Jean-Francois Lamour


Jean-Francois Lamour

Jean-François Lamour

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lamour.
infobox Jean-François Lamour Icône escrime
Jean francois lamour.jpg
Contexte général
Sport pratiqué escrime
Arme sabre
Biographie
Nationalité français
Naissance 2 février 1956
Maître d'armes Maître Parent
Surnom Jeff
Palmarès
Jeux olympiques 2 1 2
Championnats du monde d'escrime 1 0 2
Championnats de France d'escrime 13

Jean-François Lamour né à Paris le (2 février 1956 - ) est un ancien sportif de haut niveau, (escrimeur au sabre) et actuellement homme politique français.

Sommaire

Carrière sportive

Formé par le Maître Augustin Parent, Jean-François Lamour va dominer le sabre français, de façon écrasante, jusqu'à l'arrivée des sabreurs tarbais, les frères Damien et Gaël Touya.

Puis c'est grâce à la nomination en France du Maître d'armes hongrois, László Szepesi, comme entraîneur national au sabre en 1982, que Jean-François Lamour s'est progressivement révélé au plan international pour atteindre la consécration aux Jeux olympiques de Los Angeles et ceux de Séoul où il monte sur la première marche du podium aux épreuves individuelles.

Palmarès

  • Gold medal olympic.svg Champion olympique en 1984 à Los Angeles
  • Gold medal olympic.svg Champion olympique en 1988 à Séoul
  • Silver medal olympic.svg Vice champion olympique par équipe en 1984 à Los Angeles
  • Bronze medal olympic.svg Médaille de bronze au sabre individuel au Jeux olympiques de 1992
  • Bronze medal olympic.svg Médaille de bronze au sabre par équipe au Jeux olympiques de 1992
  • Autres compétitions :
  • Champion de France sabre 1977, 1978, 1980, 1981, 1982, 1983, 1984, 1985, 1987, 1988, 1989, 1991 et 1992 (13 titres: record).
  • Champion des champions français L'Equipe en 1988.

Fonctions politiques

Jean-François Lamour
Jean francois lamour.jpg
Parlementaire français
Naissance 2 février 1956
Décès
Mandat Député
Début du mandat juin 2007
Fin du mandat {{{fin du mandat}}}
Circonscription treizième circonscription de Paris
Groupe parlementaire Union pour un mouvement populaire
Ve république
  • De 1993 à 1995 : conseiller technique pour la jeunesse et les sports au cabinet du maire de Paris
  • De 1995 à 2002 : conseiller technique pour la jeunesse et les sports au secrétariat général de la présidence de la République
  • De mai 2002 à mars 2004 : ministre des Sports
  • De mars 2004 à mai 2007 : ministre de la Jeunesse, des sports et de la vie associative

Mandats politiques

Membre de l'UMP

  • juin 2007 : député de Paris

Pour les élections législatives de juin 2007, Jean François Lamour est investi "candidat officiel" par l'UMP dans la treizième circonscription de Paris (René Galy-Dejean (maire du 15e arrondissement) et Dominique Beaud (adjointe au maire du XVeme arrondissement) se présentaient aussi sous l'étiquette "majorité présidentielle", mais n'avaient pas reçu l'investiture de l'UMP).

Il est élu député (avec 56,74 % des suffrages) lors du deuxième tour de l'élection législative qui l'opposait à Anne Hidalgo (PS).

Mandats en Cours

  • depuis juin 2007 : Député de Paris
  • depuis mars 2008  : Élu à la présidence du groupe UMP et apparentés au Conseil de Paris
  • depuis mars 2008 : conseiller de Paris

Action politique

Il a contribué a interdire des disciplines "violentes" comme le free-fight ainsi que la diffusion d'émissions de K-1 et de pride sur les chaines françaises, Eurosport notamment. Son argument est que ces sports font l'apologie de la violence et sont un mauvais exemple pour la jeunesse. Mais les pratiquants lui reprochent une action liberticide surtout dans la mesure où ces sports n'engagent que ceux qui les pratiquent et de façon absolument volontaire. Les pratiquants lui reprochent aussi l'absurdité de ce décret puisqu'un un vide juridique autorise la création de clubs sportifs : les combats ont donc maintenant lieu de façon clandestine et aucun contrôle légal ne peut plus être assuré (contrôles médicaux, test de dopage, test encéphaliques et VIH...). A 5 mois des élections municipales, il devient le porte parole de la candidate UMP à Paris, Françoise de Panafieu.

