Gouvernement Silvio Berlusconi III


Gouvernement Silvio Berlusconi III

Gouvernement Silvio Berlusconi III

Le gouvernement de Silvio Berlusconi III a été proposé par le Président du Conseil des ministres chargé de le former, le 23 avril 2005 au Président de la République Carlo Azeglio Ciampi. C'était le 59e gouvernement de la République italienne (depuis 1946).

Italie

Armoiries de l'Italie
Cet article fait partie de la série sur la
politique de l'Italie,
sous-série sur la politique.

 v · d · m 

Portail politique - Portail national

Comme Silvio Berlusconi se succèdait à lui même (Berlusconi II, démissionnaire le 20 avril 2005), il a été surnommé Berlusconi bis. Mais comme c'était aussi le 3e gouvernement sous sa direction, la presse le qualifie parfois de Berlusconi ter.

Le gouvernement a prêté serment le 23 avril au Quirinal et a obtenu les 27 avril et 28 avril 2005, la confiance des deux chambres du Parlement, la Camera dei deputati (par 334 pour et 240 contre, 2 abstentions) et le deuxième jour celle du Senato della Repubblica (170 pour, 117 contre).

Il se caractérise par le départ de Marco Follini (UDC) en tant que vice-président du Conseil remplacé par Giulio Tremonti — mais aussi par le départ de quatre ministres, Urbani, Marzano, Sirchia (un technicien, le plus populaire des ministres d'après les sondages) et surtout de Gasparri (ce dernier, après un fort contraste au sein des différents courants d'Alliance nationale qui semblent lui avoir préféré Landolfi). En font désormais partie La Malfa (le fils d'Ugo La Malfa), Landolfi et Storace (qui vient de perdre le 3 avril les élections régionales du Latium dont il était jusque là président). Claudio Scajola de ministre sans portefeuille devient ministre à part entière, de même que Rocco Buttiglione qui devient ministre de la Culture. Deux secrétaires d'État sont promus, Miccichè qui va obtenir le nouveau ministère (sans portefeuille) du Développement et de la Cohésion territoriale tandis que Caldoro (Nuovo PSI) quitte un secrétaire d'État au ministère de l'Education pour prendre celui de la Mise en œuvre du programme gouvernemental.

Aussi bien l'Alliance nationale que l'Union des démocrates chrétiens semblaient contraires au retour au gouvernement de Giulio Tremonti et c'est sans doute en compensation de cette arrivée que ces deux partis ont obtenu un ministère, qualifié du Mezzogiorno (le Midi), attribué à Miccichè, un Sicilien, malgré l'opposition de la Ligue du Nord (d'où l'appellation officielle assez biscornue du ministère nouvellement créé).

Par la voix de Bruno Tabacci, député, l'UDC a déjà fait savoir qu'elle était fière du départ de Marco Follini. Et Lorenzo Cesa, député européen UDC, vice-président du Parti populaire européen prévient que le « la confrontation se tiendra dans l'hémicycle : elle ne portera pas sur la composition du gouvernement mais sur les nouveautés dans son programme, sur la rigueur des finances publiques, sur la suppression de l'Irap [Imposta regionale sulle attività produttive, un impôt régional sur les sociétés et les artisans, déclaré contraire aux dispositions communautaires], sur le Midi, sur les familles ».

Ce gouvernement comprend au total 26 membres (en tenant compte du président et des vice-présidents), un de plus que le précédent (c'est le ministre dit du Mezzogiorno). Les partis présents au sein du gouvernement sont au nombre de six et c'est Forza Italia qui est la mieux représentée (8 ministres dont le président), suivie par l'Alliance nationale (6), l'UDC (3) et la Ligue du Nord (3) tandis que le PRI et le NPSI disposent chacun d'un ministre sans portefeuille. Quatre ministres sont dits techniciens (tecnici) et n'appartiennent pas à un parti.

Le Berlusconi ter a également battu le record de la crise gouvernementale la plus brève (du 20 avril 2005, 17h30 au 23 avril 2005, 12h50, pour un total de 67 heures), juste après que le Berlusconi II aura été le plus long gouvernement italien (1 413 jours).

