peintures historiques dans le style de son contemporain Jacques Louis David. Il fut… …   Wikipédia en Français

  • Jean II Restout — Pour les articles homonymes, voir Restout. Jean II Restout Jean Restout, buste réalisé par …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.