Lutte anti-dopage

Jean-François Lamour, élu du comité l’AMA (Agence Mondiale Antidopage), depuis le 21 novembre 2004, puis vice-président depuis le 18 novembre 2006 était pressenti pour être Président, mais il renonce finalement le 17 novembre 2007 au beau milieu de rumeurs suite à une médiatisation à retard d'un contrôlé positif le concernant lors du championnat du monde à Lausanne en 1987. À l'époque, la contre-expertise s'est par contre avérée négative et une 3eme contre expertise a confirmé que le taux de concentration du produit incriminé (Guronsan) fût inférieur au taux maximal autorisé.

Voir aussi

Commons-logo.svg

Précédé par Jean-François Lamour Suivi par
Marie-George Buffet
Ministre français de la jeunesse et des sports
Roselyne Bachelot-Narquin


Blason paris 75.svg Députés de Paris

Martine Billard  · Jean Tiberi  · Martine Aurillac  · Edwige Antier  · Tony Dreyfus  · Danièle Hoffman-Rispal  · Patrick Bloche  · Sandrine Mazetier  · Jean-Marie Le Guen  · Serge Blisko  · Yves Cochet  · Philippe Goujon  · Jean-François Lamour  · Claude Goasguen  · Bernard Debré  · Françoise de Panafieu  · Annick Lepetit  · Christophe Caresche  · Daniel Vaillant  · Jean-Christophe Cambadélis  · George Pau-Langevin

  • Portail de la politique Portail de la politique
  • Portail de l’escrime Portail de l’escrime
  • Portail de la France Portail de la France
Ce document provient de « Jean-Fran%C3%A7ois Lamour ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Jean-Francois Lamour de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Jean-françois lamour — Pour les articles homonymes, voir Lamour. Jean François Lamour …   Wikipédia en Français

  • Jean-Francois Lamour — Jean François Lamour Jean François Lamour (* 2. Februar 1956 in Paris) ist ein ehemaliger französischer Fechter und ehemaliger Sportminister. Er gewann bei den Olympischen Spiele 1984 und 1988 die Goldmedaille im Säbel Einzel. Lamour begann 1963… …   Deutsch Wikipedia

  • Jean-François Lamour — (* 2. Februar 1956 in Paris) ist ein ehemaliger französischer Fechter und ehemaliger Sportminister. Er gewann bei den Olympischen Spiele 1984 und 1988 die Goldmedaille im Säbel Einzel. Lamour begann 1963 in Paris beim Fechtmeister Augustin Parent …   Deutsch Wikipedia

  • Jean-François Lamour — (born February 2, 1956) is a former French fencer and current French politician and cabinet minister. A top fencer, he was a gold medallist at the 1984 Olympics and 1988 Olympics and a bronze medal winner at the 1992 Olympics in the men s… …   Wikipedia

  • Jean-François Lamour — Pour les articles homonymes, voir Lamour. Jean François Lamour …   Wikipédia en Français

  • Jean-Marie Lamour — Nationalité  France Pays de résidence   …   Wikipédia en Français

  • Jean-François Copé —  Ne doit pas être confondu avec François Coppée. Jean François Copé Jean François Copé, le 21 janvi …   Wikipédia en Français

  • Jean-François Mattei — Pour les articles homonymes, voir Mattei. Cet article concerne l homme politique français. Pour le philosophe, voir Jean François Mattéi. Jean François Mattei …   Wikipédia en Français

  • Jean-François Sivadier — est un comédien et metteur en scène de théâtre et d opéra, né le 11 juillet 1963. Formé comme comédien au Centre théâtral du Maine, puis élève du Théâtre national de Strasbourg. Sommaire 1 Télévision 2 Théâtre 2.1 Comédien …   Wikipédia en Français

  • Jean-Louis Borloo — Jean Louis Borloo, le 18 décembre 2007. Mandats Président du Parti radical …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.