Hardelot


Hardelot

Neufchâtel-Hardelot

Neufchâtel-Hardelot
Armoiries
Détail
Administration
Pays France
Région Nord-Pas-de-Calais
Département Pas-de-Calais
Arrondissement Boulogne-sur-Mer
Canton Samer
Code Insee abr. 62604
Code postal 62152
Maire
Mandat en cours
Jean-Pierre Pont
2008-2014
Intercommunalité Communauté d'agglomération du Boulonnais.
Démographie
Population 3 759 hab. (2006)
Densité 180 hab./km²
Géographie
Coordonnées 50° 37′ 10″ Nord
       1° 38′ 30″ Est
/ 50.6194444444, 1.64166666667
Altitudes mini. 4 m — maxi. 155 m
Superficie 20,85 km²

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Neufchâtel-Hardelot est une commune française, située dans le département du Pas-de-Calais et la région Nord-Pas-de-Calais.

Sommaire

Géographie

Cette station balnéaire est située au bord de la Manche, à l'embouchure de la Becque d'Hardelot.

Histoire

A la fin du VIIe siècle, les garennes de Neufchâtel, dites " le Mont Saint Frieux ", abritaient à 153 mètres d'altitude un village. La légende raconte que deux frères ermites vivaient là, Judoc et Férioc.

Le nom français de ce dernier est Saint-Férieux, qui aurait donné son nom à Saint-Frieux. Judoc lui est honoré sous le nom de Saint-Josse. A l'emplacement de leur ermitage aurait été bâtie une chapelle. Dans l'église Saint-Pierre de Neufchâtel, quatre vitraux retracent encore aujourd'hui la vie de ces deux frères : du côté droit dans la chapelle du Sacré Cœur, celle de Saint-Frieux, du côté gauche dans la Chapelle du Rosaire, celle de Saint-Josse.

La commune de Neufchâtel, entre Dannes et Condette, était entre 1790 et 1801 un village de 821 habitants vivant sur une étendue de 2 088 hectares. Elle appartenait au bailliage du Choquel et Bellefontaine. Le nom de Neufchâtel aurait son origine dans un château fort, le château de Bellefontaine, qui fut englouti par les sables mouvants. Etait-ce là le " Novum Castellum " qui aurait donné son nom à Neufchâtel ? De nombreux historiens l'affirment. Toujours est-il que l'on trouve pour la première fois le nom de Neufchâtel en 1173 et en 1199 dans la charte de Samer.

Au début des années 1900, Hardelot n'est qu'une immense garenne bordée de dunes de sable blond face à une mer aux reflets changeants, dotée d'une forêt giboyeuse de plus de 600 hectares. Elle attire de nombreux adeptes qui chassent déjà à cette époque chevreuils, sangliers, lièvres, lapins, perdreaux, bécassines et faisans. En 1905, un mécène anglais, Sir John Whitley, et des amis français achètent 400 hectares de terrain et créent la société d'Hardelot. John Whitley est déjà propriétaire du château d'Hardelot depuis 1897, et c'est l'un des promoteurs du Touquet Paris-Plage. Il veut faire d'Hardelot la nouvelle station balnéaire à la mode et le centre mondain des sports.

Dès 1908, 20 villas apparaissent autour des tennis en bord de plage. C'est le célèbre architecte Louis-Marie Cordonnier, ami de John Whitley, qui réalise ces vastes et singulières villas qui caractérisent encore aujourd'hui Hardelot. En 1911, l'illustre aviateur Louis Blériot se fait construire une villa sur la digue. Il conçoit et commercialise le premier aéroplage français, l'ancêtre du char à voile, qui va attirer de très nombreux adeptes sur la plage de la station.

En 1910, Hardelot est érigée en paroisse et accueille son premier curé, celui de Condette, l'Abbé Bouly, connu pour ses talents de sourcier et d'herboriste.

En 1913, Hardelot est classée officiellement " station climatique ". La première guerre mondiale ne nuit pas à la station, bien au contraire. En raison de sa proximité avec le front des opérations, elle se transforme en un centre militaire très actif. Sir John Whitley accueille si chaleureusement les officiers alliés que bon nombre d'entre eux vont acheter un terrain et se faire construire une villa.

L'entre-deux-guerres marque l'apogée d'Hardelot qui rivalise avec le Touquet Paris-Plage et attire des personnalités venues de toute l'Europe, surtout de Belgique, de Hollande et d'Angleterre. Mais la seconde guerre mondiale interrompt la politique des loisirs et des mondanités et sonne le glas de la station. Hardelot est occupée, pillée et dynamitée jusqu'aux bombardements alliés de 1944 qui finiront de la défigurer. Elle fut la cible d'un des premiers raids commandos alliés lors de l'opération Abercrombie.