Les changements par rapport au gouvernement Silvio Berlusconi II sont relativement mineurs (quatre nouveaux ministres, Scajola, Storace et Landolfi, un ministre sans portefeuille qui devient ministre, Buttiglione, et deux nouveaux ministres sans portefeuille), à la seule exception de la vice-présidence symboliquement accordée à Giulio Tremonti, ancien ministre de l'Economie jusqu'en juillet 2004, élu de Forza Italia mais proche de la Ligue du Nord. Ce dernier devient, suite à la démission surprise de Siniscalco, un technicien, ministre de l'Economie en septembre 2005.

Sommaire

Répartition politique

Le gouvernement Berlusconi III comprend 26 (puis 25) membres des partis suivants (répartition effectuée selon le manuel Cencelli) :

La présidence du Conseil
Une vice-présidence du Conseil
3 ministres (puis 4, le Vice-Président héritant d'un portefeuille)
3 ministres sans portefeuille
Une vice-présidence du Conseil
5 ministres (dont le Vice-Président du Conseil)
1 ministre sans portefeuille
1 ministre
2 ministres sans portefeuille
2 ministres
1 ministre sans portefeuille
3 ministres (puis 2)
1 ministre sans portefeuille

Composition

Les Ministres marqués d'une (*) sont nouveaux, ceux marqués d'une (**) ont changé de poste

Président du Conseil des ministres : M. Silvio Berlusconi

Vice-Présidents du Conseil des ministres

M. Gianfranco Fini
M. Giulio Tremonti*

Ministres sans portefeuille

Ministres

M. Domenico Siniscalco (jusqu'au 22.09.2005)
M. Giulio Tremonti

Voir aussi

Liens internes

Lien externe


  • Portail de la politique Portail de la politique
  • Portail de l’Italie Portail de l’Italie
Ce document provient de « Gouvernement Silvio Berlusconi III ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Gouvernement Silvio Berlusconi III de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Gouvernement Silvio Berlusconi II — Le Gouvernement de Silvio Berlusconi II a été le plus long de l histoire de la Ire République italienne (juin 2001 avril 2005), mais son apparente continuité cache bien des soubresauts (19 changements majeurs sont intervenus pendant 1 410 jours) …   Wikipédia en Français

  • Silvio Berlusconi — Pour les articles homonymes, voir Berlusconi (homonyme). Silvio Berlusconi Silvio Berlusconi, en 2010 …   Wikipédia en Français

  • Gouvernement Berlusconi III — Le gouvernement de Silvio Berlusconi III a été proposé par le Président du Conseil des ministres chargé de le former, le 23 avril 2005 au Président de la République Carlo Azeglio Ciampi jusqu au 5 mai 2006. C était le 59e gouvernement… …   Wikipédia en Français

  • Gouvernement Berlusconi II — Le Gouvernement de Silvio Berlusconi II a été le plus long de l histoire de la Ire République italienne (juin 2001 avril 2005), mais son apparente continuité cache bien des soubresauts (19 changements majeurs sont intervenus pendant 1 410 jours) …   Wikipédia en Français

  • Gouvernement Berlusconi IV — Italie Cet article fait partie de la série sur la politique de l Italie, sous série sur la politique. Constitution …   Wikipédia en Français

  • Gouvernement Berlusconi I — Governo Berlusconi I Régime IIe République italienne Président du Conseil Silvio Berlusconi Début 10 mai 1994 Fin 17 janvier …   Wikipédia en Français

  • Gouvernement Cossiga I — Pour les articles homonymes, voir Cossiga. Italie Cet article fait partie de la série sur la …   Wikipédia en Français

  • Gouvernement Monti — Le Gouvernement Mario Monti sera un gouvernement technique présidé par Mario Monti désigné comme futur Président du Conseil le 13 novembre 2011 par le Président de la République Giorgio Napolitano. Selon les indiscrétions relayées… …   Wikipédia en Français

  • Gouvernement Andreotti I — Italie Cet article fait partie de la série sur la politique de l Italie, sous série sur la politique. Constitution …   Wikipédia en Français

  • Gouvernement Amato II — Italie Cet article fait partie de la série sur la politique de l Italie, sous série sur la politique. Constitution …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.