Gouine


Gouine

Gouine est une insulte lesbophobe, qui a été reprise sans connotation négative par les lesbiennes. Son équivalent en anglais serait le mot dyke.

Sommaire

De la prostituée…

Le mot apparaît entre 1625 et 1655 ("gouyne") dans le sens de "femme de mauvaise vie", sur le mot normand "gouain", salaud, lui-même de l'hébreu "goyim" (non Juif)[1].

Selon Alfred Delvaux[2], ce mot d'argot dériverait de l'anglais "queen", pour désigner les prostituées, "reines de l'immoralité" au XIXe siècle.

Il est rapproché de goule dans l'idée de femme dévoreuse, et de gouge pour désigner les femmes "de mauvaise vie".

… à l'homosexuelle

Dans la mesure où on pensait alors que l'homosexualité féminine se trouvait surtout chez les prostituées[3], les lesbiennes sont rapprochées des prostituées et le terme se spécialise dès 1867. Il est alors précédé par gougnotte, avec lequel Pierre Louÿs intitule certains de ses poèmes, et concurrence aussi gousse, du verbe "gousser", manger[4].

Le terme gouine sert alors à attaquer l'honneur et la réputation des femmes homosexuelles. Il est d'abord employé par lesbophobie, pour humilier, blesser et dévaloriser une ou des personnes. Les insultes sexistes lui sont cependant souvent préférées. Le terme gouine est aujourd'hui un terme du langage argotique désignant les femmes homosexuelles. Il peut aussi être assimilé au terme "pédé" désignant les homosexuels masculins dans la manière dont il est utilisé.

En Amérique du Nord, le Congrès du travail du Canada a publié les définitions de termes dits LGBT. La définition qu'ils donnent du mot gouine synonyme pour eux des termes anglais Dyke et francisés "Dykette" est la suivante : « Terme péjoratif utilisé auparavant pour désigner les lesbiennes, réapproprié depuis comme identité positive par bon nombre de lesbiennes. »

Ainsi d'une utilisation initialement péjorative, le mot gouine aujourd'hui tend à être utilisé d'une manière atténuée dans le langage courant même s'il reste péjoratif. Cette atténuation du sens péjoratif est similaire au terme enfoiré qui a perdu son sens très péjoratif.

Réappropriation

C'est à partir du début des années 1970 que les lesbiennes se réapproprient le terme, notamment les Gouines rouges (pour lesbiennes communistes) du FHAR. La reprise du mot infâmant permet de revendiquer a contrario la fierté de son identité.

Il entre aussi dans des jeux de mots comme "gode save the gouine".

Parfois, le mot est accolé au terme homophobe "pédé" en pédégouine ou transpédégouine pour désigner la communauté LGBT par ses propres représentants, de manière décomplexée et sans but homophobe[5].

Un dérivé, goudou, existe, ressenti comme moins péjoratif et plus amical[6], voire tendre. Monique Wittig et Sande Zeig inventent pour ce dernier mot l'origine « la célèbre chanson "le goût doux que j'ai de vous" »[7] Il est très souvent repris dans la communauté lesbienne (pour des noms de sites sur internet, par exemple).

Références

  1. D'après le Trésor de la Langue française informatisé.
  2. Dictionnaire érotique moderne, Bruxelles, Jules Gay, 1864.
  3. Laure Murat, La Loi du genre, une histoire culturelle du 'troisième sexe', Fayard, 2006.
  4. Nicole Albert, Saphisme et décadence dans Paris fin-de-siècle, La Martinière, 2005.
  5. Cf. le roman de Claude Kételaers, Le Cri des pédégouines au printemps, Lille, GKC, 2000.
  6. Cf. le roman d'Alexis Clairmont, En attendant Goudou, éditions H&O.
  7. Monique Wittig et Sande Zeig, Brouillon pour un dictionnaire des amantes, Grasset, 1976.

Voir aussi


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Gouine de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • gouine — [ gwin ] n. f. • gouin masc. XVe; p. ê. même o. que goujat 1 ♦ Vx Prostituée. 2 ♦ Mod. et péj. Homosexuelle, lesbienne. ● gouine nom féminin (mot normand, peut être de l hébreu goï, chrétien) Populaire. Homosexue …   Encyclopédie Universelle

  • gouine — GOUINE. subst. fem. Coureuse, creature de mauvaise vie. C est une vraye gouine. il ne hante que des gouines …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Gouiné — 7°43′N 7°25′W / 7.717, 7.417 Gouiné est une ville située à l ouest de la Côte d Ivoire et appartenant au département de …   Wikipédia en Français

  • gouine — (n.f.) Autrefois péjoratif à l excès, aujourd hui son sens a légèrement basculé dans le fantasme masculin la gouine est souvent sujet de désir dans la pornographie, on lui attribut une fonction précise dans laquelle elle allume l homme pour… …   Dictionnaire de Sexologie

  • GOUINE — s. f. Terme d injure, qui se dit d Une coureuse, d une femme de mauvaise vie. C est une vraie gouine. Il ne hante que des gouines. Il est bas …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • gouine — (goui n ) s. f. Terme très bas d injure. Femme de mauvaise vie, coureuse. ÉTYMOLOGIE    Origine inconnue. Diez le rattache à godine, godinette (voy. godinette), et y voit un dérivé du radical gaud, du latin gaudere, se réjouir, et il condamne les …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • gouine — n.f. Lesbienne …   Dictionnaire du Français argotique et populaire

  • gouine —    Nom qu’on donne à toute fille ou femme de mœurs trop légères, et que le Pornographe fait venir de l’anglais queen , reine de l’immoralité; mais qui vient plutôt de Nelly Gwinn, célèbre actrice anglaise qui avait commencé par être bouquetière,… …   Dictionnaire Érotique moderne

  • Domaine de Gouine — (Salin de Giraud,Франция) Категория отеля: Адрес: Mas Cameroun, 13129 Salin de Giraud, Франция Описание …   Каталог отелей

  • Gouines — Gouine Gouine est une insulte lesbophobe, qui a été reprise sans connotation négative par les lesbiennes. Son équivalent en anglais serait le mot dyke. Sommaire 1 De la prostituée… 2 … à l homosexuelle …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.