Après la guerre, Hardelot renaît lentement de ses cendres grâce à de nouveaux passionnés. Avec les dommages de guerre, Claude Lefebvre, petit-fils de Louis-Marie Cordonnier, reconstruit un certain nombre des villas détruites. En 1958, le promoteur lillois Joseph Lesur achète la société d'Hardelot et relance la station, avec l'aide de ses fils, José et Francis. En 1999, ils revendent la société d'Hardelot à Nicolas Boissonnas, qui poursuit aujourd'hui de nouveaux projets pour Hardelot.

L'adjonction de Hardelot au nom de la commune est effectué en 1954.

Administration

Liste des maires successifs

Liste des maires successifs
Période Identité Parti Qualité
1989 à ce jour Jean-Pierre Pont UMP --
Toutes les données ne sont pas encore connues.

Urbanisme

Neufchâtel fait partie du pays du Boulonnais et de la communauté d'agglomération du boulonnais. Le SCOT du Boulonnais est en cours d'élaboration sur le périmètre du pays.

La commune, de plus de 3 500 habitants, doit satisfaire au seuil minimal de 20% de logements sociaux fixé par la loi SRU. En 2007, ce taux était de 10,2%[1].

Démographie

Évolution démographique
(Source : INSEE)
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006
1834 2007 2392 2712 3035 3592[2] 3759[3]
Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes

Héraldique

blason

Les armes de la ville se blasonnent ainsi :

D’argent à la nef de sinople habillée d’argent croisetté de gueules, équipée de sable et flammée d’azur, voguant sur des ondes aussi d’argent mouvant de la pointe, au chef bastillé de gueules chargé d’une couronne carolingienne d’or adextrée d’une salamandre de sinople dans sa patience aussi d’or et senestrée d’une demi rose d’or accolée à une demi-grenade du champ

Communes limitrophes

Rose des vents Saint-Étienne-au-Mont Condette Rose des vents
La Manche N Nesles
O    Neufchâtel-Hardelot    E
S
Dannes Halinghen
Widehem
Enclave: {{{enclave}}}

Lieux et monuments

Monuments historiques

Maison dite villa Sans-Gêne 1997/12/01 : inscrit MH partiellement Les façades et toitures de la villa et du logement des domestiques

Renseignements issus de : Bases de données Ministère de la culture

Personnalités liées à la commune

Voir aussi

Notes et références

Liens externes


  • Portail du Nord-Pas-de-Calais Portail du Nord-Pas-de-Calais
Ce document provient de « Neufch%C3%A2tel-Hardelot ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Hardelot de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Hardelot Village Vacances — (Ардело Плаже,Франция) Категория отеля: Адрес: 12 avenue Charlemagne, 621 …   Каталог отелей

  • Neufchâtel-Hardelot — 50° 37′ 10″ N 1° 38′ 30″ E / 50.6194444444, 1.64166666667 …   Wikipédia en Français

  • Neufchatel-Hardelot — Neufchâtel Hardelot Neufchâtel Hardelot Détail Administration Pays France Région Nord Pas de Calais …   Wikipédia en Français

  • Neufchâtel-hardelot — Détail Administration Pays France Région Nord Pas de Calais …   Wikipédia en Français

  • Neufchâtel-Hardelot — Neufchâtel Hardelot …   Wikipedia

  • Château d'Hardelot — Pour les articles homonymes, voir Neufchâtel Hardelot. Château d Hardelot Hardelot Castle Période ou style …   Wikipédia en Français

  • Résidence du Parc Hardelot 1 — (Neufchâtel Hardelot,Франция) Категория отеля: Адрес: 62152 Neufchâtel …   Каталог отелей

  • Centre transfrontalier d'Hardelot — Château d Hardelot Pour les articles homonymes, voir Neufchâtel Hardelot. Château d Hardelot Vue générale de l édifice …   Wikipédia en Français

  • Chateau d'Hardelot — Château d Hardelot Pour les articles homonymes, voir Neufchâtel Hardelot. Château d Hardelot Vue générale de l édifice …   Wikipédia en Français

  • Chateau d'hardelot — Château d Hardelot Pour les articles homonymes, voir Neufchâtel Hardelot. Château d Hardelot Vue générale de l édifice …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.