Hermine


Hermine
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hermine (homonymie).
Aide à la lecture d'une taxobox Hermine
 Mustela erminea
Mustela erminea
Classification
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Mammalia
Sous-classe Theria
Super-ordre Eutheria
Ordre Carnivora
Sous-ordre Caniformia
Famille Mustelidae
Genre Mustela
Nom binominal
Mustela erminea
Linnaeus, 1758
Statut de conservation UICN :

LC  : Préoccupation mineure
Schéma montrant le risque d'extinction sur le classement de l'UICN.

Statut CITES : Cites III.svg Annexe III ,
Révision du 16/03/89

Retrouvez ce taxon sur Wikispecies

D'autres documents multimédia
sont disponibles sur Commons

L’hermine (Mustela erminea) est un animal de la famille des mustélidés, devant son nom vernaculaire au latin armenius mus, « rat d'Arménie ».

Sommaire

Description

Son pelage est, en été, brun foncé dessus et blanchâtre dessous. En hiver, l'animal, comme le lièvre variable et le lagopède, adopte une livrée entièrement blanche à l'exception de l'extrémité de sa queue qui reste noire. Vers la mi-mars l'hermine commence sa mue pour retrouver sa couleur d'été juste avant la saison des amours.

L'hermine adulte mesure de 22 à 32 cm de long plus sa queue de 8 à 12 cm, pour un poids variant de 125 à 440 grammes ; la femelle est en général plus petite et plus légère que le mâle.

Vie

L'hermine se rencontre essentiellement en zone de montagne au-dessus de 1 000 mètres en altitude mais également dans les secteurs de bocage extensif en plaine et colline.

L'hermine se nourrit essentiellement de petits rongeurs, plus rarement d'oiseaux, de grenouilles, ou d'insectes, mais elle ne dédaigne pas si l'occasion s'en présente d'inscrire à son menu un lapin. Elle est active principalement la nuit. L'hermine est cependant attirée par les refuges, les chalets d'alpage et de façon générale tous les endroits fréquentées par les hommes car elle sait qu'elle pourra, avec un peu de chance, y trouver quelque nourriture.

Hermine avec son pelage d'été.

La période des amours pour les hermines a lieu au printemps, avant la mue de l'été qui va lui faire perdre sa livrée hivernale. C'est aussi à cette époque qu'elles peuvent être observées le plus facilement car elles ont tendance à oublier alors les principes de sécurité les plus évidents vis-à-vis de leurs propres prédateurs.

La femelle met bas une fois par an, en avril. Sa portée est de trois à sept petits.

Les hermines furent introduites en Nouvelle-Zélande à la fin du XIXe siècle pour faire le ménage parmi les populations de souris qui infestaient alors le territoire. Aujourd'hui, les hermines sont abondantes dans les forêts de hêtres de Nouvelle-Zélande (Nothofagus sp.) où les populations de souris communes (Mus musculus) sauvages constituent une bonne partie de leur alimentation.[réf. nécessaire]

Fourrure d'hermine

La fourrure d'hermine a longtemps été trés recherchée et prisée. Aujourd'hui le manteau en fourrure d'hermine n'est plus à la mode et les magistrats français ont depuis accepté de troquer leur célèbre peau d'hermine pour une peau de lapin teinte en blanc.

Symbolique

  • En héraldique, l'hermine est une fourrure ; on la considère comme étant formée de la fourrure de l'hermine sur laquelle sont parsemées les extrémités noires de la queue (les "mouchetures"). L'animal entier est plus rarement représenté.

Annexes

Articles connexes

Liens externes

Bibliographie

  • Debrot S. (1982). Ecologie de Mustela erminea L. : dynamique des composantes structurales, trophiques et parasitaires de deux populations. Thèse de doctorat. Univ. de Neuchâtel. : 279 pp.
  • Thierry Lodé (2000) « Le Putois et l'Hermine », Le courrier de la Nature, 187.
  • Mermod C. & P. Marchesi (1988). Les petits carnivores. Atlas visuel, Payot, Lausanne, 64 pp.
  • Vogel C. (2006). Eco-éthologie de l’hermine (Mustela erminea, L. 1758). Utilisation des structures paysagères dans une mosaïque composée de zones forestières, agricoles, urbanisées et revitalisées. Thèse, Université de Neuchâtel : 147 pp.


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Hermine de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • hermine — [ ɛrmin ] n. f. • ermine v. 1140; fém. de l a. adj. (h)ermin, du lat. armenius (mus) « (rat) d Arménie » 1 ♦ Mammifère carnivore (mustélidés), un peu plus grand que la belette à laquelle il ressemble. ⇒ martre (blanche). Le pelage de l hermine,… …   Encyclopédie Universelle

  • Hermine — ist ein weiblicher Vorname. Er leitet sich vom männlichen Vornamen Hermann (althochdeutsch heri = Heer, man = Mann) ab.[1] Inhaltsverzeichnis 1 Namenstag 2 Bekannte Namensträgerinnen 2.1 Reale Namensträgerinnen …   Deutsch Wikipedia

  • herminé — herminé, ée (èr mi né, née) part. passé d herminer. 1°   Fourré d hermine. •   C est [le couvre chef] une coiffure basse, de simple toile de Hollande, fort longue, mais plus courte de beaucoup que la queue herminée de la robe [de veuve], SAINT… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Hermine — may refer to: * Hermine Demoriane, French singer, writer and tightrope walker * Tropical Storm Hermine See also * Ermine (disambiguation) …   Wikipedia

  • hermine — HERMINE. s. f. Petit animal blanc qui a le bout de la queüe noir. Robe fourrée d hermine. C est aussi une des deux fourures du Blason. Les Ducs de Bretagne portoient d hermine …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Hermine — Hermine, Hermina, Hermanna althochdeutscher Ursprung, weibliche Form (Bedeutungszusammensetzung aus: »Heer« und »Mann«). Bekannt durch die Hermine in den Harry Potter Romanen …   Deutsch namen

  • Hermine — f German: feminine form of HERMANN (SEE Hermann), formed on the lines of Wilhelmine (see WILHELMINA (SEE Wilhelmina)). The name is now also used in France …   First names dictionary

  • herminé — Herminé, [hermin]ée. Terme de Blason. Il porte de gueule à la croix herminée …   Dictionnaire de l'Académie française

  • hermine — (èr mi n ) s. f. 1°   Un des noms vulgaires de la marte blanche (mammifères digitigrades), dont la peau fournit une belle fourrure. •   La belette à queue noire s appelle hermine et roselet, hermine lorsqu elle est blanche, roselet lorsqu elle… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • HERMINE — s. f. Petit animal blanc, du genre des Martres, dont le poil est très fin, et qui a le bout de la queue noir. Peau d hermine.   Il se dit égaiement de La fourrure que l on fait avec la peau d hermine. Robe fourrée d hermine. Manteau doublé d… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.