Grozny


Grozny
Grozny
Грозный
Coat of Arms of Grozny (Chechnya).png
Coordonnées : 43°18′N 45°42′E / 43.3, 45.743°18′N 45°42′E / 43.3, 45.7

  Géolocalisation sur la carte : Tchétchénie

(Voir situation sur carte : Tchétchénie)
Grozny

  Géolocalisation sur la carte : Russie

(Voir situation sur carte : Russie)
Grozny
Pays Drapeau de Russie Russie
Région économique Nord-Caucase
District fédéral Nord-Caucase
Sujet fédéral Flag of the Chechen Republic.svg Tchétchénie
Code OKATO 96 401
Maire Mouslim Khoutchiev
Fondation 1818
Statut Ville depuis 1870
Ancien(s) nom(s) Groznaïa (1818-1870)
Population 226 101 hab. (2008)
Densité 75 hab./km2
Altitude 130 m
Superficie 2 996 km2
Cours d'eau Sounja
Fuseau horaire UTC+4 (MSK/MSD)
Heure de Moscou
Indicatif téléphonique (+7) 8712
Site officiel groz-mer.ru
Liste des villes de Russie

Grozny (en russe : Грозный ; en tchétchène : Соьлжа-ГIала, Sölƶa-Ġala) est la capitale de la République de Tchétchénie, au sein de la Fédération de Russie. Elle est située à 1 500 km au sud-est de Moscou. Sa population s'élève à 226 101 habitants en 2008.

Sommaire

Histoire

À l'origine, la forteresse de Groznaïa fut construite en 1818 par le général russe Alexis Iermolov et gardait les marches caucasiennes de l’Empire. La ville fut fondée à partir de ce même fort tenu par les Cosaques.

En 1870, elle prit le nom de Grozny qui signifie « L'orage » en russe. La ville ne connut essentiellement son essor qu'à l'époque soviétique.

Dans les années 1990, la capitale fut nommée officieusement « Djokhar-Kala » par les séparatistes tchétchènes, fidèles à leur président Djokhar Doudaïev, assassiné, en 1996.

Grozny a subi deux guerres:

Le gouvernement de la Tchétchénie siège à Grozny. Son quartier général a été attaqué le 27 décembre 2002 par les rebelles tchétchènes.

Le 9 mai 2004, Akhmad Kadyrov, président pro-fédéral de la Tchétchénie, ainsi que le président du parlement, furent tués par une mine des terroristes dissimulée dans la tribune du stade Dynamo lors de la parade célébrant le 59e anniversaire de la victoire sur le nazisme.

Un récent plan de reconstruction de Grozny et de la Tchétchénie a été adopté par le gouvernement russe, sur une période estimée à 30 ans. Les priorités de reconstruction ont été réitérées par le président russe Vladimir Poutine lors de son allocution au nouveau Parlement tchétchène élu au suffrage universel le 27 novembre 2005.

Le 14 décembre 2005, le Parlement de Tchétchénie, dominé par les 58 députés de « Russie unie », le parti de Vladimir Poutine, propose de rebaptiser la capitale Grozny en « Akhmad-Kala » (ville d'Akhmad), en hommage au président Akhmad Kadyrov.

Une avenue de Grozny porte déjà le nom de Kadyrov ainsi qu'une place centrale ornée d’une statue à son effigie.

Population

Évolution démographique
1897 1923 1926 1939 1959 1970
15 600 49 200 68 700 172 400 250 000 341 000
1979 1989 1992 1996 2002 2008
368 000 399 000 399 700 182 700 101 700 226 101

Reconstruction

Les ravages de la guerre en 1995

Depuis le début de 2006, la reconstruction civile et résidentielle de Grozny, effectuée sous la tutelle directe de Ramzan Kadyrov et financé en grande partie par les fonds fédéraux et par fondation Kadyrov dont le financement provient des prélèvements obligatoires auprès des hommes d'affaires tchétchènes, a pris une accélération fulgurante. Le premier ministre de l'époque, qui se rendait régulièrement sur les chantiers, exigea en septembre 2006 que le centre-ville soit entièrement dépourvu des traces de guerre. L'aéroport de Grozny (code AITA : GRV), le plus grand dans le Caucase du Nord, a été rouvert en octobre 2006, entièrement rénové, relié à la capitale par une autoroute. Fin 2007, il ne reste presque plus en ville de traces des deux guerres dévastatrices.

Source

Sur les autres projets Wikimedia :


Armoiries de la Tchétchénie Villes de la république tchétchène Drapeau de la Tchétchénie
Capitale administrative : Grozny

Argoun • Chali • Goudermes • Ourous-Martan


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Grozny de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • groźny — {{/stl 13}}{{stl 8}}przym. Ia, groźnyni, groźnyniejszy {{/stl 8}}{{stl 7}} wywołujący lub mający wywołać strach, obawę, lęk, poczucie niebezpieczeństwa itp., mogący mieć złe następstwa; grożący czymś, niebezpieczny : {{/stl 7}}{{stl 10}}Groźny… …   Langenscheidt Polski wyjaśnień

  • GROZNY — GROZNY, capital of the Chechen Republic in Russia, formerly in S.W. European R.S.F.S.R. Situated on the Rostov Baku railroad, it has been an oil producing center since 1893. Until 1917 the city was outside the Pale of Settlement, but a community… …   Encyclopedia of Judaism

  • Grozny — also Groznyi Groznyy the capital city of the Checheno Ingush Autonomous Republic, in southeast Russia on the Sunzha River …   Dictionary of contemporary English

  • Grozny — Grozny, Groznyj → Grozni …   Diccionario panhispánico de dudas

  • Grozny — [grō̂z′nē] city in Chechnya, Russia, at the foot of the Caucasus Mountains: pop. 364,000 …   English World dictionary

  • Grozny — For other uses of Grozny , see Grozny (disambiguation). Grozny (English) Грозный (Russian) Соьлжа ГIала …   Wikipedia

  • Grozny — /grawz nee/; Russ. /grddaw znee/, n. a city in and the capital of the Chechen Ingush Autonomous Republic of the Russian Federation in Europe. 401,000. * * * ▪ Russia also spelled  Groznij  or  Groznyi        city and capital of the republic of… …   Universalium

  • groźny — groźnyni, groźnyniejszy «budzący grozę, lęk, obawę; zagrażający czyjemuś bezpieczeństwu» Groźny przeciwnik. Groźny głos. Groźne spojrzenie. Groźna twarz. Groźna przełęcz. Groźna sytuacja …   Słownik języka polskiego

  • Grozny — El nombre de la capital de la República Chechén Ingush debe escribirse Grozny, puesto que esta es la transcripción más exacta en español de dicha ciudad …   Diccionario español de neologismos

  • Grozny — Caharkala or Caharkale [tr: Caharkale] (alternative Turkish names), Djovkhar Ghaala (Chechen), Džochargala (alternative Lithuanian name), Groznas (Lithuanian), Groznîi (Romanian), Groznija (Latvian), Groznyj Грозный (Russian), Grozni (Turkish),… …   Names of cities in different languages


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.